Vous êtes sur la page 1sur 23
Après Yahia et Belhadj… Matmour quitte l’EN à son tour «Ce n’est qu’une pause» «Sa
Après Yahia et Belhadj…
Matmour quitte l’EN à son tour
«Ce n’est qu’une pause»
«Sa Halilhodzic surprend»
décision me
VENDREDI 4 MAI 2012
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N°
1914 PRIX 20 DA
JSK
Tedjar, Metref et Bitam
écartés face à l’ESS
Hannachi
Bougherra : «Je suis
triste pour Yahia»
«Belhadj pouvait
continuer»
«Je ne
répondrai à
personne»
«Laissons
l’équipe
terminer la
saison
sereinement !»
«Matmour aussi ?
je suis surpris !»
«Ma retraite ? J’en
parlerai après 2014»
NAHD-USMA à…
Bologhine
MCA
«J’espère que
Ziani reviendra»
Les joueurs accusés
d’avoir levé le pied
Les Sétifiens crient
au complot
Bouhellal : «Je pars car je n’ai
plus confiance en eux»
«Il vaut mieux arrêter puisque
le champion est déjà désigné»
Babouche : «Non, on n’a pas
combiné ce match»
CRB
Benaldjia : «On est
Loungar est reparti… sans rien signer
solidaires avec Menad»
Ghrib : «Son attitude est intolérable»

02

0 2 N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 Coup d’œil Équipe nationale Dans la foulée de

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012

Coup d’œil Équipe nationale

Dans la foulée de Yahia et Belhadj

Matmour «Si je

veux être de nouveau

performant avec l’Algérie,

il faut d’abord que je le

sois avec mon club»

Pour annoncer son retrait momen- tané de la sélection nationale, Karim Matmour a publié le communiqué suivant sur sa page Facebook : «Par le biais de ce communiqué, je souhaite m’adresser aux supporters algériens, à

Matmour annonce son retrait

temporaire de la sélection

Après Anthar Yahia et Nadir Belhadj, un autre joueur de la sélection nationale vient d’annoncer son retrait de la sélection nationale : Karim Mat- mour. Il y a cependant une nuance : c’est un re- traite temporaire, une «pause», comme il le précise dans le communiqué laconique qu’il a publié sur sa page Facebook. L’annonce peut surprendre, sur- tout qu’elle intervient à quelques jours du coup d’envoi des éliminatoires pour la Coupe du monde 2014 et du match retour face à la Gambie pour le compte des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2013. Elle a même intrigué les obser- vateurs de part son timing, puisqu’elle survient au lendemain de l’annonce de Belhadj et au surlen- demain de celle de Yahia. On dit «jamais deux sans trois», mais ça n’a certainement pas fait rigoler Vahid Halilhodzic. Pourtant, il est encore jeune et a toujours joué sous Halilhdozic Lorsqu’on sait que Karim Matmour est un joueur sensible, l’hypothèse d’un acte de «solida- rité» avec Yahia et Belhadj, avec qui il a vécu de bons moments depuis 2007, a effleuré l’esprit de beaucoup de gens. Cependant, c’est mal connaître l’homme qui n’a jamais tergiversé quand il s’agit de l’Algérie. Il n’est pas un joueur à lier son destin à celui d’autres coéquipiers, aussi proches de lui soient-ils. De plus, il est encore jeune (27 ans) et est l’un des éléments de base dans le schéma de Halilhodzic et ce dernier ne s’en est jamais caché, qui a déclaré ouvertement en conférence de presse que Matmour lui plaît parce que c’est un attaquant qui va toujours vers l’avant, comme il le préconise depuis toujours. D’ailleurs, il a été titulaire lors des trois matches officiels coachés par Halilhodzic. Le communiqué étrange de l’Eintracht Frankfurt La raison de ce retrait est à rechercher ailleurs, particulièrement dans le communiqué étrange pu- blié sur le site officiel de l’Eintracht Frankfurt. Un communiqué d’une seule phrase de deux lignes, qui annonce que Matmour, après mûre réflexion,

a décidé de se retirer de la sélection nationale al-

gérienne. Le fait que ce soit mis en ligne à la mi-journée, à un moment où le joueur, selon le programme public sur le site, était à l’entraînement à ce mo- ment-là, laisse perplexe. Com- ment se fait-il qu’une décision personnelle d’un joueur, qui concerne son avenir avec la sé- lection de son pays, soit révélée en primeur par le site de son club et non pas par l’intéressé lui-même, comme c’était le cas

pour Belhadj, ou par le site offi- ciel de la FAF, comme pour Yahia ? Des pressions pour éviter une reprise tardive… et la CAN La seule explication plau- sible est que l’Eintracht Frank- furt a mis Matmour devant le fait accompli en annonçant une décision qu’il lui aurait imposée. Il n’est pas à écarter, en effet, que le club al- lemand ait

subor-

donné le rachat dé- finitif du contrat du joueur à la garantie qu’il sera disponible pour le club durant toute la saison et depuis le premier jour de

la préparation. En plus clair, pas question de jouer les matches de juin et de
la préparation. En plus clair, pas question
de jouer les matches de juin et de prendre
ainsi des vacances décalées, ratant le début
de la préparation avec le groupe, et pas
question d’une éventuelle participation à
la CAN-2013 en cas de qualification, ce qui
supposerait un mois d’absence ou plus.
Yahia avait subi les mêmes
pressions
S’il est vrai que la FIFA protège
les joueurs internationaux qui
sont convoqués en sélection,
certains clubs assoient leur dik-
tat par des moyens détournés.
Anthar Yahia en connaît un
bout, lui qui a été écarté de
l’équipe première de Bochum,
après sa participation à la CAN
dans une forme de sanction indi-
recte. Comme Matmour et lui n’ont
pas joué une saison pleine et, donc,
ne sont pas en position de force au
sein de leurs clubs, il est plausible
que ces derniers leur aient imposé
leurs conditions. Karim Haggi, in-
ternational tunisien évoluant lui
aussi en Allemagne, vient d’an-
noncer sa retraite internatio-
nale. De là à dire que les clubs
allemands se soient donné le
mot pour faire indirectement
pression sur leurs joueurs africains
les plus vulnérables, il y a un pas
que nous franchirons allègrement.
F. A.-S.
mes coéquipiers de la sélection et à
toute la famille du football national. Je
vous annonce ma décision de me met-
tre en retrait de l’Equipe nationale
d’Algérie pour les prochaines
échéances. Ce n’est pas une décision qui
a été facile à prendre. Je ne l’ai pas dé-
cidée sur un coup de tête. Elle est le
fruit d’une réflexion avec toute la
considération que mérite la situation.
J’ai donc informé le président de la Fé-
dération, Mohamed Raouaroua, le sé-
lectionneur national, Vahid
Halilhodzic, ainsi que son staff tech-
nique de mon désir de faire une pause
avec les Verts. Si je veux être de nou-
veau performant avec l’Algérie, il faut
d’abord que je le sois avec mon club.
C’est désormais mon objectif. J’ai tou-
jours tout fait pour honorer dignement
le maillot de l’Equipe nationale et,
quand je viens en sélection, c’est pour
apporter un vrai plus. Je ne veux pas
tricher avec mon pays, car le maillot
national mérite une implication sans
faille. Sous aucun prétexte, je ne veux
déroger à cette règle immuable. Je tiens
à remercier le président de la FAF, le
sélectionneur et son staff technique
pour leur compréhension. Je pense éga-
lement à mes coéquipiers à qui j’adresse
mes sincères encouragements pour les
prochains matchs. J’ai l’Algérie dans le
cœur et je serai bien évidemment le
premier des supporters. A bientôt !»
Ils emboiteraient le pas à Yahia, Belhadj et Matmour
3 autres joueurs auraient pris
la décision de mettre fin à leur
carrière internationale
S elon une source généralement bien
informée, trois autres joueurs de la
sélection nationale auraient, eux
aussi, pris la décision de prendre leur re-
traite internationale, emboitant ainsi le
pas à Antar Yahia, Nadir Belhadj et Karim
Matmour. Notre source nous a révélé que
ces trois joueurs sont actuellement des ca-
dres de l’EN, du moins ils l’étaient, il n’y
pas si longtemps (la différence est de taille,
en attendant d’avoir plus de détails). La
même source indique qu’ils ont pris la dé-
cision par solidarité avec leurs coéqui-
piers. Pour ce qui est des noms qui
intéressent beaucoup plus le public algé-
rien, il faut savoir que rien n’a filtré à ce
sujet. Cette source, proche du staff tech-
nique, n’a pas voulu dévoiler les noms de
ces joueurs, tout en précisant que l’infor-
mation devrait être rendue publique dans
peu de temps et les joueurs cités ne de-
vraient pas être présents lors des matchs
du mois de juin prochain. Les spécula-
tions vont bon train actuellement, mais ce
qu’il faut savoir, c’est qu’il pourrait s’agir
de Ziani, Ghezzal, Abdoun ou même Has-
san Yebda. Ces noms-là restent une éven-
tualité, tant les noms ne sont pas encore
cités de manière officielle. Il faudra atten-
dre quelques jours pour le savoir.
Il faut s’attendre à une réaction
de la part de Raouraoua
Si cette information venait à se confir-
mer, car on ne peut toujours pas s’avancer
sur un tel sujet, ce sera carrément un coup
de massue pour le staff technique de l’EN,
à sa tête Vahid Halilhodzic qui va se re-
trouver dos au mur pour composer son
équipe à l’occasion des trois matchs du
mois de juin prochain, surtout face au
Rwanda et le Mali, qui entrent dans le
cadre des éliminatoires de la Coupe du
monde 2014 qui aura lieu au Brésil. Si le
match face à la Gambie sera facile à abor-
der pour les Verts, compte tenu de la vic-
toire réalisée au match aller à Banjul, les
Verts doivent impérativement battre le
Rwanda à Blida et revenir avec un bon ré-
sultat de Bamako, puisqu’il s’agit d’un
match entre les deux favoris de ce groupe
H. Néanmoins, il faut s’attendre aussi à
une réaction de la part du président de la
Fédération algérienne de football, Moha-
med Raouraoua. Le premier responsable
du football algérien va sans aucun doute
s’entretenir avec les joueurs en question,
histoire de les convaincre de rester et d’en-
cadrer les jeunes.
Pourquoi une telle décision ?
Après les trois joueurs eurent annoncé
leur fin de carrière internationale et les
trois autres qui devraient le faire inces-
samment, l’on commence à s’interroger
réellement sur les véritables raisons ayant
poussé ces joueurs à agir de la sorte. On
évoque que certains auraient craint de
connaître le même sort réservé à Yazid
Mansouri et Karim Ziani. Reste à savoir
maintenant ce qui va se passer dans les
prochains jours qui s’annoncent mouve-
mentés du côté de l’EN.
H. R.

mées pour le mois de juin prochain. Halilhodzic, qui a prévu trois stages avant ces rendez-vous contre res- pectivement le Rwanda, le Mali et la Gambie, rentrera à Alger le 13 mai prochain en compagnie des 12 joueurs qui effectueront le regrou- pement à Paris. «Je serai à Alger le 13 mai prochain et on parlera de tout.»

Moumen A.

Elle a saisi officiellement la Fifa

L’Algérie veut affronter le Mali sur terrain neutre

Mali-Algérie sur terrain neutre ? Cela paraît aujourd’hui plausible, au regard de la situation sécuritaire qui prévaut au Mali. En dépit des assurances du président de la Fédération Malienne de Football quant à la possibilité d’accueillir le match à Bamako, tous les signaux plaident pour

le contraire. D’autant plus que la FAF vient de saisir officiellement la Fifa par écrit, afin de dé- localiser ce match. Al Ahly du Caire et le Sunshine Star, qui disputaient des matchs de Coupe d’Afrique au Mali, ainsi que les quatre arbitres algériens sont restés bloqués à Bamako, après

la fermeture de l’aéroport.

A. A. A.

Halilhodzic : «La décision de Matmour

me surprend, je n’en dirai pas plus !»

D e France où il s’est rendu, quelques heures après la finale de la Coupe d’Algérie jouée mardi au stade du 5- juillet, pour préparer le

prochain stage de l’Equipe natio- nale qui aura lieu au centre sportif Léonard Di Vinci, à Lisses, dans la région parisienne, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, que nous avons réussi à avoir au bout du fil, hier en fin d’après-midi, a refusé de trop commenter la décision de l’attaquant international algérien de l’Eintracht Frankfurt, Karim Mat- mour, qui a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale. Interpellé pour livrer ses impres- sions à chaud, Halilhodzic s’est contenté de dire : «Ecoutez, c’est vrai que cette décision prise par Karim Matmour me surprend, mais comme je l’ai dit à tous vos confrères, je ne ferai aucune déclaration, avant mon retour à Alger.»

«Je n’ai fait aucune déclaration et je ne le ferai pas avant mon retour» Invité à nous expliquer pourquoi

il avait alors accordé des déclara-

tions à certains, au moment où il nous avait promis, lors de la der- nière conférence de presse tenue à Blida, qu’il n’allait plus accorder de déclaration par téléphone, Vahid Halilhodzic, qui a été un peu sur- pris s’apprendre cela, rétorque : «J’ignore ce qu’on a rap- porté sur les sites où je ne sais où,

ce qu’on a rap- porté sur les sites où je ne sais où, mais je vous

mais je vous l’ai dit, je n’ai fait au- cune déclaration et je ne le ferai pas avant mon retour en Algé- rie. C’est ma dé- cision.»

«Je serai de retour à Alger le 13 mai» Après avoir dirigé un stage bloqué consacré aux joueurs lo- caux, il y a quelques jours, au centre sportif des équipes na- tionales à Sidi Moussa, l’en- traîneur natio- nal, Vahid Halilhodzic, s’est rendu en France pour superviser certains élé- ments de l’EN qui seront appe-

lés à disputer les prochaines ren- contres de l’Equipe nationale prévues au mois de juin prochain. Le driver des Verts a profité de sa présence en France pour préparer le prochain rassemblement des Fen- necs qui commencera le 6 mai pro- chain, à Paris. Une étape importante dans la préparation des prochaines échéances program-

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 Coup d’œil Équipe nationale 0 3 Bougherra «Je ne prendrai

Coup d’œil Équipe nationale

03

Bougherra «Je ne prendrai ma retraite

qu’après le Mondial du Brésil»

«Je suis triste pour Yahia, son départ fait mal au cœur»

Anthar Yahia et Nadir Belhadj en retraite internationale, Karim Ziani plus sur les tablettes de Vahid Halilhodzic, Madjid Bougherra devient le plus ancien du groupe actuel des Verts. Il était à craindre que lui aussi annonce sa retraite internationale, mais il n’en est rien : il continuera, comme il le confirme dans cette interview.

«Belhadj et Yahia n’ont pas eu peur de la concurrence car ils ont grandi avec»
«Belhadj et Yahia n’ont pas eu peur de
la concurrence car ils ont grandi avec»
«Malgré ma blessure, je serai au stage de Paris»
«Le timing des retraits n’est ni prémédité ni calculé»
reste un joueur particulier. Il
est toujours le premier sur le
terrain, il est tout le temps gai
et crée une bonne ambiance
dans les entraînements. Il aime
le football, il l’adore même à
un point inimaginable. Quand
«Matmour
aussi ? Je suis
surpris !»
c’est la concurrence qui
en est la cause, mais c’est
(Surpris) C’est vrai ???
(Après un silence) Je ne
pense pas qu’il s’agisse d’une
retraite internationale du
moment qu’il a demandé à
être dispensé seulement des
prochains matches.
C’est ce que nous avons cru
comprendre, mais tout

il voit un ballon, il est heureux. J’ai donc longuement discuté avec lui et, tout comme Anthar, il aurait pu poursuivre pour plusieurs mois et même pour plusieurs années, mais on ne doit pas donner des juge-

ments à ce genre de décisions. Cha- cun décide seul de son avenir. En tant que coéquipier, je ne peux que

respecter la décision prise par cha- cun d’eux. J’aimerais préciser une chose concernant leur décision d’ar- rêter : d’au-

cuns pensent que c’est leur niveau qui les a poussés à mettre un terme à leur carrière inter- nationale et que, donc,

faux. Non, je connais très bien ces deux joueurs : la concur- rence ne leur fait pas peur. Ils ont grandi avec. De plus, ils aiment l’Al- gérie. Enfin, ces décisions restent

personnelles. Ils sont libres et je ne peux pas me mêler de ce genre de choses. Seulement, il y a quelque chose d’étrange à ces décisions : elles surviennent en même temps et concernent trois joueurs… (Il nous coupe) C’est qui le troi- sième ? Karim Matmour a, lui aussi, contacté Vahid Halilhodzic et lui a demandé de ne pas le convo- quer pour les prochains matches…

reste possible. Un com- mentaire ? Pour ce qui est de Matmour, c’est vous qui m’apprenez la nouvelle. Ce que je sais, c‘est que Karim est tou- jours heureux de venir en stage et il ne lui manque rien. Je ne veux pas chercher les raisons de cette décision et avancer, par exemple, qu’elles se- raient d’ordre familial. Vraiment, je

