Vous êtes sur la page 1sur 21

Notices

Charles Delvoye

www.academieroyale.be

Charles Delvoye

Charleroi,

le

18 avril

1917;

Watermael-Boitsfort,

le 9 décemhre

1991.

Correspondant

de la Classe

en

des Lettres

en 1977 ;

membre

1988.

Archéologue.

Professeur

à

l'Université

par Jean

BINGEN

libre

de

Bruxelles.

Charles Delvoye s'est éteint inopinément le 9 décembre 1991 dans la sérénité du sommeil, alors que, vice-directeur de la Classe des Lettres de l'Académie Royale de Belgique, il se préparaità mission, il l'aurait remplie avec son dynamisme habituel et une santé retrouvée après quelques mois difficiles, et il l'entrevoyait avec une joie réelle. Car, paradoxalement, cet esprit indépendant, souvent sceptique, quelquefois révolté, avait aussi le goût et le respect des institutions. Ce double abord des honneurs, l'accueil critique et le respect de ce qui s'organise dans la loyauté, expli- que peut-être que Charles Delvoye a si bien répondu toute sa vie à comme maître, et de mêmeà l'École française d'Athènes, dans sa Fondation archéologique ouà l'Académie Royale de Belgique.

Charles Delvoye est néà Charleroi le 18 avril 1917. La car- riére de son père, originaire de Frasnes-les-Buissenal, fonction- naire des Postes, a fait voyager son enfance et son adolescence de Charleroià Couvin, d'Antoing à Tournai, et Charles Delvoye aimait dire qu'il était avant tout Hennuyer, d'un Hainaut dont l'autre versant, celui des luttes ouvrières difficiles dans la région de Charleroi, lui avait été conté par sa mere et les proches de celle-ci. Après six ans d'Humanités à l'Athénée royal de Tournai, Charles Delvoye fut,à l'Université libre de Bruxelles, un étudiant brillant. Il est licencié en philologie classique en 1939, puis en archéologie et histoire de l'art en 1941. Sans heurts, une carrière universitaire féconde va le mener d'un mandat précoce d'éléve- assistantà l'ordinariat età la présidence de sa Faculté. En effet, on ne peut parler de solution de continuité lorsque, de 1942 à

55

www.academieroyale.be

Notices

Charles Delvoye

www.academieroyale.be

1952, le Fonds National de la Recherche scientifique, où il accé- dera au titre d'associé, lui donne les moyens de poursuivre la recherche, car il a rempli ce mandatà l'Université de Bruxelles, des que celle-ci reprend ses enseignementsà la Libération. Les années de guerre furent aussi pour lui des années de résistance active, particulièrement dans la presse clandestine et dans le ren- seignement. Après la fermeture de l'Université, sous le couvert de la recherche scientifique, il assure des cours clandestins. Encore étudiant, il a été remarqué par deux de ses maîtres. Hubert Philippart lui confie comme sujet de mémoire de licence la publication d'une coupe en or préhellénique des Musées Royaux d'Art et d'Histoire, et lui fait décerner avant la fin de ses études la bourse Charles Grégoire pour lui permettre de passer immédiatement un an en Gréce. Au même moment, Germain Bazin consacreà l'art byzantin son cours d'Histoire de l'art du moyen âge. L'enthousiasme est réciproque. L'étudiant est boule- versé par le cheminement nouveau du devenir grec qu'il découvre dans des leçons où la rigueur scientifique s'allieà la richesse de l'information ; le maître, si avare de points, le notera 20/20. Parti en Grèce (il sera hôte boursier de l'École française d'Athènes), le jeune Charles Delvoye subit le choc du contact direct avec les sites antiques et le peuple grec. Cependant, il complète son expé- rience du monde préhellénique et hellénique par un séjour d'étudeà Istanboul. Constantinople fera plus tard pencher le poids majeur de ses intérêts et de ses travaux vers Byzance. Pourtant c'est encore dans son premier domaine de recherches qu'il obtiendra le doctorat en 1946. Sa dissertation est consacrée aux civilisations néolithiques du continent grec et des îles. Il s'y affirme d'emblée comme un maître des études égéennes préhisto- riques. C'est dans ce domaine que se situe l'essentiel de sa pre- miére bibliographie jusqu'en 1953 et on y note un travail impor- tant qu'il intitule modestement Remarques sur la seconde civili- sation néolithique du continent grec et des îles avoisinantes. De 1947à 1949, il réalise le rêve né lors de son premier voyage en Gréce, être membre étrangerà part entière de l'École d'Athénes. Jusqu'á sa mort, il a gardé comme un éblouissement pour la qualité intellectuelle du milieu français où il est plongé, pour la qualité aussi des amitiés qu'il va nouer avec des compa- gnons de ciel grec qui seront plus tard parmi les titulaires les plus brillants de l'archéologie et de l'histoire grecque en France. Ceux-ci, de leur côté, ne cesseront de parler avec émotion de la

