Vous êtes sur la page 1sur 20
le protocole FIP andreu@lirmm.fr, ka ren.godary@lirmm.fr 1

le protocole FIP

andreu@lirmm.fr, karen.godary@lirmm.fr

le protocole FIP andreu@lirmm.fr, ka ren.godary@lirmm.fr 1
le protocole FIP andreu@lirmm.fr, ka ren.godary@lirmm.fr 1

1

FIP – Flux Information Protocol / Factory Instrumentation Protocol

Caractéristiques

Gestion de l'accès au bus

Modèle

Type d'accès

Arbitrage

Producteur /

Distributeur /

Consommateur

Contrôle

centralisé

Arbitre de bus

Ordonnancement statique des messages

Arbitre de bus Ordonnancement statique des messages www.worldfip.org/ Rmq : c'est français au départ

www.worldfip.org/ Rmq : c'est français au départ

Transmission

Topologie

Longueur

Débit

Diffusion ou point à point

Bus

500 m.

31.25 Kbps

1900 m.

2.5 Mbps

Concepteurs

WorldFIP Association (1992 : FIP a évolué vers WorldFIP)

Fournisseurs

Schneider (Télémécanique), CEGELEC, Bailey

Norme

IEEE 802.2 LLC

(time slice multiplexing)

Variante

WorldFip-DWF, FIPIO, FIPWAY

FIP – WorldFIP

Architecture :

Modèle en 3 couches

application

liaison de données physique
liaison de données
physique

Logical Link Control

Medium Access Control

FIP – WorldFIP

Principes

Services offerts :

échange de variables identifiées (données du processus de contrôle de procédé)

transfert de messages (configuration, gestion, diagnostic du système)

Echanges

point à point avec ou sans ack multipoint :

• échanges périodiques

• ou apériodiques

Accès au médium : controlé centralisé par arbitre de bus

Adressage :

variables identificateurs (unique, un seul producteur) de 16 bits. messages : en point à point uniquement, adresses codées sur 24 bits.

FIP – WorldFIP

Fonctionnement

Trafic périodique
Trafic périodique

Ordonnancement statique des variables périodiques. Stockage dans une table de scrutation. Méthodes d'ordonnancement variables, basées sur une assignation de priorités aux messages (ou flux de msgs).

L'accès au bus est géré par un arbitre de bus central : il connaît grâce à la table de scrutation les instants nécessaires à l'émission. Il prévient alors les nœuds lorsqu'ils doivent émettre.

Le producteur de i se reconnaît et émet la valeur de i (broadcast)

Exemple (modèle producteur/consommateur) :

Arbitre Producteur (i) Consommateur (i) L'arbitre lit dans la table que la variable i doit
Arbitre
Producteur (i)
Consommateur (i)
L'arbitre lit dans
la table que la
variable i doit
être produite
id_dat(i)
Temps de retournement
rp_dat(i,val)
rp_dat(i,val)
• à 1Mbit/s : 10µs<TR<70µs
• à 2,5Mbit/s : 4µs<TR<28µs
L'arbitre envoi (broadcast)
une trame avec l'identifiant
de i (unique)
Réception de cette valeur par les
consommateurs de i et par l'arbitre

andreu@lirmm.fr, karen.godary@lirmm.fr

à 31,25Kb/s : 22,4µs<TR<320µs

5

FIP – WorldFIP

Trafic périodique
Trafic périodique

Table scrutation :

Fonctionnement

La liste des identifiants des variables et requêtes du trafic périodique est organisée comme un échéancier basé sur les notions de cycle élémentaire (micro-cycle, i.e. plus petite fenêtre temporelle pour transmettre une variable) et de macro-cycle.

Exemple d'arbitrage :

ordonnancement n°1

4 variables périodiques (v1,v2,v3,v4) de périodes respectives 5ms, 10ms, 10ms et 20ms.

macro-cycle micro-cycle v1 v2 v3 v4 v1 v1 v2 v3 v1 t 5 ms 20
macro-cycle
micro-cycle
v1
v2
v3
v4
v1
v1
v2
v3
v1
t
5 ms
20 ms
bourrage
(fin macro-cycle)

FIP – WorldFIP

Trafic périodique
Trafic périodique

Table scrutation :

Fonctionnement

La liste des identifiants des variables et requêtes du trafic périodique est organisée comme un échéancier basé sur les notions de cycle élémentaire (micro-cycle, i.e. plus petite fenêtre temporelle pour transmettre une variable) et de macro-cycle.

