Vous êtes sur la page 1sur 5

Préparér un éntrétién dé réchérché d’émploi : lés méssagés

L’entretien de recherche d’emploi est un exercice plutôt stressant :

Parce qu’on n’a pas l’habitude de « se vendre », surtout lorsqu’on a passé dix ans ou plus dans une même entreprise ;

Parce qu’on se met spontanément en situation de demandeur (« demandeur d’emploi »), donc d’infériorité ;

Parce que l’enjeu personnel (trouver un job) est démesuré par rapport aux quelques dizaines de minutes de l’entretien ;

Parce qu’on ne connait pas la personne qui vous interroge, et ce qu’il/elle attend.

personne qui vous interroge, et ce qu’il/elle attend . Ce stress bien naturel peut nous faire

Ce stress bien naturel peut nous faire perdre nos moyens, voire régresser vers des comportements mal adaptés.

Pour réussir au mieux dans ces situations, une bonne préparation s’impose à différents niveaux. La gestion du stress fait l’objet d’une autre note. Ici, nous allons évoquer la préparation des messages à passer à vos interlocuteurs.

A ce stade , vous avez réalisé votre « bilan », construit votre projet professionnel, ciblé une candidature, et obtenu un RV. Bravo ! Il s’agit maintenant de capitaliser sur tout ce travail, d’en communiquer l’essentiel.

Nous développerons ci-après trois thèmes principaux :

1. Soyez persuadé que votre interlocuteur ne s’intéresse pas à vous ni à votre projet, autrement que pour répondre à ses propres préoccupations : embaucher une personne performante et qui s’adaptera bien dans les équipes, réduire les risques de tous ordres. A vous donc d’anticiper ses attentes, et d’y répondre.

2. Vous n’avez que quelques dizaines de minutes pour être perçu. Préparez-vous à être clair, concis, à aller à l’essentiel. Préparez vos messages-clés soigneusement avant l’entretien.

3. Embaucher est une opération aussi délicate pour le recruteur que pour vous, il s’agit d’investir pour une relation de long terme. Le recruteur a besoin de vous « sentir », de déjà vous apprécier. Essayez de lui montrer qui vous êtes , aussi naturellement que possible.

Une fiche-conseil proposée par Pascal Ponty tél. 0 670 900 781 mail pascal.ponty@gmail.com

Fiche-Conseil pascal.ponty@gmail.com

Anticipez les attentes

Quels sont les principaux enjeux de l’entreprise et de la fonction ? Quelle est son actualité ? Savez- vous quelle sont les évolutions principales en cours ? Comment percevez-vous sa culture, son vocabulaire, ses valeurs ? Pour la fonction à laquelle vous postulez, comment tout cela se traduit- il ?

L’annonce, s’il y en avait une, est une bonne source. Des entretiens préparatoires dans le réseau sont utiles : recherchez un interview de « renseignement » avec un contact dans l’entreprise ou qui la connait. Internet donne bien entendu beaucoup d’informations. Soyez au courant, n’hésitez pas à poser des questions : sur les enjeux de la fonction, sur l’équipe, sur les attentes dans les premiers mois. Montrez ainsi que vous avez fait votre travail de candidat actif, que vous êtes déjà mentalement engagé dans la fonction.

N’ayez pas peur de vous tromper : tout savoir d’avance n’est pas attendu, l’essentiel est de montrer qu’avec vous on s’engage dans un échange productif et intelligent, que vous êtes déjà dans l’entretien dans la démarche d’apporter une contribution.

Essayez de deviner les inquiétudes possibles de votre interlocuteur : vous êtes trop jeune, trop vieux, pas du métier, trop du métier, sur-qualifié, sous-qualifié… Ayez des réponses prêtes à ces inquiétudes possibles, formulées positivement : ne dites pas, par exemple « c’est vrai que je ne suis pas organisé » mais « étant surtout une force d’innovation, je cherche à m’entourer de personnes fiables et méthodiques, et à bien collaborer avec elles ». Si votre candidature est atypique, mettez le sujet vous-mêmes sur la table.

Enfin, vos propres attentes et questions doivent être formulées : il s’agit d’un échange, d’un contrat entre deux parties égales en dignité. Vu du recruteur, si vous n’exprimez pas d’exigences ou de questions importantes pour vous, quel manager ferez-vous ?

Préparez vos messages clés

Les politiciens et tous ceux qui ont affaire aux médias le savent: pour bien communiquer, il faut préparer quelques messages-clés à passer, pratiquement quelles que soient les questions. Pour un entretien d’embauche, ayez trois à cinq messages-clés bien identifiés. Vous l’avez compris, le thème général n’est pas « voilà qui je suis, à vous de voir si vous avez besoins de moi » mais « voilà en quoi je crois correspondre à votre besoin, dites-moi ce que vous en pensez ».

On devrait retrouver dans votre communication :

Des messages qui valident votre compréhension du job et de ses enjeux

Des messages qui expriment votre intérêt, votre désir, votre motivation

Des messages sur vous-mêmes, votre expérience, vos capacités, votre personnalité et comment vous allez contribuer, apporter à lentreprise dans la fonction

(Les amateurs de culture grecque auront fait le parallèle entre ces trois types de message et logos, pathos et èthos, les trois piliers du discours convaincant selon Aristote dans sa Rhétorique. Les férus de neurobiologie, quant à eux, auront reconnu les trois composantes du cerveau « triunique » de votre interlocuteur, d’après David McLean : cortical, émotionnel et limbique.)