57

Charles Delvoye

Notices

www.academieroyale.be

valeur scientifique et de la richesse humaine de leur camarade belge, combien joyeux et combien savant. Ils lui marqueront leur estime en lui faisant décerner le doctorat honoris causa successi- vementà Montpellier (1959), Nantes (1965) et Bordeaux (1967) et en occupant régulièrement des chaires de conférencier à la Fondation archéologique de l'Université libre de Bruxelles. En 1952, Charles Delvoye quitte le FNRS pour être nommé chargé de coursà l'Université de Bruxelles. A 39 ans, en 1956, il est promu professeur ordinaire, et, de 1964à 1967, assume la charge de doyen de la Faculté de Philosophie et Lettres (on disait alorsà Bruxelles Président de la Faculté). En 1954, il est nommé directeur de la Fondation archéologique de l'Université libre de Bruxelles, qui, sous son égide dynamique, soutiendra bien des vocations de jeunes chercheurs. Il fut un des fondateurs de l'Insti- tut du Christianisme dont il resta longtemps co-directeur. Il s'y vit confier en 1965 le nouveau cours d'« archéologie chré- tienne». Ceci élargissait heureusement l'enseignement d'« ar- chéologie byzantine », dont Charles Delvoye avait été le premier titulaire en 1950à l'Institut d'Histoire et de Philologie orientales et slaves. Mais surtout il a fait vivre sa section d'Histoire de l'Art et d'Archéologie, veillantà son expansion età son renouvelle- ment, particulièrement dans le domaine de l'art contemporain. Jusqu'á sa retraite en 1987, il en restera le mentor de même qu'il resta jusqu'au bout l'une des voix écoutées par la Faculté. Il fut aussi un animateur de revues scientifiques. Il dirigea quelques années la Revue de l'Université de Bruxelles, et fut longtemps membre du quatuor de gestion de l'Antiquité classique, où il con- féraà la section bibliographique de la revue une richesse et un sérieux qui la transformérent en une sorte de moniteur des études classiques. Il fut le vice-président et le trésorier de la revue Byzantion, à laquelle il réservera régulièrement depuis 1957 une Chronique archéologique d'une densité exceptionnelle. La der- niére apar uà titre posthume dans le volume de 1992 qui lui est dédié. Sa production scientifique comme son enseignement universi- taire ont été marqués par une philosophie globalisante de sa disci- pline : percevoir l'artefact ou la création artistique dans le con- texte social et politique où ils ont été élaborés, mais aussi les situer dans l'expression culturelle polyvalente de leur époque, et, en plus, dans la continuité mouvante du groupe qui les a suscités. Sa double formation et surtout la chance et le mérite qu'il a eus

58

Notices

Charles Delvoye

www.academieroyale.be

de s'initier au meilleur niveau dans des perspectives tres différen- tes de l'histoire de l'art, depuis la préhistoire jusqu'á la chute de Constantinople, pour ne pas parler de la sculpture contemporaine, expliquent comment l'historien de l'art a pu réaliser tout naturel- lement cette fusion ambitieuse et difficile de la diachronie et de la synchronie dans son enseignement comme dans sa recherche. Le réaliser d'ailleurs dans la simplicité du ton et la richesse d'une érudition qui ne faisait peur chez lui nià l'historien d'art, ni au byzantinologue. Il avait vécu comme une aventure intellectuelle la conception, puis la direction avec son ami Georges Roux, d'une œuvre collec- tive, La Civilisation grecque de l'Antiquité à nos jours, publiée à hende le mieux l'ampleur de sa pensée, parce qu'elle y est multi- ple et rigoureuse, mais aussi volontairementà la portée de tout lecteur cultivé. Ses propres contributions, quelques titres qui ont le poids de trois grands livres, révèlent probablement le mieux la convergence des vecteurs si différents de ses curiosités, de sa sen- sibilité et de son information. Le Bassin de l'Égée avant l'arrivée des Doriens nous rappelle son premier champ d'investigation scientifique. À l'autre bout de son temps de Grèce, plusieurs cha- pitres sont consacrésà l'histoire du monde grecà l'époque byzan- tine,à la vie intellectuelle et aux arts plastiques des Byzantins et à Ils sont dans la droite ligne de son grand livre sur L'art byzantin (1967) et, pour remonter plus haut encore, comme un écho dense et réfléchi de cette révélation qu'il a eue très tôt, sous l'influence d'Henri Grégoire et de Germain Bazin, que l'étape byzantine de la culture grecque est complexe et riche de substrats souvent con- tradictoires. Car, chez lui, l'étude multiple de Byzance fait que l'historien de l'art devient en même l'historien d'une culture polymorphe, porteuse de traditions classiques, chrétiennes et orientales. La magistrale contribution qu'il a donnéeà ce même recueil sur Les arts plastiques traduit, des le sous-titre même, Du sub-mycénien jusqu' à la fin de l'époque impériale romaine, la solidité et la puissance de sa conception de l'histoire de l'art comme une continuité faite de ses propres cycles d'évolution et de son aptitudeà assimiler et remodeler les apports étrangers. Il avait ajouté deux assises historiquesà sa démonstration : Athènes et Le monde grec sous la domination des Romains. Ses faveurs sont alléesà l'architecture pour l'art paléochrétien et Byzance,

59

Charles Delvoye

Notices

www.academieroyale.be

mais, pour la Gréce classique et post-classique, c'est la sculpture qui a vivement retenu son attention (on y retrouve sans doute l'influence de Jules Berchmans, professeur et sculpteur, dont il fut l'assistant, celle encore de Germain Bazin, avec qui il avait étudié l'histoire de la sculpture et dont il avait assuré la sup- pléance précisément pour ce cours).