Qu’en est-il exactement de la blessure que vous avez contrac- tée en Ligue des champions asia- tique contre Ahly Djeddah ? Je dois attendre dimanche pour connaître la vraie nature de la bles- sure. J’espère qu’il ne s’agit que de douleurs superficielles et qu’il n’y a rien de grave. Vous serez donc absent du quart de finale de la Coupe du Prince du Qatar contre Al Gharafa ? Oui, c’est sûr. Cela me permettra de me reposer un peu car j’ai be- soin de repos, surtout que ce sont les ligaments qui sont touchés. Je vais intensifier les soins pour reve- nir vite. Serez-vous présent au stage de la sélection qui débutera lundi en France ? Oui, j’y serai présent. L’événement en Algérie est la dé- cision prise par Anthar Yahia d’arrêter avec la sélection natio- nale. Quelle est votre réaction ? Voulez-vous qu’on parle de An- thar seulement ou même de Nadir Belhadj ? Commençons par Anthar. J’ai discuté avec lui il y a quelques jours et il m’avait annoncé qu’il a décidé de prendre sa retraite internationale. Personnellement, j’avais une grande envie qu’il pour- suive en sélection car il en a les ca- pacités. De plus, c’est un excellent leader, qui sait mener le groupe tout comme Karim Ziani. C’était une décision bizarre pour moi. Je ne m’y attendais pas. Je le connais très bien car nous avons débuté en- semble dans la sélection Espoirs. Lorsqu’il avait inscrit son premier but en sélection, c’était moi qui lui avais délivré la passe. Depuis ce jour, nos rapports se sont affermis. C’est pour ça que je dis que cette décision m’a surpris et m’a rendu triste car il n’est pas en fin de car- rière. Ça fait mal au cœur qu’il parte comme ça. Avant d’être un coéquipier en sélection, c’est un frère. En tout cas, il faut que j’ac- cepte sa décision. Il est intelligent, il connaît sa valeur et il sait com- ment gérer sa carrière. Pour moi, l’essentiel est qu’il soit heureux et qu’il sorte par la grande porte car il le mérite. Maintenant, tout le monde est tenu de respecter sa dé- cision et de garder de Anthar les bons souvenirs avec la sélection, surtout qu’il a été le premier à avoir bénéficié du changement de loi concernant le changement de sélec- tion nationale. Il aime l’Algérie et la sélection. Certes, il a quitté les Verts, mais je suis heureux qu’il l’ait fait par la grande porte parce qu’il le mérite. Avez-vous parlé avec lui des mo- tivations réelles de sa décision ? Je ne peux pas entrer dans les dé- tails. Je pense que cette décision a été difficile pour lui et aussi difficile pour nous, ses amis et coéquipiers. En toute franchise, je ne veux pas chercher les motivations. En tout cas, nous avons perdu un joueur im- portant. Qu’en est-il de la décision prise par Belhadj de quitter lui égale- ment la sélection ? J’ai également parlé à Nadir qui

ne sais pas (silence). Pour ce qui est de la convergence du temps entre les trois annonces, je ne pense pas qu’il y ait préméditation. A mon sens, il n’y a pas de calculs. Chacun

a ses propres raisons. Nadir est plu-

tôt casanier et aime rester la plu- part du temps à la maison. De plus,

il a pris sa décision depuis un mo-

ment. Anthar est en Allemagne et Karim doit avoir de bonnes raisons de son côté. Ne pensez-vous pas que les re- traites de Yahia, Belhadj et peut- être même Ziani vont mettre la pression sur vous, qui devenez, de fait, le plus ancien du groupe ? Je ressens zéro pression car, quand je viens en sélection, c’est

avec fierté et par amour de l’Algérie et de la sélection nationale. Je suis très heureux quand je réponds à la convocation du sélectionneur. S’il y

a une pression, elle est positive. De

plus, je ne serai seul en tant qu’an- cien. Il y a toujours Ziani qui, je

l’espère, sera de retour en sélection.

Il y a aussi Rafik Djebbour, Yebda,

Kader Ghezzal… Il y a d’autres joueurs avec qui nous avons par- tagé des expériences et des souve- nirs en sélection. Je ne serai pas seul, je vous le garantis (rires). Comme je l’ai dit, la pression sera positive car j’aime la pression. Moi, j’aimerais continuer.

Justement, la retraite internatio- nale n’est pas à l’ordre du jour pour vous ? Non, pas du tout. Tant que je serai capable et que mes jambes ré- pondent, El Hamdoullah, je n’y

pense pas du tout. J’aime l’Algérie et les supporters, j’ai 30 ans. Lorsque j’arriverai au terme de ma carrière,

je partagerai intensément ce mo-

ment avec le public en disant que ce sera mon dernier match. Cepen- dant, en ce moment, ce n’est pas du tout d’actualité. Avez-vous fixé une échéance pour votre retraite ? Je n’ai pas de date fixe. Mon ob- jectif, c’est quoi ? C’est de jouer jusqu’à l’année de la Coupe du monde, que l’Algérie se qualifie ou non. Sur cette base, je prendrai ma décision personnellement. Pour l’instant, j’estime avoir le niveau re- quis et la volonté de poursuivre car j’aime l’Algérie et son public mer- veilleux. De plus, j’apprécie la pres- sion qui entoure nos matches. Il y a de nouveaux joueurs comme Bel- kalem que je connais et que j’aime beaucoup. Je l’ai rencontré au Qatar et je lui ai demandé de bien se pré- parer. Je souhaite contribuer à l’enca- drer et le faire bénéficier de mon expérience. Il y a aussi d’autres joueurs comme Halliche, qui est ex- cellent, Medjani et Bouzid. Je veux encadrer les jeunes joueurs et leur transmettre mon expérience. Quand il y a des joueurs meilleurs que moi, je suis le premier à leur souhaiter la bienvenue et je leur cèderai ma place sans aucun problème.

Pour terminer, peut-on savoir si vous restez à Lekhwiya ? Je suis toujours sous contrat avec Lekhwiya. Franchement, je suis très bien dans ce club. Avec Belmadi, je travaille très bien car sa méthode de travail me permet de garder mon niveau et ma forme. En ce moment, je ne pense pas quitter le club. Vous restez donc ? Oui, inch’Allah. Entretien réalisé par

Nedjmou S.

«J’apprécie Belkalem et j’aimerais le faire bénéficier de mon expérience»
«J’apprécie
Belkalem et
j’aimerais le faire
bénéficier de mon
expérience»
«Si Ziani revenait, il partagerait la pression avec moi»
«Si Ziani
revenait, il
partagerait
la pression
avec moi»

04

0 4 N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 Coup d’œil Équipe nationale Meilleur buteur de la

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012

Coup d’œil Équipe nationale

Meilleur

Meilleur buteur de la L2 , nominé pour le titre de Joueur de l’année

buteur de la L2, nominé pour le titre de

Joueur de l’année

Mais que doit faire Ghilas

pour convaincre Halilhodzic ?

Mais que doit faire Ghilas pour convaincre Halilhodzic ? A près avoir brillé au Por- tugal

A près avoir brillé au Por- tugal puis végété en An- gleterre où il n’a pas pu vraiment s’imposer au sein de sa formation, Hull City, l’attaquant al- gérien Kamel Fethi Ghi- las, qui a rejoint la Ligue

1 la saison passée, n’a pas eu la réussite voulue à Arles-Avignon. Freiné dans son élan par une méchante blessure, Ghilas est retourné en France, avec une meilleure motivation. Arrivée l’été der- nier à Reims, l’Algérien s’est vite im- posé comme un élément important de son équipe. Considéré comme l’atout majeur du Stade de Reims, Ghilas a frappé à plusieurs reprises. Séduit par ses qualités de buteur, le coach Vahid Halilhodzic l’avait rappelé en sélection, avant qu’il ne décide, contre toute at- tente, de se passer de ses services, au moment où le meilleur buteur de la Ligue 2 française enchaînait les belles performances avec son club. Meilleur buteur de la Ligue 2 avec 13 réalisa- tions, Kamel a été retenu par le jury de l’Union des footballeurs profes- sionnels française, parmi les quatre no- minés pour le titre de meilleur joueur de cette division. Des distinctions qui font de Ghilas un joueur sélectionna- ble en puissance, mais qui ne semblent, apparemment, pas avoir convaincu le sélectionneur des Fennecs, puisque le baroudeur de Reims ne fait toujours pas partie des plans du coach Halil- hodzic. C’est ce que le technicien bos-

nien avait laissé entendre aux journa- listes présents lors de la conférence de presse tenue au stade Tchaker de Blida. «Moi, devant, je songe plutôt à des joueurs costauds, comme Aoudia par exemple. Ghilas est petit. Avec Boudebouz, Kadir et Feghouli, je ne peux quand même pas jouer avec 4 pe- tits devant, sauf s’ils sont des génies comme les petits joueurs du Barça.» Une déclaration très significative.

Sa non-convocation suscite des interrogations

Au moment où des joueurs en manque de temps de jeu et de réussite avec leurs clubs respectifs sont régu- lièrement rappelés en sélection, le bu- teur rémois, Kamel Fethi Ghilas, ne jouit toujours pas de la confiance du coach. Une décision du sélectionneur qui n’a pas été sans susciter des inter- rogations, lorsqu’on sait que Ghilas est en train de réaliser l’une des meilleures saisons de sa carrière. Si Halilhodzic avance des prétextes sportifs pour jus- tifier sa mise à l’écart, certains croient que la sanction continue pour le joueur du Stade de Reims, coupable d’avoir fêté la qualification des Verts pour le Mondial 2010 de manière spé- ciale.

Le départ de Matmour forcera-t-il son retour ?

Après la décision surprenante de l’at- taquant de l’Eintracht Frankfurt, Karim Matmour, qui a annoncé sa re- traite internationale, hier, par le biais

d’un communiqué officiel publié par le site officiel du club allemand de Bun- delsiga 2, Kamel Fethi Ghilas pourrait bien tirer profit de ce retrait de Mat- mour pour prétendre à une convoca- tion pour le prochain stage, même si on annonce le retour de l’attaquant de Guimarães, Hilal Soudani, avec insis- tance.

Il sera en course avec Alessandrini, Mendès et Rothen

L’Union nationale des footballeurs professionnels a rendu publique la liste des joueurs les plus réguliers de la Ligue 2 française, cette année. Les pré- tendants pour ce trophée sont au nom- bre de quatre. Ainsi, l’Algérien Kamel Fethi Ghilas, qui caracole en tête du classement des meilleurs buteurs, fi- gure dans cette liste. Il sera en course avec Romain Alessandrini (Clermont), Rayan Mendès (Le Havre) et Jérôme Rothen (Bastia). Fier de sa saison et des statistiques réalisées cette année avec Reims, Ghilas dira à propos de son éviction de l’Equipe natio- nale : «Dès mes premiers jours ici, je me suis senti à l’aise. La sélection me manque, mais je sais que je dois encore cravacher dur pour réintégrer la sélec- tion. Les critères de sélection sont connus de tous. A moi de bosser encore plus pour lui (Halilhodzic) donner mal à la tête, au moment de faire ses choix. Mais je respecterai chacune de ses déci- sions.»

Moumen A.

Mais je respecterai chacune de ses déci- sions.» Moumen A. Soudani «Surpris par la décision de

Soudani «Surpris par la décision de Matmour»

vais pas. Dommage, ces trois joueurs ont beaucoup donné à l’Equipe nationale et leur départ est une perte pour la sélection. Main-

tenant, il faut respecter leur déci- sion et les comprendre. Ils ont certainement leurs raisons», a-t-il conclu.

Il n’a pas encore reçu sa convocation Contrairement à ce qu’on a pu lire ici et là, Hillal Soudani n’a pas encore reçu de convoca- tion de l’EN pour les matchs du mois de juin. En effet, au cours de la discussion qu’on a eue hier avec l’ancien Chéliffien, celui-ci nous a assurés que son club n’avait encore rien reçu de la part de la Fédération algé- rienne de football. «Non, pour le mo- ment, il n’y a rien. Je m’entraîne le plus nor- malement du monde et personne au club ne m’a informé de quoi que ce soit. Générale- ment, quand un joueur reçoit une convocation de sa sélec- tion, le secré- taire du club l’informe. Pour ma

S. F.

Belfodil titulaire pour la première fois du Auteur d’une très bonne en- trée cours au
Belfodil
titulaire
pour
la première
fois
du Auteur
d’une
très
bonne
en-
trée
cours
au au match
précédent
face
Genoa
(passeur décisif
sur le 3
rieux),
de Bologne,
e
but victo-
l’attaquant
franco-algérien
Ishak Bel-
fodil, a été
enfin récompensé par
son
entraîneur qui
l’a titularisé, avant-hier,
face à Catane
lors de la 36
e
journée
de Serie
A.
Une première depuis sa
au club,
janvier dernier,
venue
en
sous forme de prêt de l’Olympique
Lyonnais. Au cours de ce match face à
Catane, Belfodil a
réalisé une assez
bonne prestation, mais a
néan-
moins céder sa place à la 76’. Son
club, l’a emporté
au final
(0-1).
le L’actuel prévision kaniski. l’ancien vrait sélection. joueur son sera gré décision de dernier Kaiserslautern récupère
La
presse
alle-
mande
affirmé,
avant-hier,
que
direction
du
Kaiserslau-
décidé
de
Il a Illiane récupérer a
ses
deux
joueurs
qu’elle
avait
prêtés
au
mois
de
janvier
au
FSV
Francfort.
s’agit
de
international
Amri
son
coéquipier
Mi-
En
effet,
club
a
pris
donc
et la A
de
conserver
Amri,
en
de
saison
la prochaine, tern FC Chadli Chadli
mal-
récente
grave
blessure
au
tibia.
coach
le information, en sa Amri bulgare, Kaiserslautern
de
mi-
sur
lui
pour
ramener
club
au
plus
vite
en
Bundesliga.
natif
de
Meghnia
re-
trouvera
au
sein
de
l’effectif
un
autre
algérien,
l’occurrence
An-
thar
son
ancien
coéquipier
en
S. F.
Pour
Chadli
Amri,
poursuit
rééducation,
de-
sa retour, notamment Yahia, reprendre mois qui
l’entraînement
collec-
tif
au
le la juillet.
de
S. F.

ment»,

avait-t-il

Cadamuro rejoue

et rassure Halilhodzic

H illal Soudani, l’attaquant

du Vitoria Guimarães,

était très surpris hier

A près avoir perdu sa

place de titulaire lors

des six derniers

matchs de champion-

nat, le défenseur algé-

Il en est à 21 matchs disputés cette saison

La dernière apparition en tant que titulaire de Cadamuro re- monte à la rencontre de la 30 e journée face au Real Madrid, dis- putée le 24 mars dernier. Entre-

temps, le joueur a pris part à un petit quart d’heure du match face

à l’Espanyol Barcelone, 15 jours

plus tard, avant de s’éclipser com- plètement. Et vu qu’un malheur ne vient jamais seul, le natif de Toulouse s’est blessé à l’adducteur lors d’un entraînement, ce qui a retardé davantage son retour dans le onze titulaire et permis donc à son concurrent direct, en l’occurrence, De La Bella, de s’il- lustrer. Néanmoins et à deux journées de la fin du champion- nat, on peut d’ores et déjà dire que

la saison de Cadamuro est plus que réussie. Totalement inconnu du grand public à l’intersaison, le joueur a su, par son abnégation et son sérieux dans le travail, gagner la confiance de ses dirigeants et

de son coach à la Real Sociedad, et surtout du sélectionneur natio- nal, Vahid Halilhodzic, qui l’a ali- gné d’entrée pour son premier match avec les Verts. Les chiffres parlent d’eux-mêmes d’ailleurs, puisque le joueur originaire de Bousmail, a pris part cette saison

à 21 matchs officiels avec le club

quand on lui a annoncé que

son coéquipier en sélection, en l’occurrence Karim Mat- mour, avait décidé lui aussi de prendre sa retraite inter-

nationale. Un cadre de plus

au sein de l’effectif de Vahid Halilhodzic, après An- thar Yahia et Nadir Belhadj, qui tire sa ré- vérence. «Non, ce n’est pas vrai ! Vous êtes sérieux ?

qui

Matmour

raccroche, je ne

crois

vous pas. Vous plai-

santez certaine-

pondu d’em-

blée,

avant

qu’on lui as- sure que c’est du sérieux et que Matmour bel et bien

a décidé de rac- crocher. «Sin- cèrement, je suis très sur- pris. J’avais sur- tout lu que Yahia et Belhadj avaient décidé de prendre leur retraite interna- tionale, mais pour Matmour, je ne le sa-

retraite interna- tionale, mais pour Matmour, je ne le sa- basque (19 en champion- nat et

basque (19 en champion-

nat et 2 en Coupe d’Es-

pagne). Sur ces 19

rencontres de champion-

nat, il en a joué 13 en tant

que titulaire, pour un total

de 1411 minutes. Une per-

formance assez remarquée

pour une première saison

parmi l’élite.

rien de la Real

Sociedad, en l’occurrence, Lias- sine Bentaïba Cadamuro a re- trouvé enfin le chemin de la compétition officielle, avant-hier lors de la rencontre disputée à Vi- cente Calderon, face à l’Atletico Madrid (1-1). L’ancien pension- naire du FC Sochaux a joué l’in- tégralité de cette partie et a fourni une bonne prestation, malgré une

petite fatigue ressentie en fin de match. Cette nouvelle a ravi les supporters algériens et surtout le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic qui commençait un peu à s’inquiéter de cette mise à l’écart soudaine de Cadamuro par son entraîneur, Philippe Monta- nier. Le fait d’avoir rejoué, après un mois sans compétition, va permettre à l’international algé- rien de rester compétitif, à moins d’un mois maintenant du début de la campagne qualificative au Mondial 2014. Cela rassure Ha- lilhodzic qui pourra ainsi comp- ter sur lui une nouvelle fois pour ce poste d’arrière droit. Notons cependant que face à l’Atletico, le joueur a été aligné au poste d’ar- rière gauche.

ré- part, il n’y a rien de nou- veau.»
ré-
part, il n’y a
rien de nou-
veau.»

nous

Quelle équipe

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012

Coup bas ESS

Quelle équipe N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 Coup bas ESS 0 5 Le NAHD reçoit

05

Le NAHD reçoit l’USMA…

à Bologhine, les Sétifiens crient au scandale

O n ne dé-

colère

pas du

côté de

Sétif de-

puis que

l’on a appris que le NAHD a donné son accord pour recevoir l’USMA… à Bolo- ghine. «Même s’il y a eu ac- cord entre les deux équipes, les dirigeants de la Ligue et de la FAF auraient dû refu- ser et désigner un autre stade. Ceci confirme qu’il y a bel et bien une cabale contre l’ESS. Cette désigna- tion est une preuve supplé- mentaire qui montre que plusieurs membres influents de la Fédération et de la Ligue roulent tout simple- ment pour l’USMA», nous dira un dirigeant de l’ESS. Ce dernier ajoutera : «Ils n’ont qu’à arrêter le cham- pionnat et les frais qui vont avec puisque tout est tracé

pionnat et les frais qui vont avec puisque tout est tracé et que l’équipe qui rempor-

et que l’équipe qui rempor- tera le titre est d’ores et déjà connue.»

