Vous êtes sur la page 1sur 87
Cycle de formation des ingénieurs en Télécommunications Option : Réseaux et Services Mobiles Rapport de

Cycle de formation des ingénieurs en Télécommunications

Option :

Réseaux et Services Mobiles

Rapport de Projet de fin d’études

Thème :

Conception et Implémentation des Fonctionnalités de Synchronisation dans un Récepteur DVB-H

Réalisé par :

Ahmed BENFARAH

Encadrant (s) :

M.

Mohamed SIALA

M.

Sofiane CHERIF

Année universitaire : 2007/2008

Remerciements

Au terme de ce projet de fin d’études réalisé à l’Ecole Supérieure des Communications de Tunis (Sup’Com), je tiens à exprimer ma profonde gratitude à mes encadreurs Monsieur Mo- hamed SIALA et Monsieur Sofiane CHERIF , qui, grâce à leurs disponibilité, aide et rigoureux conseils, j’ai pu mener à bien ce projet.

Mes remerciements s’adressent également aux membres de jury pour avoir accepté de juger ce travail.

Je remercie également ma famille qui m’a soutenu tout au long de mon cursus, mes amis avec qui j’ai passé de bons moments et à tous ceux qui m’ont aidé, de près ou de loin, à accom- plir ce projet.

i

Ahmed Benfarah.

Résumé

La technologie DVB-H est un nouveau standard, normalisé par l’ETSI en novembre 2004, dédié à la diffusion de la télévision numérique aux terminaux mobiles. Une tâche importante que doit accomplir le récepteur DVB-H utilisant la modulation OFDM, est les synchronisations temporelle et fréquentielle. Dans ce projet de fin d’études, nous avons étudié et implémenté des algorithmes permettant

de réaliser ces deux types de synchronisation en phase d’acquisition et de poursuite. Nous avons simulé la chaîne de transmission DVB-H à l’aide de l’outil Simulink. Cette simulation de la chaîne permet de tester ces algorithmes en présence des canaux gaussiens et radio-mobiles (TU6). Nous avons également comparé leurs performances pour ces deux types de canaux en fonction des différents paramètres de transmission du système DVB-H (intervalle de garde,

Pour la phase d’acquisition, la longueur de l’intervalle de garde est

un facteur déterminant dans les performances de l’algorithme d’estimation au sens du maximum de vraisemblance des décalages temporels et fréquentiels dans les systèmes OFDM. Nous avons souligné une différence importante des performances entre canal gaussien et TU6. Pour la phase de poursuite, nous avons déterminé la rapidité de convergence pour les blocs estimation + boucle + correction pour les deux types de canaux. Les résultats de simulation ont montré que les trois modes de transmission (2K, 4K, 8K) ont la même vitesse de convergence.

mode de transmission,

).

Mots clès :

DVB-H, OFDM, synchronisation temporelle, synchronisation fréquentielle, acquisition, pour- suite, AWGN, TU6.

ii

Table des matières

Remerciements

 

i

Résumé

ii

Liste des figures

vii

Liste des tableaux

viii

Acronymes

viii

Introduction générale

1

1

Couche physique du système DVB-H

 

3

1.1 Présentation du système DVB-H

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

3

1.2 Couche physique du système DVB-H

 

4

1.2.1 Modulation OFDM .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

4

1.2.2 Structure de trame OFDM

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

7

1.2.3 Caractéristiques du système d’émission

 

9

1.2.4 Description du récepteur DVB-H

 

9

1.3 Problèmes de synchronisation dans un récepteur DVB-H

 

11

1.3.1 Effets d’une erreur de synchronisation fréquentielle

 

11

1.3.2 Effets d’une erreur de synchronisation temporelle

 

16

1.3.3 Effets d’une erreur de l’horloge d’échantillonnage

20

1.4 Une Stratégie de synchronisation dans un récepteur DVB-H

 

23

1.4.1 Interpolation de récupération du rythme

 