Tout hommageà

Charles Delvoye ne peut

se confinerà

une

bibliographie, si prestigieuse soit-elle. Dans son esprit, il était d'abord un professeur, et il voyait ce rôle dans une double opti-

que : le transfert du savoir et de l'esprit critique et le contact actif avec la science qui se fait. Ses Chroniques archéologiques dans la revue Byzantion montrent l'étendue de son information, mais

il

n'est pas d'autre domaine de ses enseignements où il n'ait eu

le

même souci de suivre le mouvement des découvertes et de la

recherche. Aussi, entre gens du métier était-il un compagnon de discussion agréable, car son indépendance de jugement (quelque- fois un peu sèche de ton, dans un style très « École d'Athènes ») prenait toute sa valeur en ce qu'elle était étayée par une informa- tion soigneusement tenueà jour. Il était attaché aux études classi- ques (il gardait un souvenir très ému de ses maîtres de grec de l'Athénée comme de l'Université), mais, avec sa liberté coutu- miére d'appréciation, il disait cet attachement en condamnant tout préchi-prêcha et toute manipulation d'un enseignement dans lequel il voyait avant tout, suivant sa formule, « un accès égali-

taireà la pensée critique età une réflexión sans complaisance ». Charles Delvoye laisse en plus le souvenir d'un idéaliste tou- jours en éveil et promptà l'action. Il avait appartenuà cette géné- ration d'étudiants de Bruxelles, où, en raison même de nos divi- sions, nous avions été blessés par notre impuissance mêmeà avec passion un antifascisme qu'il avait puisé dans l'ambiance familiale et dans l'action étudiante. Le savant, au milieu des hon-

neurs, ne l'oubliera jamais, et il aimait répéter que l'intellectuel

a

le devoir de s'engager et le droit de refuser d'être embrigadé.

Il

n'avait pas renié la soif de justice de sa jeunesse, et n'hésitait

pasà réagir lorsqu'il voyait la liberté d'expression mise en cause

autour de lui ou dans le monde. Mais il souffrait du verbalisme auquel la défense des idées se réduisait trop souvent comme un jeu de société, et il l'a plusieurs fois dit dans ses propos hors coursà l'Université. Dans notre dernier long entretienà l'Acadé- mie, quelques jours avant sa mort, il me demandait avec inquié-

60

Notices

Charles Delvoye

www.academieroyale.be

tude où situer le role et les comportements des intellectuels devant la remontée des vieux démons de l'Europe et les dérives inquiétantes, rarement désintéressées, de l'analyse manichéenneà

C'està

la foisà

l'homme

et au savant

que fut

dédié en

1982

un volume impressionnant par son poids de pages et de planches, de science et d'amitié, Le rayonnement grec. Hommages à Char- les Delvoye, édités par Lydie Hadermann-Misguich et Georges Raepsaet avec la collaboration de Guy Cambier aux Éditions de l'Université de Bruxelles. Depuis longtemps, ses mérites avaient été proclamés, particulièrement par ses doctorats honoris causa des universités de Montpellier (1959), Nantes (1965) et Bordeaux (1967) et par son élection comme membre correspondant du Deutsches Archäologisches Institut (1988). L'Académie Royale de Belgique l'avait nommé membre correspondanl de la Classe des Lettres et des Sciences morales et politiques le 9 mai 1977, et membre titulaire le 4 janvier 1988. C'està ce titre qu'il a représenté l'Académie dans les réunions de l'Union académique internationale et lui a fait rapport de 1981à 1985 sur l'activité de celle-ci.

LISTE DES

PUBLICATIONS

On trouvera une bibliographie par matière de l'oeuvre écrite de Charles Delvoye (1941-1980) dans L. Hadermann-Misguich et G. Raepsaet, Bibliographie des travaux de Charles Delvoye, Le rayonnement grec. Hommages a Charles Delvoye (Bruxelles, 1982), pp. 5-14, ainsi qu'un complémentà cette bibliographie (1981-1992), dans L. Hadermann-Misguich, Charles Delvoye (1917-1991), Byzantion 62 (1992), pp. 5-12.

1941

1. La coupe en or préhellénique des Musées Royaux d'art et d'histoire. Bulletin des Musées Royaux, juillet-août 1941, pp. 85-92.

1942

2. L'archéologie byzantine en Grèce (1928-1940). R.B.Ph.H. 21, 1942, pp. 421-470.

61

Charles Delvoye

Notices

www.academieroyale.be

1946

3. Rites de fécondité dans les religions préhelléniques. Bulletin de Correspondance hellénique 70, 1946, pp . 120-131.

4. Une conception humaniste de l'histoire de l'art: l'oeuvre d'Henri Focillon. Synthèses, 1946, n° 6, pp. 85-96.

5. Valentin Feldman et les grands problèmes de l'esthétique actuelle. Europe (Paris) 24, décembr e 1946, pp . 138-140.

1947

6. Bibliographie archéologique pour les professeurs de langues et d'histoire anciennes. Phoibos I, 1946-1947, pp . 3-20.

7. Quatre vases préhelléniques du Musée archéologique de Charleroi. Antiquité classique 16, 1947, pp . 47-58.

8. Sous l'égide de l'École française d'Athènes. L'oeuvre des archéologues belges en Gr è ce . L'Hellénisme contemporain,

1947, pp.

337-350.

9. Nouvelles de Grèce (I. Dommages subis par les monuments pendant la guerre. II. L'état des musées. III. Les fouilles en Grèce). Les arts plastiques, Bruxelles, 1947, n o s 3-4,

8-9,

pp. 168-170 ; n os 5-6, pp. 121-125.

pp. 251-252

; n°

7,

pp.