L’ESS repart

au combat

C’est reparti, il faut ou- blier les moments de joie et de liesse après la conquête de la Coupe d’Al-

gérie. La Ligue 1 reprend ses droits ce samedi avec au menu, parmi les ren- contres programmées, un alléchant ESS-JSK. Après avoir trébuché à plusieurs reprises, la confiance est revenue à l’Entente, après le succès de mardi passé. Du côté de Sétif, on a revu

les ambitions à la hausse et on a bien l’intention de ré- cupérer cette place de lea- der qu’a accaparée l’USMA. La réception de la JSK, qui revient en force ces derniers temps, s’avère être un bon test pour les protégés de Geiger.

Un adversaire

aux abois

ESS-JSK, c’est l’une des affiches de cette 27 e jour- née de Ligue 1 qui oppose deux écuries aux ambitions indéniables. Si sur le pa- pier, l’ESS endosse un rôle indiscutable de favori, il ne faudrait pas sous-estimer les joueurs de la ville des Genêts qui, après un début de phase retour en demi- teinte, espèrent bien venir titiller les meilleurs. Exit le temps où la JSK faisait fi- gure d’ogre dans le cham- pionnat. Aujourd’hui, l’équipe phare de la Kabylie est considérée comme une équipe de rang moyen. Ses joueurs auront à cœur de montrer que la place qu’ils occupent actuellement au classement ne reflète abso- lument pas la valeur de l’équipe.

S. B.

?

face à la JSK

L’effectif sétifien a connu derniers jours une véritable

ces

hé-

catombe, surtout à cause des nombreuses blessures. Il y a d’abord l’absence du défenseur central de cette équipe de Sétif,

Smaïn Diss, qui souffre dune déchirure musculaire. Il ne sera donc d’aucun secours à ses

ca-

la

marades ce samedi contre

JSK. Geiger naura dautre re-

défec-

cours, pour pallier

cette

tion, que de titulariser Meguenni dans l’axe de la dé- fense. Ce dernier manque cruellement d’expérience, et il

de

faut en avoir pour ce genre

match qui «se jouera au cou-

teau».

Hachoud suspendu

Le buteur lors de la finale, Hachoud, a écopé dun avertis- sement lors des prolonga- tions. Cet avertissement est le troisième consécutif qu’il

a

cela l’ab-

reçu. Il faut ajouter à

sence de Diss. C’est un véritable

coup dur pour Geiger qui aura à trouver la bonne formule pour pallier ces absences.

Benchadi fatigué

Benchadi a demandé à son entraîneur de le dispenser du

la

face à

match de ce samedi

évo-

JSK. Il était pressenti pour

luer dans laxe de la défense en

remplacement de Diss, mais ce

le

sera Meguenni qui aura à

remplacer si Geiger accède à sa

demande.

Hammar - Serrar,

la guéguerre continue…

Depuis que son nom a été barré de la liste de ceux qui avaient à accéder à la tri- bune présidentielle lors de la remise du trophée, Ham- mar le président du club ne décolère pas .Il nous dira que vu le manque dégard à son encontre, il démission- nera dès la fin du cham- pionnat. Le moins que lon puisse dire est que les rela- tions sont des plus tendues entre les deux hommes forts de l’ESS.

: « Je pense

Hamar

» à

sérieusement

démissionner

C’est ce que sest contenté de nous dire Hamar, lorsqu’on a voulu connaitre les raisons de son refus de rencontrer Serrar. Hamar ajoutera quil gardera le si- lence jusqu’à la fin de la sai- son et cela pour ne pas perturber la bonne marche de léquipe. Il précisera que des joueurs lont contacté pour jouer le rôle de mé- diateur.

Hamar et Serrar s’évitent-ils ?

Tout laisse à penser que les deux responsables du club sétifien évitent de se trouver en même temps au même endroit. En plus de ne pas se rencontrer lors des réunions de travail, chacun d’eux ne se rend au stade que si l’autre n’y est pas. On se demande, du côté du kop sétifien, jusqu’à quand se poursuivra ce petit jeu du « chat et de la souris ». S. B.

Lakhdhari «Contre la JSK, l’essentiel est de gagner»

Pour ce qui est du match de ce sa- medi, le jeune Lakhdhari est persuadé que seule la victoire est importante et ce, quelle que soit la manière avec laquelle elle sera acquise. Avant toute chose, un mot sur votre succès en Coupe d’Algérie ? C’est le premier titre majeur de ma carrière et moi, je suis sur un nuage. Ce sont des moments inoubliables dans la carrière d’un joueur. Le championnat reprend ses droits ce samedi et vous serez sûrement dans l’équipe qui aura à affronter la JSK. Etes-vous prêt pour ce match ? Tout à fait et je peux vous dire que je

suis en pleine forme. Cela dépendra, bien sûr, de mon entraîneur. S’il fait appel à moi pour cette rencontre, je répondrais présent. Je ne vous cache pas que j’ai hâte de renouer avec la compétition officielle. Quel jugement portez-vous sur cette équipe de la JSK ? C’est une équipe qui a des qualités et des arguments à faire valoir. Je pense person- nellement qu’il nous faudrait nous méfier de cette formation, surtout qu’elle revient en force ces derniers temps. De toutes les fa- çons, ce sera pour nous un match très im- portant. Il vous faut aussi faire preuve de réa- lisme, n’est-ce pas ?

La fête se poursuit à Sétif

Ils étaient près de 100 000 fans !

Des dizaines de milliers de sup- porteurs en liesse ont envahi les rues de Sétif pour accueillir les joueurs de l’ESS qui ont défilé, trophée en main, sur un bus à impériale. Près de 100 000 fans se sont réunis sur la place attenante à la célèbre Aïn Fouara. Fumigènes et feux d’artifice ont alors jailli d’une marée de drapeaux noir et blanc, aux couleurs du club séti- fien. «C’est notre vie ! On a tué ceux qui ne donnaient pas cher de notre peau en début de saison», a exulté ce lycéen de 17 ans.

«C’est énorme !»

«C’est une victoire un peu courte. Le match a été ennuyeux, mais on a gagné ! C’est notre huitième vic- toire en Coupe. Alors pourquoi pas le doublé ?», a ajouté le jeune homme. «C’est énorme ! C’est un grand bonheur ! On a eu du mal face à une équipe ac- crocheuse, mais maintenant, c’est la fête !», s’est réjoui ce ci- toyen d’El Eulma venu en voi- sin avec sa femme et ses enfants. «A 5 matches de la fin (du championnat, ndlr), on est bien placés pour réaliser le dou-

blé», a-t-il aussitôt glissé, avant d’ajou- ter : «C’est le renouveau du foot sétifien !»

L’onde de choc s’est propagée dans toute la région

C’est un « séisme » indescriptible qui parcourt la wilaya. La sensation de vivre un moment historique. Une onde de choc qui s’est répandue à travers toute une région qui vénère le football. De- puis deux jours, les Sétifiens vivent un immense moment de bonheur. On en- tend partout des slogans et des chants à la gloire des camarades de Delhoum. Un grand moment de joie aussi, car dé- cidément, cette coupe aura mis du baume au cœur des Sétifiens.

cette coupe aura mis du baume au cœur des Sétifiens. Il nous faut, si nous voulons

Il nous faut, si nous voulons ga- gner des matchs, mettre un peu plus de rigueur dans notre jeu, car c’est un peu notre point faible. Vos supporters comptent beaucoup sur vous. Qu’avez- vous à leur dire ? Tout simplement, qu’ils doivent nous aider en ne ménageant pas leurs encouragements. L’ESS est d’abord leur club. Nous, de notre côté, nous leur promettons de leur offrir des victoires et aussi un autre titre. Entretien réalisé par Khallil L.

Geiger «Ces moments resteront gravés dans ma mémoire»

Le coach sétifien nous a confié que les moments vécus après la vic- toire en coupe resteront gravés dans sa mémoire. Alain Geiger est ravi pour son équipe et les supporters en précisant que ce succès est inter- venu dans une période très délicate.

«C’est grâce à notre mental, notre agressivité et notre force collective»

«Quand on gagne une coupe na- tionale, surtout à la fin comme ça, car l’adversaire n’a pas le temps de revenir, c’est fabuleux, nous avons fait un gros match. Nous avons peut-être été un peu timides offen- sivement, mais nous leur avons fait mal. Comme vous le voyez, c’est la folie à Sétif. Ce sont là des choses qui resteront gravés dans ma mémoire. Cette coupe a une saveur particulière, car on a eu une sai- son qui a été très compliquée dès le départ. Aussi parce que nous venions de vivre une période difficile en cham-

pionnat et en plus avec cette équipe du CRB en face de nous. C’était dur, car en face, il y a beaucoup de qualités et de talent, Nous avons compensé par le men- tal, l’agressivité et la force collective. C’est une grosse satisfaction. Je suis content aussi pour le public qui est venu très nombreux.»

«C’est la satisfaction qui prime »

«Après notre but, l’adversaire commençait à douter et à reculer. L’objectif restait le même, c’était de bien défendre et de pouvoir mar- quer un autre but. En marquant, on s’ouvrait la qualification. Le sort a voulu qu’on aille aux prolongations, on y est allés sans se désunir et c’est ce qui nous a permis d’inscrire ce but décisif. C’est une bonne chose d’avoir marqué à ce moment-là, même s’il y a eu certains épisodes en notre défaveur. Même si cela a été compliqué, c’est la satisfaction qui prime avec cette victoire. Là, je vais savourer avec mes joueurs, et après on basculera. Nous avons un match de championnat samedi, ça va s’enchaîner.»

S. B.

avec mes joueurs, et après on basculera. Nous avons un match de championnat samedi, ça va

06

0 6 N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 Coup sur coup JSK Les Kabyles Ecarté pour

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012

Coup sur coup JSK

Les Kabyles Ecarté pour la seconde fois de la liste des 18 Fin de saison
Les Kabyles
Ecarté pour la seconde fois de la liste des 18
Fin de saison
décidés à créer
Départ aujourd’hui
à 9h
la surprise à Sétif
●La JSK,
qui a effectué sa
pour Tedjar ?
dernière séance d’entraî-
nement, ralliera
la ville
de Sétif
ce matin.
Les joueurs
de se rassembler, à
C’est hier matin que les Canaris ont effectué leur
dernier galop d’entraînement en prévision du match
face à l’ESS. Une séance somme toute légère dans la
sont tenus
9h, devant la
L’ on s’achemine-t-on vers la fin de
saison de l’international Tedjar ?
C’est le cas de le dire puisque le
joueur a été, hier et pour la se-
lequel, dirait-on, s’at-
tendait cette sanction.
résidence tuera par ; route.
le trajet
s’effec-
A
sa sortie du ves-
Les
Canaris
conde fois l’espace d’une semaine, écarté
de la liste des 18 joueurs retenus pour le
match de demain face à l’ESS. En dépit de
sa présence à l’entraînement de la se-
maine, cela n’a pas suffi pour qu’il corrige
son erreur, pour ne pas dire ses erreurs,
depuis le début de saison, à savoir ses
multiples absences injustifiées signalées
aux séances d’entraînement, arrivées tar-
dives dans les lieux de la mise au vert, la
dernière en date face au MCS où il a été le
seul joueur à ne pas regagner la résidence
dans la soirée de jeudi dernier, soit qua-
rante-huit heures avant le match, et au-
tres griefs que lui reproche le staff
technique. C’est, hier en fin du dernier
entraînement de la JSK, la veille du dé-
tiaire, le joueur s’est
même donné avec
joie à prendre
quelques photos
souvenir avec les
quelques supporters
présents devant le por-
tail de la sortie du stade, lui
mesure où l’aspect tactique a été au centre du pro-
gramme mis en place par Karouf qui compte beau-
coup sur la fraîcheur et le bel état d’esprit qui anime
ses troupes pour réaliser un résultat positif. Tout au-
réolés de leur dernière large victoire face au MCS,
les Canaris se sont directement remis au travail,
mardi, avec en ligne de mire cette empoignade qui
ne risque pas de passer pour une simple formalité
ni pour l’une ni pour l’autre équipe. Les deux an-
tagonistes, demain soir au stade du 8-Mai-45,
voudront aller puiser au fond de leurs tripes en
cette fin de saison pour remporter le gain de la
rencontre aussi âpre que celle que nous propose
l’hôtel
à Zidane
arri-
Sétif,
les
Canaris
seront
logés
à Il à l’hôtel leur
Zi-
dane.
est
fort
qui sait qu’il ne lui restait pas
beaucoup temps à la JSK. A la
possible
qu’une
fois vée ●A
sur
place,
ils
fin
de la séance d’hier, Tedjar
cette 26 e journée du championnat national. Si
effectueront
une
a regagné directement son
domicile à Alger. Sera-t-il
présent à la reprise ? La ré-
ponse, on la saura lundi pro-
chain.
d’entraîne-
ment
séance
de manière à
permettre aux
joueurs de se dégourdir
les jambes.
Travail sur des balles
arrêtées
travaillé
Canaris ont Plusieurs
placement à Sétif, que la liste des 18
joueurs retenus pour le match a été dé-
voilée et sur laquelle ne figure pas le
nom de Tedjar. C’est le deuxième match
de suite que va rater le joueur, ce qui
amène les nombreux observateurs à dire
Sedkaoui ou
Ziad pour le
remplacer
●Hier, les technique.
l’aspect
ont été effectués en atelier.
exercices
L’absence de
Tedjar face à l’ESS
ne risque pas de
peser lourd sur les
choix à mettre en
place par le staff tech-
nique, demain soir, face à
l’ESS, puisque Karouf peut
bien compter sur les ser-
vices des deux autres élé-
ments ayant montré plus
de disponibilité en cette
fin de saison difficile. Il
s’agit incontestablement
de Sedkaoui, dont la bles-
sure fait partie du passé,
ainsi que Ziad, qui re-
vient à son meilleur
niveau.
technique a, également, mis
Le staff
les balles arrêtées, un
l’accent sur
pourra beaucoup ser-
exercice qui
vir demain face aux Aigles noirs.
pour l’ESS, qui aura l’atout de jouer dans un
stade tout acquis à la cause des Aigles noirs, l’ob-
jectif est de confirmer la bonne santé affichée,
notamment deux jours après
leur consécration en Coupe
d’Algérie, les Canaris, de
leur côté, chercheront, eux
aussi, à remonter en haut
du tableau et récu-
pérer les points
perdus, histoire
de s’offrir une
meilleure fin de
que c’est la fin de saison pour l’ex-Paciste
à
la JSK, et les responsables kabyles sa-
menu d’application
Match
vent bien qu’en fin de saison Tedjar ne
fera plus partie de l’effectif des Canaris.
Le joueur, en fin de contrat avec son
club, sait pertinemment qu’il est en
au
●En fin
de séance, Karouf a
scindé
son
équipe
en
deux
match d’application.
groupes pour
un
train de vivre ses dernières semaines
en Kabylie, bien qu’il soit important de
dire qu’avec un peu plus de sérieux et
d’abnégation dans le travail, il aurait pu
apporter beaucoup aux Canaris.
L’exercice a été très bénéfique dans
la mesure
le terrain et l’efficacité
où l’organisation
sur
étaient au rendez-vous.
Hanifi, Hemani et Boulemdaïs
saison. Voilà,
donc, à quoi
s’attelleront les
Kabyles qui restent
optimistes, demain face
à l’ESS. Un sérieux défi attend également
le jeune technicien kabyle Mourad Karouf
qui compte mener le bateau à bon terme,
ne serait-ce que pour clouer le bec à ses
détracteurs qui n’ont pas cessé, même
dans les moments de crise, de lui mettre
maintiennent
le cap
Cette mise à l’écart
ne l’a pas affecté
forme rassu-
●Affichant un regain de
quelques semaines,
rant depuis
les atta-
Le moins que l’on puisse dire est que
cette non-convocation pour le match face
quants
de
la
JSK,
Hemani,
les bâtons dans les roues, notamment la
dernière curieuse et insignifiante réac-
tion d’un proche du club à la fin d’une
large victoire à domicile.
Hanifi
et
Boulemdaïs, maintiennent toujours
L. A.
le cap
Lyès A.
à
l’ESS n’a point affecté le joueur kabyle,
et promettent de reprendre les choses en
main en cette
fin d’exercice. Hier, lors du
match d’application,
trio d’attaque
le
a
El Orfi : «La même détermination que celle
bien fonctionné
dès lors
que chacun des
trois attaquants est
parvenu à scorer.
L. A.

face au MCS sera la clé d’un résultat à Sétif»

Conforté par la sérénité qu’affiche l’équipe depuis une quinzaine de jours, le milieu récupérateur El Orfi reste optimiste quant à ter- miner la saison sur une bonne note. Pour la ma- chine ouvrière du milieu ka- byle, l’état d’esprit qui anime les joueurs est positif et très important en prévi- sion du match face à l’ESS qu’abritera le temple du 8- Mai-45 demain. Selon les propos tenus par El Orfi, si le groupe parvient à faire montre de la même déter- mination que celle face au MCS, rien n’empêchera la JSK de revenir de Sétif avec un résultat probant.

