Vous êtes sur la page 1sur 11

2011

Rapport d’activité

BETHRAÏM
MAISON DE LA VIE

Association Bethraïm Ch. de la Corniche 17 1053 Cugy 021/648.55.02 www. bethraim.org

2 .

« LA TRAVERSÉE » ET SON EXTENSION 3.TABLE DES MATIÈRES 1. LES ACTIVITÉS SPORTIVES 4. NOUS REMERCIONS… 3 . RELATIONS AVEC L’EXTÉRIEUR 5. LE TRAVAIL EN RÉSEAU 4. PRÉSENTATION DE L’ASSOCIATION BETHRAÏM 2. LE COMITÉ ET L’ÉQUIPE ÉDUCATIVE 3. LE BILAN DES ACTIVITÉS 4.1.3. UN PEU D’HISTOIRE 2.2. DIMENSION SPIRITUELLE 4.1.2. LES ACTIVITÉS MANUELLES 4 4 4 5 6 6 6 8 9 9 10 10 11 4.1. QUELQUES CHIFFRES 3. LES ENTRETIENS INDIVIDUELS 4.5.4.

1. 2. membre Jacques de Foucault. PRÉSENTATION DE L’ASSOCIATION BETHRAÏM Le Centre Bethraïm est géré par une association privée à but non lucratif. Le comité et l’équipe éducative Le comité exécutif : Bernard Grangier. Corbeyrier (VD) 1998-2007 : Activités occupationnelles (sport. secrétaire Olivier Balmer. accompagnement. écoute. trésorier Joseph Pham. activités) et présence dans la rue. UN PEU D’HISTOIRE 1988 : Ouverture d’un accueil de jour par la paroisse NotreDame à Lausanne pour personnes marginalisées 1988-1998 : Accueil (repas. menuiserie) 2008 : 2010 : Mise en place de « La Traversée » (démarche socioéducative) Offre d’un logement communautaire avec un appui socio-éducatif intensif. L’association trouve ses ressources financières par les cotisations de ses membres. 1998 : Mise à disposition du chalet l’Etoile du matin. membre 4 . des dons. président Christiane Renaud. poterie. les subventions de la Fédération ecclésiastique catholique romaine du canton de Vaud (FEDEC) et des pouvoirs publics (Lausanne-Région). 2. aumônier Anne-Marie Bolinger.1.

éducateur/sport (40%) Simone Chappuis. par l’offre occupationnelle diurne dans le cadre d’un chalet à Corbeyrier(VD) et finalement par la proposition d’une démarche socio-éducative ( « La Traversée »). « LA TRAVERSÉE » ET SON EXTENSION L’action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l’assistance aux personnes souffrant de dépendances et/ou de problèmes psychiques. responsable (100%) Natalie Deubl. puis à partir de 1998. des activités structurantes.L’équipe éducative: Dominique Lehnherr. ainsi qu’un suivi psycho-éducatif par des entretiens réguliers. 3 bénévoles et 2 civilistes 3. Cette démarche a pour but d’accompagner chaque personne comme unique et différente en lui offrant un logement chaleureux. psychologue (20%). un lieu de vie communautaire permettant d’accueillir jusqu’à 6 personnes. afin de lui permettre de retrouver la sécurité. Cette offre repose sur trois piliers :  Les activités sportives  Les activités manuelles  La relecture (entretiens individuels) Afin d’assurer une plus grande continuité à cette démarche et d’offrir une solution à la problématique du logement dans le contexte de la dépendance. depuis 2008. à « L’Etoile du Matin ». éducatrice en formation (80%) Jean-Pascal Charpilloz. 5 . Bethraïm offre également depuis 2010. jusqu’en août 2011 2 stagiaires (EESP / 5 mois). d’abord durant 10 ans par l’accueil à seuil bas (besoins vitaux). à Cugy (VD). MSP/poterie (20%). dès septembre 2011 Rachel Gonin.