41-42

; n o s

1948

10. Note sur les origines orientales des cachets néolithiques du continent grec. Mélanges Charles Picard I, Paris, 1948, pp. 267-279.

11. Travaux récents sur les monuments byzantins de la Grèce (1938-1947). Byzantion 18, 1946-1948, pp . 229-260 ; 19,

1949, pp.

315-370.

12. Les études byzantines. Bulletin de Correspondance helléni- que. Supplément. Le Centenaire de l'École française

d'Athènes, Paris 1948,

pp.

257-262 .

13. L'École française d'Athènes et les études byzantines (à l'occasion du Centenaire). Revue des Études byzantines 6,

62

1948, pp.

86-93.

Notices

Charles Delvoye

www.academieroyale.be

1949

14. Remarques sur la seconde civilisation néolithique du conti-

de Correspon-

nent grec et des îles avoisinantes. Bulletin

dase hellénique 73 , 1949, pp . 29-124.

15. Thasos. Basilique paléochrétienne. Bulletin de Correspon-

dance hellénique 73 , 1949, pp. 547-556 (en collaboration avec An. C. Orlandos).

16. Thasos. Bâtiments romains. Bulletin de Correspondance

hellénique 73, 1949,

pp .

556-559.

17. En Grèce. À l'École française d'Athènes. Alumni 19, 1949, pp. 75-90.

1950

18. Sur quelques statuettes néolithiques de Thessalie. Mélanges Henri Grégoire II, Bruxelles, 1950, pp. 171-184.

19. La basilique de l'Agora de Thasos et le martyrium d'Aka- kios. Nouvelle Clio, 1949-1950, pp. 412-413 .

20. Réflexions sur l'esthétique de l'art byzantin. Le Flambeau 33, 1950, n° 2, pp. 140-158.

21. Salonique, seconde capitale de l'empire byzantin et ses monuments . Revue de l'Université de Bruxelles, 1949-1950, pp. 391-444.

22. Les principales découvertes archéologiques en Grèce depuis

1939.

La

Nouvelle

Clio,

1949-1950, pp.

1951

461-494 .

23. Thasos. Agora. La basilique paléochrétienne et ses annexes.

Bulletin de Correspondance hellénique 75 , 1951,

164.

pp .

154-

24. Sur deux belles oeuvres trouvées en Grèce au cours de ces dernières années : I. Plaquette en ivoire mycénienne de Délos ; II. Brûle-parfums en bronze de Delphes. Mélanges Joseph Hombert, Bruxelles, 1950-1951, pp . 34-46.

25. Invitation au voyage en Grèce. Bulletin de I Union des Anciens Etudiants de l'U.L.B., n os 194-195, avril-mai 1951, pp. 2-20.

63

Charles Delvoye

Notices

www.academieroyale.be

1952

26. À l'aube de la civilisation en Grèce. La vie agricole dans la

péninsule grecqueà l'époque néolithique. Mélanges

offerts à

27. Que pouvons-nous entrevoir de la vie économique de la péninsule grecqueà l'époque néolithique ? Mélanges Geor- ges Smets, Bruxelles, 1952, pp. 189-206.

28. Sur les découvertes sensationnelles de Mycènes. Le Flam- beau, 1952, pp. 500-508.

29. Les fouilles de la Basilique Vaticane et la prétendue décou- verte du tombeau de saint Pierre. Cahiers du Libre Examen

1952, n o s

5-6, pp. 51-64.

30. Jules Berchmans. Le Flambeau 35, 1952, n° 1, pp. 11-20.

1953

31. Notice sur la vie et les travaux de Jules Berchmans. Rapport académique de l'Université Libre de Bruxelles 1951-1952, Bruxelles, 1953, pp. 160-164.

1955

32. Plaquette byzantine de Thasos. Bulletin de Correspondance hellénique 79, 1955, pp. 372-374.

33. Fouilles et recherches récentes dans le domaine de l'archéo- logie grecque. Phoibos 8-9, 1953-1955, pp. 40-61.

34.

35.

1956

La sculpture en France au XVI e siècle et l'art antique. Revue

de l'Université

de Bruxelles

8, 1955-1956, pp. 254-280.

1957

Recherches

paléochrétienne. Annuaire de l'Institut de philologie et

d'histoire

basilique

récentes

sur

les

origines

de

la

orientales

et slaves

14, 1954-1957, pp. 205-228.

36. Chronique archéologique. Byzantion 25-27, 1955-1957,

64

pp.

927-946.

Notices

Charles Delvoye

www.academieroyale.be

1958

37. Delphes. Bulletin de l'Union des diplômés des Universités et

Hautes Études de Belgique, Ath è nes , avril-

des Écoles des

 

juin

1958, pp.

1-30.

l'époque

romaine.

Revue

de

l'Université

de

38. Trèves à Bruxelles

10,

1957-58, pp .

337-359.

 

39.

Fresques médiévales de Yougoslavie. Synthèses 13, n o s 147-

148,

1958, pp. 98-105.

 

40.

L'art byzantin au VIIe Congrès international d'archéologie

classique. Le Flambeau

41 ,

1958, n° 9-10, pp .

687-688 .

 

4 1 .

Congrès

des

études

byzantines

de

Munich.

IV e

section :

archéologie

et

histoire

de

l'art.

A.R.B.,

Bull.