Exemple d'arbitrage :

ordonnancement n°2

4 variables périodiques (v1,v2,v3,v4) de périodes respectives 5ms, 10ms, 10ms et 20ms.

macro-cycle micro-cycle v1 v2 v4 v1 v3 v1 v2 v1 v3 t 5 ms 20
macro-cycle
micro-cycle
v1
v2
v4
v1
v3
v1
v2
v1
v3
t
5 ms
20 ms

Durées des micro et macro-cycles inchangées :

micro-cycle = pgcd(périodes)

macro-cycle = ppcm(périodes)

FIP – WorldFIP

Fonctionnement

Trafic variables périodiques Trafic variables apériodiques 3 types de trafic Trafic messages v1 v2 v4
Trafic variables périodiques
Trafic variables apériodiques
3 types de trafic
Trafic messages
v1
v2
v4
v1
v3
v1
v2
v1
v3
t

Cycle d'échanges composé de trois périodes :

scrutation périodique de variables périodiques, i.e. transfert des variables.

scrutation périodique de variables apériodiques et de messages, i.e. interrogation périodique des stations pour demander s’il y a des variables apériodiques ou des messages en attente.

scrutation déclenchée de variables apériodiques et de messages suite aux demandes des stations.

FIP – WorldFIP

Trafic apériodique Scrutation périodique
Trafic apériodique Scrutation périodique

Trafic apériodique Scrutation périodique

Fonctionnement

Scrutation directe (périodique) de variables apériodiques :

Intégration dans la table de scrutation d'une interrogation de stations pour savoir si elles ont du trafic apériodique en attente. Rmq : dans la fenêtre périodique….

Interrogation périodique de la station associée à l'id de requête x Station Arbitre Producteur (j)
Interrogation périodique de la station associée à l'id de requête x
Station
Arbitre
Producteur (j)
Producteur (k)
interrogée
id_rq (x)
rp_rq (j,k)
La station associée à x se
reconnaît et annonce 2 flux
apériodiques en attente : j et k
Stockage de l’id. des
var. apériodiques à
scruter
id_dat(j)
Scrutation
de la variable j
rp_dat (j,val)
fenêtre périodique
id_dat(k)
rp_dat (k,val)
Scrutation de la
variable k

Exemple :

Buffer de reprise

j, k
j, k

andreu@lirmm.fr, karen.godary@lirmm.fr

9

FIP – WorldFIP

Fonctionnement

Trafic apériodique
Trafic apériodique

Trafic apériodique

Scrutation indirecte (apériodique) de variables apériodiques :

Les demandes de requête d'échanges apériodiques se font dans la fenêtre périodique Les échanges seront ensuite traités dans la fenêtre apériodique.

Scrutation périodique de la variable i Exemple : broadcast de la valeur de i +
Scrutation périodique de la variable i
Exemple
:
broadcast de la valeur de i
+ requête de trafic apériodique
Arbitre
Producteur (i)
Consommateur (k)
Producteur (k)
Demandes apériodiques
(urgent ou normal)
id_dat(i)
rp_dat_rq (i,val)
N
id_rq(i)
Stockage de la
Fin de la fenêtre périodique
requête de P(i)
U
id_rq(i)
Interrogation de l'émetteur
de la requête
rp_rq (k)
Apériodiques en cours
k
Stockage de l’id.
de la var.
apériodique k
id_dat(k)
Scrutation déclenchée
de la variable k
rp_dat (k,val)
Réception de la valeur de k
par ses consommateurs
andreu@lirmm.fr, karen.godary@lirmm.fr
10

FIP – WorldFIP

Fonctionnement

Trafic des messages :

• Principe similaire à celui des var. apériodiques : scrutation directe ou indirecte, mécanisme de requête / interrogation / scrutation.

• Possibilité de point à point pour les échanges de msg.

• Avec ack ou sans (peut permettre de fiabiliser les échanges en point à point)

Trafic message
Trafic message

FIP – WorldFIP

Format des trames

CAD (Control and Data) :

• Control : 1 octet

Data : taille variable

FSS (Frame Start Sequence)

• PRE : Preambule, 8 bits

• FSD (Frame Start Delimiter) •
• FSD (Frame Start Delimiter)

Check : 2 octets

FES (Frame End Sequence) • FED (Frame End Delimiter)

FES ( Frame End Sequence ) • FED ( Frame End Delimiter ) DATA 1 octet
DATA 1 octet 2 octets Type de trame Contenu du champ Taille Long max (données)
DATA
1 octet
2 octets
Type de trame
Contenu du champ
Taille
Long max (données)
Trame de question
=
Identifiant
(id_dat, id_rq, id_msg)
2 octets pour les var,
24 bits pour les msgs
128 octets
Réponse avec donnée
Donnée
< 128 octets
(rp_dat, rp_dat_rq)
Réponse à une requête (rp_rq)
Liste d'identifiants
n*16bits (n<64)
Couche physique :
FSS + FES = 21bits
Réponse avec msg (rp_msg_[no]ack)
@src, @dest, msg
3oct, 3oct, <256oct
Réponse autre (rp_ack, rp_fin)
NULL
0

FIP – WorldFIP

Architecture - profils

Couche application :

• services MPS (messagerie périodique et apériodique)

• services de type MMS (MCS, sous ensemble de MMS) MPS MMS G e s
• services de type MMS (MCS, sous ensemble de MMS)
MPS
MMS
G
e
s
Trafic identifié
Messagerie
t
i
o
Couche physique
n
Couche liaison :
• services associés au trafic d'objets identifiés
• services usuels d'échange de trames
Couche physique :

• support : paire torsadée blindée ou fibre optique

• débit : 31.25kbit/S, 1 ou 2.5Mbit/s ou de 1 à 5Mbit/s

FIP – WorldFIP

Contraintes temporelles

Le respect des contraintes temporelles des variables périodiques est assuré par l'ordonnancement hors ligne et la priorité du trafic périodique.