Vous bouclez votre cycle de pré- paration du match de l’ESS. Est- ce que le groupe est prêt pour le match ? Vu l’état d’esprit qui anime le groupe, je considère que nous sommes prêts à continuer la com- pétition dans de bonnes conditions. Nous sortons d’une belle victoire à domicile qui a fait beaucoup de bien, et pour le club qui a gagné

quelques places au classement, et pour les joueurs qui ont retrouvé le sourire. Je considère que tout a été positif, ce qui le confirme même le soutien que conti- nuent de nous appor- ter les supporters qui se rendent chaque matin à l’entraînement.

Comment se pré- sente cette rencontre pour vous ? Nous conscients de la mission et de la difficulté du match. Nous connaissons bien à quoi nous attendre au stade de Sétif, c’est-à- dire à une équipe de l’ESS qui voudra encore conti- nuer dans sa lancée. Seule- ment, nous nous ne trouvons pas dans la situa- tion d’il y a quelques se- maines. Je suis persuadé que nous avons, nous aussi, un objectif avec lequel nous ral- lierons Sétif et qui est de faire un résultat positif qui nous

sommes

rapprochera davantage du haut du tableau. Profitons de cet état d’es- prit ; je vous rassure qu’on a aussi des atouts à faire valoir.

Quelle est, selon vous, la clé de ce match ? Une bonne organisation nous servira beaucoup. Lors du match face au MCS, nous étions mieux organisés et mieux frais, dans un match que nous ne voulions pas perdre pour plu- sieurs raisons. La même déter- mination doit motiver tous les joueurs qui ne doivent recu- ler devant rien. C’est un chal- lenge intéressant de jouer face au détenteur de la coupe et candidat au titre de cham- pion. C’est une rencontre intéressante, et la JSK a tou- jours sorti de grands matches lorsqu’il s’agit d’une empoignade de ce calibre.

Allez-vous favoriser la défense ou oseriez-vous devant ? Si nous ne croyons pas en nos moyens de revenir avec un résultat

positif, ce serait minimiser toutes nos capacités. Je vous assure que nous avons les moyens de les sur- prendre tout en restant naturelle- ment prudents. Nous n’allons pas assurément rester derrière et atten- dre l’équipe locale avancer. J’espère que l’efficacité revenue face au MCS sera toujours présente face à l’ESS.

Un mot pour vos supporters soulagés d’une menace qui a beaucoup pesé sur vous, à sa- voir la relégation, et qui atten- dent de vous une fin de saison meilleure… Croyez bien que nous avons beaucoup pensé à nos supporters durant tous les moments difficiles vécus. Nous savions quelle souf- france ils ont dû vivre en voyant l’équipe reléguée à la deuxième par- tie du classement, d’où notre enga- gement de relever le défi et de remonter au plus vite bien avant l’ultime journée pour évacuer, d’une part, la grande pression, dois- je le préciser, qui pesait sur nos épaules, et renouer, d’autre part, avec d’autres résultats bien meil- leurs pour terminer sereinement. Entretien réalisé par Lyès A.

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 Coup fort JSK Ils étaient à Tizi la semaine
N° 1914 Vendredi 4 mai 2012
Coup fort JSK
Ils étaient à Tizi la semaine dernière
Hannachi
«Je ne répondrai à personne
dans le souci de laisser l’équipe
terminer la saison tranquillement»
A quatre journées
du baisser de ri-
deau de la Ligue
1, plusieurs dos-
siers sont sur le
bureau du prési-
donné aucune réponse,
mais cela ne l’empêche pas
d’étudier l’offre proposée,
du moment que cela facili-
tera énormément la tâche
aux responsables qui n’au-
ront qu’à fixer les dates et
payer les frais d’héberge-
ment, de restauration et de
transport.
P résent à l’entraînement de
son équipe, hier matin, au
térieur, ni plus ni moins», a dé-
claré Hannachi.
stade de Tizi Ouzou, le pré-
sident Hannachi a déclaré qu’il
ne répondra à personne dans le
souci de laisser son équipe tra-
vailler dans la tranquillité et la
stabilité et préparer du mieux
possible son match de demain
«Je serai présent à Sétif
pour encourager mes
joueurs et féliciter l’ESS
pour la coupe»
face à l’ESS. «Je préfère m’abstenir
de toute forme de polémique avec
quiconque. Pour moi, l’intérêt de
Interrogé s’il conduira la délé-
gation kabyle à Sétif, Hannachi a
répondu : «C’est sûr que je serai
présent à Sétif. D’abord, je serai
aux côtés des joueurs et les mem-
bres du staff technique que je vais
mon équipe passe en priorité : il y
a un match à préparer et les
joueurs font de leur mieux pour
terminer sans danger, et en tant
que président, je m’occupe unique-
ment de tout ce qui se passe à l’in-
encourager mais, surtout, ma pré-
sence à Sétif sera pour moi l’occa-
sion de féliciter nos amis sétifiens à
l’occasion de leur consécration en
finale de la Coupe d’Algérie.»
L. A.
dent Hannachi. En plus du
renouvellement des cadres,
du recrutement, de la tenue
de l’AG et de l’augmenta-
tion du nouveau capital so-
cial, les responsables du
club sont tenus de trancher
quant au lieu du stage d’in-
tersaison, d’autant plus que
ce n’est pas les offres qui
manquent. En effet, d’après
certaines indiscrétions, des
émissaires espagnols se
trouvaient la semaine der-
nière à Tizi Ouzou depuis
deux jours pour faire une
offre à la direction. Même
si on ignore le nom de la
ville qui leur a été propo-
sée, les responsables espa-
gnols ont proposé leurs
services à la JSK pour leur
organiser un stage en Es-
pagne dans un lieu adéquat
et ce, en fonction de la de-
mande. Nous avons aussi
appris que les Espagnols en
question ont fait la même
offre à certains clubs de la
capitale, à l’image de
l’USMA. Pour l’instant, le
président Hannachi n’a
Les infrastructures
en Espagne
favorisent la
préparation
La plupart des joueurs
kabyles qui ont pris part au
stage hivernal à Barcelone
sont unanimes à dire
qu’une préparation en Es-
pagne est le lieu idéal. En
plus du fait de changer
d’air, les joueurs étaient
épatés par les infrastruc-
tures que renferme la ville
espagnole de Barcelone. Le
staff technique partage lui
aussi le même point de vu,
surtout lorsqu’on sait que le
club aura la possibilité de
disputer plusieurs matchs
amicaux. Vu les conditions
dans lesquelles s’est prépa-
rée la JSK en janvier der-
nier, tout porte à croire que
le choix se portera une
nouvelle fois sur l’une des
villes espagnoles.
On parle de trois
stages à l’étranger
Au moment où la direc-
tion procède à la prospec-
tion du lieu du stage,
d’autres sources proches du
premier responsable du
club nous ont confié que la
JSK effectuera trois stages
d’intersaison à partir du
mois de juin prochain.

Camara «Les Sétifiens nous ont tenus en échec à Tizi, on doit prendre notre revanche»

Le milieu de terrain Madani Camara, qui a été incorporé en cours de jeu face au MCS, nous a fait savoir dans l’entretien qu’il nous a accordé que la dernière victoire en championnat sur le score de 4 buts à 0 a remis le groupe en confiance. L’ex-interna- tional ivoirien nous a fait savoir pour la même occasion que désor- mais, la JSK devra confirmer son résultat de samedi dernier ce week-end face à l’ESS.

Dans un premier temps, dites-nous dans quelles conditions préparez-vous le match de ce samedi face à l’ESS ? Après notre succès en championnat, le groupe se porte merveilleusement bien. On prépare la rencontre de l’ESS dans les meilleures conditions possibles. Nous avons débuté la semaine par un travail physique suivi d’un technico-tactique. L’entraî- neur axe aussi sa préparation sur l’aspect psychologique, car contrairement à ce que pensent certains, ce n’est pas les vacances pour nous. On doit confirmer le résultat de samedi dernier.

La large victoire contre le MCS vous a-t-elle remis en confiance ? C’est sûr. En plus du fait d’avoir renoué avec la victoire à domicile, nous avons mis

fin à plusieurs semaines de stérilité en attaque. Cette vic- toire par 4 buts à 0 a provo- qué le déclic. Maintenant, c’est à nous de confirmer notre succès et aller chercher un résultat positif à Sétif. Je dirai aussi que cette victoire est tombée au bon moment, car cela nous permettra de terminer la saison en beauté.

Un mot sur la formation sétifienne qui vient de remporter la Coupe d’Al- gérie ? Croyez-moi, nous ne sommes jamais préoccupés de la forme de l’adversaire. Certes, les Sétifiens qui vien- nent de remporter la Coupe d’Algérie doivent être en confiance, mais cela ne veut pas dire que nous allons nous déplacer dans la peau d’une victime. On a été tenus en échec lors du match aller sur notre terrain, et on essayera de les coincer pour prendre notre revanche.

Pensez-vous pouvoir re- venir avec un résultat po- sitif du 8-Mai ce samedi ? Je dirai même qu’il est im- pératif de réaliser un bon ré- sultat. Comme je l’ai dit précédemment, ce n’est pas encore les vacances. Toute- fois, je suis conscient de la complexité de cette mission. L’ESS n’est pas une équipe fa- cile à négocier, mais nous aussi, nous avons notre mot à dire pour ce qui reste des quatre derniers matchs de Ligue 1.

07

pour ce qui reste des quatre derniers matchs de Ligue 1. 0 7 Les Espagnols proposent

Les Espagnols proposent

un stage à la JSK

de Ligue 1. 0 7 Les Espagnols proposent un stage à la JSK Cette décision aurait

Cette décision aurait été prise par rapport à la longue durée de prépara-

tion dont bénéficiera le club. En effet, les joueurs kabyles auront plus de 90 jours de préparation avant d’entamer le championnat en septembre prochain.

A. C.

Le premier boude et le second

a demandé de ne plus rejouer

Bitam et Metref

Justement, quel est votre objectif pour ce qui reste de la saison ? Nous n’avons
Justement, quel est votre
objectif pour ce qui reste
de la saison ?
Nous n’avons plus un
grand coup à jouer, si ce n’est
les 12 points. Je pense que si
l’on parvient à atteindre la
barre des 40 points, ce sera
pas mal. Le seul objectif est
d’empocher le maximum de
points. Je souhaite en tous les
cas que la JSK puisse termi-
ner sa saison sur deux vic-
toires à domicile face au
NAHD et l’ASO. Cela récon-
fortera sans doute nos sup-
porters qui, rappelons-le,
n’ont pas été gâtés cette année
par les résultats. C’est vrai-
ment dommage, car on aurait
pu réaliser un bien meilleur
parcours, si ce n’est les
16 points perdus à
domicile.
Entretien
réalisé par
Lyès Aouiche

écartés face à l’ESS

Alors que la JSK a besoin de l’ensemble de ses éléments à quatre journées de la fin du championnat, certains joueurs trouvent le moyen de rater des séances d’entraînement. C’est le cas de Abderrezak Bitam et Hocine Metref. Contre toute attente, ces derniers ont brillé par leur absence à l’entraînement de mercredi, sans aucune justification. Mais du côté du staff, on croit connaître les raisons de ses défaillances à ré- pétition. Pour le cas du premier, il est clair qu’il boude l’équipe suite à sa non-convocation contre le MCS samedi dernier. Bitam a même dé- claré sur nos colonnes qu’il était dégoûté par cette situation. Il fau- drait dire que la sortie médiatique du défenseur central n’a pas été du goût des responsables kabyles. Etant toujours sous contrat, les diri- geants du club estiment que leur joueur aurait dû faire preuve de plus de discrétion, d’autant plus que la saison n’est pas terminée. Pour le second, en l’occurrence Hocine Metref, il ne s’entraîne presque plus avec le groupe. Ce qui est surprenant dans cette histoire, c’est qu’il déclare qu’il est blessé alors que du côté du staff, on ne nous signale qu’un seul blessé à l’infirmerie, à savoir Lyès Saïdi. D’après la même source d’information, Bitam et Me- tref seront une nouvelle fois écartés pour le pro- chain match.

Est-ce la fin de leur aventure avec la JSK ? Si le départ de Metref en fin de saison n’est plus une surprise pour les supporters kabyles, ce ne sera certainement pas le cas pour Bitam. Arrivé l’été dernier en pro- venance du MSPB, suite au départ de Berchiche, l’ex-international olympique a réalisé une saison plus au moins satisfai- sante. Même si c’est un défenseur central de métier, Bitam a devancé ses parte- naires par sa polyvalence sur les deux flancs gauche et droit. Toutefois et d’après la même source, les diri- geants songent à se séparer des ser- vices de leur joueur, vu le grand choix dans l’axe, à l’image de Rial, Belkalem, Zarabi et Khellili. Est- ce la fin de l’aventure de Bitam avec la JSK ? Réponse dans deux semaines.

A. C.

08

0 8 N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 Coup de colère MCA Les Chnaoua crient au

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012

Coup de colère MCA
Coup de colère MCA

Les Chnaoua crient au scandale et

accusent les joueurs d’avoir levé le pied

A u-delà de la défaite, c’est surtout la manière qui a intrigué tous les observateurs et les supporters du Mouloudia. Avant-hier soir, le Doyen a produit sa plus mauvaise prestation depuis le match perdu contre l’USMA à huis clos, à Bologhine, le 12 avril 2009. Et encore, lors de ce match, le

Mouloudia s’était procuré des occasions mais il avait buté sur un Zemmamouche des grands jours. Mais avant-hier, les nom- breux supporters avaient assisté impuissants à la déroute de leur équipe avec un gardien de but complètement out, une dé- fense apathique, un milieu de terrain fourni avec trois récupé- rateurs mais inexistant, sans oublier une ligne avant très faiblarde. Voilà, à quoi ressemblait l’équipe du Mouloudia qui avait affronté l’USMA dans une parodie de match. C’est, en tout cas, l’intime conviction des supporters du club qui accusent ou- vertement leurs joueurs d’avoir levé le pied pour permettre à

l’ennemi juré de reprendre les commandes et faire, donc, un grand pas vers le titre. Pour les Chnaoua, perdre face à l’USMA n’est pas une fin en soi, mais jouer avec les couleurs du club et la sensibilité des fans, voilà une ligne qu’il ne faut jamais fran- chir.

Et dire qu’ils avaient lancé un appel pour que les fans viennent en nombre au 5- Juillet !

Lorsqu’on joue avec le feu, on risque de se brûler. Cela sied parfaitement aux joueurs du Mouloudia qui n’ont pas hésité à lancer des appels à travers la presse aux supporters pour qu’ils viennent en nombre afin de les soutenir. En pleine crise écono- mique, les amoureux du Mouloudia avaient dû débourser 300 dinars pour payer leur place pour, finalement, assister à une pa-

rodie de match. Les joueurs semblent oublier qu’il y a une règle d’or dans le monde du foot : ne jamais jouer avec la corde sensi- ble et la fibre patriotique des supporters. Et comme le dit si bien le célèbre chanteur de rap français, Mc Solar : «Qui sème le vent, récolte le tempo».

Les supporters ont envahi, hier matin, le siège du club pour réclamer des comptes

Dépités par la parodie de match à laquelle ils ont assisté, avant-hier, les supporters du club ont décidé de se rendre, hier matin, en nombre au siège du club sis à Cheraga afin de déver- ser leur colère sur les dirigeants mouloudéens. Les fans mou- loudéens ont fait savoir à Ghrib qu’ils n’avaient pas du tout toléré le comportement jugé suspect de certains joueurs qui semblaient complètement désintéressés d’un match pourtant capital.

T. Che et A. Y.

Babouche : «Je ne crois pas à cette histoire de combine»

Suspendu pour contestation de décision arbitrale, Réda Babouche n’a pas pris part au dernier derby contre l’USMA qu’il a suivi à partir de la tribune. Le capitaine d’équipe du MCA est le seul joueur, par ailleurs, à avoir accepté de répondre à nos questions par rapport aux rumeurs accusant les joueurs du Mouloudia d’avoir arrangé le match. Babouche défend ses camarades et déclare qu’il ne croit pas à cette idée de combine.

Quel commentaire faites-vous sur la polémique suscitée par la défaite de votre équipe lors du dernier derby contre l’USMA ? Franchement, les accusations des supporters

à l’encontre de mes camarades au sujet de ce

derby sont infondées. Je connais les joueurs un par un ; ce sont des fils de bonne famille ; ils ne

sont pas du genre à arranger les matchs. Ils ne mangent pas de ce pain. Mais, comment expliquez-vous la piètre prestation de vos camarades sur le terrain ? Même si j’étais suspendu, j’étais proche de mes camarades tout au long de la semaine qui

a précédé le match. En dépit de la pression

qu’ils ont subie à cause de la rumeur d’un match combiné qui circulait déjà, ils étaient bien concentrés sur leur travail. Et nous avons bien préparé le match sous la houlette de l’en- traîneur Kamel Bouhellal. Mais sur le terrain, les choses ne se sont pas déroulées comme souhaité, et l’équipe est passée à côté de son sujet. Pour vous donc, c’est le MCA qui était loin de son niveau ? J’ai une longue expérience dans le monde du football et je n’ai jamais vu un match arrangé qui se termine sur le score de 3 à 1. Si c’était vraiment le cas, on aurait perdu par un but à zéro avec un rendement proche des deux équipes. Mais ce qui s’est passé mercredi sur le terrain prouve que notre équipe était dans un jour sans et que l’USMA nous était supérieure et s’était imposée sur le terrain. Je voudrais, également, apporter une précision. Allez-y… Je ne crois pas qu’il y ait un seul joueur dans l’équipe qui voudrait salir sa réputation ou en- venimer ses relations avec le public, à cause de l’USMA. L’honneur vaut plus que toutes les sommes qu’auraient proposées les responsables de l’USMA. Il n’existe pas de joueur qui accep- terait qu’on insulte ses parents, que ce soit Koudri, Ghazi, Hadji ou autres.

ses parents, que ce soit Koudri, Ghazi, Hadji ou autres. Que pensez-vous du départ de Kamel

Que pensez-vous du départ de Kamel Bouhellal qui a décidé de jeter l’éponge ? Je viens d’apprendre la nouvelle. J’ai été vrai- ment surpris, Bouhellal a réalisé un énorme travail et entretient de bonnes relations avec les joueurs. Son départ est une perte pour l’équipe et inopportun, du moment qu’il ne reste que quatre matchs à disputer. Je ne sais pas ce que fera le conseil d’administration dans ce cas, du moment qu’il n’y a même pas un entraîneur adjoint en place. Ne croyez-vous pas que le départ de Bouhellal ne puisse enfler davantage la rumeur ? Personnellement, j’aurais souhaité qu’il reste jusqu’à la fin de la saison. Malheureusement, il a décidé de partir. J’espère que cela ne se réper- cutera pas sur la solidarité de l’équipe qui était l’un des points forts de l’équipe ces dernières journées. Il nous reste quatre matches à jouer ; nous devons les jouer à fond et mettre le club à sa véritable place. Après, celui qui veut partir,

bon vent ! Et comment allez-vous affronter le CRB dans de pareilles conditions ? Le match du CRB tombe mal ; heureuse- ment que notre adversaire est, lui aussi, dans une mauvaise passe, après sa défaite en finale de la coupe. Nous n’avons d’autre choix que de gagner pour retrouver la confiance et nous ré- concilier avec nos supporters. Je suis persuadé qu’une victoire contre le CRB mettra de l’ordre à la maison. Comment voyez-vous la suite du championnat, après cette défaite contre l’USMA ? Nous devons remporter les quatre matches qui restent pour espérer terminer parmi les quatre premiers. Le MCA est un grand club ; nous ne devons pas nous contenter de jouer le maintien. J’espère que Bouhellal reviendra à de meilleurs sentiments et sera avec nous contre le CRB. Entretien réalisé par Mohamed L.