23

1.4.2 Compensation de fréquence de la porteuse

 

23

1.4.3 Mode acquisition

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

24

1.4.4 Mode poursuite

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

24

1.5 Conclusion

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

25

iii

2

Phase d’acquisition des algorithmes de synchronisation

27

2.1 Estimation au sens du maximum de vraisemblance des décalages temporel et fréquentiel dans les systèmes OFDM

27

2.1.1 Description de l’algorithme

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

27

2.1.2 Implémentation

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

30

2.1.3 Résultats de simulation de l’estimateur temporel

 

31

2.1.4 Résultats de simulation de l’estimation du décalage fréquentiel

 

35

2.2 Estimation de la partie entière du décalage fréquentiel

 

39

2.2.1 Description de l’algorithme

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

39

2.2.2 Implémentation

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

40

2.2.3 Résultats de simulation .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

40

2.3 Conclusion

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

42

3 Phase de poursuite des algorithmes de synchronisation

 

44

3.1 Synchronisation en temps et en fréquence pour le système OFDM : Phase de

poursuite

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

44

3.1.1 Description de l’algorithme de synchronisation en temps et en fréquence 44

3.1.2 Filtrage des estimations par la boucle de poursuite

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

46

3.2 Technique d’interpolation pour récupération du rythme

 

47

3.2.1 Description du circuit de récupération du rythme

 

47

3.2.2 Description du contrôleur

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

48

3.3 Résultats de simulation

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

49

3.3.1 Cas d’un canal gaussien

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

49

3.3.2 Cas d’un canal TU6

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

52

3.4 Résultats de simulation de la technique d’interpolation pour récupération du

rythme .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

55

3.5 Conclusion

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

56

4 Simulation de la chaîne DVB-H

 

58

4.1 Présentation de l’outil de simulation

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

58

4.2 Modèles Simulink de la chaîne DVB-H

 

59

4.2.1 Modèles Simulink du système d’émission

 

59

4.2.2 Modèle Simulink du canal

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

62

4.2.3 Modèles Simulink du récepteur

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

63

4.3 Modèle Simulink des statistiques de performance du système

 

67

4.4 Analyse des performances du système DVB-H

 

68

4.4.1 Analyse des performances pour le canal AWGN

 

68

4.4.2 Analyse des performances pour le canal TU6

 

69

iv

 

4.5

Conclusion

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

71

Conclusion générale

 

73

A

Fonction de log-vraisemblance

 

75

Bibliographie

 

76

 

v

Table des figures

1.1

Diagramme en bloc du système

 

5

1.2

Constellations QPSK, QAM-16 et

 

5

1.3

Schéma de la modulation OFDM.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

6

1.4

Génération de la séquence

8

1.5

Position des pilotes

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

9

1.6

Schéma en bloc du premier étage du récepteur

 

10

1.7

Schéma en bloc du second étage du récepteur

11

1.8

Effets d’un décalage fréquentiel.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

12

1.9

Histogramme de l’allure de {I k } et {I k

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

14

1.10

SIR en dB en fonction du décalage fréquentiel

 

15

1.11

D(ε) [dB] en fonction du décalage fréquentiel

16

1.12

Deux cas d’une erreur de synchronisation

 

17

1.13

QAM-16 en présence d’un décalage en temps négatif de 20

 

19

1.14

Dégradation du SNR [dB] en fonction du décalage

 

20

1.15

Dégradation du SNR en fonction du décalage de l’horloge pour un SNR=10 dB.

22

1.16

Fonctionnalités de synchronisation dans un récepteur

 

23

2.1

Structure des intervalles I et I

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

28

2.2

Structure de l’estimateur au maximum de vraisemblence de θ et ε

.

.

.

.

.

.

