Vous êtes sur la page 1sur 70

La ZAC Paris Rive Gauche

et le Développement Durable
IUP génie de l’environnement - Projets industriels & Cas d’études 07-08

Bibliothèque nationale de France


Université Paris 7 - Tolbiac

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 1


IUP génie de l’environnement
Master Génie de l’Environnement & Industrie
Projets industriels & Cas d ’étude 2007- 08

Analyse environnementale de la BnF et de Paris Diderot


dans le cadre du
Développement Durable

 1 cas d’étude de M2 GEI (oct.-déc.)


 6 projets industriels de M1 GEI (nov.-jan.)

 Volume de travail : étude + exposé + rapport


 une étude en binôme : 120 h (15 jours)
 7 x 120 x 2 = 940 h x 2 = 1880 h (étudiants master)
 + Encadrement BnF et P7
 Total : environ 2000 h

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 2


Les travaux 2007- 08

 1. Pré-diagnostic environnemental de l’université Paris Diderot,


site Paris Rive Gauche (PRG).

 2. Mise en place du tri sélectif du papier de l’université Paris


Diderot (PRG).

 3. Mise en place du tri du carton à la BnF sur le site de Tolbiac.

 4. Plan de déplacement de la BnF.

 5. Audit énergie de l’université Paris Diderot (PRG).

 6. Energies renouvelables à la BnF.

 7. Audit eau et tours aéroréfrigérantes de la BnF.


J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 3
Master Pro STEP Tuteur : M. Jean-Pierre FRANGI
Génie de l’Environnement & Industrie (GEI)
IUP Génie de l’Environnement – Université Paris Diderot
(2007-2008)
M1 : UE 39U4GE53

PRE-DIAGNOSTIC
ENVIRONNEMENTAL DU SITE
DES GRANDS MOULINS - PRG

LEGRAND Nina
PERREE Anne-Sophie
PRESENTATION DU PROJET
 Objectifs : réaliser un état des lieux des Grands Moulins en
matière de développement durable
 Evaluer l’impact écologique et social de l’université
 Instaurer une politique de développement durable
 Valoriser Paris 7 d’un point de vue environnemental

 Cadre :
 Bâtiments administratifs des Grands Moulins
 En activité depuis avril-mai 2007

 Outil principal : Campus Responsables


 L’initiative
 Les outils de diagnostics par enjeux
J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 5
PRESENTATION DU TRAVAIL
 Déchets

Objectifs Etat des lieux Nos propositions

 Tri sélectif  Gestion non séparée  Sensibiliser les


des déchets usagers (impression
 Politique de lutte recto-verso, utilisation
contre le gaspillage  Nombre suffisant de des brouillons, etc.)
(emballage…) poubelles sur le site
 Encourager l’achat
 Étude préliminaire de produits
pour la mise en place recyclables
du tri
 S’atteler au
problème des locaux
de stockage pour le tri
J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 6
PRESENTATION DU TRAVAIL
 Achats responsables

Objectifs Etat des lieux Nos propositions

 Achats de produits  Pas de politique  Passeport des éco-


d’écolabels officiels, formalisée pour des produits (ADEME)
achats responsables
 A défaut, acheter  Encourager le
des produits intégrant  Prise en compte rassemblement avec
un maximum de actuelle d’un seul d’autres
critères écologiques critère : reboisement établissements

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 7


PRESENTATION DU TRAVAIL
 Politique en matière de développement durable
Objectif Etat des lieux Nos propositions
 Instaurer une  Aucun engagement  Définir une politique
politique claire en de l’établissement  Exprimer les
matière de dans des objectifs de Paris 7
développement programmes  Définir les
durable moyens pour y
 Équipements pour répondre
les handicapés  Rédiger un bilan
annuel
 Volonté d’une parité

 Observatoires

 Actions
d’association
J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 8
PRESENTATION DU TRAVAIL
 Énergie
Objectifs Etat des lieux Nos propositions
 Réduire la  Surchauffage  Opter pour des
consommation produits peu
d’électricité  Ampoules consommateurs
fluocompactes
 Encourager la  Système de
consommation  Dispositifs reporting
d’énergie verte d’éclairage
automatique  Étudier la possibilité
de mettre en place
 Réseau d’eau des panneaux solaires
surchauffé (CPCU)

