Vous êtes sur la page 1sur 7

Cours n°1 - Dr V.

Deramecourt

Histologie du système nerveux central
• Histologie = étude microscopique des tissus : composition, structure, renouvellement… • Tissu = ensemble de cellules pas forcément identiques mais de même origine, regroupée en ensemble fonctionnel, c'est-à-dire concourant à une même fonction. Les tissus se groupent en organes. Les organes se regroupent en appareils. Exemples Appareil (physiologie) Organes (anatomie) Système nerveux A. respiratoire

Cerveau, cervelet, moelle épinière, nerfs… Tissu nerveux, vasculaire, méninges…

Trachée, bronches, poumons

Tissus (Histologie)

Tissu bronchique, alvéolaire, vasculaire…

1. LE TISSU NERVEUX Il se compose de : • Cellules nerveuses : les neurones • Cellules gliales

2. LE NEURONE • Unité fonctionnelle du système nerveux – Nombre fixé à la naissance : cellules ultraspécialisées qui ne se divisent plus • Fonction : – Conduction de l’influx nerveux – Communication avec d’autres neurones par l’intermédiaire de synapses => Stockage et transmission d’informations • Constitution : – Un corps cellulaire : le péricaryon ou corps cellulaire – Des prolongements : axone et dendrites

1

mitochondrie. 2. appareil de Golgi…) 2. Les dendrites • Multiples ramifications très variables d’un type de neurone à l’autre.4.2. 1.2. Multiples formes du neurone 2 . Le péricaryon • • Diamètre 4 à 130 m Comporte : – Le noyau : matériel génétique (ADN) – Du cytoplasme – Des neurofilaments. • Lieu de réception de l’influx nerveux 2. des microtubules : cytosquelette – les organites (reticulum endoplasmique. L’axone • Unique • Naît du péricaryon au niveau du cône d’émergence • S’entoure généralement d’une gaine de myéline • Ramifications terminales et se termine par de petits renflements (boutons terminaux) qui entrent dans la constitution des synapses.3.

Fonction majeure : échanges entre les neurones.1. LES CELLULES GLIALES • Système de soutien : s’intercalent entre les neurones. • Régulent les échanges entre le liquide céphalorachidien (LCR) et le tissu nerveux 3 . notamment des ventricules.3. Névroglie épithéliale ou épendymocytes • Cellules • Surface de revêtement des cavités du système nerveux central. leur environnement. et le sang – Oxygénation – Apport des nutriments – Élimination des déchets – Sécrétion ou recyclage de neurotransmetteurs • 3. les prolongements neuronaux et les vaisseaux sanguins.

2. Les astrocytes • Cellules de morphologie stellaire • Isolent la surface des péricaryons et des synapses • S’intercalent entre les neurones (et leurs prolongements) et les vaisseaux sanguins par l’intermédiaire des pieds astrocytaires: barrière hématoencéphalique • Régulent les phénomènes d’échange et de nutrition des neurones. multiples prolongements ramifiés. • Mobiles dans le tissu nerveux. Présents dans – La substance grise où ils sont souvent au contact des péricaryons des neurones – La substance blanche où ils participent à la formation de la gaine de myéline • 3.2. • Capable de s’activer en cas d’agression du tissu nerveux : participent aux défenses immunitaires du tissu nerveux 4 . La microglie • Ne sont pas de la même origine embryologique que les autres cellules gliales • Les cellules microgliales ne pénètrent dans le SNC qu’après la naissance • Cellules de petite taille.3. Les oligodendrocytes • Petites cellules comportant de rares prolongement peu ramifiés.3. 3.

• • 5 . plus la conduction de l’influx nerveux est rapide • 5. Plus une fibre est myélinisée.5 à 3 m Diamètre des fibres nerveuses (avec gaine) : – 0. Diamètre d’un axone = 0. La gaine de myéline n’est pas régulière : présence des nœuds de Ranvier. LES FIBRES NERVEUSES • • • • Sont constituées par les prolongements des neurones (dendrites et axones) S’entourent toujours d’une gaine qui joue le rôle d’isolant et qui favorise la condusction de l’influx nerveux.4.5 m pour les fibres amyéliniques – Jusqu’à 20 m pour les fibres myélinisées. LA GAINE DE MYELINE • Est formée par les – Oligodendrocytes dans le système nerveux central – Cellules de Schwann dans le système nerveux périphérique (nerfs périphériques) La myéline est formée par les enroulements successifs des prolongement de ces cellules gliales autour des prolongement neuronaux.

LES SYNAPSES • Définition : zone de contact fonctionnel entre – deux neurones : permet le passage de l’influx nerveux de l’un à l’autre – Un neurone et une cellule effectrice : par exemple cellule musculaire • Les synapses chimiques sont les plus nombreuses : le message nerveux est véhiculé par la libération d’une substance chimique spécifique dans l’espace synaptique • Plusieurs types de synapses dont : – Axo dendritiques : contact entre le bouton terminal de l’axone et un prolongement dendritique – Axo somatique – Axo axoniques • 1 neurone = de qques 10aines à 500000 synapses 6.6. La synapse chimique 6 .1.

2. TOC…) – Noradrénaline. – Fente synaptique (20 à 60 m de largeur) : libération du contenu des vésicules sous l’effet de l’influx électrique – Membrane post synaptique Dépourvue de vésicule mais tapissée de récepteurs spécifiques au neurotransmetteur. 6.Se compose de 3 étages : – Membrane présynaptique Correspond au bouton terminal de l’axone qui contient les vésicules synaptiques contenant le neurotransmetteur chimique. glutamate… • • 7 . 1 seul neurotransmetteur par synapse. Les neurotransmetteurs • • • • • Substances chimiques Présents dans l’élément présynaptique Libérés sous l’effet de l’influx nerveux Action brève sur leur récepteur post synaptique : ils sont rapidement dégradés ou recaptés Action spécifique sur un récepteur de l’élément post synaptique : – Effet excitateur : génère un nouvel influx nerveux. GABA. – Effet inhibiteur : empêche la génération d’un nouvel influx nerveux Quelques exemples à connaître: – Acétylcholine : processus de mémorisation (pathologie : Alzheimer) – Dopamine : régulation du mouvement et des émotions (pathologie : Parkinson) – Sérotonine : régulation de l’humeur et du comportement (pathologie : dépression. Le neurotransmetteur se fixe sur un récepteur spécifique.