Vous êtes sur la page 1sur 4
^1,30 EURO. PREMIÈRE ÉDITION MARDI 28 DECEMBRE 2010 WWW.LIBERATION.FR Affaire CES CABANES BANNIES PAR LA
^1,30 EURO. PREMIÈRE ÉDITION
MARDI 28 DECEMBRE 2010
WWW.LIBERATION.FR
Affaire
CES CABANES BANNIES
PAR LA LOI LOPPSI
Khodorkovski
PAGES20-21
Lenouveau
procèsde
Moscou
Al'issue d'une procédurefabriquée
comme lors des années 30, un tribunal
a jugé coupable Mikhaïl Khodorkovski,
ancien patron du groupepétrolier loukos
et symbole de l'opposition anti-Poutine.
. AU MEXIQUE,
LES PÉRILS DE L'EXIL
PAGES 30-31
PAGES 2-4
Ecole :le difficile
retour à 4,5jours
Grand
Paris: des
transports
RYTHMES SCOLAIRES
Passée à la semaine de
quatre jours en 1991, la ville
ver des couleurs grâce au
récent rapport parlemen-
taire préconisant des se-
en commun
de
Lyon tente depuis
dix
ans de faire revenir les
cnfanls à l'école le mer-
credi matin. Torpillée en
2008 [jar la décision du mi-
nistre. Xavier Durcos de gé-
néraliser les quatre jours,
l'initiative pourrait retrou
maine de cours plus éta-
lées. Mais malgré le soutien
des spécialistes (chrono-
biologLstes, pédiatres et pé-
dagogues), parents et en
seignants lyonnais s'y
opposent encore.
Le ministre de la Ville,
Maurice Leroy, assure
que les trois projets
pour ceinturer I^aris
peuvent converger.
INTERVIEW, PAGE 10
i iiuiidiivc : 1-H.mi iciii
it-uut r
r*«vjc o
PAGES
1 1 e n T i c »», t*MV3c i\j
^"^
m
.*)•
-
IHPOIMÉ EN FRANCE / PRINTED IN FRANCE Allemagne 1,10 c. Autriche a.So c. Belgique 1,40 c. Canada 4.JS $. Danemark 15 Kr. DOM ï.i o c, Espagne a c, ttat s Dois 4.SO $. Finlande 2.40 c. Grande Bretagne 1.6O £, (.^«-CP 1,50 «,
Irlande s.ag c. Urjel 1B ILS. Itulie *,a o C. Luxembourg 1,50 C. Maroc 15 Dk. Norvège 2S Kr. Pays Bas 1.10 «. Portugal (cent.) a.ao C. Slovénie a.go C. Suède 21 Kr. Suisse 3 PS. IOM
4OO CPP. Tunisie 1/OO DT. Zooe CFA 1 8OO CFA
EVENEMENT LIBÉRATION MARDI 28 DÉCEMBRE 2O1O ÉDITOPIAL Par VINCENT GIRET L'ex-oligarque russe, jadis à latête
EVENEMENT LIBÉRATION MARDI 28 DÉCEMBRE 2O1O ÉDITOPIAL Par VINCENT GIRET L'ex-oligarque russe, jadis à latête
EVENEMENT LIBÉRATION MARDI 28 DÉCEMBRE 2O1O ÉDITOPIAL Par VINCENT GIRET L'ex-oligarque russe, jadis à latête

EVENEMENT

LIBÉRATION MARDI 28 DÉCEMBRE 2O1O

EVENEMENT LIBÉRATION MARDI 28 DÉCEMBRE 2O1O ÉDITOPIAL Par VINCENT GIRET L'ex-oligarque russe, jadis à latête
EVENEMENT LIBÉRATION MARDI 28 DÉCEMBRE 2O1O ÉDITOPIAL Par VINCENT GIRET L'ex-oligarque russe, jadis à latête
ÉDITOPIAL
ÉDITOPIAL

Par VINCENT GIRET

L'ex-oligarque russe, jadis à latête dupétrolier loukos et adversaire de Vladimir Poutine, a été condamné hier, pour lasecondefoisen deux ans.