Six ans après, le MCA s’incline devant l’USMA au

5-Juillet

La défaite concédée, avant-hier, au stade du 5- Juillet sur le score de 3 à 1 contre l’USMA, est intervenue après six ans de suprématie des Mouloudéens au stade olympique. En effet, la dernière victoire des Usmistes remonte au 9 mars 2006 qui a vu les Rouge et Noir s’impo- ser par la plus petite des marges, grâce à un but de Metref. Depuis, les Mouloudéens ne se sont jamais inclinés devant leur éternel rival, en ayant remporté, entre autres, deux finales de Coupe d’Algérie au stade du 5-Juillet. Avant-hier, le club de Soustara a mis fin à cette série dans un match qui a fait naître des soup- çons de combine.

A la demande des joueurs La séance d’entraînement d’hier annulée

Les joueurs du MCA devaient reprendre l’en- traînement, hier à la forêt de Bouchaoui, à partir de 16h. Malheureusement, ladite séance n’a pas eu lieu. C’est le coordinateur de la sec- tion football, Omar Ghrib, qui a pris la déci- sion d’annuler carrément ledit entraînement sur demande du capitaine d’équipe, Réda Ba- bouche, et d’autres joueurs. Ces derniers crai- gnaient une éventuelle réaction violente de la part des supporters qui les ont accusés d’avoir arrangé le derby contre l’USMA.

Ghrib : «Je ne veux pas prendre de risques»

Interrogé sur l’annulation de l’entraînement qui devait se dérouler, hier, à la forêt de Bou- chaoui, Omar Ghrib dira : «J’ai pris la décision d’annuler cette séance d’entraînement pour pré- server l’intégrité physique des joueurs. Je ne veux pas prendre de risques avec toutes ces ru- meurs qui circulent dehors.»

Tifour présent à Bouchaoui

N’étant pas avisé par l’annulation de la séance d’entraînement d’hier, l’entraîneur des gardiens de but, Halim Tifour, s’est présenté, hier à Bouchaoui, le plus normalement du monde. Une fois sur place, il a compris qu’il n’allait pas y avoir entraînement. T. Che

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 09 Bira a négocié hier soir avec les dirigeants
N° 1914 Vendredi 4 mai 2012
09
Bira
a négocié hier
soir
avec
les dirigeants
du Mouloudia
Pour
parer
au
plus
pressé,
après
la
démis-
sion
de
Bouhellal,
direction
pris
attache
avec
Abdelkrim
Bira,
afin
de
convain-
cre
de
prendre
la
barre
la technique
du
club
a jusqu’à d’une
fin
de
la
saison.
C’est
donc
hier
soir
que
Rafik
Hadj
Ahmed
et
Omar
Ghrib
ont
et rencontré car étaient
Bira,
dans
le la
but
de
trouver
un
terrain
d’entente.
Au
nous
mettions
sous
presse
tenus
par
le moment l’impératif aussitôt
du
temps,
les
deux
parties
encore
en
né-
gociation
en
fin
de
soirée
Bira,
qui
refusé
une
simple
pige,
réclamait
un
a contrat
qui explique le prolonge-
saison.
C’est
ce
ment
des négociations
jusqu’à une
heure tardive.
T. Che

choix tactiques ni

imposé Sayoud»

Voulant répondre à ceux qui ac-

cusent Omar Ghrib de s’immiscer dans ses choix tactiques, Bouhellal s’est inscrit en faux contre tous ces bruits de couloir. «Je tiens à préciser que Ghrib ne s’est jamais immiscé dans mes choix tactiques. En tant qu’entraîneur en chef, j’étais le seul maître à bord. Et c’est moi, en mon âme et conscience, qui ai choisi les 18 joueurs retenus pour le match et le onze qui a été aligné. Alors, qu’on cesse de propager des allégations qui n’ont ni queue ni tête ! Pour ce qui est du cas de Sayoud, il fait partie du groupe et, de ce fait, il fallait un jour

ou l’autre le lancer dans le bain. Pour le motiver, je voulais le retenir pour ce match derby. Et je comptais l’incorpo- rer en cours de la partie si le score était en notre faveur ou que le nul sanctionnait les débats. Mais, en aucun cas, Sayoud ne m’a été im- posé», nous a confié, en conclusion, Bouhellal qui aura réussi son pari, à savoir éloigner le club de la zone rouge même s’il a quitté ses fonc- tions sur un goût d’inachevé. Connu pour être un coach très ambitieux, Bouhellal nourrissait au fond de lui l’espoir d’arracher le podium, voire même plus. Un objectif qui sera très vite anéanti par l’attitude de certains joueurs.

T. Che

Coup de tête MCA
Coup de tête MCA

Bouhellal démissionne

«Je ne pouvais plus travailler avec un groupe en qui je n’ai plus confiance»

un climat malsain et suspicieux», dira Bouhellal, très affecté par la tournure des événements.

«Je ne pouvais cautionner de telles pratiques»

Poursuivant son analyse, Bouhel- lal est allé plus loin dans sa critique qui risque de faire jaser dans les heures qui viennent. «Sincèrement, je ne pouvais enfiler mon survêtement pour poursuivre mon travail comme si rien ne s’était passé. Par respect pour nos supporters, je ne pouvais cautionner de telles pratiques. Je suis un homme de principe qui ne joue pas avec certaines choses. C’est dom- mage, car on s’est battus pour redres- ser la barre pour finalement tout vendanger, alors que j’étais convaincu qu’il y avait un très bon coup à jouer en cette fin de saison. Je qualifie ce comportement des joueurs comme une faute professionnelle grave.»

«Koudri et Ghazi m’ont beaucoup déçu»

Habituellement très discret lorsqu’il s’agit de parler de ses joueurs qu’il a toujours protégés en prenant tout sur lui, Bouhellal a dé- rogé à cette règle face à la gravité des événements. «Je ne vous cache pas que je nourrissais beaucoup d’espoir sur un joueur chevronné comme Kou- dri qui a l’expérience des derbies. Mais il m’a beaucoup déçu par son comportement et son attitude défai- tiste sur le terrain qui ne lui ressemble pas du tout. C’est pour cela que j’ai décidé de le faire sortir juste après la deuxième mi-temps. Idem pour Ghazi qui était lui aussi à côté de la

plaque. Ces deux éléments m’ont énormément déçu

«Ma décision de partir est irrévocable»

Concernant la possibilité de

revenir sur sa décision, Bouhellal

a été catégorique, même si cela

risque de mettre le club en diffi- culté du fait qu’il ne dispose pas de technicien adjoint pour pren- dre le train en marche. «Ma déci- sion de partir est mûrement réfléchie et, donc, irrévocable. Je ne reviendrai pas là-dessus. J’es- père que le club terminera à la 4e ou la 5e place en guise de cadeau pour les supporters qui ne méri-

tent pas un tel sort.»

«Les supporters ont considéré cette défaite comme une trahison»

Bouhellal, qui a toujours puisé sa

force grâce au soutien des Chnaoua,

a tenu à rendre un vibrant hommage

aux fans qui ont toujours été pré- sents dans les moments difficiles. «Je rends un vibrant hommage aux sup- porters qui ont toujours répondu pré- sents à nos appels. Ils étaient nombreux à venir nous soutenir face à l’USMA. Cela confirme que le Mou- loudia est un très grand club et que les supporters ne méritent pas tout ce qui leur arrive. Et c’est tout à fait nor- mal qu’ils considèrent cette défaite face à l’USMA comme une trahison.»

«Ghrib ne s’est jamais immiscé dans mes

Juste après le coup de sifflet final, Kamel Bouhellal, lors de la confé- rence d’après-match, ne comprenait pas l’attitude de ses joueurs qui étaient complètement à côté de leur sujet. Il avait même déclaré qu’il était prêt à changer les onze joueurs si la régle- mentation le permettait. Dépité par la prestation de ses troupes, Bouhellal n’a pas hésité à rendre, hier matin, le tablier. Pour le coach mouloudéen, la coupe était pleine et il était insoute- nable pour lui de poursuivre sa mis- sion dans un climat très suspicieux. Après Abdelhak Benchikha, Abdel- hak Meguellati et François Bracci, Kamel Bouhellal est le quatrième technicien à quitter le navire mou- loudéen. Au lendemain de la défaite face à l’USMA, c’est un entraîneur très at- teint moralement que nous avons pu joindre par téléphone. Kamel Bou- hellal, pour une question de prin- cipe, a décidé de quitter le navire. Pour le technicien, il est hors de question de poursuivre sa mission dans un climat désormais malsain où la suspicion règne en maître. Touché, affecté, Bouhellal a, toute- fois, tenu à expliquer aux supporters du Mouloudia les raisons qui l’ont incité à partir. «J’ai décidé de démis- sionner de mon poste d’entraîneur car je ne pourrais plus travailler avec un groupe en qui je n’ai plus confiance. La colère des supporters est tout à fait légitime ; c’était devenu intolérable de voir des joueurs marcher sur le ter- rain. Cela m’a beaucoup marqué. Je n’ai pas du tout reconnu mon équipe au point de faire naître beaucoup de suspicion. C’était louche de voir des éléments rendre une copie aussi mé- diocre. Ne pouvant tolérer cela, je ne peux plus continuer à travailler dans

La réunion du CA pour étudier le protocole

de Loungar sous très haute tension

étudier le protocole de Loungar sous très haute tension Comme prévu, les membres du conseil administratif

Comme prévu, les membres du conseil administratif se sont réunis, hier matin au siège du club, afin d’éplucher le protocole qui leur a été transmis par Eddir Loungar. C’est dans un contexte assez particulier que les travaux du CA ont eu lieu sous la pression des supporters du club qui ont suivi les débats de très près, question de forcer la décision.

Les forces de l’ordre ont été appelées à la rescousse

Par crainte de représailles des nombreux supporters présents aux abords du siège du club, les respon- sables du Mouloudia ont appelé les services de l’ordre qui étaient en force. Quatorze véhicules des forces de l’ordre ont pris position aux alen- tours de la villa afin de dissuader les supporters de commettre des actes de vandalisme ou de s’en prendre physiquement aux membres du conseil qui ont œuvré sous une très haute tension.

Les indignés ont exigé la ratification du protocole

Présents en très grand nombre aux abords de la villa de Cheraga, les fans du Mouloudia ont exigé des membres du CA la ratification sur le champ du protocole qui leur a été remis par Eddir Loungar. Considéré comme l’homme providentiel, les supporters ont voulu peser de tout leur poids afin que le rachat du club par Loungar se fasse dans les plus brefs délais.

Tafat apostrophé par les fans

A son arrivée au siège du club, Ahmed Tafat a été apostrophé par les nombreux supporters qui lui ont demandé des explications concer- nant son refus de la venue d’Eddir Loungar. L’un des membres influents du CA a essayé tant bien que mal de défendre sa position non sans avoir essuyé quelques insultes qui ont fusé de toutes parts. Tafat est resté de marbre face au comportement des fans qui ne l’ont pas ménagé par des

propos très virulents.

Kamel Loungar, le premier à quitter le siège

Le cousin d’Iddir, Kamel Loungar

était le premier à quitter la villa tout en évitant de rameuter les suppor- ters qui sont majoritairement pour

la venue de l’investisseur franco-al-

gérien.

Amrous sauvé par les agents de l’ordre

Contrairement à Kamel Loungar, Sadek Amrous, qui avait affiché clai- rement son opposition au projet d’Iddir Loungar, a eu bien du mal à quitter les lieux. L’ex-boss du Mou- loudia a été chahuté par les suppor- ters qui lui ont reproché son objection à la venue du P-DG de Holding. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre pour permettre

à Amrous, qui n’a pas froid aux

yeux, de quitter à bord de son véhi- cule le siège du club.

Bouhraoua s’est rendu au Hilton pour remettre le nouveau protocole à Loungar

Le président du CA, Abdelkader Bouhraoua, a pu quitter sans le moindre souci les lieux en compa- gnie de l’avocat du club. Et pour cause, le responsable du Doyen à confié aux présents qu’il allait se rendre dans l’immédiat à l’hôtel Hil- ton pour remettre le protocole légè- rement rectifier à Iddir Loungar avec l’ambition que celui-ci l’approu- vera.

T. Che

Loungar a regagné, hier, l’Hexagone en urgence sans signer le protocole

Muni du protocole, Bouhraoua et l’avocat du club ont été surpris d’ap- prendre, à leur arrivée à l’hôtel Hil- ton, qu’Eddir Loungar venait de quitter son lieu d’hébergement pour rallier l’aéroport Houari-Boume- diene. En effet, sans crier gare, l’homme d’affaires a regagné l’Hexa- gone sans signer le protocole qui of- ficialiserait sa venue au Mouloudia.

Il a demandé qu’on le lui envoie par email Nous avons appris, par ailleurs, qu’Eddir Loungar a fait savoir à ses interlocuteurs qu’il avait un vol à prendre et qu’il était prêt à recevoir le protocole en question par email.

Les responsables du Doyen outrés par l’attitude de Loungar Le fait d’avoir pris la poudre d’es- campette a fait réagir les responsa- bles du Mouloudia qui ont été outrés par l’attitude de l’homme d’affaires. Voulant conclure avant son retour

en France, les membres du CA, à leur tête Abdelkader Bouhraoua, ont été beaucoup surpris par ce départ précipité qui a été interprété comme une fuite en avant de celui qui avait mis une grosse pression sur les

membres du CA, pour finalement, quitter le pays sans crier gare.

Ghrib : « L’attitude de Loungar est intolérable » « Nous avons préparé le protocole qui n’a pas été modifié afin qu’il soit signé par Loungar. Mais quelle ne fut notre surprise lorsqu’on a appris que celui-ci a quitté le pays sans nous avi- ser. L’attitude de Loungar est intoléra- ble et cela dénote les motivations de ce monsieur.»

« Le Mouloudia n’est pas un club de tricheurs ; le WAC nous a proposé une somme colossale que nous avons refusée » «On parle d’un match arrangé de- puis notre défaite. Le Mouloudia n’a jamais arrangé de match et ne le fera jamais. En C1, le WAC nous avait proposé une somme colossale pour lui offrir les trois points et on ne l’a pas fait, car on ne mange pas de ce pain- là. Depuis que je suis au Mouloudia, je n’ai jamais perdu face à l’USMA. Il aura suffi d’un faux pas et voilà que tout le monde nous tombe dessus en nous accusant de tricherie», nous a confié Ghrib. T.Che

La LNF inflige deux matches à huis clos au Doyen

Le MCA affrontera le CRB et le MCO sans le public

Les incidents qui ont émaillé le derby coûteront cher au Moulou- dia, qui s’est vu infliger par la commission de discipline de la LFP deux matches à huis clos. Ainsi, le MCA affrontera demain le Cha- bab de Belouizdad, et prochainement le Mouloudia d’Oran, à Bolo- ghine sans les Chnaoua. T. Che

10 N° 1914 Vendredi 4 mai 2012
10
N° 1914 Vendredi 4 mai 2012
Coup réussi USMA
Coup réussi USMA

A la demande des Sang et Or

NAHD-USMA à Bologhine

Programmé dans un pre- mier temps au 5-Juillet, en ouverture de l’autre derby entre le Moulou- dia et le CRB, le match NAHD-USMA aura fina- lement lieu au stade Omar-Ha- madi. C’est la direction du Nasr Hussein-Dey qui a saisi, hier matin par écrit, la Ligue de football professionnel (LFP) souhaitant jouer la rencontre à Bologhine. N’ayant plus rien à espérer en championnat, les Sang et Or n’en ont vu aucun in- convénient. Bien au contraire, le fait de jouer à Bologhine, et avec l’affluence que connaîtra Omar-Hamadi après la victoire contre le Mouloudia, le NAHD tirera profit de la recette du match. C’est, surtout, cela qui a motivé cette décision qui a été entérinée, hier en début d’après- midi, lors de la réunion tech- nique d’usage au stade 5-Juillet, l’enceinte qui allait abriter aupa- ravant la rencontre. Il est à noter que le coup d’envoi aura lieu, comme pour tous les au- tres matchs, à 15h.