Pour gérer les contraintes de réponse à des évènements apériodiques, on peut programmer de la scrutation périodique des variables apériodiques concernées.

Fiabilité : peu de détection, pas d'ack. Mais redondance possible, voir retransmission apériodique ou par msg. La fiabilité des échanges est gérée au niveau application (cohérence spatiale, temporelle).

Retard

retransmission).

:

déterministe

pour

le

périodique

(temps

connu

avant

Informations non prioritaires :

Dépend des durées des micro et macro-cycle (configuration) et de la charge du flux apériodique.

FIP – WorldFIP

*

Caractéristiques

Gestion de 2 modèles de coop. : Prod. / Dist. / Conso. et Client / Serveur

Déterminisme pour le trafic périodique : garantie des contraintes temporelles.

Prise en compte du trafic non prioritaire

Confinement des erreurs au flux fautif

**

non prioritaire Confinement des erreurs au flux fautif ** Problème classique de fiabilité des architectures

Problème classique de fiabilité des architectures centralisées + peu de mécanismes pour la fiabilité.

Surcharge des trames de gestion protocolaire et du temps de retournement baisse de l'efficacité

andreu@lirmm.fr, karen.godary@lirmm.fr

** gamerzone.over-blog.com/

* www.corante.com/

15

FIP – WorldFIP

Utilisation industrielle Exemples

+ d'infos : www.worldfip.org

Domaine routier : surveillance et gestion des autoroutes et voies rapides d'Ile de France.

des autoroutes et voies rapides d'Ile de France. http://www.paris.org/Kiosque/ Ferrovière 14) RATP,

http://www.paris.org/Kiosque/

Ferrovière

14) RATP, instrumentation des bus de Londres

Ex : TGV, ligne Meteor (ligne metro

des bus de Londres Ex : TGV, ligne Me teor (ligne metro www.stradal.fr/ferroviaire/ www.planetepixel.com/ Autres :

www.stradal.fr/ferroviaire/

TGV, ligne Me teor (ligne metro www.stradal.fr/ferroviaire/ www.planetepixel.com/ Autres : production ou gestion

www.planetepixel.com/

Autres : production ou gestion d'énergie, procédés métallurgiques, industries manufacturières

A venir : Contrôle commande du synchrotron LHC (Large Hadron Collider) du CERN.

En fait c'est FIPIO !!
En fait c'est FIPIO !!

andreu@lirmm.fr, karen.godary@lirmm.fr

Hadron Collider) du CERN. En fait c'est FIPIO !! andreu@lirmm.fr, ka ren.godary@lirmm.fr www.linux-magazin.de/ 16

www.linux-magazin.de/

16

FIPIO – WorldFIP

Utilisation industrielle de FIPIO Exemples

Rmq : principalement utilisé en France

Construction automobile : chaine de montage de la peugeot 206, utilisé également par Renault.

Chaine de production :usine Perrier de Vergèze (date ??).

Nouvelle chaine de production en 2000 pour la fabrication de bouteille (Verdôme). (2 millions de bouteilles par jour !!)

(Verdôme). (2 millio ns de bouteilles par jour ☺ !!) www.worldfip.org www.perrier.com andreu@lirmm.fr, ka

www.worldfip.org

millio ns de bouteilles par jour ☺ !!) www.worldfip.org www.perrier.com andreu@lirmm.fr, ka ren.godary@lirmm.fr 17

www.perrier.com

FIPIO – WorldFIP

Utilisation industrielle de FIPIO : LHC du CERN

– WorldFIP Utilisation industrielle de FIPIO : LHC du CERN Contrôle commande du synchrotron LHC (Large

Contrôle commande du synchrotron LHC (Large Hadron Collider) du CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire). (rmq : pas encore en service)

la recherche nucléaire). (rmq : pas encore en service) www.futura-sciences.com www.st.com andreu@lirmm.fr, ka

www.futura-sciences.com

www.st.com

andreu@lirmm.fr, karen.godary@lirmm.fr

www.linux-magazin.de/

18
18

FIPIO – WorldFIP

Utilisation de FIPIO au CERN

Quelques chiffres :

• 44 km of WorldFIP fieldbus

• 100 main nodes

• 200 WorldFIP connections

• 140 IOLINKFIP modules

http://lhc-proj-qawg.web.cern.ch/lhc-proj-

qawg/LHCQAP/Instructions/MS-TD-guide.html

andreu@lirmm.fr, karen.godary@lirmm.fr

19
19

FIPIO – WorldFIP

Utilisation industrielle de FIPIO : Exemple du LHC

Les modules WorldFIP sont des modules IOLINKFIP, des modules standards FIPIO ou des passerelles WorldFIP/HART.

Le réseau WorldFIP est connecté à un réseau Ethernet "de + haut niveau".

http://www.worldfip.org
http://www.worldfip.org

www.worldfip.org