Vous êtes sur la page 1sur 1
N° 56 du 16 mai 2012 PREMIÈRES MESURES DEMANDÉES PAR LE SGEN-CFDT POUR ENGAGER LE

N° 56 du 16 mai 2012

N° 56 du 16 mai 2012 PREMIÈRES MESURES DEMANDÉES PAR LE SGEN-CFDT POUR ENGAGER LE CHANGEMENT

PREMIÈRES MESURES DEMANDÉES PAR LE SGEN-CFDT POUR ENGAGER LE CHANGEMENT DANS L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Sans attendre les Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche, qui seront prochainement annoncées par le nouveau gouvernement, ou la préparation du budget 2013, le Sgen-CFDT demande au gouvernement une série de mesures en vue d'engager le changement dans l'enseignement supérieur de façon visible par tous.

1. Pour les élèves et les étudiants

- une nouvelle rédaction du projet de cahier des charges sur la formation des enseignants et la mise en place à la rentrée d'une formation des nouveaux enseignants

- une nouvelle rédaction des projets de référentiels sur la licence qui devaient passer au CNESER de juin

- l'abrogation de la circulaire Guéant du 31 mai 2011 sur l'emploi des diplômés étrangers, et, en

conservant provisoirement l'instruction du 12 janvier 2012 (sauf l'introduction), la mise en chantier

d'une loi sur l'accueil et l'emploi des étudiants internationaux

2. Mesures à caractère budgétaire et financier

- la consolidation de la garantie de l'emploi des personnels, et la préparation du financement de

l'application de la loi du 12 mars 2012 relative à l'accès à l'emploi titulaire et à l'amélioration des conditions d'emploi des agents contractuels

- dans le cadre du collectif budgétaire annoncé par le gouvernement, le versement d'au moins 35

millions pour abonder la masse salariale des établissements d'enseignement supérieur. Parallèlement la mise en route de la modification du décret financier de 2008 sur les universités et l'établissement d'un mécanisme d'actualisation de cette masse salariale

- pour les 1000 postes annoncés pour le Supérieur au titre de la réussite en licence, leur affectation aux établissements sous-encadrés, ces postes devant comprendre à la fois des enseignants- chercheurs et des personnels BIATSS, personnels dont le déficit en France est criant

- des décisions pour accélérer l'arrivée des crédits du Plan Campus

- des décisions sur les 7 milliards du Grand Emprunt qui restent à engager (le nouveau président de la République ayant indiqué dans sa campagne que les engagements de l'État sur le Grand Emprunt seraient tenus)

3. Pour les enseignants-chercheurs et les enseignants

- la préparation de vraies négociations sur les personnels PRAG et PRCE dans le Supérieur (en

liaison avec leurs collègues du postbac), une nouvelle voie de promotion interne comme professeurs des maîtres de conférences en Droit-Sciences Eco-Gestion-Science Politique

- la remise à plat de la question de la criminologie

4. Pour améliorer le fonctionnement démocratique de l'enseignement supérieur

- un engagement des nouveaux responsables chargés de l'enseignement supérieur et du commissariat général à l'investissement pour que la procédure des Idex apporte désormais toutes les garanties en matière de démocratie et d'implication des personnels

- un autre fonctionnement du CNESER, à l'écoute des représentants des étudiants, des personnels et des personnalités extérieures.

Contact presse : Edith Meaume, attachée de presse : 01 56 41 51 02 atdepresse@sgen.cfdt.fr