B. M.

la rencontre. Il est à noter que le coup d’envoi aura lieu, comme pour tous les
lieu, comme pour tous les au- tres matchs, à 15h. B. M. En attendant la finale
lieu, comme pour tous les au- tres matchs, à 15h. B. M. En attendant la finale
lieu, comme pour tous les au- tres matchs, à 15h. B. M. En attendant la finale

En attendant la finale du

19 mai

L’abnégation a fini par payer

a toujours été prudent dans ses déclarations. Le coach usmiste n’a, en effet, jamais osé par- ler de titre, ne voulant pas donner de faux es- poirs, ni aux supporters ni à l’entourage du club. «Si on n’est pas premiers, on ne sera pas loin», disait-il toujours. Au lendemain de sa prise de fonctions, il s’est rendu compte que cela n’allait pas être évident, d’autant que l’USMA perdait du terrain par rapport à l’En- tente qui, à un moment donné, semblait bien partie pour faire le vide autour d’elle. Ighil avait hérité d’une situation un peu compli- quée, avec une équipe presque à la dérive sous la houlette d’Ollé-Nicolle qui avait complète- ment perdu la maîtrise du groupe. En dépit de sa bonne foi, la situation échappait au techni- cien français et la nomination de Meziane Ighil est venue remettre les choses dans l'or- dre. Sans jouer au gendarme, l’ex-coach de la JSK a fait passer intelligemment son message. Même si l’USMA n’avançait pas, elle ne recu- lait pas trop non plus.

Laïfaoui : «Le champion, c’est celui sera premier à l’issue de la dernière journée»

Avant le grand succès d’avant-hier face au Mouloudia, l’équipe, sous l’ère Ighil, n’avait en- registré que deux victoires en championnat (face au WAT et à la JSK) contre quatre matchs nuls (CRB, MCO, CSC, MCS). C’est surtout les deux faux pas contre le MCO et le

CSC qui ont fait douter le coach usmiste, mais l’USMA est restée aux aguets, refusant de bais- ser les bras. «Cela ne nous intéresse pas d’être premiers maintenant, le champion c’est celui qui sera premier à l’issue de la dernière journée», disait Abdelkader Laïfaoui à qui les joueurs ont dédié la belle victoire d’avant-hier. Le dé- fenseur usmiste, à qui nous souhaitons un prompt rétablissement à l’occasion, aurait aimé, bien évidemment, fêter avec ses coéqui- piers cette belle victoire face au MCA, lui qui avait promis aux supporters de se racheter, à l’issue de la défaite du match aller.

ESS, RDV le 19 mai

L’USMA a donc su comment et quand revenir au premier plan. A quatre journées de la fin, les Rouge et Noir, sont les favoris en force pour le sacre. Ils prennent deux longueurs d’avance sur leurs poursuivants directs, la JSMB et l’ESS qu’ils auront en plus la chance de recevoir à Omar-Hammadi, l’occasion de creuser davantage l’écart ou du moins les maintenir à distance. Auparavant, ils se de- vront d’abord consolider cette première place ce samedi face au NAHD, avant une première explication avec les Béjaouis. L’escale à Chlef ne constituant pas un grand danger désor- mais, la finale du championnat aura très pro- bablement lieu le 19 mai, à Bologhine, avec ce très attendu USMA-ESS, si d’ici-là aucun acci- dent ne survient en chemin. B. M.

A la faveur de leur large victoire contre le Mouloudia, les Rouge et Noir reviennent aux com- mandes et récupèrent un bien qu’ils ont perdu depuis la der-

nière journée de la phase aller au profit de l’Entente. On le disait, ce derby allait être un des grands tournants de la saison, peut-être le dernier d’un championnat à rebondissements, même si Meziane Ighil refuse de parler de tournant, mais plutôt d’un «pas important vers le titre». Profitant d’un passage à vide de ses principaux concurrents, particulièrement de l’ESS qui perd 11 points en quatre matchs, l’USMA a bien choisi le moment pour frapper et repasser devant. Et de quelle manière ! La victoire de mercredi passé a fait sensation. Al- liant l’art et la manière, les Usmistes ont fait passer un sale quart d’heure aux Moulou- déens, une humiliation qu’ils n’oublieront pas de sitôt.

La nomination d’Ighil est tombée à point nommé

«Je suis bien évidemment satisfait de la ma- nière, mais aujourd’hui, nous avons été sur- tout efficaces. D’habitude, on gâche beaucoup d’occasions et on finit par le regretter, même si la manière y était. Aujourd’hui, il y a eu les deux à la fois, avec une bonne maîtrise des dé- bats de surcroît, on ne peut pas demander plus», résume Meziane Ighil qui, faut-il le dire,

Mention spéciale pour les supporters

Fidèles à eux-mêmes, les supporters de l’USMA,

venus en grand nombre pour soutenir les coéquipiers du capi- taine Khaled Lemmouchia, ont brillé par leur façon d’encourager leur équipe. En effet, lors du derby algérois, comme fut le cas lors du match de la phase aller, ils se sont distingués en dévoilant un

beau tifo, à un quart d’heure de la fin de la partie qui n’a pas laissé les présents indifférents. Toujours derrière leur équipe, même lorsque les résultats n’étaient pas vraiment excellents, les amou- reux du club de Soustara ont prouvé, une fois de plus, qu’ils font partie des meilleurs suppor- ters en Algérie.

Meklouche reprend

Non concerné par le match face au MCA, à

cause de son absence la veille de la rencontre, Mouaouia Me- klouche a repris, hier, du service avec le groupe. Le milieu de ter- rain offensif a de grandes chances de figurer demain parmi la liste des 18 joueurs qui rejoindront l’hôtel Hilton, pour effectuer la mise au vert avant d’affronter le NAHD, le lendemain, au stade Omar-Hamadi dans une rencon-

tre comptant pour la vingt-sep- tième journée du championnat national.

Boumechra et Hemitti out face au Nasria

Contrairement à Me- klouche, Boumechra et

Hemiti n’ont pas repris. En effet, les deux joueurs se sont contentés d’une séance de soins. N’ayant

qu’une seule séance avant d’af- fronter le NAHD, les deux joueurs semblent déjà out pour ce rendez-vous. Après le match contre le Mouloudia, c’est un autre derby que Boumechra et Hameti rateront.

Benaldjia répond

à

Abdouni

Lors du grand derby algé- rois, Mehdi Benaldjia s’est

distingué en constituant un dan- ger permanent pour les défen- seurs mouloudéens. Mais ce que l’histoire retiendra, c’est sans doute sa série de jongleries qu’il effectuée, répondant par la même occasion à Aboudni. Pour rappel, l’ancien Usmiste n’avait pas hésité à jongler lors de la finale de la Coupe d’Algérie contre son an- cien club, alors qu’il défendait les couleurs du Doyen.

A. C.

Chafaï : «Si le coach m’avait demandé de jouer, je l’aurais fait»

L aissé sur le banc de touche au coup d’envoi de la partie, Farouk Chafaï a failli

faire son entrée lorsque Khoualed s’est fait mal, mais en fin de compte, le natif

de Biskra a rassuré les membres du staff technique en leur affirmant qu’il pou-

vait toujours tenir son rôle. Joint hier matin, Chafaï nous a confié : «Si le coach m’avait demandé de remplacer Khoualed, je l’aurais fait. J’étais prêt à tenir ma place bien que j’étais un peu court. La décision de me laisser a été la bonne. Comme ça, j’ai évité toute mauvaise surprise et ça va me permettre d’être prêt pour le prochain match.» Pour rappel, pour la première fois cette saison, la charnière arrière a été formée par le duo Khoualed-Maïga.

Yettou : «Ce fut une superbe soirée»

P romu il y a quelques jours en seniors, Nassim Yettou a été convoqué, avant-hier,

pour la première fois en équipe fanion. Ce jeune milieu de terrain défensif

s’était contenté, auparavant, de s’entraîner ou de prendre part à des matchs ami-

caux, sans plus. Joint par nos soins, il nous a parlé de ce qu’il a vécu au stade 5-Juillet. «Ce fut une belle soirée. Vivre une telle ambiance et de près, je ne pouvais pas espérer mieux pour une première convocation chez les seniors. Ce que j’ai vécu ne me fera que me stimuler pour continuer à cravacher dur, afin d’être plus souvent parmi le groupe. Je sais que ça ne va pas être facile, mais cela ne m’empêchera pas d’y croire et de faire le né-

cessaire pour atteindre mes objectifs», a-t-il dit pour conclure.

Betrouni : «Me battre pour revenir chez les A»

P romu la saison passée en équipe première avec qui il a pris part à de nombreux

matchs, Réda Betrouni a été reversé chez les Espoirs, lors de l’intersaison. Vou-

lant savoir comment il a vécu cette situation, l’attaquant usmiste nous a

déclaré : «Je ne vais pas vous mentir ; ça n’a pas été facile pour moi de vivre une telle ex- périence. Ça n’aurait pas été facile pour n’importe autre jeune à ma place, mais cela ne m’a pas empêché de continuer de travailler. Seul le travail paye. D’ailleurs, c’est grâce aux efforts fournis que j’ai été de retour chez les A. Je me suis battu, et je continuerai à le faire pour me faire une place.» A propos du derby face au MCA, il nous a affirmé : «Il y avait une grande ambiance. Je suis content d’avoir assisté à la victoire de mon équipe à partir du banc de touche.»

A. C.

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 Coup pour coup USMA 1 1 Djediat : «C’est une

Coup pour coup USMA

11

Djediat : «C’est une réponse

à nos Reprise hier à Bologhine ● ●Ayant un match de Ligue 1 à disputer
à nos
Reprise
hier à
Bologhine
● ●Ayant un
match de
Ligue 1 à disputer
demain, les Rouge
et Noir n’ont pas
pris beaucoup de
temps avant de se
remettre au tra-
vail pour prépa-
rer leur
prochain ren-
dez-vous,
prévu pour de-
main. Les pro-
tégés de
Meziane Ighil
ont repris le ser-
vice, hier dans
l’après-midi. La
séance a débuté à
17h30. Comme
d’habitude, elle
s’est déroulée au
stade Omar-Ha-
madi, le lieu où se
jouera le match
contre le NAHD.
Auteur de deux des
trois buts de son
équipe, Djediat, le
milieu de terrain
offensif des
Rouge et Noir, a
été l’un des
grands arti-
sans de la
précieuse
victoire ac-
quise face
au rival
éternel, le
MCA en l’oc-
currence.
Approché
après
la fin du grand derby al-
gérois, le meilleur bu-
teur du club usmiste est
revenu sur la soirée qu’il
a passée, lui et ses co-
équipiers, sur la pelouse
du stade olympique ainsi
que sur d’autres sujets.
Ecoutons-le.

«Maintenant que nous sommes de nouveau à la première place, nous ferons de notre mieux pour ne pas la quitter»

C’est vrai qu’elle l’était. Si j’ai fêté mes buts et la victoire de façon bien distincte, c’est à cause de ce que nous avons vécu. Cette victoire prouve que nous mouillons le maillot, contrairement à ce que certains pré- tendent. Nous ne sommes pas là pour encaisser de l’argent sans contrepartie. Nous voulons réussir quelque chose, ça, il faut que les gens le sachent. Nous avons été mis sous pression, notre prestation a été donc une réponse à nos détracteurs. Ne pensez-vous pas que ce succès vous permet de faire un grand pas vers le titre ? C’est une victoire importante, certes, mais la suite du parcours est encore longue. Nous savons qu’il nous faut d’autres succès pour gar- der notre première place. Nous l’avons récupérée, après que nous l’ayons perdue, il y a plusieurs mois. Cette place, nous l’avons occupé du- rant toute la phase aller, nous allons donc faire en sorte de ne pas la per- dre, à quelques journées seulement de la fin de la saison. Ça va être diffi- cile, mais nous allons nous battre jusqu’à la dernière minute. Revenons à vous. En marquant deux buts, vous avez consolidé votre statut de meilleur buteur du club. Le titre de meilleur buteur du championnat vous intéresse-t- il ? Le plus important, c’est d’avoir gagné. Marquer des buts, c’est bien, et je continuerai à le faire à chaque

fois que l’occasion se présentera. Je saisirai la moindre chance. Ce titre m’intéresse, mais ce n’est pas égale- ment une obsession. Si je termine premier, ce sera super, dans le cas contraire, je n’en serai pas trop af- fecté. Vous allez enchaîner avec un nouveau match ce week-end. Y pensez-vous à cette rencontre qui vous opposera au NAHD ? C’est un match que nous devrons aborder comme celui de mercredi. Je pense aussi que c’est une confronta- tion qui sera difficile à négocier. Il ne faut surtout pas sous-estimer l’équipe adverse. Penser que nous al- lons gagner avant même de jouer cette partie serait une grosse erreur. Même s’ils sont en difficulté, il faut se donner à fond et respecter le NAHD afin d’éviter toute mauvaise surprise. Nous ne pouvons pas conclure cet entretien sans parler de vos supporters. Qu’avez-vous à leur dire ? Je tiens d’abord à les remercier pour leur soutien. Ils ont toujours fait de leur mieux pour nous encou- rager. Nous sommes contents de les rendre heureux de leur joie. Dieu merci, nous ne les avons pas déçus. J’espère qu’ils continueront à être derrière nous. Nous, de notre côté, nous ferons le maximum afin que leur joie durera le plus longtemps possible. Entretien réalisé par Basset M.

Tout d’abord, un commentaire à propos de cette victoire face au Mouloudia ? C’est la victoire du cœur. Après tout ce que nous avons vécu ces der- nières semaines, on avait à cœur de réagir. Dieu merci, tout s’est bien passé. Nous avons empoché trois précieux points qui seront d’une grande utilité dans la course au titre. Nous avons fourni des efforts et en nous imposant, ces efforts ont été ré- compensés. Cette victoire, c’est pour Abdelkader Laïfaoui. Même s’il est loin du groupe, son nom est sur toutes les lèvres, nous ne l’avons pas ou- blié. Nous lui dédions d’ail- leurs ce succès. Vous

attendiez-vous à vous imposer par un tel score ? Personne ne peut savoir ce qui peut se passer lors d’un derby. Ces confrontations sont souvent très ser- rées et difficiles à négocier. Nous avons marqué trois buts, et c’est ce qui ne pourra que nous réjouir ainsi que nos supporters. Un tel score re- donne bien sûr confiance aux joueurs. Une telle victoire est impor- tante pour le groupe, surtout après ce que nous avons vécu à Saïda. Nous avons remarqué que votre joie fut grande, après chaque but. Pourquoi ?

Khoualed-Maïga, la paire qui a donné entière satisfaction

giquement, donc, que Maïga, comme prévu d’ailleurs, a été asso- cié à Khoualed. Une paire inédite mais qui allait donner entière sa- tisfaction. C’est même le match le plus correct de la défense de l’USMA cette saison, l’on ose dire, même si l’on doit tenir compte de la faiblesse de l’attaque moulou- déenne qui n’a jamais constitué un réel danger pour les Rouge et Noir.

Maïga, une seule fausse note

Il faut savoir que Khoualed et Maïga n’ont jamais été alignés en- semble cette saison. Mieux encore, c’est la première fois que le Malien joue à ce ni- veau depuis le début du championnat. Mais à les voir jouer mercredi, on avait l’im- pression qu’ils ont toujours évolué l’un à côté de l’autre, tellement l’en- tente était par- faite. C’est, surtout, la prestation de Maïga qui avait surpris plus

d’un. Calme et lucide, juste dans ses passes et dans ses relances, avec une bonne couverture der- rière, l’international malien a sorti un grand match en dépit d’une fracture à la main. Malheureuse- ment, il a été à l’origine de la ré- duction du score dans les ultimes secondes du temps additionnel en ratant sa passe.

Khoualed a été énorme

Comme à son habitude, Khoua- led a été égal à lui-même. Que ce soit au sol ou dans les airs, il n’a rien laissé passer. Solide, fougueux et avec une combativité qu’on lui a toujours connue, Nacereddine Khoualed a été au four et au mou- lin, en dépit d’une blessure contractée en première mi-temps au niveau des côtes. On pensait même qu’il allait quitter le terrain suite à un duel aérien et à une mauvaise chute, mais il a tenu à poursuivre le match. Il a reçu un autre coup au même endroit en deuxième mi-temps ; il se tordait de douleurs, mais il a refusé de sortir. C’est ce courage et cette combativité dont cette équipe avait besoin pour faire la différence, et ce n’est pas pour rien que Khoua- led a été cette saison le joueur le plus régulier.

B. M.

Bien que quatre joueurs aient été avertis face au Mouloudia

Aucun suspendu contre le NAHD

A vant le derby face au Mouloudia, Meziane Ighil avait un seul souci : l’axe central de sa défense. Avec

trois joueurs blessés à ce niveau, Laïfaoui, Chafaï et Maïga, il n’était pas évident de se présenter avec une défense solide à l’occasion d’un derby qui s’annonçait décisif pour la suite du championnat.

L’entraîneur de l’USMA a fini par faire le choix le plus judicieux, non sans prendre de risques pour au- tant. Ayant repris les entraîne- ments tardivement, Chafaï manquait encore de rythme et ne rassurait pas trop. Ce n’est que lo-

Ils étaient quatre joueurs à avoir écopé, mercredi, d’un carton jaune face au Mouloudia lors d’un derby algérois comptant pour la vingt- sixième journée. Après le coup de sifflet final, nombreux sont ceux qui voulaient savoir si certains élé- ments seront suspendus lors du prochain rendez-vous des Rouge et Noir prévu, pour rappel, pour demain. Après avoir mené une pe- tite recherche, nous avons constaté qu’aucun joueur n’est sanctionné pour cumul de cartons, et c’est ce qui ne devra que réjouir les mem-

bres du staff technique et les sup- porters du club privé, face au Doyen, des services de Laïfaoui, Boualem, N’gal, Hemiti et Bou- mechra, pas encore remis des bles- sures. Meziane Ighil aura donc au minimum sous sa main le groupe qu’il a eu face aux Vert et Rouge. Ce qui sera suffisant pour compo- ser et espérer enchaîner la seconde victoire au bout de quelques jours seulement après celle acquise face au grand rival.