Cl.

L.Sc.M.P.44,

1958, pp. 466-474.

 

42.

Chronique archéologique. Byzantion 28, 1958, pp . 479-518 .

 

1959

 

43.

Sainte-Sophie de Constantinople, architecture et mosaïque. Corsi di cultura sull'arte ravennate e bizantina, 1959, II, pp. 39-47.

44.

Les basiliques paléochrétiennes. Corsi di cultura sull'arte

ravennate e bizantina, Ravenne,

1959, I, pp. 49-70 .

 

45.

Un grand centre d'études byzantines et de rencontres inter-

nationales : Ravenne. Le Flambeau pp. 215-235.

42,

1959, n° 3-4,

 

1960

 

46.

Sur

la date

de la fondation

des Saints-Serge-et-Bacchus

de

Constantinople

et de Saint-Vital

de Ravenne. Hommages

à

47.

Chronique archéologique. Byzantion 29-30, 1959-1960, pp. 303-338.

48.

Chronique. L'ar t byzantin. L'Information d'histoire de l'art (Paris) 5, 1960, pp. 74-89.

 

1961

 

49.

Survivance des nymphées romains dans certaines fontaines d'atrium des basiliques paléochrétiennes. Atti del settimo

65

Charles Delvoye

Notices

www.academieroyale.be

Congresso

internazionale

di

archeologia

classica,

Rome ,

1961,

II, pp. 421-423.

50. La sculpture byzantine jusqu' á l'époque iconoclaste. VIII

Ravenne ,

Corso

di

cultura

sull'arte

ravennate

e bizantina,

51.

1961, pp.

177-194.

 

L'archéologie

byzantine

au

XII e

Congrès

intemational

des

études byzantines

d'Ochri d

(10-16 septembre

1961).

Byzan-

tion

31 ,

1961, pp .

537-554.

 

52. Chronique

archéologique. Byzantion

31 ,

1961, pp .

505-532.

1962

Études

53. d'architecture

paléochrétienne

et

byzantine.

I.

L'a-

trium.

II.

L'abside .

Byzantion

12,

1962,

pp. 261-310 ,

489 -

547.

 

1963

54. Le développement

des arts plastiquesà

la guerre du Péloponnèse. Archeologia

1963, pp.

1-12.

1964

Athènes au cours de classica (Rome ) 15,

55. Chronique archéologique. Byzantion 34, 1964, pp . 135-

266.

56. Considérations sur l'emploi des tribunes dans l'église de la Vierge Hodighitria de Mistra. Actes du Congrès Internatio-

10-16 septembre 1961,

nal des Études byzantines - Ochrid

Belgrade, 1964, III, pp. 41-47.

57. Mistra. XI Corso di cultura sull'arte ravennate e bizantina, Ravenne, 1964, pp. 115-132.

1965

58. Les ateliers

d'art s

somptuairesà

Constantinople. XII

Corso

di

cultura

sull'arte

ravennate

e

bizantina,

Ravenne ,

1965,

pp.

171-210.

66

Notices

Charles Delvoye

www.academieroyale.be

1966

59. L'archéologie byzantine au XIII e Congrés international des études byzantines d'Oxford (5-10 septembre 1966). Byzan- tion 36, 1966, pp. 283-303.

60. Allocution

le 18 octobre

1966, 3,

l'inaugu-

de M. Ch. Delvoye, prononcée

lors de

mars-mai

ration de l'Institut d'Histoire du Christianisme

1965. Revue

de l'Université

de Bruxelles,

pp. 1-6.

61. La Nouvelle Section de Morale de la Faculté de Philosophie et Lettres de l'U.L.B . La Pensée et les Hommes 10, 1966, pp. 109-112.

62. L'art

byzantin.

1967

Paris, Arthaud,

1967,

1 vol.

de

458 pp.

avec

220

figg.,

4 pll. en couleurs

et 36 plans

d'édifices.

63. civilisation

La

grecque

de

l'Antiquité

à

nos jours.

Publiée

sous

la

direction

de

Charles

Delvoye

et

Georges

Roux.

vol.

I, Bruxelles, La

Renaissance

du Livre,

1967.

64. Le bassin de l'Égée avant l'arrivée des Doriens. La

civilisa-

tion

grecque

de

l'Antiquité

à

nos jours,

vol.

I, pp. 49-59 .

65. Le monde grec sous la domination des Romains. Ibid. vol. I, pp. 151-171.

66. Les persécutions contre les Chrétiens dans l'Empire romain. Les Cahiers rationalistes, n° 250, novembre 1967, pp. 306 -

352.

67. Le s caractéristiques d e l'architecture paléobyzantine. IV Corso di cultura sull'arte ravennate e bizantina, Ravenne,

1967, pp.

85-104.

68. L'architecture byzantine au XI e siècle. Proceedings of the

Oxford

th

XIII

5-10

International

Congress

of

Byzantine

September

1966,

Londres,

1967, pp.

Studies.

225-234.

69. Ambitus. Ambo. Apsis. Atrium. Baptisterium. Basilika. Berna. Cancelli. Empore. Reallexikon zur Byzantinischen

Kunst, sous la direction de Klaus Wessel, Stuttgart, 1963-

1967.

67

Charles Delvoye

Notices

www.academieroyale.be

1969

70. La civilisation grecque de l'Antiquité à nos jours, publiée sous la direction de Charles Delvoye et Georges Roux, vol. II, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1969.