30

2.3

Pourcentage de réussite de l’estimateur temporel en fonction de

 

32

2.4

Profil de puissance multi-trajets du canal

 

34

2.5

Sortie de l’estimateur en fonction du

 

36

2.6

Variance en Hz 2 de l’estimateur en fonction du SNR pour les différents rapports

de l’intervalle de

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

37

2.7

Pourcentage de réussite de l’acquisition de la partie entière du décalage fré-

quentiel en fonction du SNR.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

41

2.8

Pourcentage de réussite de l’acquisition de la partie entière du décalage fré-

quentiel pour le canal

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

42

3.1

Déphasage engendré par un décalage temporel et

 

45

vi

3.2

Structure de la boucle de

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

46

3.3

Structure du circuit de récupération du

 

47

3.4

Variation fictive du contenu de

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

49

3.5

Variance de l’estimateur fréquentiel en fonction du

 

50

3.6

Convergence de l’estimateur pour les 3 modes de transmission.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

51

3.7

Convergence de l’estimateur pour 2 valeurs de K P,ε

 

52

3.8

Convergence de la boucle de

 

53

3.9

Variance de l’estimateur pour le canal

 

54

3.10

Convergence de la phase poursuite pour le canal

 

54

3.11

Convergence de la boucle de poursuite pour le canal

 

55

3.12

Partie fractionnaire en fonction du temps.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

56

4.1

Modèle Simulink du système d’émission.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

59

4.2

Modèle Simulink du mapping.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

59

4.3

Modèle Simulink de génération des séquences

 

60

4.4

Modèle Simulink de l’insertion des séquences

60

4.5

Modèle Simulink de génération du symbole

 

61

4.6

Modèle Simulink de l’opération de

 

61

4.7

Modèle Simulink de l’insertion du préfixe

 

61

4.8

Modèle Simulink de conversion

 

62

4.9

Modèle Simulink du canal.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

62

4.10

Modèle Simulink de

 

63

4.11

Modèle Simulink du NCO

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

64

4.12

Modèle Simulink de compensation de la

 

64

4.13

Modèle Simulink de la phase d’acquisition de

 

65

4.14

Modèle Simulink de suppression du préfixe

 

65

4.15

Modèle Simulink de la FFT.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

65

4.16

Modèle Simulink de l’extraction des séquences

 

66

4.17

Modèle Simulink de la phase de poursuite de

 

.

.

.

.

.

.

.

.

66

4.18

Modèle Simulink de la boucle de

 

67

4.19

Modèle Simulink de la

 

67

4.20

Modèle Simulink des statistiques de performances du

 

68

4.21

TEB en fonction du SNR pour le canal

 

69

4.22

TEB en fonction du SNR moyen pour le canal

 

70

4.23

TEB en fonction du SNR pour des vitesses de 50 et de 150

 

.

.

.

.

.

.

.

70

4.24

TEB en fonction du SNR pour différentes valeurs de l’intervalle de garde nor- .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

71

vii

Liste des tableaux

1.1

Facteurs de normalisation.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

6

1.2

Paramètres OFDM pour les trois modes de

 

7

1.3

Paramètres de simulation de la distribution de I k

 

13

2.1

Paramètres de simulation de l’estimateur temporel de la phase

 

31

2.2

SNR nécessaire en fonction du rapport de l’intervalle de garde.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

32

2.3

Modèle TU6.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

33

2.4

Paramètres de simulation de l’estimateur temporel pour le canal

 

34

2.5

Pourcentage de réussite de la phase d’acquisition en fonction de l’intervalle de

garde pour SNR min =15 dB

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

35

2.6

Ecart-type de l’estimateur en fonction de l’intervalle de garde

 

35

2.7

Ecart-type de l’estimateur en fonction de l’intervalle de garde normalisé pour

un SNR= 6 dB.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

37

2.8

Paramètres de simulation de l’estimateur fréquentiel pour le canal

 

38

2.9

Ecart-type de l’estimateur en fonction de l’intervalle de garde pour le canal TU6. 38

2.10

Ecart-type de l’estimateur en fonction de l’intervalle de garde normalisé pour

 

une vitesse de 120 Km/h.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

39

2.11

Paramètres de simulation de la phase d’acquisition de l’estimation de la partie

entière du décalage

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

40

2.12

Paramètres de simulation de l’estimation de la partie entière du décalage fré-

quentiel pour le canal

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

42

3.1

Paramètres de simulation de la variance de

 

49

3.2

Paramètres de simulation de la phase

 

50

3.3

Paramètres de simulation de convergence de la phase

 

.