Khodorkovski.

forcément

coupable

Par HELENE DESPIC-POPOVIC L'ESSENTIEL LE CONTEXTE pour Mikhaïl Khodorkovski, le
Par HELENE DESPIC-POPOVIC
L'ESSENTIEL
LE CONTEXTE
pour Mikhaïl Khodorkovski, le

La justice russe

a déclaré hier Mikhaïl

Khodorkovski

coupable de blanchiment de milliards de dollars.

coupable de blanchiment de milliards de dollars. L'ENJEU L'ancien magnat du pétrole est

L'ENJEU

L'ancien magnat du

pétrole est aujourd'hui le symbole de la lutte contre l'autoritarisme de Poutine, soucieux de neutraliser cet opposant encombrant avant la prochaine présidentielle.

cet opposant encombrant avant la prochaine présidentielle. I I n'y a pas eu de miracle de

I I n'y a pas eu de miracle de Noël

symbole de la lutte contre l'autori- tarisme du Premier ministre russe

(lire ri-contre). Au bout d'un procès marathon de près de deux ans, la cour de Khamovniki, un district central de Moscou, a reconnu l'ancien patron de la compagnie pétrolière loukos et son

patron de la compagnie pétrolière loukos et son ex bras droit, Platon Lebedev, coupa blés d'avoir
patron de la compagnie pétrolière loukos et son ex bras droit, Platon Lebedev, coupa blés d'avoir
patron de la compagnie pétrolière loukos et son ex bras droit, Platon Lebedev, coupa blés d'avoir
patron de la compagnie pétrolière loukos et son ex bras droit, Platon Lebedev, coupa blés d'avoir

ex bras droit, Platon Lebedev, coupa blés d'avoir volé des millions de tonnes de pétrole à leur propre entreprise et blanchi 23,5 milliards de dollars

tribunal a

Etabli que Khodorkovski et Lebedev m'aient procède au vol de biens dans le ladre d'un JJTOU/JC organisé en utilisant

(18 milliards d'euros). «Le

organisé en utilisant (18 milliards d'euros). «Le Russie sans Poutine J» scandaient les quelque 200 à

Russie sans Poutine J» scandaient les quelque 200 à 300 manifestants sup- porlcui s de l'ancien magnat du jxrlrolc. «Echange Rrutine contre Khod(jrkcj\>sid!» proclamaient quelques tags relevés hier matin à Ekaterinbourg, dans l'Oural. Poutine n'a pas attendu la tin des déli-

l'Oural. Poutine n'a pas attendu la tin des déli- heicitions pour se prononcer. «Touf vo- leur

heicitions pour se prononcer. «Touf vo- leur doif aller en prison », a -1- il dit dans la traditionnelle émission de fin d'an- née où il répond aux questions des auditeurs. «Nous de\>ons partir du prin

questions des auditeurs. «Nous de\>ons partir du prin cipe que les crimes de M. Khodorkovski ont

cipe que les crimes de M. Khodorkovski ont été prouvés par la justice. » Ces pro pos, intervenant une semaine avant le verdict, ont été dénoncés par les mili- tants des droits de l'homme et les ONG internationales. «ÏÏy a des motifs poliîi

et les ONG internationales. «ÏÏy a des motifs poliîi aue.s dans cette affaire, leur fonction professionnelle»,
et les ONG internationales. «ÏÏy a des motifs poliîi aue.s dans cette affaire, leur fonction professionnelle»,
aue.s dans cette affaire,
aue.s dans cette affaire,

leur fonction professionnelle», a dit le magistral. t'énonce du vendici n'a fait que com-

mencer hier.

Il pourrait durer plusieurs

jours. C'est à la fin de la lecture des at-

tendus du jugement qu'on connaîtra la hauteur de la peine qui frappera les

qu'on connaîtra la hauteur de la peine qui frappera les Porono Vladimir Poutine l'avait annoncé, la

Porono

Vladimir Poutine l'avait annoncé, la justice russe l'a exauce.Apresavoir purge sept ans de camp, voilà Mikhaïl Khodorkovski promis à une nouvelle peine

maximale. Il y avait certes quelque ironie à voir un ancien oligarque se présenter lors de son procès tel un parangon de vertu. Khodorkovski n'est pas né de la dernière pluie.

