Vous êtes sur la page 1sur 2

QUOTIDIEN LE SOLEIL - SENEGAL

Chercher : Nos derniers numéros...
Edition du Mercredi 17 Mars 2004 - Dakar: 23° - 75 F Le Soleil en page d'accueil | Ajouter à vos signets

Dernière : ntre le sida et la pauvreté.... Le capit

Aujourd'hui à la Une

Archives | Edition du Mardi 16 Mars 2004
● Nouvel entraîneur des
Lions : Quel successeur
Le top du forum GRACE AU SOUTIEN DE L’USAID : Ruée des populations de Tamba sur pour Guy Stephan
● Economie les produits de cueillette ● Eau et
Les entreprises Assainissement :
sénégalaises ou l'art l'Afrique de l'Ouest
du plagiat Imprimer cet article | Chercher un mot dans cet article Ok
affine sa stratégie
● Société ● Lutte contre
Pourquoi le Xessal?
Les produits forestiers, qui ont été pendant longtemps dilapidés l'esclavage : L'Unesco
Politique
décerne la médaille

La communication dans la région orientale, sont en train d'être pris en charge par (Photo :
les communautés. Une revalorisation nécessaire encadrée par …) "Haïti" à Joseph Ndiaye
politique dans notre
le programme Agriculture et Gestion des Ressources Naturelles ● Douane : Boubacar
pays?
« Wula Nafaa » (richesses de la forêt). Camara passe le
témoin à Armand
Nanga
Cela va permettre aux populations riveraines des massifs forestiers de sortir ● Déclenchement de
de leur précarité. Les femmes jeunes et groupes marginalisés, qui l’opération
s'investissent dans ce cadre, ont reçu à Bakel comme à Kédougou Son renouvellement des
Nos chroniques
Excellence Richard Allan Roth, l'ambassadeur des Etats-Unis et M. Olivier cars rapides
Zone'Art Cardumer, le directeur de l'USAID.
Une revue des arts
plastiques et visuels. Le « bouye » (pain de singe), le « gomou mbeup », le tamarinier et le karité,
Champs-Livre
entre autres, à côté des produits de l'agriculture comme le fonio, sont en train
Le coin de l’édition: d'être revalorisés, transformés et exportés.
POLITIQUE ET
romans, poésie, etc. INSTITUTIONS
« Wally Babacar », un foyer religieux confiné dans l'arrondissement de Message de
La chronique de Bara
Goudiry et la Communauté Rurale de Koulor dans le département de Bakel, nouvel an du
Le Sénégal et son
rayonnement africain et
trouve, dans l'activité de cueillette du « bouye », une aubaine. Ce fruit Chef de
international par Bara forestier, connu naguère comme boisson rafraîchissante (crème glacée) ou l’Etat : "Ma
Diouf pour cailler le lait est utilisé dans de nombreuses préparations culinaires. Et volonté est de partager
aussi pour le traitement radical des diarrhées infantiles ou pour combattre la entre tous les travailleurs
Lignes libres les
dysenterie. Une demande croissante et soutenue grâce au protocole signé
Des éclairages sur les
entre « Wula Nafaa » et Baobab Fruit Company (BFC), une firme italienne
mutations économiques et
sociales par Amadou Fall spécialisée dans les produits cosmétiques. ECONOMIE
Ressources
Rebonds halieutiques :
A présent, le « bouye » est en train, dans le cadre de la recherche, d'être
La conjoncture Le temps de la
utilisé comme composant de produits phyto-comestiques, médicaux (crème,
hebdomadaire par El Hadj gestion
H. Kassé gèle de bain, de visage, antiseptique contre l'hémorroïde, le diabète, l'huile
de baobab aussi comme crème de beauté). responsable
Echos d'ailleurs
« Wala Nafaa » a aussi noué des relations avec d'autres partenaires dans le GENS ET SOCIETE
secteur privé qui transforment et commercialisent le « bouye ». Tranches de
Prolongations
vie de la
Le sport sous la plume de
communauté
Babacar Khalifa Ndiaye Pour Ami Diop, facilitatrice, trouvée à « Waly Babacar », la situation initiale sénégalaise de
FAITS de CHIFFRES…La montre que les producteurs inorganisés agissant individuellement et qui n'ont Paris
chronique du vendredi aucune décision sur les prix pratiqués sur les produits sont à la merci des «
L’actualité relue à travers bana-bana » (commerçants spéculateurs). C'est pourquoi, selon Ami Diop, «
[ Tous les dossiers... ]
quelques faits que les Wula Nafaa » a mis en place dans la zone de Bala-Kothiary, 8 réseaux de
chiffres façonnent. Arrêt producteurs de fruits de baobab à la tête de 34 groupes, soit 969
sur lignes par Malick M. producteurs.
DIAW

LEX DIXIT IMPACT ECONOMIQUE

http://www.lesoleil.sn/archives/article.CFM?articles__id=35747&index__edition=10136 (1 di 2)17/03/04 02:06:06

500 et atteindra 3. PAPE DEMBA SIDIBE < haut de page > Copyright © SSPP Le Soleil. Chaque année. Il est aussi retenu l'amélioration de la gestion des affaires pour l'accès au crédit rural au marché.60. pour une durée de cinq ans.59 .622 kg sont vendus pour un coût global de 718.CFM?articles__id=35747&index__edition=10136 (2 di 2)17/03/04 02:06:06 .950. DIAW nous indique la facilitatrice. Tout cela entre dans le cadre de la gestion améliorée durable intégrée des ressources naturelles.50 Email : lesoleil@lesoleil.SENEGAL La loi explicitée selon un mode didactique qui allie Le fruit. Hann BP 92 Dakar RP .5 milliards.Tél : (221) 859. la contribution des produits de cueillette est estimée à 1. un dixième des revenus est injecté en milieu rural.CFA. alors que 1.CFA le sac. les producteurs ne gagnent que 10 %. SA.109.sn/archives/article. Mais jusqu'à présent.515 kg qui sont auto-consommés. Le chiffre d'affaires de la filière des cueillettes forestières est estimé à 13 milliards (1999 Etude Dieng Diaham) pour une quantité totale de 14. collecte de la cueillette a démarré le 1er février) d'un commun accord à 2. longtemps octroyé à 1. Par Malick M.Fax : (221) 859. la campagne de humour et pédagogie . alors que les « bana-bana » véreux empochent 27 %. alors que 2. c'est 243.lesoleil. Tous droits réservés. Cette nouvelle approche contribuera à la lutte contre la pauvreté et au développement local durable. QUOTIDIEN LE SOLEIL .794. en augmentant le revenu des populations bénéficiaires et des collectivités locales à travers la responsabilisation des acteurs locaux. Le programme « Wula Nafaa » financé par l'USAID et le gouvernement du Sénégal est entré en vigueur en janvier 2003.412 de francs pour les produits forestiers au niveau de la région de Tambacounda.500 F.000 tonnes de produits. Si l'on tient uniquement compte des régions de Tamba et Kolda.000 F.sn http://www.59.5 millions. est à présent cueilli mûr (cette année. à côté des grossistes qui raflent 59 % et les détaillants 4 %.

Centres d'intérêt liés