Vous êtes sur la page 1sur 6

Littérature européenne

19ème siècle

« Âge Romantique » = 19 et 20ème siècles

Romantisme : beaucoup plus restreint, ~1848 (l’école littéraire « romantisme » est finie)

Premier des 2 siècles de l’âge romantique, siècle du romantisme car c’est le courant décisif
qui va déterminer les bases de la littérature romantique.

Chronologie

Dates :

1778 : évènement conjoint : mort de 2 grands philosophes français (Voltaire et Rousseau)

1784 : mort de Diderot

1789 : prise de la bastille 14 juillet

1792 : première république française, DDH, exécution de Louis XVI

Tout au long de l’âge romantique : série de soubresauts, tremblements de terre historiques :


révolutions et guerres. 19 et 20ème siècles sont féconds en révolutions et en guerres. Mutation
de la conscience individuelle, collective et universelle à partir de la DDH, révolution française
va susciter l’attente et la création d’un nouveau régime de la société, de la civilisation, de
l’état => révolution de 1789 ne suffit pas, il faudra en 1830 que partout en Europe il y ait des
révolutions (Pays-Bas, Pologne…) ; 1848 (France), 1870 (France), guerre franco-prussienne
(/allemande) en 1914, 1940. Pendant la 1ère GM : révolution russe (1917). Emaillés
périodiquement par des révolutions et des guerres qui rebattent les cartes des états.
1815 : congrès de Vienne
On ne cesse de redessiner les cartes du monde et d’Europe entre 1815 et 1992. En 1992, fin de
l’URSS => toute une série d’états englobés dans le bloc soviétique deviennent indépendants.

Au cours du 19ème, peu à peu va triompher la démocratie politique et sociale en Europe (plus
rapidement au 20e). Se manifeste de manière souvent violente la revendication nationale. On
peut dire que le 19e s. est le siècle des nationalités : chaque langue parlée en Europe souhaite
devenir une nation. Chaque nation souhaite obtenir un état. Mouvement qui concerne
largement la politique mais aussi et surtout la littérature, c.à.d. la manière particulière de faire
le discours. Littérature ne s’écrit qu’à la fin. La littérature orale existe depuis toujours. Avant
d’écrire un poème, on le conçoit. Cette manière de parler littérairement va toucher les grandes
langues littéraires établies depuis longtemps comme tels mais aussi les petits : les patois vont
vouloir s’imposer à elles-mêmes et aux autres en utilisant la littérature. La littérature va
prendre une valeur d’anthropologie culturelle et de légitimation universelle.

Naissance d’une série de littératures dans des langues considérées « paysannes », sans grande
considération de la littérature. Langue et littérature norvégienne, slovaque apparaissent.
Sorabe : langue dérivée du serbe mais qui se parle dans des états allemands. Wallon, Breton,
Basque. Revendiquent le droit d’être partie constitutive voir constituante d’un nouvel état
national. La diversité européenne va devenir plus large. Parallèlement, on voit diminuer et
s’éteindre le mouvement qui faisait du latin la langue de la haute culture, savante.

~1725 : si on regarde les éditeurs dans l’ensemble des territoires qui parlent allemand (empire
d’Autriche + Prusse) on constate qu’il y a encore plus de 30% des livres publiés en latin =>
beaucoup de choses à dire en latin, et beaucoup de lecteurs. Un siècle plus tard, en 1825, il
n’y a plus que 5% de livres en latin.

Aspect peu développé : idée, notion de conscience collective. Le collectivisme (variante du


communisme pratique) est fondée sur la domination de l’organisation de la conscience
humaine. Nous la percevons en général comme équilibrée entre 3 niveaux : conscience propre
ou individuelle (nos opinions, sentiments, traditions) ; conscience collective (délégué) ;
conscience universelle (nous sommes tous des humains).

DUDH : déclaration des principes de la conscience universelle.

L’organisation de l’équilibre entre ces 3 niveaux de conscience est décisive dans la manière
dont on perçoit les choses, reçoit, produit les choses. Décisive dans le dynamisme de la
culture, civilisation, relations des hommes entres eux et avec le monde.

On va créer dans le domaines des arts plastiques, musique, littérature en tenant compte d’un
nouvelle équilibre entre les 3 consciences.