Il avait bâti à une époque

aussi sauvage que libérale

la

pétrolière dans une Russie

aussi sauvage que libérale la pétrolière dans une Russie première compagnie postsovietique où tous les coups
aussi sauvage que libérale la pétrolière dans une Russie première compagnie postsovietique où tous les coups

première compagnie

postsovietique où tous les coups étaient permis

II

de la privatisation

incontrôlée des ressources naturelles. Mais il fut le seul à payer, largement. Ce nouveau verdict est d'abord une déception,

avait profité, largement,

II ne s'agit plus du seul

acharnement du prince Poutine. Depuis des mois,

le président Medvedev

promet l'éclosion d'une nouvelle Russie, plus ouverte, respectueuse de

l'Etat de droit, enfin engagée dans la modernisation du pays et

la lutte contre la

corruption. Lejugement du tribunal de Moscou sonne le glas de cet espoir libéral, au moins pour un

temps. Et il donne la mesure du rapport de force: Poutine verrouille.

Il ne veut aucun rival à

moins de deux ans de l'élection présidentielle. Ce verdict constitue aussi

l'élection présidentielle. Ce verdict constitue aussi Mikhaïl Khodorkovski, avant le début de l'audience

Mikhaïl Khodorkovski, avant le début de l'audience

vestissement, ses acquisitions et payer de .su remît dc-s impôts i't des dividendes alors que la totalité de la production de pétrole de loukos était détournée sur une période de six ans», a souligné hier h défense en annonçant qu'elle ferait appel.

hier h défense en annonçant qu'elle ferait appel. et une ingérence RÉFORME. 1 a décision du
hier h défense en annonçant qu'elle ferait appel. et une ingérence RÉFORME. 1 a décision du
et une ingérence
et une ingérence

RÉFORME. 1 a décision du tribunal va provoquer des remous a l'étranger, où cette affaire a été suivie plus que toute autre. «La façon dont ce procès a été mené est particuliéivment préoccupante ei eonsliiue un pas en amène sur la roule de la modernisa non du pays»,

en amène sur la roule de la modernisa non du pays», qui a rendu difficile une

qui a rendu difficile une décisionjudiciaire

équitable», souligne Amnesty Interna- tional dans un communiqué. Pendant des mois, la défense s'est effor- cée de démontrer que les accusations du tribunal étaient dénuées de fonde- ment Plusieurs personnalités, comme

dénuées de fonde- ment Plusieurs personnalités, comme deux hommes. Fin octobre, leparquet avait requis quatorze
deux hommes. Fin octobre, leparquet avait requis quatorze ans de détention contre les deux accusés.
deux hommes. Fin octobre, leparquet
avait requis quatorze ans de détention
contre
les deux
accusés. Arrêtés
«La façon dont ce procès a été mené
est particulièrement préoccupante
et constitue un pas en arrière sur la
route de la modernisation du pays.»
a affirmé hier le ministre al-
lemand des Affaires étrangè-
res, Guido Westerwelle, dans
un communiqué. Soucieux
de l'image de son pays dans
le monde, le président, Dmi-
Guido Westerwelle chef de la diplomatie allemande

en 2003 pour fraude fiscale, ils purgent delà une peine de huit ans de prison pour escroquerie à grande échelle et évasion fiscale. Ils auraient dû sortir en 2011, à quelques mois de \ présiden- tielle de 2012, où toute la Russie attend le corne back de l'actuel Premier mi nistre, Vladimir Poutine, empêche de se représenter en 2008 car il avait déjà fait deux mandats.

«INGÉRENCE». U>s Russes étaient venus

nombreux hier matin au tribunal, même si peu d'entre eux avaient encore l'illusion qu'un coup de théâtre était

encore l'illusion qu'un coup de théâtre était |x>ssible. «Je ne vois pas d'arc en ciel percer
encore l'illusion qu'un coup de théâtre était |x>ssible. «Je ne vois pas d'arc en ciel percer

|x>ssible.

«Je ne vois pas d'arc en ciel

percer au sein des nuages», avait confié à Libération la mère de Khodorkovski à cjuelques jours de l'énonce du verdict. «Liberté aux jjrisormiers potiliquea!» «La

verdict. «Liberté aux jjrisormiers potiliquea! » «La le ministre de l'Industrie Viktor Khris tenko et Guerman

le ministre de l'Industrie Viktor Khris tenko et Guerman Gref, ministre du Dé- veloppement économique à l'époque des faits, ont témoigné en ce sens au

procès. Misà mal, le parquet a corrige ses chiffres en réduisant d'un tiers le volume du ]>étrole qui aurait été volé. «Malgré leurs effort* pour meubler h' temps lecture d'un dossier de 188 w/u

mes [ ]
mes [
]
h' temps lecture d'un dossier de 188 w/u mes [ ] et de/fié de nombreux témoins