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 9


PRESENTATION DU TRAVAIL
 Eau

Objectif Etat des lieux Nos propositions


 Réduire la  Forte consommation  Audit eau
consommation d’eau d’eau pour les
chasses d’eau  Récupérateurs
d’eau de pluie pour les
 Robinets économes espaces verts
dans les sanitaires

 Suivi régulier des


installations pour
détecter d’éventuels
problèmes sur les
canalisations
J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 10
PRESENTATION DU TRAVAIL
 Sensibilisation

Objectif Etat des lieux Nos propositions


 Intégrer tous les  Rien de mis en  Mettre en place un
acteurs de l’université place programme de
au projet sensibilisation sur les
bonnes pratiques
(déchets, eau,
énergie)

 Soutenir l’action des


associations
universitaires

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 11


PRESENTATION DU TRAVAIL
 Recherche et formation

Objectif Etat des lieux Nos propositions

 Mettre en valeur les  Existence de  Mettre en évidence


formations relatives au formations dans les attentes des
développement l’environnement étudiants
durable
 Pas de pôle de  Mettre à la
recherche sur le disposition des
développement étudiants des UE
durable libres sur le thème
développement
durable

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 12


PRESENTATION DU TRAVAIL
 Bâtiments durables

Objectif Etat des lieux Nos propositions

 Bâtiments  Aucune prise en  suivre l’exploitation


respectueux de compte de des bâtiments
l’environnement l’environnement lors (suivi des
de la rénovation consommations,
évaluation de la
production de
déchets)

 Rechercher une
certification HQE pour
les futurs bâtiments
J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 13
PERSPECTIVES DU PROJET

 Constituer un groupe de travail qui va être charger d’étudier


notre bilan et nos propositions

 Présenter les propositions aux différents services concernés

 Étendre le pré-diagnostic aux autres bâtiments du site

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 14


 Constat : pas de cycle annuel
→ approche uniquement qualitative

 Bilan :
 Peu de choses de mises en place
 Forte volonté des différents acteurs
 Des solutions existent

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 15


Master Pro STEP
Génie de l’Environnement & Industrie (GEI)
IUP Génie de l’Environnement – Université Paris Diderot
(2007-2008)

Étude de la mise en
place du tri sélectif du
papier - PRG

MARCQ Nicolas,
MEAUME BERTHET Allyriane
Tri sélectif du papier à PRG
 Intérêts de la démarche :

 Présence de bureaux administratifs

 Flux de papier important : 75% des déchets

 Mise en place dans l’ensemble des bâtiments

 Nombreux services présents

 Contacts favorables au projet

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 17


Organisation générale du tri

 Collecte simultanée des deux types de déchets (papier, tout


venant)

 Modifications du CCTP dans le contrat de la société actuelle


de collecte (TREMI)

 Sensibilisation des agents et du personnel de collecte

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 18


Dotation des agents

 Les différents modèles de poubelles :

 La poubelle « Burocity »

 La poubelle « R14000 »

 Coexistence de deux modèles de poubelles

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 19


Quantification des besoins: bilan des prospections
(1/2)

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 20


Bilan des prospections

Nombre de corbeilles
Etage considéré papier estimé Nombre de bacs estimé
RDC 41 5
1er étage 37 3
2eme étage 9 2
3eme étage 40 4
4ème étage 59 3
5ème étage 1 1
6ème étage 42 4
7ème étage 80 2

TOTAL 309 24
J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 21
Planning de mise en place du tri sélectif
N° Description de l’étape Durée de réalisation
1 Aménagement de locaux poubelles adaptés Plusieurs mois
2 Quantification des besoins en poubelles 3 semaines
3 Modification du marché de collecte et 3 semaines
formation des agents à la collecte papier

4 Réalisation de l’appel d’offre concernant les 6 semaines


poubelles

5 Livraison et réception des poubelles 5 semaines


6 Distribution des poubelles et sensibilisation 3 semaines
7 Réajustements et suivi du bon déroulement Action permanente
de la collecte
J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 22
Sensibilisation

 Lors de notre passage dans les bureaux:


 Informations des agents sur le projet

 Réactions très positives

 Prise en compte des remarques des agents (notion de


confidentialité)
 Démarche à faire dans les autres bâtiments

 Campagne de sensibilisation lors de la distribution des poubelles

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 23


Gestion des déchets et
mise en place du tri du
carton à la Bibliothèque
nationale de France