.

.

.

.

.

.

.

52

3.4

Paramètres de simulation de la variance de l’estimateur pour le canal

 

53

4.1

Paramètres de simulation du taux d’erreur binaire pour le canal

 

68

viii

Acronymes

ADC

Analog to Digital Converter

AGC

Automatic Gain Control

AWGN

Additive White Gaussian Noise

COFDM

Coded-OFDM

COST

Co-Operative for Scientific and Technical research

CP

Continual Pilots

DAC

Digital to Analog Converter

DVB-H

Digital Video Broadcasting-Handheld

DVB-T

Digital Video Broadcasting-Terrestrial

ETSI

European Telecommunications Standard Institute

FDM

Frequency Division Multiplexing

FFT

Fast Fourier Transform

FIR

Finite Impulse Response

ICI

Inter-Carrier Interference

IFFT

Inverse Fast Fourier Transform

ISI

Inter-Symbol Interference

MFN

Multi Frequency Network

MPE-FEC

Multi-Protocol Encapsulation-Forword Eroor Correction

NCO

Number Contolled Oscillation

PN

Pseudo-Noice

QAM

Quadrature Amplitude Modulation

QPSK

Quaternary Phase Shift Keying

RF

Radio Frequency

SIR

Signal to Interference Ratio

SINR

Signal to Interference plus Noise Ratio

SNR

Signal to Noise Ratio

TPS

Transmission Parameter Signalling

TU6

Typical Urban Channel 6

ix

Introduction générale

L’orientation dans les nouveaux services de télécommunication est la distribution des appli- cations multimédia à haut débit pour des utilisateurs nomades, en présence de forte mobilité. Les nouveaux réseaux de télécommunication se caractérisent par la convergence entre contenu multimédia et mobilité. C’est dans ce contexte que la norme DVB-H (Digital Video Broadcast- Handheld) a été standardisée. Elle a pour objectif la diffusion de la télévision numérique aux terminaux mobiles.

Assurer la disponibilité de ces services à tout moment et quel que soit la position et la mobilité de l’utilisateur (environnement indoor/outdoor, fixe/mobile) nécessite la transmission des signaux sur le canal radio-mobile. Ces signaux subissent des phénomènes de propagation multi-trajets et de l’effet Doppler qui dégradent la qualité de réception. Un schéma de trans- mission appelé OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing) a été conçu pour résister aux échos des multi-trajets. Cependant, un inconvénient majeur de ce schéma est la sensibilité aux problèmes de synchronisation.

Le récepteur DVB-H, qui utilise la technique OFDM, a trois principaux défis de synchro- nisation à résoudre : identifier le début d’un symbole OFDM, récupérer la fréquence de la por- teuse et le rythme d’échantillonnage. Commettre une erreur dans la détection de l’un de ces paramètres cause la dégradation des performances. Des algorithmes de synchronisation doivent être développés afin d’estimer les erreurs dans la détection de ces paramètres et les corriger. C’est dans ce cadre que s’inscrit mon projet de fin d’études : conception et implémentation des fonctionnalités de synchronisation dans un récepteur DVB-H.

Notre but dans ce projet est de simuler les fonctionnalités de synchronisation afin de les tester, analyser leurs performances et dégager leur limite. La chaîne de transmission DVB-H a été simulée avec l’outil Simulink et les algorithmes de synchronisation ont été implémentés avec la langage C. Nous avons testé chaque fonctionnalité à part pour validation et puis nous avons considéré ces fonctionnalité ensemble en analysant les performances de la chaîne DVB-H compète jusqu’au bloc démodulation en réception.

