Vous êtes sur la page 1sur 2

Ministère du Travail, des Relations sociales,

Point Épidémiologique
de la famille et de la Solidarité
Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports
et de la Vie associative
PRÉFECTURE DE LA RÉGION GUYANE
DIRECTION DE LA SANTE
Cire Antilles-Guyane
ET DU DEVELOPPEMENT SOCIAL DE GUYANE

ANNÉE 2008, N° 11 Guyane NOVEMBRE

SURVEILLANCE DE LA DENGUE
Figure 1. Surveillance hebdomadaire des cas cliniquement évocateurs de dengue, Guyane, S2007-01 à S2008-48.
250
Centres de santé
Sentinelles extrapolé
FAG
Urgences+GMC
200

150

100

50

0
2007-01

2007-04

2007-07

2007-10

2007-13

2007-16

2007-19

2007-22

2007-25

2007-28

2007-31

2007-34

2007-37

2007-40

2007-43

2007-46

2007-49

2007-52

2008-03

2008-06

2008-09

2008-12

2008-15

2008-18

2008-21

2008-24

2008-27

2008-30

2008-33

2008-36

2008-39

2008-42

2008-45

2008-48
Sources : Centres et postes de santé, médecins sentinelles, Forces Armées de Guyane, Garde Médicale de Cayenne, Services d’Accueil des Urgences du CHAR et du CMCK.
Réalisation : Cire Antilles Guyane – novembre 2008. Légende : les hachures signifient que les données sont incomplètes.

Figure 2. Surveillance hebdomadaire des cas biologiquement confirmés de dengue, Guyane, S2007-01 à S2008-48.
35 35%
cas confirmés
% de positivité

30 30%

25 25%

20 20%

15 15%

10 10%

5 5%

0 0%
2007-01

2007-04

2007-07

2007-10

2007-13

2007-16

2007-19

2007-22

2007-25

2007-28

2007-31

2007-34

2007-37

2007-40

2007-43

2007-46

2007-49

2007-52

2008-03

2008-06

2008-09

2008-12

2008-15

2008-18

2008-21

2008-24

2008-27

2008-30

2008-33

2008-36

2008-39

2008-42

2008-45

2008-48

Sources : CNR Arbovirus – Institut Pasteur de la Guyane, LABM Plénet, LABM Peneau, LABM Carage, LABM du CHOG, LABM Pasteur-Cerba.
Réalisation : Cire Antilles Guyane –novembre 2008. Légende : les hachures signifient que les données sont incomplètes.

Figure 3. Surveillance hebdomadaire du nombre de patients ayant présenté un syndrome fébrile avec une recherche de paludisme
négative et une thrombopénie (UPNT), service des urgences du CHAR de Cayenne, Guyane, S2007-01 à S2008-48.
25

20

15

10

Données manquantes

0
2007-01

2007-04

2007-07

2007-10

2007-13

2007-16

2007-19

2007-22

2007-25

2007-28

2007-31

2007-34

2007-37

2007-40

2007-43

2007-46

2007-49

2007-52

2008-03

2008-06

2008-09

2008-12

2008-15

2008-18

2008-21

2008-24

2008-27

2008-30

2008-33

2008-36

2008-39

2008-42

2008-45

Sources : LHUPM du CHAR


Réalisation : Cire Antilles Guyane –novembre 2008
Situation épidémiologique : Le nombre de cas cliniquement évocateurs de dengue (487 cas estimés durant le
mois de novembre, figure 1) et le nombre de syndromes fébriles associés à une recherche de paludisme négative
et à une thrombopénie (figure 3, indice UPNT) sont restés stables tout au long du mois de novembre (semaine 45
à 48).
La surveillance hebdomadaire des cas biologiquement confirmés de dengue (figure 2) a cependant mis en
évidence une nette augmentation s’accompagnant d’une augmentation du taux de positivité des sérologies
demandées. Les valeurs atteintes par ces deux indicateurs au cours de la semaine 2008-48 (30 cas biologique-
ment confirmés et 29% de sérologies positives) sont les plus élevées depuis début 2007.
Ce phénomène est en partie dû à l’apparition de multiples foyers de dengue au cours des dernières semaines. En
effet, plusieurs foyers isolés sont apparus au cours du mois sur les communes de Saint-Laurent et de Kourou. Les
foyers déjà identifiés au cours du mois d’octobre sur les communes de Kourou, de Cayenne et de Rémire sont
quant à eux restés actifs au cours des dernières semaines.
Compte tenu du risque d’extension des foyers épidémiques déjà identifiés, il convient de rester vigilant et de
rappeler les mesures de protection individuelles à la population.
Communes ayant eu au moins 1 cas en novembre : Cayenne, Grand Santi, Iracoubo, Kourou, Matoury, Mana,
Rémire-Montjoly, Saint-Elie, Saint-Laurent

La situation épidémiologique de la dengue en Guyane a évolué au cours des dernières semaines


et pourrait faire passer ce département en Phase 3, du Psage dengue Guyane :
phase de circulation active du virus avec plusieurs foyers à potentiel évolutif.
Le comité de suivi des maladies transmises par les insectes se réunira le 17 décembre,
notamment, pour statuer sur cette nouvelle situation épidémiologique.