Département des moyens techniques


-Maître de projet industriel : P-A. Boyer A. Laurent
-E. Baboutana L. Le Men
-E. Rieben Tuteur : J-P. Frangi
Introduction
Bibliothèque nationale de France :
- Etablissement public
- 7 implantations
- Différentes actions pour le développement durable

Objectifs du projet industriel :


- Mise en place du tri du carton sur le site François-
Mitterrand
- Amélioration de la gestion des déchets

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 25


Estimation de la quantité de carton

- Enquête sur le terrain


- Densité du carton : 17 kg/m3
→ 4 T/mois de carton

- Minimum de 20% de carton dans le DIB

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 26


Comparaison des hypothèses

Hypothèses Économie

Mise en place d’un


+ 3 800 €
compacteur poste fixe

Mise en place d’une


+ 1 600 €
presse à balles

- manipulation des appareils (compacteur ou presse à balles)


- rachat du carton
J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 27
Conclusions
- Quantité : 4 T/mois de carton
- Compacteur poste fixe ou presse à balles

Perspectives
- Approfondissement de l’étude économique
- Gestion globale des déchets sur les différents sites

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 28


Formulation des hypothèses
Mise en place d’un compacteur

- Réduction du volume
- Mise en place d’un compacteur poste fixe de 20 m3
- Une rotation par mois

Coûts
Dépenses : rotations + enlèvements : 3600 €/an
Recettes : prix de rachat du carton (20 €/T) : 960 €/an
Traitement actuel (carton) : 6400 €/an
- coût actuel du compacteur monobloc : 31 800 €/an
- 20% de carton dans ce compacteur

Économie : 3800 €/an

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 29


Formulation des hypothèses
Mise en place d’une presse à balles
- Augmentation du rachat du carton (40 €/T au lieu de 20 €/T)
- Mise en place d’une presse à balles
- Un enlèvement par mois

Coûts
Dépenses : location + maintenance : 3100 €/an
rotations + enlèvements : 3600 €/an

Recettes : prix de rachat du carton (40 €/T) : 1900 €/an


Traitement actuel (carton) : 6400 €/an
- coût actuel du compacteur monobloc : 31 800 €/an
- 20% de carton dans ce compacteur

Économie : 1600 €/an


J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 30
Réglementation
a - Nomenclature des déchets
→ papier/carton : 15 01 01

b - Producteur de déchets
→ personne physique ou morale à l’origine des déchets

c - Responsabilité
→ élimination des déchets : opérations de collecte, transport, stockage,
tri et traitement

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 31


Master 1ère année - Génie de l’environnement & Industrie

JACQUET Flavien

VIAL Timothée
Plan de déplacement
Bibliothèque nationale de
France

Tuteur de Stage : M. FRANGI, Directeur de l’Institut Universitaire Professionnalisé


Maître de Stage : M. J.-P. Frangi - IUP
AUDEBERT, Univ. Paris
adjoint à la Diderot
Directrice de l’administration et du personnel
32
Un constat positif

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 33


Un constat positif

Durkheim: 250 places


Vincent Auriol: 603 places

6 stations / 117 places


+ 2 avec 33 places
X → 150 places à terme

À l’avenir : Voguéo.....?

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 34


Axes d’amélioration

Vélo :
 augmenter la capacité d’accueil
 aménager le parking vélo (pompe, prise électrique)
 autoriser les contresens cyclables
 enlever les « vélos ventouse »
 mettre à disposition des « vélos de services » achetés
ou loués par la BnF
 distribuer un kit intempéries & sécurité
 proposer des formations « vélo » (amateurs et confirmés)
 sensibiliser (gazette, intranet)
Journée « marquage des vélos gratuit » en cours d’organisation

Information :
 distribuer une fiche « mobilité » pour les nouveaux entrants et les lecteurs

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 35


Axes d’amélioration

Covoiturage :
 lien intranet  forum

 lien vers site « eco-transport »


 places de voiture réservées
Initier une réflexion à plus grande échelle

 D’autres entreprises intéressées ?  site Internet commun


ou groupe de projet commun (composé de responsables qualité, environnement,
bâtiment, services généraux…)

Sujets à aborder : Covoiturage, navettes fluviales, auto partage (ouverture d’une


station à partir de 40 demandes), besoins pour futurs projets d’aménagements,
etc.