A. C.

enchaîner la seconde victoire au bout de quelques jours seulement après celle acquise face au grand
N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 13 Coup de poker JSMB Après la victoire de
N° 1914 Vendredi 4 mai 2012
13
Coup de poker JSMB
Après la victoire de l’USMA contre le MCA
L a JSMB, qui oc-
cupait la pre-
Les Béjaouis n’ont plus
mière place
avec 44 points
en compagnie
de l’ESS, a perdu son sta-
tut après la victoire de
l’USMA avant-hier dans
leur destin entre les mains
au CRB où les attaquants
ont fait le plein. Mais
d’un autre côté, et pour
ne pas prendre de risque
derrière, l’entraîneur Mi-
chel a donné des
consignes strictes à ses
défenseurs, en particulier
La solution :
vaincre à Bologhine !
vra la JSK avant de se déplacer
pour affronter le MCS à huis-
clos et dans un stade neutre. Les
Béjaouis ont le droit d’y croire
encore.
Les joueurs ne veulent
pas baisser les bras

le derby contre le MCA. Une victoire qui lui a per- mis de prendre la tête du classe- ment avec 46 unités et 2 points d’avance sur la JSMB et l’ESS. Cette victoire a chamboulé tous les calculs des Béjaouis qui es- péraient, faut-t-il le dire, une victoire du MCA. Les chances de la JSMB de terminer la sai- son à la première place ont beaucoup diminué. En d’autres termes, les camarades de Ma- roci n’ont plus leur destin entre leurs mains. Ce qui incite à dire que beaucoup reste à faire pour cette formation qui aura du mal à reconquérir cette place de lea- der, surtout lorsqu’on sait qu’il reste encore un match entre les deux équipe à Bologhine. Bien qu’elle dispose d’un effectif très riche, l’équipe béjaouie aura be-

soin encore de plus d’efforts et de sacrifices pour atteindre son objectif.

les dernières performances réa- lisées lors des précédentes jour- née en championnat. Une idée qui a d’ailleurs mûri depuis bien longtemps, soit après le dis- cours du coach qui a demandé à ses joueurs d’oublier le dernier match et de ne penser qu’au prochain rendez-vous. C’est dire que Michel compte bien saisir encore une fois toutes les cartes qui se présentent afin de réaliser cet objectif.

Toutes les conditions sont réunies

La JSMB s’apprête à affronter le MCO dans de meilleures dis- positions. Le staff technique a décidé donc de profiter des deux dernières séances pour ap- porter les dernières retouches en prévision de cette rencontre. Michel et ses assistants ont pris tous les paramètres en considé- ration et l’objectif est clair, un résultat positif même si la JSMB jouera pour un seul et unique but, la victoire, qui caractérise

l’entraîneur et qu’il souhaite in- culquer à ses poulains. La direc- tion de son côté n’a pas lésiné sur les moyens afin de mettre ses joueurs dans de très bonnes conditions avant ce match. Le président leur a promis une belle prime en cas de victoire. Après presque une semaine de préparation, les joueurs bé- jaouis sont fin prêts pour ce rendez-vous. Ces derniers n’ont pas cessé de déclarer, durant toute la semaine, qu’ils joueront pour la victoire. On verra donc si les Vert et Rouge sont capa- bles de passer le cap des Ham- raoua.

Michel mise beaucoup sur ses attaquants

La dernière séance d’entraî- nement a été consacrée au dis- positif offensif, car le problème de l’équipe depuis le début de saison résidait dans ce compar- timent qui a raté plusieurs occa- sions nettes de scorer presque à chaque match, mis à part face

Les Béjaouis, qui ont perdu beaucoup de points à domicile cette saison, commencent déjà à les regretter sérieusement, sur- tout qu’ils auraient pu faire mieux, comme nous l’a déjà dé- claré le président Tiab qui esti- mait que n’étaient ces points perdus à domicile - pas moins de 9 -, son équipe serait leader avec une avance très conforta- ble qui pourrait lui permettre de terminer la saison avec un titre. Désormais, les Béjaouis devront battre d’abord le MCO demain, mais ils doivent aussi aller chercher les trois points de la victoire, mardi prochain, à Bologhine s’ils veulent réussir quelque chose cette saison. C’est l’ultime solution s’ils veulent épingler cette coriace équipe à leur tableau de chasse. Sachant qu’après, la JSMB rece-

Mis encore une fois en confiance par le dernier match nul face à l’USMH, les Vert et Rouge, qui comptent rester sur cette courbe ascendante, vont affronter demain après-midi le MCO pour le compte de la 27 e journée dans un match ouvert à tous les pronostics. Malgré le poids et la qualité de l’adver- saire, qui ne va pas lâcher aussi facilement que ça et qui fera de son mieux pour surprendre les Béjaouis sur leur terrain, le staff technique, à sa tête le coach Mi- chel, reste cependant confiant et prépare ses troupes dans le sé- rieux et avec la ferme intention de réaliser un bon résultat de- main contre les Ora- nais et confirmer

Ultime séance en fin d’après-midi Abid- C’est aujourd’hui à 17h que les cama- rades de
Ultime
séance en fin
d’après-midi
Abid-
C’est aujourd’hui à 17h que les cama-
rades de Zafour vont effectuer leur dernière
séance d’entraînement au stade de l’Unité ma-
ghrébine avant leur match de la 27 e journée face
au MCO demain. Comme d’habitude, ce sera donc
une séance légère et il faut dire aussi que le coach
ne va pas vraiment programmer grand-chose afin
d’éviter la fatigue à ses poulains à quelques
heures seulement de la confrontation de demain.
Après cette séance d’entraînement, le coach bé-
jaoui Alain Michel communiquera la liste des
dix-huit joueurs. Ensuite, les joueurs
concernés par cette rencontre regagne-
ront le lieu de leur mise au vert, à
l’hôtel Providentia.
Charef pour
officier la rencontre
Tiab
multiplie les
visites aux joueurs
Gasmi
devait
reprendre hier
Kacem
La commission fédérale a communiqué
hier les arbitres désignés pour diriger les ren-
contres du championnat professionnel de Ligue 1
seniors et U21 ainsi que celles du championnat de
division nationale amateur programmées pour ce
samedi 5 mai. Pour ce qui concerne la rencontre
de la JSMB face au MCO, qui se déroulera à 15h
demain au stade de l’Unité-Maghrébine, ce sera
l’arbitre Abid-Charef qui sera assisté par les deux
juges de touche, Boulefefel et Tamen. A signaler
que c’est la troisième fois que ce même arbitre
dirige une rencontre de la JSMB cette saison
après les deux matches contre l’ESS et le
CRB. Des rencontres qui se sont soldées
par des victoires de la JSMB sur un
même score (2-1).
Apparemment, le président de la
JSMB ne veut plus s’éloigner de son
équipe ces derniers temps. Après une pre-
mière visite lundi dernier à ses capés, le
président n’a pas hésité à se déplacer en-
core une fois avant-hier soir au stade de
l’Unité maghrébine pour assister à l’entraî-
nement et discuter par la même occasion
avec ses joueurs. Le chairman de la JSMB
est en train de faire de son mieux pour
mettre les joueurs dans de très bonnes
conditions pour le reste du parcours,
notamment le match de demain
contre le MCO.
Absent lors des dernières séances
d’entraînement de son équipe depuis la
reprise de lundi dernier, l’attaquant de la
JSMB, Ahmed Gasmi, qui souffre d’une déchi-
rure à la cuisse, poursuit toujours les soins
pour le moment. Hier après-midi, l’enfant de
Skikda a encore effectué une séance de soins.
Ce dernier devait reprendre l’entraînement en
solo hier soir. Toutefois il faut dire que sa
participation au match de ce samedi face
au MCO reste incertaine, voire impos-
sible. Le staff devra le ménager
pour le match de l’USMA.

les latéraux, à qui il a conseillé de ne pas trop s’aventurer en attaque au risque de déserter leurs postes afin de ne pas laisser d’espaces à l’ad- versaire qui possède de bons ai- liers à même de profiter des montées de ces latéraux. Cela d’ailleurs n’a pas empêché le staff technique de travailler avec ses attaquants sur lesquels il compte le plus puisque face au MCO, il compte d’abord main- tenir le même schéma tactique mais aussi jouer la carte offen- sive comme l’équipe à l’habitude de le faire à domicile en ali- gnant trois attaquants.

Il veut éviter la pression

Pour ne pas stresser les joueurs et aussi éviter de leur mettre la pression, avant le match de ce week-end, le staff technique béjaoui a déclaré que cette équipe du MCO n’est pas un ogre, donc elle reste une équipe prenable. Mais que cette rencontre reste très importante, donc il ne faut pas avoir peur de ce match, il faut, en revanche, travailler sérieusement car seul le travail récompense. C’est le message du coach à ses capés. Ce dernier ne veut surtout pas mettre une pression inutile sur ses eux afin qu’ils puissent abor- dent ce match avec plus de séré- nité. Les camarades de Megatli ont compris le message et tra- vaillent durement pour réussir leur pari. Il faut croire que si même la tâche s’annonce déli- cate devant un adversaire mal en point depuis le début de sai- son, les Béjaouis sont décidés à réaliser un grand match et s’offrir les trois points de la victoire.

S. A.

12

L e Chabab de Belouizdad doit

absolument gagner son

match face au Mouloudia

d’Alger pour ne pas se faire

peur et se réconcilier avec

son public. Ce CRB-MCA sera bien plus qu’un derby. En effet, le vain- queur aura fait un grand pas vers une joute continentale. Les Belouizdadis, qui restent sur leur déception en finale de la Coupe d’Algérie face à l’ESS (1-2), doivent rebondir en battant leur adversaire du jour, en l’occurrence le MCA, qui s’est incliné devant l’USMA (3-1). Les enjeux de cette confronta- tion régionale sont multiples, les co- équipiers de Mammeri peuvent gagner, ils en ont les moyens mais s’ils perdent, c’est fini ! Ce sera forcément un match capital, les Rouge et Blanc se déplace- ront au stade olympique avec leur des- tin en main, ils auront à confirmer leur position au classement. Mis en confiance par l’excellente seconde

au classement. Mis en confiance par l’excellente seconde N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 C o

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012

Coup sûr CRB

son du calendrier infernal auquel les joueurs ont dû affronter.

Le derby de toutes les appréhensions

le trio de tête et prendraient même une sérieuse option pour disputer le titre. Cette confrontation, il faut l’aborder comme une finale, le Chabab de Be- louizdad serait d’autant plus inspiré de se rassurer dès ce week-end même si le CRB est actuellement à la recherche de ses repères. Affronter le Mouloudia quatre jours après une finale perdue n’est jamais un cadeau pour une for- mation en quête de points et surtout

d’assurance. Ce sera bien plus compli- qué. Mais à l’image de leur entraîneur, les Belouizdadis sont conscients que cette rencontre est loin d’être jouée d’avance, il faudra se montrer beau- coup plus persévérants car le CRB de- puis un mois tourne à plein régime. La fatigue, la saturation et les appréhen- sions ne seraient pas que de vains mots. La fin de saison n’aura donc rien d’un fleuve tranquille pour les Belouiz- dadis, mais il faut aussi voir de ce qu’ils sont capables d’amorcer en termes de jeu, en termes de combativité et en termes d’objectifs pour démontrer que si le Chabab avait été au complet de- puis le début de cette saison, il n’aurait pas été là en ce moment. Peu importe, il est impératif d’aller chercher d’abord une victoire sur le Mouloudia qui ou- vrira indéniablement des perspectives continentales.

Djamel Abed

Gagner pour ne

pas se faire peur

manche en finale qui a failli permettre au Chabab de remporter la coupe, les hommes de Menad peuvent espérer mettre à mal le Doyen. Malgré la pres- sion d’un tel rendez-vous, les Belouiz- dadis savent ce qu’ils doivent faire pour l’emporter. En habitués du temple et de grosses pressions, les gars de Laâ- quiba vont tenter d’imposer leur rythme aux Mouloudéens. Un rythme que redoute le staff belouizdadi en rai-

Le moment de conclure pour le CRB. Opposé au MCA samedi sur la pelouse du
Le moment de conclure pour le
CRB. Opposé au MCA samedi sur la
pelouse du 5-Juillet, les malheureux fi-
nalistes ont l’opportunité d’assurer leur
place sur le podium. En cas de victoire,
ils seraient assurés de terminer parmi
Abdat et Naïli
suspendus
En ayant écopé d’un troisième
avertissement synonyme d’une sus-
pension automatique, le défenseur
Fayçal Abdat et le milieu du terrain Bil-
lel Naïli ne seront pas de la partie ce sa-
medi pour le match qui opposera le
CRB au MCA. Les deux joueurs pur-
geront un match avant de retrouver
la compétition lors de la 28e
journée contre le CSC.
Houasnia
pour le derby
La commission d’arbitrage a
désigné le directeur de jeu Houas-
nia pour officier la rencontre qui op-
posera le CRB au MCA, ce week-end,
au stade du 5-Juillet, pour le compte de
la 27e journée du championnat pro-
fessionnel de Ligue 1. Il sera assisté
dans sa mission par les deux as-
sesseurs, en l’occurrence Ba-
narous et Bourouba.
BenaldjiaBenaldjiaBenaldjiaBenaldjiaBenaldjiaBenaldjia
«On est solidaires avec Menad»
«On est solidaires avec Menad» Le milieu de terrain Billel Benaldjia pourrait rejoindre
«On est solidaires avec Menad» Le milieu de terrain Billel Benaldjia pourrait rejoindre

Le milieu de terrain Billel Benaldjia pourrait rejoindre l’Hexagone la saison prochaine si les contacts avec une équipe de la Ligue 2 aboutissent. Mais avant de voir son rêve se réaliser, Benaldjia préfère se concentrer sur son équipe qui va amorcer un virage important en championnat.

équipe qui va amorcer un virage important en championnat. Parlez-nous d’abord de la défaite en finale

Parlez-nous d’abord de la défaite en finale de la Coupe d’Algérie ? Nous avons mis tout ce qui était en notre pouvoir pour remporter le trophée, notamment en seconde mi-temps, mais la chance, je dis bien la chance, nous a tourné le dos. On ne méritait pas de per- dre. Insinuez-vous que l’ESS ne mérite pas pour autant sa coupe ? Non, ce n’est pas ce que je voulais dire. Les Sétifiens méritent amplement la coupe, ils étaient plus chanceux que nous. Ils ont eu plus de la réussite dans les mo- ments forts, contrairement à nous où nous avons dominé, mais il nous man- quait toujours un petit détail. Comment préparez-vous le derby contre le MCA ? Je sais que ce ne sera pas facile de se re- tremper en championnat au lendemain d’une défaite en finale mais il faut savoir tourner la page car il ne nous reste que le championnat pour sauver la saison. L’is- sue de la rencontre face au MCA aura un impact important pour la suite du par- cours. Allez-vous jouer un match décisif ? Après avoir raté notre premier objectif,

je pense que la rencontre de samedi sera capitale pour nous. On jouera probable- ment notre saison, car une victoire nous remettra sur les rails et nous permettra de voir encore plus grand notre avenir. L’USMA a repris les commandes, mais vous êtes toujours à la 4 e place, un commentaire ? Notre souci à présent est de retrouver la sérénité pour mieux préparer nos pro- chains rendez-vous. La fin du champion- nat s’annonce passionnante pour toutes les formations. Le CRB espère monter sur le podium à l’issue de cet exercice car les matchs de nos concurrents directs qui vont s’affronter entre eux nous seront dé- terminants également. Mais il faut que le CRB assure ses ré- sultats… Evidemment. On va tenter de renouer avec la victoire ce samedi et ne concéder aucun point aussi bien sur le terrain du 5- Juillet que sur notre pelouse. Un sans- faute pourrait nous propulser au- devant de la scène et ce sans attendre le moindre cadeau des autres. Avez-vous aidé votre entraîneur qui traverse une passe difficile ? La force du Chabab réside dans le groupe. C’est cette qualité qui nous a per- mis de nous surpasser et surmonter beaucoup d’épreuves. Menad est notre entraîneur et on fera tout pour qu’il poursuive l’aventure avec nous car le CRB gagne et perd ensemble. Nous sommes

tous solidaires avec Menad, un pour tous et tous pour un. Revenons à présent à vous. Votre pres- tation en finale n’est pas passée ina- perçue. Comment êtes-vous parvenu à évacuer toute la pression ? J’étais bien préparé pour ce match même si je n’ai pas débuté la rencontre car cela relève des prérogatives de l’entraî- neur. De mon côté, je ne suis pas sorti de la rencontre en suivant avec un grand in- térêt les débats sur la pelouse et lorsque le coach m’a fait appel, j’ai traduit ma déter- mination sur le terrain. Votre positionnement sur le terrain n’a-t-il pas un rapport quelconque ? Je dois avouer que j’ai rapidement re- trouvé mes repères sur le terrain. Ma mission était plutôt d’animer le jeu offen- sif avec Ammour. Mais je peux jouer là où le coach me le demandera. Je suis à l’aise aussi bien dans la récupération, sur le flanc droit ou milieu offensif. Je n’ai pas de préférence particulière, l’essentiel est de pouvoir me rendre utile pour l’équipe. Pouvez-vous nous confirmer vos contacts avec une équipe étrangère ? Effectivement, je le confirme. Un ma- nager algérien m’a informé qu’une équipe de la Ligue 2 française s’intéresse à moi et qu’un émissaire s’est déplacé lors de la fi- nale pour me voir de plus près. Avez-vous réussi votre test ? C’est en bonne voie. Cette formation française me suit depuis quelque temps