71. Les arts plastiques (du monde grec ancien, du submycénien jusqu' á la fin de l'époque impériale romaine). Ibid. II, pp. 102-233.

72. Athènes. Ibid. II, pp. 343-354.

73. Le monde grecà l'époque byzantine. Ibid., II, pp. 443-470.

74. La vie intellectuelle (de l'Empire byzantin). Ibid., II, pp. 473-498.

75. Les arts plastiques (de l'Empire byzantin). Ibid., II, pp. 501 -

551.

76. La transmission de l'humanisme grec en Occident. Ibid., II, pp. 563-572.

77. Les tissus byzantins. XVI Corso di cultura sull'arte raven- nate e bizantina, Ravenne, 1969, pp. 115-149.

78. (en collaboration) Guide Nagel de Turquie, 4 e éd., Genève- Paris-Munich, 1969. La préhistoire, pp. 37-40. L'antiquité classique, pp. 49-64. Byzance, pp. 65-73. Istanbul, les monuments byzantins, pp. 126-271 (passim). Nicée, pp. 305-315. Pergame, pp. 359-375. Éphèse pp. 399-421,

79. Byzance

1970

et les chrétientés

orientales. Architecture

et

sculp-

ture

des

origines à

nos

jours

II,

París,

Fernand

Nathan,

1970, pp.

268-374.

 

1971

80. De l'iconographie païenneà l'iconographie chrétienne. Annales archéologiques arabes syriennes 21 , 1971, Numér o spécial, IXe Congrès international d'archéologie classique, pp. 329-345.

81. Les ivoires paléobyzantins. XVIII Corso di cultura sull'arte ravennate e bizantina, Ravenne , 1971, pp . 191-220.

82. Berchmans (Jules-Étienne). Biographie nationale XXXVII , fasc. 1, 1971, pp. 29-34.

68

Notices

Charles Delvoye

www.academieroyale.be

1972

83. La place de Chypre dans l'architecture paléochrétienne de la Méditerranée . ripcuc-nicá TOC Tipurcoi) SieGvoúc, KimpoXo - yiKoú XuveSpíou, II, Nicosie, 1972, pp. 17-21.

84. David Talbot Rice (1903-1972). Byzantion 42, 1972, pp. 317-323.

1973

85. A-t-on découvert la tombe de saint Pierre au Vatican ? Pro- blèmes d'histoire du christianisme, III, 1972-1973, Bruxel- les, Éditions de l'Université de Bruxelles, pp. 5-13.

86. Le manuscrit byzantin. Liber Librorum, 5000 ans d'art du livre, Bruxelles, Editions Arcade, 1973, pp. 181-192.

1975

87. Giuseppe Bovini (8 décembre 1915-1er janvier 1975). Byzantion 45 , 1975, pp . 182-184.

88. Ranuccio Bianchi Bandinelli (19 février 1900-17 janvier

1975). Byzantion

45 ,

1975, pp .

1976

185-186.

89. Arta bizantina. Traduction en roumain de Florica-Eugenia Condurachi, préface de Vasile Drágut, 2 vol., Bucarest, Édi- tions Meridiane, 1976.

90. Bo£avuvf| xéxvn. Traduction en grec de Mantô Papadaki ; additions bibliographiques de Dém. D. Triantaphyllopoulos, 2 vol., Athènes, D. Papadima, 1975-1976.

91. Histoire et archéologie du monde gréco-romain. Liber Memorialis de l'Institut des Hautes Etudes de Belgique, Bruxelles, 1976, pp. LIX-LXII.

92. L'architecture paléobyzantineà Constantinople aux IV e et V e siècles. XXIII Corso di cultura sull'arte ravennate e

bizantina.

Ravenne,

1976, pp .

147-166.

93. Sur le passage des voûtes et des coupoles en briques de l'Anatolieà la péninsule balkanique. Bulletin de Correspon-

dance hellénique 100, 1976, pp. 235-238.

69

Charles Delvoye

Notices

www.academieroyale.be

94.

Sur quelques aspects des relations entre l'architecture paléo- byzantine de l'Anatolie, de Constantinople et de la Grèce.

Revue

archéologique, 1976, Etudes sur les relations entre

Grèce

et Anatolie,

pp .

143-152.

 

95.

L'ar t paléochrétien de Chypre. XV Congrès international d'Études byzantines. Rapports et co-rapports, V. Chypre dans le monde byzantin, Athènes, 1976, 52 pp .

96.

Les progrés de l'archéologie et de l'histoire de l'art de l'em- pire byzantin, depuis le Congrès d'Oxford. Actes du XIV e Congrès international des Etudes byzantines. Bucarest,

6-12

septembre

1971,

Bucarest,

1976, pp .

251-262.

97.

Chronique archéologique. Byzantion 46 , 1976, pp . 128-208,

429-549.

 
 

1977

98.

Architecture de la Géorgie et architecture de l'Empire byzantinà l'époque paléochrétienne. IIe Symposium interna- tional sur l'histoire de l'art géorgien. (Textes trançais et russe). Tbilissi, Institut Tschubinaschvili d'histoire de l'art géorgien, 1977, 10 pp.

99.

L'Association internationale des Etudes byzantines. Problè- m e s actuels des études byzantines. Aspects des études clas- siques, édités par Jean Bingen et Gu y Cambier, Bruxelles, Éditions de l'Université de Bruxelles, 1977, pp. 71-77.