David McLean : cortical, émotionnel et limbique.) Préparer un Entretien de recherche d ’ emploi :
David McLean : cortical, émotionnel et limbique.) Préparer un Entretien de recherche d ’ emploi :

Fiche-Conseil pascal.ponty@gmail.com

Un message-clé, c’est une affirmation soutenue par des « preuves » concrètes. Recherchez systématiquement une histoire vécue en soutien de chaque message.

Pour définir ces trois à cinq messages, reprenez votre bilan, votre projet, votre « marketing ». Extrayez quelques mots-clés que vous voulez mettre en avant pour cet entretien particulier. Mettez des phrases autour de ces mots-clés. Veillez à ce que vos messages couvrent différents registres de perception : le registre des faits et des données ; celui des convictions, des valeurs ; le registre de laction (racontez ce que vous avez fait) ; le registre des émotions, ou encore de limagination. Vous avez peut-être un registre personnel privilégié, mais rien ne dit quil corresponde à celui de votre interlocuteur.

Vous devrez donc passer vos messages-clés, presque indépendamment des questions posées. Un message-clé dure moins de deux minutes, avant approfondissement éventuel. Ne le préparez pas mot pour mot, ça ne serait pas naturel à l’entretien, mais préparez le contenu en détail.

Bien sûr, vous devrez aussi répondre aux questions. Aux questions ouvertes (« parlez-moi de

vous », « dites-moi qui vous êtes », « que pouvez-vous nous apporter »,

messages-clés ; ne vous laissez pas (trop) aller à raconter votre vie - vous êtes en situation de vente.

),

répondez parvos

Certains recruteurs posent la question des défauts ou points faibles. Je conseille de ne pas rentrer dans ce discours négatif, ne pas se bloquer sur la défensive non plus, mais « positiver » en indiquant comment vous avez appris à vous débrouiller dans les domaines qui nétaient pas vos meilleures compétences naturelles. Si vous vous trouvez « acculé » à raconter un échec, dites les enseignements que vous en tirez et les changements que vous avez mis en œuvre pour éviter la récidive.

Enfin, une question « bateau » à laquelle vous devez être préparé concerne votre dernière expérience et les raisons de votre départ. Vous devez à ce stade avoir pris suffisamment de recul pour ne plus être accaparé par vos charges émotionnelles excessives : « mon patron était un salaud incompétent, j’ai claqué la porte » n’est pas vendeur, pas plus que « je me suis vraiment planté » ou « j’avais besoin d’une pause, j’ai négocié le paquet et deux ans d’allocs ». Expliquez ce que vous avez retiré de ce dernier job, ce que vous avez apporté à lentreprise, pourquoi la suite était moins intéressante ou objectivement fermée.

Faut-il préciser que tous vos messages-clés doivent absolument être authentiques, refléter votre essentiel? Dans le cas contraire, vous risquez d’être perçu comme non transparent, faux… ou pire encore, en cas d’excès d’habileté, de trouver un job qui ne vous convient pas !

d’habileté, de trouver un job qui ne vous convient pas ! Préparer un Entretien de recherche
d’habileté, de trouver un job qui ne vous convient pas ! Préparer un Entretien de recherche

Fiche-Conseil pascal.ponty@gmail.com

Montrez qui vous êtes

Cest un peu paradoxal : vous voulez vous montrer sous votre meilleur jour, dans vos messages- clés, mais aussi montrer authentiquement qui vous êtes. Comme chacun le sait, s’il faut ne dire que la vérité, dire toute la vérité est rarement une bonne stratégie relationnelle.

Soyez tout d’abord clair sur vos points forts : identifiez ce qui vous semble peut-être tout naturel mais constitue bel et bien votre génie personnel, faites-le valider par votre entourage, et dites-le.

Partagez aussi vos valeurs, vos convictions, vos passions ; illustrez par l’une ou l’autre situation de travail où vous vous êtes senti fier, heureux, utile. Etayez tous vos messages par des actions concrètes

Soyez dans l’entretien comme vous dites que vous êtes, et comme vous dites que vous serez dans le job : « créatif », testez des idées ; « organisé », gérez le temps dans l’entretien ; « serein », soyez zen ; « humains », préoccupez-vous des gens et du recruteur lui-même, « stratège », revoyez les orientations

Enfin la perception de vous-mêmes est influencée par votre habillement, votre gestuelle, votre posture physique, votre voix. Nhésitez pas à travailler tout cela.

Bonne Chance !

N ’ hésitez pas à travailler tout cela. Bonne Chance ! Préparer un Entretien de recherche
N ’ hésitez pas à travailler tout cela. Bonne Chance ! Préparer un Entretien de recherche

Fiche-Conseil pascal.ponty@gmail.com

Mes Messages en Entretien

Références de lentretien (entreprise, interlocuteur, date) :

Anticipation

   

Les tendances pour le secteur et lentreprise

Les tendances dans la fonction

Les enjeux du job

Messages-Clés

   

Ma compréhension du job et de ses enjeux

Mon intérêt, désir, motivation

Moi-même : expérience, capacités, personnalité et ce que je vais apporter

Mots-clés

   

Affirmation 1

   

Expérience/ preuve à lappui

   

Affirmation 2

   

Expérience / preuve à lappui