et de/fié de nombreux témoins

de 188 w/u mes [ ] et de/fié de nombreux témoins pour des interrogatoires hors de

pour des interrogatoires hors de propos , les procureurs ont été incapables (et n'ont

même pas essayé) de prouver comment loukos a pu couvrir ses coûts d'exploita- tion, ainsi (jue .ses lourdes dépenses d'in

tri Mcdvcdcv, avait plaide

pour une réforme judiciaire. Elle paraît plus menacée que jamais. «L'Union européenne attend de la Russie le respect de ses engagements internationaux dans

de la
de la
le respect de ses engagements internationaux dans de la le domaine des dnrits de l 'h(jmme

le domaine des dnrits de l 'h(jmme et

primauté du droit», a déclaré Catherine Ashton, la Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères. Il est illusoire rie croire que l'Europe pourrait agir. Reste à voir comment vont répondre les milieux d'affaires qui < int assiste impuissants au démantèlement de loukos et à son pas- sage aux mains de la nouvelle nomen klatura . •*>

un signe de fébrilité Tes bénéfices d'une libération de l'ancien magnat semblaient l'emporter au moment où Moscou cherche à renouer avec lc\ Ktats-UnLs et à renforcer ses liens avec l'Europe. Le sort de Khodorkovski n'est pas une cause populaire. Ijs, dans sa parano, Poutine a préféré fabriquer des preuves comme aux plus belles heures des procès

de

de Khodorkovski le prisonnier le plus célèbre

de Russie.