100.

Chronique archéologique. Byzantion 47 , 1977, pp. 370-497.

 

1978

101.

L'Agor a d'Athènes. D'Eschyle à nos jours. Leçons

d'ar-

chéologie, de littérature, de philologie classique, éditées par Guy Cambier, Bruxelles, Université Libre de Bruxelles,

1978, pp. 45-58.

 

102.

Le passage de l'architecture d'époque impériale romaineà International Congress of Classical Archaeology, Ankara 1978, pp. 455-465.

103.

L'ar t

paléochrétien

de

Chypre.

'EXArivo-PeAviicr)

icod

navsupcojtaíicri

'EjuOsápnoii; . Revue

belgo-hellénique

et

paneuropéenne,

II, 6e année,

1978, pp .

13-17.

70

Notices

Charles Delvoye

www.academieroyale.be

104. La place des grandes basiliques de Salamine de Chypre dans l'architecture paléochrétienne. A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P. 64, 1978, pp. 75-89.

105. Hommag eà Georges Ostrogorskij. A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P. 64, 1978, 2, pp. 43-54.

1979

106. La nouvelle présentation des frontons d'Égineà la Glypto-

théque de Munich. A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P. 65, 1979, pp. 272-291.

107. Des icones byzantines aux icones bulgares. Christianisme d'hier et d'aujourd'hui. Hommages à Jean Préaux, édités par Guy Cambier, Bruxelles, Éditions de l'Université de Bruxelles, 1979, pp. 41-64.

108. Jean Préaux, l'Ami. Bulletin des Amis de l'Institut d'histoire du christianisme de l'Université Libre de Bruxelles, n° 2, 1978-1979, pp. 2-4.

109. Hommag eà Claire Préaux. A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P. 65,

1979, pp.

383-390.

110. Rapport sur la 53e session de l'Union Académique interna- tionale (Berne, 17-23 juin 1979). A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P. 65, 1979, pp. 527-533.

1980

111. La signification du décor sculpté du Parthénon. Grec et latin en 1980. Études et documents dédiés à Edmond Lié- nard, édités par Ghislaine Viré, Bruxelles, Université Libre de Bruxelles, 1980, pp. 21-25.

112. La place des grandes basiliques de Salamine de Chypre dans l'architecture paléochrétienne. Salamine de Chypre. Histoire et archéologie. État des recherches. Lyon 1978. Colloques internationaux du C.N.R.S., n° 578, Paris, 1980, pp. 313-

317.

113. La signification des mosaïques post-iconoclastes de Sainte- Sophie de Constantinople. Hommages à Jean Hadot, édités par Guy Cambier (= Problèmes d'Histoire du Christianisme 9, 1980), pp. 45-55.

114. Philippart (Hubert-Victor). Biographie nationale, XLI, fasc. 2, 1980, col. 618-629.

71

Charles Delvoye

Notices

www.academieroyale.be

115.

Rapport

sur la 54e session

d e

l'Union

Académiqu e

interna-

tionale

(Bruxelles,

15-21

jui n

1980).

A.R.B.,

Bull.

Cl.

L.Sc.M.P.

66 ,

1980, pp .

308-313 .

 

116.

A propos des expositions « Marie-Thérèse » et « Joseph II », à

1980,

pp. 487-496.

 

1981

 

117.

Le cinquantième anniversaire de la Fondation archéologique d e l'Université de Bruxelles. Actes de la journée célébrant le cinquantième anniversaire de la Fondation archéologique de l'Université de Bruxelles (samedi 22 novembre 1980) = A.H.A.A. 3 , 1981 , pp . 7-10.

118.

Rapport sur la 55e session d e l'Union Académiqu e Interna- tionale (Budapest, 14-20 jui n 1981). A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P. 67 , 1981 pp . 366-370 .

119.

Rapport sur le XVIe Congr è s international d'étude s byzanti-

nes.

A.R.B.,

Bull.

Cl.

L.Sc.M.P.

67,

1981 , pp .

487-492.

 

120.

Les évêques des tympans nord et sud de Sainte-Sophie et la politique du patriarcat apr è s la crise iconoclaste. XV. Inter- natíonaler Byzantinistenkongress. Akten II/5 = Jahrbuch der Österreichische n Byzantinistik 32, 5, 1982, pp. 415-423 .

 

1982

 

121.

Les basiliques constantiniennes de Rome . Grec et latín en

1982.

Études et documents dédiés à la mémoire de Guy

Cambier, Bruxelles, ULB , 1982, pp. 169-176.

 

122.

L'histoire et la légende d e Troie dans l'Antiquité. Europa- lia-Gréce. Troie, légende et réalité, 8 octobre 1982, Bruxel- les, Banque Bruxelles-Lambert, pp. 18-29.

123.

Introduction aux expositions Europalia-Grèce : des idoles cycladiques aux icones crétoises. A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P. 68, 1982, pp. 359-371.

124.

Rapport sur la 56 e session de l'Union Académique Interna- tionale (Bruxelles, 13-19 jui n 1982). A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P. 68 , 1982, pp . 516-522 .

72

Notices

Charles Delvoye

www.academieroyale.be

1983

125. Exposé introductif d u Groupe « Archéologie ». Actes du Col- loque Francqui, organisé par la Classe des Lettres à l'occa- sion du 150e anniversaire de l'Indépendance de la Belgique, Bruxelles, Palais des Académies, 1983, pp. 177-228.