3.1. LE BILAN DES ACTIVITÉS Notre action s’est principalement développée sur deux axes durant l’année 2011 : 6 .l’estime de soi. un rythme de vie et une autonomie nécessaire à l’élaboration d’un projet d’avenir réaliste. 122 sont concernées par une problématique de dépendance avec des troubles associés et 3 personnes touchée par des troubles d’ordre psychiatrique :  15 personnes ont été prises en charge dans le cadre de « La Traversée »  6 personnes accueillies à plein-temps dans le cadre de l’Etoile du Matin à Cugy  91prises en charge de patients de la Calypso (unité de sevrage) 3. Quelques chiffres 125 personnes différentes ont pris contact avec Bethraïm. Le travail en réseau Le chemin qui mène vers l’autonomie implique un travail de réseau touchant les domaines suivants :  Social (CSR/Tandem/Tuteur général)  Socio-Médical (Médecins/Centre Saint-Martin/ Cery/ Calypso)  Socio-éducatif (Casi/Relais 10/Relaid’s/Oliviers / Sport’ouverte/Fondation du Levant /Cery/ Zône bleue)  Accueil (L’Ancre)  Religieux (Pastorale de la rue/Pastorale du travail/Paroisses) 4.2.

Le bilan de cette année 2011 est réjouissant. La durée de la démarche a été idéalement définie entre 3 et 6 mois. un autre suit un programme de réinsertion sociale dans le cadre du Casi (Centre d’appui social et d’insertion ouvert par Caritas). nous avons augmenté les entretiens effectués par notre psychologue. l’équipe des professionnels aidés par le précieux engagement de stagiaires. Un important travail de réseau avec les professionnels du domaine médical et social a également contribué au suivi et à la cohabitation de personnes souffrant de problématiques psychiques très diverses et complexes.  gestion des rechutes et des comportements parfois agressifs ou des conflits. La moyenne des durées de séjours est actuellement d’environ 10 mois. de civiliste et de bénévoles est parvenue à assurer une présence permanente à l’Etoile matin de Cugy durant toute l’année. une personne est entrée au Levant. d’adaptation et finalement d’engagement sensiblement plus long qu’un semestre.  suivi éducatif. une autre est sur le point de reprendre son travail 7 . En effet. La gestion et la structuration de la démarche résidentielle à « l’Etoile du matin » à Cugy  La poursuite de l’offre socioéducative de « La Traversée » L’accueil communautaire à plein temps de personnes présentant des problématiques de dépendances et des troubles associés exige un engagement particulièrement important :  présence continue pour faire face au mal-être et à l’instabilité des bénéficiaires. mais l’expérience nous montre que la trajectoire souvent très mouvementée des personnes accueillies nécessite un temps de découverte. un résidant a entrepris un apprentissage dans l’agriculture. élaboré un concept de prise en charge et mis en place un règlement de maison . Afin de pouvoir relever ces défis.

nous avons pu constater à maintes reprises que c’est à partir de ce « socle physique » que se développent les différentes facettes de la personne.1. Témoignage : « Après tout ce temps passé à Bethraïm (moi qui ne pensais rester pas plus de 3 mois…). Cette offre assure un suivi ambulatoire à des personnes qui désirent structurer leur journée. Parallèlement à cette démarche résidentielle. j’apprends que tout n’est pas noir et foutu. Une collaboration très bénéfique a pu s’établir avec l’association Sport’ouverte active auprès des personnes en difficulté (proposition d’activités sportives diverses). une bénéficiaire a retrouvé un rythme de vie après 2 années passées dans la rue. je me rends compte que même si ce n’est pas toujours évident. selon l’adage « un esprit sain dans un corps sain ». J’ai découvert beaucoup de choses sur les relations entre êtres humains. la vie suit son cours. J’apprends à mieux me connaître et connaître les autres. il y a encore des combats à mener . 8 . mais petit à petit. Moi qui avais plutôt tendance à les fuir. ces relations peuvent être enrichissantes. En effet. Les activités sportives L’activité sportive et en particulier l’escalade contribue au bienêtre des personnes accueillies à Bethraïm. Elle permet de retrouver une confiance en soi et en l’autre au travers de la dimension corporelle. avec ses hauts et ses bas. Bethraïm a poursuivi l’offre d’activités sportives et manuelles dans le cadre de « La Traversée ».et compte 9 mois d’abstinence. elle est également devenue une porte d’entrée pour accéder au logement communautaire proposé à Cugy. Tout n’est pas gagné d’avance.» 4.