Le Chabab conserve sa 4 e place

La victoire de l’USMA sur le MCA (3-1) et la défaite de l’ASO face à l’ASK (1-0) en matchs décalés de la 26e journée du championnat n’ont pas eu des répercussions importantes sur le classement général, sauf que le succès dans le derby algérois a permis aux Usmistes de reprendre le com- mandement, plusieurs mois après. Le champion en titre, éreinté sans doute par le long voyage de Khartoum, était contraint d’aller rendre visite aux Khroubis qui jouent leur survie parmi l’élite. L’ASO pointe désormais à la sixième place avec 41 points ex aequo avec le WAT, précédés d’une longueur par le CRB et cinq points le séparent du nouveau leader, l’USMA. Cette der- nière devra cravacher dur pour tenter de terminer en haut de l’affiche. Les camarades de Djediat croiseront le fer avec le NAHD qui ne veut pas renon- cer à l’espoir de sauver sa tête. Les Rouge et Noir auront ensuite trois der- niers matchs décisifs, la réception de la JSMB, un concurrent direct au stade de Bologhine, un terrain qui réussit plutôt bien aux Béjaouis. L’USMA ira se mesurer à l’ASO à Chlef pour le compte de l’avant-dernière journée du championnat, et si les gars de Sou- stara s’en sortent à bon compte, ils auront à accueillir pour le baisser de rideau l’Entente de Sétif. Le suspense accompagnera donc aussi bien l’USMA que ses adversaires concernés par le titre ou, à défaut, à une place qualifi- cative aux joutes internationales. Le CRB avec 42 points, à quatre unités du leader, conserve toutes ses cartes pour disputer le titre à condition de renouer avec la victoire et de bien gérer son calendrier : deux derbys, face au MCA et à l’USMH, et autant de matchs au stade du 20-Août, en ré- ceptionnant le CSC et l’ASK.

déjà. Je crois que j’ai été supervisé à trois ou quatre reprises. C’est mon manager
déjà. Je crois que j’ai été supervisé à trois
ou quatre reprises. C’est mon manager
qui suit le dossier.
Etes-vous tenté par une
expérience à l’étranger ?
C’est le rêve de tout
joueur d’embrasser une car-
rière professionnelle. Je suis
très emballé à l’idée de
poursuivre mon métier ail-
leurs. Vivre une expérience
professionnelle à l’étranger
donnera une autre dimen-
sion à ma vie footballis-
tique.
Entretien réalisé
par Djamel A.
A
quelques heures de la rencontre contre
le
MCO, comment est l’ambiance au sein
du groupe ?
Elle est très décontractée. Il faut dire aussi
que les derniers succès nous ont fait énormé-
ment de bien surtout au vu des échéances à
venir, à commencer par celle face au MCO, ce
week-end, chez nous à domicile.
Et comment avez-vous préparé
ce rendez-vous ?
Nous avons préparé cette rencontre
dans la sérénité la plus totale. Nos
séances d’entraînement de la se-
maine dernière se sont très bien
déroulées. Tous les éléments
ont répondu présents, ce
qui a permis au coach d’y
voir un peu plus clair.
Une excellente am-
Condoléances
Le responsable des espoirs du CRB, Sofiane Me-
ziani, a perdu son oncle maternel, Mohamed
Merdj, suite à une longue maladie. Le défunt a été
inhumé hier au cimetière de Garidi. En cette cir-
biance règne au
sein du groupe.
Nous sommes
conscients
constance affligeante, tous les Belouizdadie com-
patissent à la douleur de la famille et prient Dieu
d’accueillir le défunt en Son Vaste Paradis. “A
Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.”

«Le MCO est à prendre très aux sérieux»

de la tâche qui nous attend face au MOC et nous ferons donc tous de notre mieux afin d’enchaîner avec un autre succès pour rester sur cette dynamique victorieuse.

Êtes-vous prêts pour cette rencontre ?

Oui, tout le monde est prêt pour cette ren- contre qui nous opposera aux Oranais. On a bien travaillé durant la semaine, les joueurs sont déterminés et très motivés pour réussir un grand match. Certes, on n’a pas eu de temps pour effectuer une préparation spéciale, mais il faut dire que le coach a apporté les cor- rectifs nécessaires avant ce rendez-vous.

Et comment s’annonce cette affiche pour vous ?

Lors de cette rencontre, je pense que nous n’avons d’autre alternative que de nous offrir les trois points pour rester sur cette dyna- mique et surtout espérer rattraper le leader, car nous devrons récolter le maximum de points pour atteindre notre objectif. Quant à notre adversaire, je pense que le MCO est à prendre au sérieux. Aussi, il va faire le maxi- mum pour réaliser un bon résultat afin de sor- tir de la zone rouge. Pour notre part, on ne se focalise pas trop sur ça, on doit rester bien concentrés et aborder le match avec sérieux pour espérer une victoire ce samedi.

Si on comprend bien la victoire est impérative

Et comment ! Les trois points de la victoire resteront à coup sûr à Béjaïa. On fera le maxi- mum pour réussir notre match. D’ailleurs je pense qu’on n’a pas vraiment le choix que celui de gagner face au MCO. Surtout qu’il ne faut pas oublier que cette rencontre se jouera sur notre terrain et devant notre public. Par conséquent, la victoire est vraiment impérative. On n’a pas le droit de décevoir cette fois-ci.

Vous allez jouer à domicile, ne craignez-vous pas la pression ?

Nous allons plutôt tenter de justi- fier notre force. Je pense que nous avons l’expérience suffisante pour affronter toutes les situations. Il faut savoir aussi entrer directe- ment dans le match et imposer notre jeu. Il ne faut pas avoir peur de la pression, on peut l’absorber et la vaincre. Et pour vous dire, elle sera plutôt sur les épaules de notre adversaire. Nous avons les moyens de réussir notre mission, il suffit juste d’y croire. Entretien réalisé par S. A.

14

1 4 N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 Coup d’œil Ligue 1 USMH MCS Griche :

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012

Coup d’œil Ligue 1

USMH

USMH

MCS

Griche : «On doit gagner pour terminer à une place honorable» N. R. «Maintenant qu'on
Griche :
«On doit gagner
pour terminer à une
place honorable»
N. R.
«Maintenant qu'on a fait l'essentiel, il
ne nous reste qu'à faire le nécessaire lors
de la prochaine rencontre pour terminer
au moins à une place honorable», nous
dira Griche. C'est à peu près, les mêmes
propos de tous ses camarades qui sem-
blent gonflés à bloc pour arracher
une victoire demain face à l’ASK.
Yaya
: «Mon souci
est de marquer des
buts, pas le nom de
l'adversaire»
«Etant nouveau dans le championnat
algérien, je ne connais pas trop cette for-
mation de Khroub, mais ceci n'est pas
très important pour moi. Mon seul
souci est de secouer les filets, quel
que soit le nom de l'adversaire. Ce
match, nous devons le gagner
pour améliorer notre
classement.»
N. R.

Charef veut garder

Khaldi hausse le ton et menace

les joueurs

Le président du MCS, Khaldi, a profité de la reprise des entraînements pour se réu- nir avec les joueurs afin de mettre les points sur les «i» suite à la série des mauvais ré- sultats que l’équipe a enregis- trés et qui ont fini par la mettre au bas du tableau. Cette situa- tion n’a pas été tolérée par le premier responsable du club qui a demandé à ses protégés d’assumer leurs responsabili- tés. Il leur a dit en substance :

«Depuis le début de saison, je n’ai pas cessé de vous mettre dans les meilleures conditions pour que vous réussissiez votre saison en réalisant de bons ré- sultats. J’ai toujours été honnête avec vous. Beaucoup de forma- tions n’ont pas les moyens dont nous disposons et elles sont en haut du tableau. J’ai l’impres- sion que vous ne vous souciez guère de l’avenir du club. Il est hors de question que j’accepte une attitude pareille. Vous êtes tenus de respecter les couleurs du club car le MCS est une équipe de martyrs et vous de- vrez être à la hauteur de l’his- toire de ce club.» Malgré une situation alarmante, Khaldi garde toujours un espoir de sauver les meubles et pense que le maintien est encore possible : «Certes, nous sommes dans une position inconfortable et il reste pas moins de quatre ren- contres à jouer, donc 12 points à prendre. Rien n’est encore perdu et le maintien en Ligue 1 est toujours possible. La balle est dans votre camp, soyez à la hauteur de cette mission. Il faut mouiller le maillot jusqu'à la dernière rencontre du cham- pionnat. Notre survie parmi l’élite passera inévitablement par une victoire contre le CSC. Pas question de rater ce match.» Amar B.

Départ aujourd’hui pour Constantine

Les Saïdis prendront la route ce matin en direc-

tion de Constantine pour af- fronter le CSC. Le départ est prévu à 7 h du matin, un voyage qui va durer au moins 12 heures. Le retour aura lieu juste après la fin de la partie.

Guerroudj dirigera le groupe

Comme Saïda se re- trouve sans entraîneur

après le départ de Lachgar, la direction du MCS a installé le DTS des jeunes, Guerroudj Hamza, à la tête de l’équipe. Pour la rencontre de demain face au CSC, il aura pour mis- sion de revenir avec un bon ré- sultat, même si les joueurs n’ont effectué jusqu’à présent que deux séances d’entraîne- ment. Guerroudj comptera sur la volonté de ses poulains afin qu’ils comblent ce déficit sur le plan physique et réalisent le meilleur résultat possible. Amar B.

80 % de l’effectif

L aïb et Charef qui se sont donné rendez-vous il y a une semaine pour faire le point sur l'effectif de la sai- son prochaine, devaient se

rencontrer dans les tout prochains jours. Cette entrevue entre les deux hommes leur permettra d'avancer dans les préparatifs, pour la saison prochaine. Selon nos sources, Laïb devait profiter de l'occasion pour dis- cuter avec Charef concernant cer- tains cas de joueurs proposés par des managers ou contactés par la direc- tion du club. En d'autres termes, le premier responsable de l’USMH veut surtout avoir l'avis de l'entraîneur en chef à propos de l’effectif de la saison prochaine. Pour être plus précis, le chairman de l’USMH veut faire le point avec l’entraîneur concernant l’effectif en perspective de la saison prochaine. Laïb demandera à Charef la liste des joueurs à maintenir et ceux qui seront libérés. Côte staff technique, il semble que la question des joueurs à libérer na pas encore été tranchée. Selon une source proche de l’entraîneur en chef, on ap- prend que le coach harrachi voudrait garder la grande majorité des joueurs

ayant composé l’effectif de la saison 2011-2012. Cependant, le fait que plusieurs joueurs soient en fin de contrat, on pourrait s'attendre à cer- tains départs parmi les cadres cet été. La fin du championnat est prévue dans deux semaines, et déjà certaines grosses pointures manifestent leur désir d’enrôler Hendou, Legraâ et d’autres convoitent Doukha. D'autres le seront dans quelques jours avec l'ouverture du marché des transferts. C’est cela qui a contraint Laïb à don- ner rendez-vous à Charef, pour une discussion dans ce sens.

Laïb entamera les négociations cette semaine

Le président de l'USMH attend sa rencontre avec Charef, avec qui il aura une discussion sur les prépara- tifs de la saison prochaine. Les joueurs maintenus seront convoqués au siège du club, pour renégocier leur contrat. Cela devrait se faire dans les tout prochains jours. En fait, cette dé- cision est d'éviter de vivre un autre feuilleton comme celui de l'été der- nier avec Boumechra. Ce dernier, dont la cote ne dépassait guère la

barre des 700 millions, s’est vu proposer par le club de Soustara le double. Pour éviter que ce scé- nario se reproduise, Laïb aurait décidé d'en- tamer rapidement les négociations avec les joueurs considérés comme cadres de l'équipe. Cependant, si l'on tient compte des moyens financiers limités, l'on se demande com- ment procédera le boss harrachi pour convaincre ses cadres de

rempiler. Sachant que les primes de signature à El Harrach seront, selon nos informations, limitées à 600 millions de centimes tout au plus, réparties en douze men- sualités comme l'exigent les nou- veaux règlements de la FAF, il est donc clair que le président aura bien du mal à convaincre ses poulains. D'où son embarras pour faire face aux exigences de ses joueurs, qui n'accep- teront jamais de signer pour la moitié de ce qu'on leur proposera ailleurs.

A la veille de la rencontre face à l’ASK

Charef dans l’embarras

Le responsable technique de la formation banlieu- sarde se trouve dans une situation délicate, en raison de certaines défections. Mais le hic dans cette histoire, c'est que la défaite est interdite dans ce match que les fans harrachis attendent impatiemment. En y regardant de plus près, la situation dans laquelle se trouvent les Jaune et Noir à la veille de cette chaude confrontation contre l’ASK, l'on peut dire d'ores et déjà que la mission de l’USMH n'a rien d'une partie de plaisir. Quoi que l'on puisse dire sur les conditions dans lesquelles l’USMH devra aborder cette rencontre, ce ne sera qu’avec une seule idée en tête : La victoire. Les supporters pour leur part ne veulent rien entendre. Pour eux, seule la victoire compte. Charef est dans une situation embarrassante, car il doit trouver la solution la moins handicapante pour l'équipe, car cela est devenu un casse-tête pour le

Laïb aux côtés de ses protégés

Le président Laïb était présent mardi

à la séance d’entraînement. Il était là non

pas seulement pour assister à la séance d'entraînement, mais surtout pour té- moigner son soutien aux joueurs. Une initiative correcte de la part du premier responsable de l'USMH, dont la présence au stade est une façon de prouver à ses protégés ainsi qu'aux membres du staff technique son attachement à l'équipe en ces moments difficiles. Laïb était accom- pagné de Lobos

Charef convoque 20 éléments

Pour cette rencontre, Boualem Charef

convoqué 20 joueurs et ce n'est qu'à la dernière minute qu'il donnera les noms et la liste des 18

a

coach harrachi de présenter à chaque match un groupe remanié. Avant de penser à l'adversaire en lui-même, Charef sera face à un véritable dilemme qui est celui de présenter un onze compétitif face à cette équipe khroubie. Chose pas du tout évidente, lorsque l'on sait que plusieurs joueurs risquent de déclarer for- fait.

Les réservistes veulent saisir l’occasion

A entendre les déclarations des joueurs parmi les réservistes, on se rend compte qu'ils sont bien déci- dés à aller jusqu'au bout de leurs ambitions. En effet, après avoir retenu l’attention de Charef contre la JSMB, ils veulent confirmer ce week-end face à l’ASK.

Legraâ : «Face au Khroub le groupe est prêt pour un défi»

Tout d'abord, un petit retour au match contre la JSMB du week-end dernier et le nul que vous avez imposé à cette formation… Bien qu’on était en- core un peu atteints sur le plan moral après notre élimination en demi-finale, je trouve qu'on s'est bien dé- brouillés. D’ailleurs, à deux reprises, on a réussi à prendre l’avan- tage.

Mais il y a eu un relâchement en seconde mi-temps, non ?

Mais il y a eu un relâchement en seconde mi-temps, non ? trois points. Après le

trois

points. Après le faux pas, votre équipe n’a pas encore assuré son maintien en Ligue 1. Un commentaire ? Certainement, mais ce n’est pas bien grave car il nous reste encore quatre matchs, et donc, le maintien, on peut l’assurer dès ce week-end contre l’ASK. Comment était l’am- biance lors de la reprise des entraînements ? L’ambiance est comme celle des autres jours. On est plus concen- trés sur notre prochain match, où on doit impérativement gagner. Un succès est impératif, mais il ne faut pas s'alarmer. Voilà comment on doit réagir face à pareilles si- tuations. Le groupe est-il prêt pour un tel défi ? Sur le plan mental, les joueurs reprennent confiance, il reste à ré- gler quelques détails tactiques et physiques, pour être à 100 % prêts.

arracher

les

Comment se présente le match contre l’ASK ? Ça sera comme un match de coupe. Nous sommes obligés de sortir le grand jeu pour réaliser un bon résultat. Il y aura beaucoup de tension. Sur le papier, les deux équipes cherchent la même chose, comment allez-vous procéder ? Dans ce match, on jettera toutes nos forces. L'état d'esprit des joueurs le permet, il faut seule- ment bien suivre les instructions et jouer avec beaucoup de sang-froid. De notre côté, on espère arracher un bon résultat face aux Khroubis. Cela nous permettra de poursuivre notre chemin aisément. La victoire intéresse beaucoup plus les supporters, non ? Bien sûr. On sait très bien que les supporters veulent nous voir arracher un succès. Pour cela, on ne doit pas nous mettre la pres- sion. Il faut que chaque joueur se concentre sur son sujet et pense à donner le meilleur de lui-même. C'est comme ça qu'on pourra ga- gner ce match, pas autrement. Entretien réalisé par Nacer- Edine Ratni

Pas de problème en attaque Concernant le compartiment offensif qui sera amputé de Bouned- jah
Pas
de problème en
attaque
Concernant le compartiment
offensif qui sera amputé de Bouned-
jah suspendu, Charef n'a pas de soucis
à se faire. Avec la présence de Abid,
Yaya et Touahri, l'entraîneur harrachi
n'aura que l'embarras du choix. Mais
par rapport à ce que l'on a pu consta-
ter, c'est avec le duo Yaya-Touahri
que Charef composera la ligne
d’attaque.
N. R.

qui seront portés sur la feuille de match. L'entraîneur a pris cette déci-

Ce n’était pas un relâchement, mais une forte réac- tion de l’équipe adverse qui, faut il le signa- ler, n’est pas une formation quelconque.

sion pour en- tretenir l'esprit de groupe et de ce fait, même ceux qui ne joueront pas, auront l'oc- casion de vivre l'ambiance du match.

C’est ce qui ex- plique l’égalisa- tion de la JSMB. Sinon on aurait pu

N° 1914 Vendredi 4 mai 2012

Coup fort MCO
Coup fort MCO
N° 1914 Vendredi 4 mai 2012 Coup fort MCO 1 5 Les Hamraoua vont se déplacer

15

Les Hamraoua vont se déplacer en masse à Béjaïa Boukemacha à droite la défense, Bouterbiet