126. L'art paléochrétien en Occident avant Constantin. Problè- mes d'Histoire du Christianisme 12, 1983, pp . 5-23 .

127. A propos de l'exposition d'icônes crétoises au Palais des Beaux-Arts d e Charleroi. A.R.B., Bull. Cl. Beaux-Arts, 65 , 1983, pp. 97-127.

128. Rapport sur le XIIe Congrès d'archéologie classique (Athè- nes, 4-1 0 septembre 1983). A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P. 69 , 1983, pp. 590-596.

129. Rapport sur la 57 e session de l'Union Académique Interna- tionale (Copenhague, 12-18 juin 1983). A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P. 69 , 1983 , pp . 386-396.

1984

130. Éléments classiques et innovations dans l'illustration de la légende d'Achille au Bas-Empire. Antiquité Classique 53 , 1984, pp. 184-199.

131. À propos des expositions d'Istanbul consacrées aux civilisa- tions anatoliennes : apports de l'Asie mineureà la culture

européenne. A.R.B., Bull. Cl. Beaux-Arts 66 , 1984 , pp . 22 -

45.

132. Jules Berchmans . Grec et latin en 1983 et 1984. Cinquante

ans de philologie classique, Bruxelles, ULB , 1984 , pp . 76 -

77.

133. Hubert Philippart. Grec et latin en 1983 et 1984. Cinquante

ans de philologie classique, Bruxelles, ULB , 1984,

145.

pp .

143 -

134. Rapport sur la 58 e session

Interna-

tionale (Bruxelles, 17-2 3 juin 1984). A.R.B., Bull. Cl.

L.Sc.M.P. 70 , 1984 , pp . 288-296.

de l'Union

Académique

1985

135. Recherches récentes sur le Parthénon. Antiquité Classique 54, 1985, pp. 300-310.

73

Charles Delvoye

Notices

www.academieroyale.be

136.

U n monument méconn u d e l'art grec : le Parthénon. A.R.B., Bull. Cl. Beaux-Arts 67 , 1985, pp . 213-227.

137.

Éléments iconographiques dans l'art copte : le «châle d e

Sabine » a u Musé e d u Louvre. Chronique

d'Égypte 60 ,

1985, 48-55.

 

138.

Rapport sur la 59 e session de l'Union Académique Interna- tionale (Palerme, 2-8 juin 1985). A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P. 71, 1985, pp. 415-422.

 

1986

139.

Art lombard e t art byzantin jusqu'à la conquête carolin- gienne d e l'Italie. AEA,TÍOV xf\q, XpifjxiaviKfJq ápxaioXo - ytKf|c étaipeíai; 12, 1984 [1986], pp. 145-166.

140.

L'apport des textesà la compréhension de l'art grec antique et médiéval. Grec et latin en 1985 et 1986. Bruxelles, ULB , 1986, pp. 85-101.

141.

D e quelques réflexions sur l'archéologie et l'histoire de l'art. L'artichaut, 4 , 2 , CEPULB , 1986, pp . 1-3.

142.

Chronique archéologique. Byzantion 56 , 1986, pp . 477-498 .

 

1987

143.

Considérations sur le sens et la structure des sculptures du Parthénon. Stemmata. Mélanges offerts à Jules Labarbe, Liège - Louvain-la-Neuve, 1987, pp. 429-442.

144.

Les fouilles d e M . Manolis Andronicosà Vergina et la découverte d e l a tomb e d e Philippe II d e Macédoine. A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P. 73 , 1987, pp . 40-57.

145.

Chronique archéologique. Byzantion 57 , 1987, pp . 251-282 ;

488-533.

 

1988

146.

Éléments

classiques

dans

l'illustration

de

la

légende

d'Achille

a u

Bas-Empire.

npaKTiicá

TOU XI I

AieOvoúq

auveSpío u

KACICXGUCIÍC; ap%aioAoyía< ;

(AOfjva ,

4-1 0

SETC-

teuPpíou

1983),

II, Athènes,

1988, pp. 68-71.

 

147.

L e « Saint Suaire » d e Turin es t

bien u n faux ! Espaces

de

libertés

166, novembr e

1988, pp . 27-28.

74

Notices

Charles Delvoye

www.academieroyale.be

148. Message au colloque sur la pluridisciplinarité dans l'étude de la religion grecque antique. Kernos 1, 1988, pp. 98-99.

149. Chronique archéologique. Byzantion 58, 1988, pp. 256-293 ;

502-527.

1989

150. Encore «l'Édi t de Milan» . Studi in memoria di Giuseppe Bovini, I, Ravenne, 1989, pp. 195-201.

151. Chronique archéologique. Byzantion 59, 1989, pp. 508-539.

1990

152. Paul Lemerle (1903-1989). A.R.B., Bull. Cl. L.Sc.M.P., 6 e série, 1, 1990, pp. 81-84.

153. In memoriam Paul Lemerle, 22 avril 1903-17 juillet 1989. Byzantion 60, 1990, pp. 532-537.

154. Notice sur Henri Grégoire, membre de l'Académie. Acadé- mie Royale de Belgique. Annuaire 1990, pp. 133-262.

60, 1990, pp. 493-531.

155. Chronique archéologique. Byzantion

1991

156. Chronique archéologique. Byzantion

1992

157. Chronique archéologique. Byzantion

61, 1991, pp. 530-559.

62, 1992, pp. 474-544.

75