Les activités manuelles En plus du chalet à Corbeyrier. travaux d’entretien et de rénovation). le respect et l’estime de soi  Apprendre à identifier et prévenir la situation de rechute  Définir un projet de vie et le mettre en place (logement. relations) Afin de favoriser la réalisation de ces objectifs. de ses émotions. ménage. de ses conflits intérieurs et apprendre à mieux les gérer  Développer la confiance. l’équipe éducative a pu suivre une session d’une semaine en juillet 2011 sur le thème de l’accompagnement de la vraie et fausse représentation de soi.2. le lieu de vie proposé à l’Etoile du matin à Cugy offre également de nombreuses activités liées à la vie quotidienne (préparation de repas. lorsqu’elles permettent une implication libre de la personne dans le réel.3. contribuent également à la restauration des forces psychiques.4. Les entretiens individuels Les objectifs visés par les entretiens effectués par l’équipe éducative sont les suivants :  Tendre vers une autonomie psychique et trouver un sens à sa vie  Identifier ses ressources et ses compétences (forces vitales) physiques. 9 . 4. jardin. de ses frustrations. réinsertion. Ces tâches. Une collaboration avec le Casi permet d’assurer une continuité à la démarche proposée à Bethraïm. psychiques et sociales  Prendre conscience de ses « mécanismes psychiques».

le texte suivant a été rédigé par le comité de l’association : L’action psycho. Attentif à la quête d’amour. de sens. Bethraïm propose des valeurs. Bethraïm entretient des liens étroits avec le département Solidarité de l’Eglise catholique du canton de Vaud (pastorale sociale et de rue). L’engagement de Bethraïm dans le contexte des dépendances est fondé sur une foi en l’homme créé « à l’image et à la ressemblance de Dieu » (Gn 1) et appelé à la liberté. Dans le respect de la liberté des personnes.4. de bonheur et de liberté. ouverts à tous dans le respect de la liberté de chacun.et socioéducative de Bethraïm s’inspire d’un humanisme chrétien qui tient compte de la personne humaine dans toutes ses dimensions. répond également à la demande d’accompagnement spirituel des personnes dépendantes. Ces temps de célébration et de ressourcement. Relations avec l’extérieur Durant l’année 2011.4. font partie de la dimension pastorale propre à Bethraïm. propre à chaque être humain. Dimension spirituelle Afin de définir la dimension spirituelle de Bethraïm. Bethraïm propose quotidiennement des temps de recueillement au sein de ses structures d’accueil. 4. détachée de toute volonté de prosélytisme. Cette proposition pastorale. D’obédience catholique. Cette passion de l’humain enracinée dans des convictions religieuses chrétiennes est partagée au sein de l’équipe des intervenants.5. mais dans une ouverture œcuménique. les permanents ont participé à plusieurs groupes ou présentations :  « DSB » dispositif de coordination du seuil bas de la ville de Lausanne 10 . des raisons de vivre et d’espérer qui puissent intéresser tout le monde. diverses propositions sont faites pour celles et ceux qui désirent vivre des temps de célébration (Noël/Pâques) ou de recueillements tout au long de la semaine.

leurs compétences. D. « département Solidarité de l’Eglise catholique »  Présentations dans différentes paroisses sur le thème de la toxicomanie 5.du centre) 11 . NOUS REMERCIONS… Nous tenons à remercier chaleureusement celles et ceux qui par leur confiance. leur soutien. Lehnherr (Resp. Groupe de pastorale sociale. leurs encouragements et leurs prières ont permis à l’Association Bethraïm d’assumer cette tâche d’accompagnement et d’écoute tout au long de l’année 2011 :  Fédération ecclésiastique catholique romaine du canton de Vaud (FEDEC)  Lausanne-Région  La Fondation de la Visitation d’Aïn-Kârem  Les membres du comité de l’Association Bethraïm  Les donateurs privés  Les responsables et collaborateurs des différents services avec lesquels nous avons eu des contacts  Les bénévoles. leur collaboration.