1

Le rapport est organisé en quatre chapitres. Dans le premier chapitre, nous introduisons le système DVB-H et les caractéristiques des structures du son système d’émission et de récep- tion. Ensuite, nous mentionnons les tâches de synchronisation que doit accomplir le récepteur DVB-H et les blocs responsables de cette tâche. On distingue les blocs agissant dans la phase d’acquisition et d’autres agissant dans la phase poursuite.

Dans le second chapitre, nous étudions et simulons deux algorithmes de synchronisation de la phase d’acquisition. Le premier estime le décalage temporel et la partie fractionnaire du décalage fréquentiel. Le deuxième algorithme estime la partie entière du décalage fréquentiel. Des résultats de simulation et d’analyse de performances sont fournis pour chaque algorithme.

Dans le troisième chapitre, nous étudions un algorithme travaillant dans la phase de pour- suite et qui estime conjointement la partie résiduelle du décalage fréquentiel et le décalage sur l’horloge d’échantillonnage. Cette estimation est fournie ensuite pour un interpolateur de ré- cupération de rythme. Ainsi une technique d’interpolation sera étudiée et simulée. Le chapitre contient également les résultats de simulation de ces deux techniques et l’analyse des perfor- mances de la phase de poursuite, en examinant la rapidité de convergence.

Le quatrième chapitre présente une vue globale de l’outil de simulation. Il détaille les mo- dèles Simulink des différents blocs de la chaîne de transmission DVB-H. Enfin, une analyse des performances du système DVB-H est fournie à travers des résultats statistiques de taux d’erreur binaire pour les canaux gaussiens et TU6 (Typical Urban Channel 6).

2

Chapitre 1

Couche physique du système DVB-H

1.1 Présentation du système DVB-H

La technologie DVB-H est conçue pour la distribution des contenus multimédias vers des terminaux sans fil de poche. DVB-H a été normalisée par l’ETSI (European Telecommunica-

tions Standard Institute) en novembre 2004. Cette technologie présente de nouvelles méthodes de distribution de services vers des terminaux mobiles offrant des possibilités plus nombreuses aux fournisseurs de contenu et aux opérateurs réseau. Elle garantit un débit binaire total de plu- sieurs Mbits/s et peut être utilisée pour les flux vidéo et audio, les téléchargements de fichiers ainsi que de nombreux autres services. L’expression terminal de poche inclut les téléphones mobiles multimédias à écran couleur ainsi que les assistants numériques et les dispositifs de type pocket PC. La norme DVB-H dérive de la norme DVB-T (Digital Video Broadcast-Terrestrial). Bien que cette dernière a prouvé sa capacité à servir des terminaux fixes et mobiles, les terminaux de poche nécessitent des aspects spécifiques [3] :

– Optimisation de la consommation de batterie afin d’augmenter sa durée d’utilisation.

– En ciblant des utilisateurs nomades, le système doit prévoir le mécanisme du Handover .

– Le système doit offrir la flexibilité de ses services pour des environnements différents (indoor et outdoor) et différentes vitesses du récepteur.

– Le système doit résister aux problèmes de propagation dans un environnement radio- mobile. Le système DVB-H est défini par des éléments de la couche physique et la couche liaison :

– Couche liaison : elle utilise le découpage temporel (Time Slicing) afin de réduire la consommation de puissance du terminal et assurer un soft handover . Elle présente égale- ment un dispositif évolué de protection contre les erreurs : Multi-Protocol Encapsulation- Forward Error Correction (MPE-FEC). Il permet une amélioration de performance en présence du l’effet Doppler et une tolérance contre les interférences à bande étroite.

3

– Couche physique : elle reprend la struture utilisée par le système DVB-T qui emploie la modulation OFDM avec des extensions dans la signalisation moyennant les bits TPS (Transmission Parameters Signalling), un nouveau mode de transmission (4K) et un en- trelaceur profond. Dans ce chapitre, on va étudier les fonctionnalités de la couche physique de la technologie DVB-H.