Le domaine, le champ de la littérature va progressivement se rétrécir. A partir du 19e, on va


voir des pans entiers du savoir échapper à la norme des langues naturelles et donc à la norme
littéraire. On voit de plus en plus les sciences dures, le techniques échappées aux langues
naturelles et à l’exercice littéraire. Langage mathématique envahit les sciences et
techniques => les sciences et les techniques ne s’expriment plus du tout sous l’égide (la
norme de la rhétorique, la belle langue bien articulée et écrite). Ce sont des formules, logique
mathématique envahit tout, nouvelle langue morte et internationale qui remplace toutes les
langues : basic international English. Aucun écrivain littéraire ne l’utilise car elle est
« grossière ». Langue qui dit clairement ce qu’elle veut dire pour autant que ce soit finalement
exprimé en termes logiques et mathématiques. Si vous supprimez les formules mathématiques
des traités, il ne reste rien de compréhensible.
Exclusion du domaine littéraire de plus en plus large de pans entiers du sens de l’existence.

Sciences humaines entrainées dans le 20e siècle par les sciences et techniques.

A l’intérieur de la littérature, cet événement va avoir des conséquences considérables. Pour


pouvoir répondre aux volontés d’annexion du domaine des sciences et techniques, elle
revendique un lieu qui lui est propre, impossible à prendre ; la fiction et l’imagination. La
littérature va dire qu’elle travaille dans le domaine de la vérité => fiction.

Poésie est de l’ordre du possible, vraisemblable, équivoque… etc. Fait partie de l’éducation,
des loisirs. On va voir la littérature quitter le lieu de pouvoir pour entrer dans l’univers des
loisirs et donc des inutilités relatives.
Gratuité détournée jusqu’à l’aberration appelée de matière d’art.
Les genres littéraires vont sonner la retraite et le retour aux casernes. La poésie reste un genre
majeur mais dégringole les escaliers au point qu’ajd, la poésie n’intéresse presque plus
personne. Il est bien difficile ajd de citer 5 poètes français vivants.

Théâtre : demeure au 19e un genre premier. Mais connaît aussi au 20e s une dégringolade
progressive au points que dans la 2e moitié on va se demander si le texte a encore sa place au
théâtre.

Critique : art de la critique littéraire s’impose en même temps que l’histoire littéraire au 19e s.
Deviennent alliés => tous les grands critiques du 19e sont en même temps des historiens de la
littérature. Il faut situer la littérature à l’intérieur d’elle-même => histoire.

Comparaison des littératures entres elles.

Dernier genre littéraire :

Roman : seul genre littéraire dominant. Grands cycles de romans qui vont se vendre, le lieu
même où s’exprime l’imaginaire dans sa pure réalité typée : fantastique = imaginaire pour les
naïfs et les enfants.

Certaines formes littéraires seront oubliées (fables…). Réduction du propos : même si on


traite de toutes les thématiques possibles et imaginables à travers la littérature, les écrivains
vont se demander de plus en plus quelle est la place du langage dans l’esprit humain. Plus que
jamais, les créateurs littéraires vont être confrontés au sens du langage. Les sciences et les
techniques montrent que la conceptualisation abstraite est performante, donne accès au réel
avec vérification, preuve, conséquence.

Il faut déconstruire le langage : alexandrins réinventés…

CHARABIAAAAAAAAAAA ;o;

Le romantisme est né en Allemagne, ensuite diffusé dans 2 directions (nord et ouest, puis est
et sud)

Jésuites et collèges allemands luthériens. Les gens envoient leurs enfants dans ces bonnes
écoles. Luthériens : en allemand mais beaucoup de russes au 18 et 19e s. envoient leurs
enfants faire leurs études universitaires en Allemagne. Il est facile pour les russes d’être en
contact intellectuels qui se déroulent en Allemagne.

Les allemands ont remis en honneur dans le mouvement même du romantisme la littérature
anglais contre la ** française qui est contre => école de Shakespeare au lieu de Racine.
Shakespeare traduit en allemand. Relations au niveau de la littérature du passé ET du présent.
Dès le début de l’émergence du romantisme en Allemagne (1790), les anglais vont être alertés
par l’intérêt que représente ce nouveau mouvement.
L’Espagne est le premier pays influencé par la littérature allemande.

L’essence même du romantisme allemand est la certitude que la rationalité des Lumières, le
rationalisme souverain n’est pas à même de rendre compte de la réalité humaine ni dans sa
totalité, ni dans son fondement, ni dans ses qualités. Il faut trouver autre chose que la science,
la rationalité pour expliquer l’homme => lieu : esprit, origine de la raison, la ressource de la
raison, la source de la raison, mais qui n’est pas la raison. Cet esprit est perceptible
immédiatement dans l’émergence du logos humain => éruption en l’homme de l’intelligence
verbale. Les langues, langages assimilables, l’expression verbale est ce qui permet de toucher
du bois ** éruption du langage et de l’esprit. Le sens de l’homme pour lui-même, le sens qui
suscite et produit la réflexivité de l’intelligence sur soi, le sens du monde et de l’homme dans
le monde se trouve compris, mais comprimé dans la première étincelle d’évidence qui
conjoint l’esprit et sa présence et le langage verbal et sa performance.