Moscou. Ht faire

LIBERATION HARDI 28 DECEMBRE 2O1O «•> 3 En 2OO3, loukos était la 4* com- pagnie
LIBERATION HARDI 28 DECEMBRE 2O1O
«•>
3
En 2OO3, loukos était la 4* com-
pagnie pétrolière mondiale. Grâce
à sa fusion avec Sibneft (annoncée
en avril 2003), alliance démantelée
après l'arrestation de Khodorko-
vski, la firme pesait 35 milliards de
dollars (26 milliards d'euros).
L'AFFAIRE KHODORKOVSKI
Octobre 2OOJ Mikhaïl Khodorko-
vski est arrêté. Son adjoint, Platon
Lebedev, avait été emprisonné
quelques mois plus tôt.
Décembre 2OQ4 La firme loukos
est démantelée et mise aux
enchères.
Mai 2OO5 Les deux hommes sont
condamnés à 8 ans de prison pour
escroquerie et fraude fiscale.
Mars 2OO9 Ouverture
du second
procès à Moscou pour vol de
pétrole.
Octobre 2O1O Le parquet requiert
14 ans de prison, à compter de leur
première arrestation en 2003.
«Tout voleur doit aller
en prison. [
]
Pour
des crimes analogues,
[FAméricainBernard]
Madoff a été condamné
à cent cinquanteans
de prison.»
qui se tenait hier, à Moscou. Lex-oligarque connaîtra sa peine dans quelques jours. nwOTO DENIS SINIVAKOV REUTERS
Vladimir Poutine Premier ministre
russe, dix jours avant le verdict
Le milliardaire épris de démocratie est emprisonnédans un camp en Sibérie.
La descente aux enfers
de l'ancien roi du pétrole russe
«Le procès a été
une mascarade.
Les accusations étaient
tout à fait fausses,
mais je crains que la
sentence soit très réelle. »
Vadim Klyuvgant responsable de
la défense de Mikhaïl Khodorkovski
A vec ses jjetites lunettes cerclées et son
i^jurirc cnigmaliquc de Bouddha droil
sorti d'un temple d'Angkor, il a plus
l'allure d'un mathématicien ou d'un joueur
d'échecs que d'un roi du pétrole. Même dé-
chu. Mikhaïl Khodorkovski, le prisonnier du
Kremlin, a toujours été un oligarque
atypique. Un anti-bling bling: la
Mikhaïl Khodorkovski sera comblé outre
mesure. Plus dure sera la chute.
Ordinateurs. L'ascension de Khodorkovski
se confond avec l'histoire d'une époque. Celle
de la transition et de la venue au pouvoir de
Boris Eltsine. Deux fois, en 1991 et en 1993,
le jeune Mikhaïl descendra dans la
PROFIL
k défendre. Homme de son
ru e P our
même femme depuis vingt ans, et
leurs jours communs ont débute à l'Institut
moscovite où il a étudié la chimie avant de
devenir chef de la section locale des Komso-
mol (jeunesse communiste). Aucun goût
pour le luxe flamboyant, pas de yacht ni de
club de foot ou de basket. «En/ont déjà, je rê
vais de devenir directeur d'usine, pas cosnio
naute ni militaire», livre t il dans la corres
pondance qu'il a tenue depuis sa prison
sibérienne avec l'écrivain russe Boris Akou-
nine. Ses parents étaient tous deux ingé
nicurs, vivaient à Moscou dans un modeste
deux-pièces. Directeur, c'était sa vision à lui
de la promotion sociale. Un rêve osé en cette
époque de communisme déclinant [)our un
jeune issu d'une famille juive. Le rêve de
temps, le chimiste est féru de nou-
velles technologies. Il importe des ordina
leurs d'Occident. C'est dans ce commerce,
de computers certes mais aussi de jeans delà
ves ou de cognac, que ce surdoué gagne ses
premiers millionsde dollars. Avec lesquels il
la seconde du pays, aurait été de plusieurs
milliards. Ces privatisations sont en fait le
piix que Boris Eltsine paye à la nouvelle élite
russe pour rester au pouvoir quatre ans de
plus.
En l'an 2000, la donne change. Le premier
président de la Russie indépendante cède le
poste à un ancien du KGB, Vladimir Poutine,
un homme de l'ombre qui n'aime pas la place
que les oligarques ont prise dans la société
russe. Ilécarte deux magnats de l'industrie,
à la tête de puissants médias, Boris Berezo-
vski et Vladimir Goussinski, aujourd'hui exi
lés en Occident. Et Poutine passe un marché
PLATON LEBEDEV
monte une banque, la Menatep, c\\ii gère les
comptes d'exportation des sociétés russes.
En 1993, alors âgé de 30 ans, Mikhaïl Kho-
d( >rk<ivski occupe brièvement
le p< «stc de mi-
avec les autres : à vous les affaires, à moi la
politique.
«Sable». Un deal que Khodorkovski ne res
pectera pa.s. Parce qu'entrc-temps, il a évo-
nistre de l'Energie. En 1995, il profite à fond
du schéma «prêts contre actions» mis en
place par le gouvernement russe pour privari
ser l'économie. Il devient alors propriétaire
de 78"/o des actions de la société loukos pour
350 millions de dollars (266millions d'euros),
alors que la vraie valeur de la firme pétrolière.
hié. Il y a eu la crise financière de 1998.
«/'cri
compiiv que je bâtissais sur du sable, et que ce