1.2 Couche physique du système DVB-H

Le schéma bloc de la figure (1.1) explique le processus que doit subir le multiplex (flux du transport des services DVB-H et DVB-T) avant d’être transmis sur le lien radio :

- Adaptation du multiplex et dispersion de l’énergie.

- Codage : la norme prévoit un premier codage externe de Reed-Solomon et un deuxième

codage interne convolutif.

- Entrelacement : la norme prévoit aussi un entrelacement externe et interne. Pour l’entre-

lacement interne, il peut être natif ou profond. L’entrelaceur de symbole 8K présent dans le récepteur DVB-H peut traiter les données transmises sur un symbole OFDM 8K complet ou les données transmises sur deux symboles OFDM 4K ou sur quatre symboles OFDM 2K. L’entre- laceur profond utilise la mémoire déjà disponible pour le mode 8K et permet une profondeur d’entrelacement accrue pour les modes 2K et 4K conduisant ainsi à une amélioration des per- formances. Si la totalité de la mémoire disponible est utilisée, la méthode est dite entrelacement en profondeur alors que l’utilisation des entrelaceurs spécifiques à chaque mode est appelée entrelacement natif. -Modulation OFDM.

1.2.1 Modulation OFDM

La modulation OFDM est utilisée par le système DVB-H. Toutes les sous-porteuses d’une trame OFDM sont modulées en utilisant le QPSK (Quadrature Phase Shift Keying) , le QAM- 16 (Quadrature Amplitude Modulation) ou le QAM-64 dont les constellations sont représentées sur la figure (1.2). Les points de la constellation sont normalisés selon le type de la modulation utilisée. Le facteur de normalisation assure la relation E[|c| 2 ] = 1 et sa valeur est spécifiée dans le tableau 1.1. Il s’agit d’une modulation multi-porteuse utilisant un multiplexage fréquentiel (FDM : Fre- quency Division Multiplexing) des sous-porteuses orthogonales, chacune modulant un flux don- nées avec un faible débit. Le schéma de la figure (1.3) explique la modulation OFDM. Le signal analogique en bande de base émis par DAC (Digital to Analog Converter) est

4

F IG . 1.1 – Diagramme en bloc du système d’émission. F IG . 1.2

F IG . 1.1 – Diagramme en bloc du système d’émission.

F IG . 1.1 – Diagramme en bloc du système d’émission. F IG . 1.2 –

F IG . 1.2 – Constellations QPSK, QAM-16 et QAM-64.

donné par :

s(t) =

1

N

l

N1

k=0

c l,k e j2πf k t g(t lT s ),

(1.1)

f k = T u , c l,k est le symbole de la constellation d’indices temporel l et fréquentiel k (émis

sur la fréquence f k ). g(t) est le filtre de mise en forme donné par :

k

g(t) =

1

si

t [T g , T u ]

0

si

t

/ [T g , T u ]

(1.2)

T s = T u +T g est la durée du symbole OFDM, T u est la durée de la partie utile du symbole et

T g est la durée de l’intervalle de garde. Ce signal OFDM est construit en utilisant une IFFT (In-

, N 1

verse Fast Fourier Transform) de taille N sur les points de la constellation c l,k , k = 0,

5

Modulation

Facteur de normalisation

QPSK

 

c=z/ 2

QAM-16

c

= z/ 10

QAM-64

c

= z/ 42

TAB . 1.1 – Facteurs de normalisation.

= z/ √ 42 T AB . 1.1 – Facteurs de normalisation. F IG . 1.3

F IG . 1.3 – Schéma de la modulation OFDM.

et l = 0,

Analog Converter) et on passe le signal à travers un filtre passe-bas. On note les symboles à la

, +. On effectue ensuite une conversion numérique-analogique (DAC : Digital to

sortie de l’IFFT par :

S l,n = 1

N