Ce qu’il faut faire pour embrasser les sciences : maîtriser l’émergence du verbe en l’homme,
le lieu où la parole trouve son point d’appui. Le levier du langage verbal est capable de faire
apparaître toutes les énergies qui conduisent le sens de tout à partir du sens de tout.
Tautologie !!!!

Auteurs

Allemand

Novalis
Schlegel
Hölderlin

Anglais :

Blake
Coleridge

Russe

Pouchkine

Français

Hugo
Vigny

Espagnol

Larra

Roman historique :

W.Scott
Manzoni
Conscience
Barbey d’Aurevilly

Romans mondes :

Balzac et Zola
Gogol, Dostoïevski
Dickens
Verga

Théâtre :

Schiller
Hugo Vigny
Wagner

Essentiel du point de vue du romantisme enallemagne il y a entre l’esprit absolu et l’esprit


l’humain il y a une relation de continuité, ils sont homologues, respondent à la même
structure. On peut penser que le poète et le prophète sont deux manières de réaliser cette
transformation du monde par l’interprétation que l’esprit en donne, vers son origine, essence.
Il y a donc un spiritualisme romantique qui fait que les grands philo romantiques vont tous
parler de l’esprit. Réalité qui montre que quelqu’un comme Hegel est persuade de cette
continuité. Le prophète et poète a une mission, ils sont missionnés par la providence de
l’esprit. La clé est retrouvé. Les sciences et les techniques vont divorcer avec la science et la
maitrise littéraire.

Ecrivains, poètes qui vont assurer cette mission poétique, Novalis (pseudonyme) gde poète
allemand de sa génération, hymnes à la nuit. Les Schlegel pierre d’angle de l’édifice
romantique allemand. Athénium œuvre des Schlegel, culture de l’esprit grecque. Retour a
l’humanisme. Poète admirable, poèmes qui mettent en avant la coordination entre la tradition
grecque antique et judéo-chrétienne qui crée le génie européen dans son essence Nom ???

En Angleterre Blake et Coleridge. Blake peintre et poète, il va vouloir percer les secrets de la
spontanéité du verbe. Gens du peuple sagesse qui s’exprime dans le langage malgré le
manque d’éducation. Coleridge poète de la partie Est de l’Angleterre, actualise la poésie
épiphanique, permet de pénétrer dans les choses, voir la réalité des choses.

Russie : Pouchkine premier gd poète Russe du 19eme. 1er a mettre au point le grand Opéra
poétique Russe .

France Victor Hugo le plus gd poète français et Vigny dramaturge.

Espagne Larra poète romantique par excellence, vit la passion amoureuse de façon
fusionnelle. Amour cliché, amour malheureux se suicide lorsque sa bien-aimée le quitte.
Amour cliché.

Poésie genre 1er au 19eme siècle.

Age romantique va assister à l’explosion du roman. Détournement passe par le roman


historique. Histoire role tres important ds la conscience collective et individuelle. Peuple sans
histoires se sentent inférieur. Histoire sera atteinte par le roman. W. Scott, grace a lui l’histoire
va devenir matière première du roman, roman historique. Ajoutés des personnages fictifs,
souvent construits comme héros mis en valeur par l’ensemble des personnages historiques qui
ont réellement existés .
Manzoni….EN France Jules Barben d’Aurevilly. Roman monde et cycles sont des
constitutions imaginaires ou relativement reel d’une vision du monde latéral. Roman de
Balzac fresque immense de la société français. Zola fait la même chose, il écrit différents
cycles.

Russes Gogol continuateur de Pouchkine, veut etre le fils spirituel de Pouchkine.

Et Dovstoïski …

Dickens écrit tout au long de l’histoire du 19ième. Entre dans l’univers des gdes fresques du
19ième.

Verga gd écrivain, romancier.

Dans le domaine du théâtre Scheler et Goethe. Scheler donne au théâtre allemand une allure
originale. 1er pièce les Brigands, dilemme du mal, origine du mal ?Pq le mal ? Goethe
poète, romancier, écrit du théâtre et mis en scène la figure de Faust.

R.Wagner, théâtre doit redevenir la symbolique des gds arts. Théâtre liturgique, l’art de la
danse, chant, parole…