qui comptait ce n 'étaient pas l^s usines, mais
les hommes, eî pas uniquement ceux de nos en
treprises, même s'ils étaient plusieurs dizaines
de miniers; ce qui comptait, c'était l'ensemble
du pays», écrit-il à Akouninc. Il se bal • • •
Agé de 54 ans, il était le bras
droit de Mikhaïl Khodorkovski
au sein du groupe pétrolier
loukos. Arrêté comme lui
en 2OO3, il a également été
condamné à huit ans de prison
en 2OO5 pour évasion fiscale.
Coaccusé dans ce second
procès, il risque lui aussi
quatorze ans de prison.
4 ^ EVENEMENT LIBÉRATION MARDI 28 DÉCEMBRE 2O1O • •• pour surmonter la crise. Mais,
4 ^ EVENEMENT
LIBÉRATION MARDI 28 DÉCEMBRE
2O1O
• •• pour surmonter la crise. Mais,
«dès 2000,
quand les choses stmt rentrées dans
l'ordre, j'ai recommence à avoir des doutes sur
le sens de loul cela Ces/ «m.siiqu'esl née Russie
ouverte, l'organisation que )i'ai /ondée pour
aider ceux qui en avaient besoin.» Russie
ouverte a une ambition ; créer une vraie so-
ciété civile, base de loulc démocratie. Le
budget que Khodorkovski alloue à diverses
formes de bienfaisance est conséquent :
«En 2002, écrit-il, j'ai annoncé au conseil
d'administration de loukosqueje quitterais la
compagnie au plus tard en 2008. » 2008 n'est
pas une année comme les aulrcs : c'est celle
de la présidentielle, une élection que Poutine
entend disputer sans véritable concurrent.
Khodorkovski n'a jamais dit qu'il serait can
didal à ce scrutin. Mais les amis de Pouline
craignent son influence sur la vie politique :
50 millions de dollars par an.
«Mon fils m'a
toujours dit qu'il arrêterait d'être un Homme
d'affaires à l'âge de 45 ans pour se consacrer
à l'éducation», raconte sa mère, Marina Kho
dorkovskaïa, rencontrée à Slraslxiurg où elle
est venue demander pour lui la protection du
Parlement européen. Plusieurs recours ont
aussi déjà été déposés devant la CEDH (Cour
euro]>éenne des droits de l'homme), qui en
ne finance-t-il pas les petits partis libéraux,
l'Union des forces de droite (SPS) et labloko?
Mais aussi les communistes, qui sont les seuls
à vraiment gêner le Kremlin au Parlement ?
Début 2003, un incident se produit au
Kremlin où le «tsar» Poutine reçoit les oli-
garques Khodorkovski explique à Poutine
qu'il est temps de se battre avec lacorruption
au sommet de l'Etat et jusque dans son en
lourage. La voix blanche, le Président lui
a jugé plusieurs ivccvablcs. «Mais je WU.Yèttv
remis en liberté pcir lajust ice de mon pays plutôt
que par un arrêt de la cou? de Strasbourg1», a
l-il confie à sa mère, bien convaincue que son
«fils se bat Ira jusqu'au bout-».
Mafieux. Khodorkovski devient le plus pro
occidental des oligarques russes. Il veut voir
ses soeiclcs en Bourse sur les places financiè-
res internationales. Pour cela, il lui faut intro-
lance: «MrmxieiirJOiridrjrftfrvï&i, êtes wmssùr
d'être en règle avec lefisc ?» «Absolument.'»
répond il. «/:h bien, ou verra», conclut Pou
tine dans un silence glacial.
«Gauche», î .es j<»urs du magnat du pétrole
sont comptés. Un premier responsable de
loukos est arrêté : il aurait télécommandé des
assassinats. Poutine comparera plus tard
Khodoikov.ski à Al C-apone,
laissant entendit-
duire
un minimum de transparence et de
bonne
gouvernance. Unexploit [xxir un capi
lalisme a la réjjulation sulfureuse, failc d'as-
qu'il aurait du sang sur les mains. Sept ans
plus tard, il est évident que, s'il y avait eu la
moindre preuve, elle aurait déjà clé exposée.
sassinats, de tromperies et de liens mafieux.
Il envisage un mariage avec la major améri-
caine Exxon Mobil, ouvre ses li\Tes de comp
tes, rend publics ses revenus, embauche de
nombreux spécialistes étrangers, en bref, il
mue. Des batteries de OGRunumquants étran-
gers lissent son image en Occident et dans le
pays. Au début 20U.3, le PDG de loukos s'en-
gage dans une fusion avec Sibneft, une société
appartenant au clinquant Roman Abramo
vitch, son portrait inverse. L'accord est signé
en avril 2003. Il aurait fait de Kruxlorkovski,
déjà l'homme le plus riche de Russie, le pa-
tron
de la quatrième major mondiale. Seul,
il pèse déjà lourd : S% du PIB et 10n/o du bud-
get de la Fédération de Russie,
Son rêve d'enfant accompli, le grand patron,
qui n'a même pas 40 ans, a d'autres projets.
La police encadre une supportrice de Khodorkovski, à Moscou. PHOTO IVAN SEKRETAREV.AP
Ensuite, c'est au tour de Platon Lebedev,
l'adjoint de Khodorkovski, d'être arrêté. Les
coups pleuvent. Le magnat ne veut pas quit
