Vous êtes sur la page 1sur 2

Christopher Dubuc

19 avril 2012

Exercice sommatif sur l’Égypte ancienne
1. En 1990, une équipe d’archéologues dirigée par Gunther Dreyer aurait exhumé une tombe datant des années 3250-3200 avant notre ère qui, vraisemblablement, contiendrait des hiéroglyphes. Cela est contradictoire à la théorie que les hiéroglyphes seraient apparus en même temps que l’État égyptien, c’est-à-dire en l’an 3000 avant notre ère 2. La position de Raphaël, en ce qui concerne les hiéroglyphes, ne diffère pas de celle d’Annick Colonna-Cesari, car tous deux assume que son usage fut institué dans les années 3200 avant notre ère lors de la mise en place d’un État-nation. 3. Écrire en hiéroglyphes est long et compliqué alors les égyptiens ont commencé à se servir de la tachygraphie. Cette méthode étant plus rapide dans le fait qu’elle est moins complexe (elle limite l’usage des éléments figuratifs). 4. Un jour, l’écriture hiéroglyphique finira par mourir en raison de la conversion de l’Empire romain au christianisme; on considérait ces caractères tels des émanations scientifiques. 5. La conquête de l’Égypte marque la fin de la présence, sur le trône, de pharaons d’origine égyptienne, mais cela ne peut pas être considéré comme la fin de la civilisation égyptienne, car ce n’est pas parce que les Égyptiens perdent le pouvoir que leur civilisation doit pour autant disparaitre; et ceux-ci ont réussi a préserver des monuments historiques de leur héritage culturelle. 6. Les Romains ont permis aux Égyptiens de sombrés dans l’oubli dans le fait que ceux-ci, lorsque gouverné par les romains, se sont remis à inscrire des hiéroglyphes un peu partout afin de montrer un certain signe de résistance; héritage en devenait du coup plus vaste. 7. Malgré les conditions défavorables de la continuité de l’Empire Égyptiens, a-t-elle réussi à survivre ces changements? 8. Celle-ci est restée vivante malgré sa forte oppression

les conquérants ne voyait aucun bénéfices à modifier les croyances d’un peuple qui lui était déjà soumis au départ. car ceux-ci ne pouvait accepter la réalité qui leur était imposée par un autre -Ils se sont adaptées au changement d’Empire qu’ils ont dut subir en modifiant légèrement certains aspects de leur culture. De ce fait. les invasions étrangères en Égypte n’auraient pas été ce qui aurait signé l’arrête de mort de la civilisation égyptienne. 11. Selon Jean Yoyotte.9. l’homme en pouvoir se voyait alors comme une entité autre que ce que le peuple égyptien lui donnait ce qui le poussa à changer le mode de pensée de cette civilisation 12. car ceux-ci pensait que leur civilisation se sortirait de cette mauvaise passe puisque leur dieux étaient là pour les protéger 13. 10.Pour Jean Yoyotte. car la civilisation voyait ces conquérants tels des pharaons prédestinés. . Les Égyptiens ne savait pas qu’ils allaient mourir. la civilisation pharaonique est morte le jour on le pays a arrêté d’être gouverné par un homme d’ascendance divine reconnue et qui s’acceptait pour tel. –Chaque conquête rendait le peuple plus fort dans ses croyances.