ter la Russiecomme l'avaient fait Berezovski
et Goussinski. « Jepréfère être un prisonnier
politique qu'un exilé politique», dit-il. Arrêté
en 2003, et condamne en 2005 à huit ans de
prison, il mel à profit ses années sibériennes
pour lire et réfléchir. Ses propos sont de plus
en plus politiques. Il fait son « tournant à gau
che» en optant pour une social-démocratie
de type Scandinave .Mors qu'il a déjà rempli
les conditions pour une libération anticipée,
l'Etal russe lui fait un second procès, celui
qui vient de s'achever. Pourquoi un tel acnar
nemcnt ? Après 2008, il y a 2012, encore une
année présidentielle qu'il faut verrouiller.
H.D.-P.
Marie Mendras, chercheuse au CNRS, analyse les enjeux de cette condamnation à deux ans de la présidentielle:
«S'assurer que Khodorkovski reste enfermé
dans un camp pénitentiaire, loin de Moscou»
hercheuse au CNRS et au
toute -puissance de Via - <-••.
I
Centre d'études et de recher-
\.J ches internationales, profes
dimir Poutine?
I,a Russie n'a pas besoin
^
Après l'arrestation des
dirigeants de loukos, le
régime a cassé loukos
litique. Poutine traite Khodorkovski
en ennemi de la nation. Nouspou
vons penser que c'est irrationnel de
scure
à Sciences-Pô, aulcurc de
cl
dépouille ses action-
Russie, l'envers du pouvoir(Odile Ja
cob, 2008), Marie Mendrasa assisté
d'une preuve supplc- £
ment aire que Poutine est %
le vrai patron. Je n'ai ja- ^
naires.
à
plusieurs audiences du procès
^
Khodorkovski.
Que signifie ce verdict de culpabi-
lité?
Peut-on appeler jugement ce qui
est le dénouement d'un pu >cè,s qui
En quoi Khodorkovski
est-il dangereux mainte-
nant?
s'acharner sur un homme à terre,
mais ce pouvoir a toujours j>eur de
ce qu'il représente. Avec une nou-
velle condamnation, on n'est plus
dans le registre de la punition mais
aurait dû être libéré en 2011. C'est
pour cela qu'il a été décidé de re
lancer de nouvelles accusations
contre hii. Avec le même objectif
s'assurer que Khodorkovski ne de
viendra pas une personnalité politi
que libre. Même s'il s'était engagé
Il
n'en
est pas véritablement un ?
Puisqu'il y a un consensus pour
dire que les nouveaux chefs d'accu
sation contre Khodorkovski sont
totalement extravagants et que les
de l'exécution.
L'affaire décrédibilise-t-elle le pré-
sident Medvedev ?
Medvedev est dans une position in
confortable puisqu'il neparticipe
pas à cette vindicte. Depuis son in
vestiture. il a écarté toutes les ques-
Cela pose la question de la pour
suite du tandem Poutine Medvedev
dans une année préparatoire aux
élections législatives cl présiden-
tielle. Il n'est pas sûr que ce tandem
puisse être reconduit pour six ans
en 2012.
Khodorkovski a-t-il encore les
moyens de lutter?
Il y a d'abord les aspects financiers.
Il n'est plus un oligarque. La dé-
fense
cher.
des deux h< >mmcs a c< n'itc t rcs
Les moyens s'épuisent. Sur le
à
la discrétion, cela n'aurait pas
tions sur Khodorkovski. Les gou
vernements ont fait pression sur
plan physique et moral, Khodorko
vski s'est montré très courageux.Il
était poiti par ce nouveau procès.
suffi. Parce que le légime poutinien
la suite va être dure.
Le suivi des
deux
accusés n'avaient aucune
possibilité de détourner des mil-
liards
de dollarsde pétrole, a savoir
l'entière production de loukos pen-
mais pense que Medve-
dev pouvait sortir de son
rôle de faible lieutenantpour deve-
nir le chef cki pouvoir executif. Ce
procès n'a pas cette fonction. Il a
pour but de s'assurer que Kho
dorkovski reste enfermé dans un
camp pénitentiaire, loin de Mos
cou. Audépart, en 2003, il s'agis-
sait d'un conflit entre deux hom
mes, Khodorkovski et Poutine, sur
la manière dont devait être gouver
née la Russie à l'époque où la
manne pctn )lière devenait sa prin-
cipale richesse. Cette manne allait
a
tellement investi dans la punition
dant
plusieurs années.
devenir la fonction clé de la conso
Est-ce
donc une manifestation de la
lidalion du régime de Pouline.
de cet homme qu'il ne peut pas ac
ccptcr l'idée qu'il a purgé Sa peine
et qu'il est temps de tourner la
page. Le régime en a fait la victime
de sa démonstration du j>ouvoir jx>-
hii. Son autorité est encore affai
blie. Alors qu'on s'attendait à ce
qu'il s'affirme dans le domaine du
droit, une nouvelle condamnation
sera le signe que le Président n'est
pas mailrc du dossier judiciaire.
procédures, à la Cour européenne
des droits de l'homme, est très im-
portant pour les accusés. Il n'y
aurait rien de pire pour eux que
l'indifférence des pays occidentaux.
Recueilli par H.D.-P.