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 36


Axes d’amélioration

Transports en commun

 communication
 maintenir les bons résultats
 possibilité de transporter des marchandises
par bateau ou de faire des déplacements intra BnF par ce biais

Flotte véhicule

 intégrer les problèmes environnementaux dans les prochains achats


 optimiser le transport des navettes vers Richelieu
 former les chauffeurs à la conduite douce

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 37


Bilan

 Sur le site de Tolbiac , un certain nombre d’actions peuvent être mises en


place, suivant 3 axes d’amélioration :

♦ Se déplacer autrement : afin d’inciter au report modal ou à l’adoption de


comportements « durables » (Covoiturage, vélo).

♦ Se déplacer mieux : afin de prévenir le risque routier, améliorer les conditions de


transports, diminuer l’impact environnemental (formation conduite douce, acquisition de
véhicules moins polluants).

♦ Se déplacer moins : afin d’agir sur l’organisation du travail pour limiter les
déplacements ( développement des visio conférences, utiliser une navette bi-
compartimentée au lieu de deux navettes simples, transport de déchets par voie fluviale).

Ces actions doivent être accompagnées d’une


importante sensibilisation et d’un suivi régulier.

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 38


Projet industriel 26/02/08

Audit énergétique du bâtiment Grands Moulins


Université Paris Diderot

Tuteur : J-P. Frangi : LED, Équipe Géomatériaux et Environnement /


IPGP

Réalisé par Eline BOULANGER et Lucie DANQUECHIN


Objectif de l’étude

 Audit Energie sur les Grands Moulins


- Détermination des sources de consommation d’énergie
- Contrôle et réduction de ces consommations en énergie

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 40


État des lieux (1/3)

- énergies utilisées
- usage de l’énergie
Objectifs - type d’installation
- gestion de l’énergie

- visite du site
- étude de documents
Démarches - renseignements auprès des services

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 41


État des lieux (2/3)
 Résultats

énergie usage installations

éclairage public fluorescents, fluocompactes


éclairage individuel halogènes, incandescents

climatisation Ventilo convecteurs (serveur)


Électricité
ballons électriques 50L (sanitaires)
(EDF) ECS robinet bouton poussoir

équipements majorité des ordinateurs : label Energy Star


électriques

réseau eau chaude CPCU


chauffage T ambiante>19°C
Chaleur tuyaux non isolés
(CPCU)
murs extérieurs non isolés
isolation thermique double vitrage
J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 42
État des lieux (3/3)

 Résultats

énergie usage gestion

réglage automatique gestes


éclairage public quotidiens
Électricité
(EDF) équipements électriques gestes quotidiens

réglage automatique
Chaleur maintenance
chauffage
(CPCU) gestes quotidiens

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 43


Analyse des données (1/4)

- Identifier les « points négatifs »


Objectif
- exploitation des données
- étude de documents : factures, relevés, rapports
Démarches mensuels…

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 44


Analyse des données (2/4)

 Résultats Consommation et coût en énergie


(2007)
• Consommation en énergie : ~ 3 000
MWh
Électricité : 54% Chaleur : 46%

• Coût en énergie : ~ 180 000 € TTC


Électricité : 51% Chaleur : 49%

 100 kWh/m²/an
J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 45
Analyse des données (3/4)
 Résultats Électricité
Eclairage public à économie d’énergie
Réglage automatique correct
Dimensionnement ballons électriques correct

Pas de compteurs divisionnaires


Eclairage individuel non économique en énergie
Sensibiliser le personnel : extinction éclairage, appareils
électriques

pointe

! creus Consommation
e pleine électrique - 2007

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 46


Analyse des données (4/4)
 Résultats Chaleur

CPCU : chaleur issue de l’incinération des déchets


Réglage automatique correct
T ambiante correcte
Radiateurs réglables

Suivi détaillé de la consommation/bâtiment


Pas d’isolation des murs extérieurs et des tuyaux d’eau
Sensibiliser le personnel : extinction chauffage quand fenêtre ouverte

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 47


Préconisations (1/2)

- Supprimer / réduire les « points négatifs »


Objectif

- analyse des points négatifs


Démarches - étude de documents

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 48


Préconisations (2/2)
 Préconisations faciles à mettre en place, à moindre coût :
- Suivi détaillé de la consommation en chauffage par bâtiment
- Mesure de luminosité
- Questionnaire de sensibilisation au personnel

 Préconisations qui nécessitent une étude des besoins du personnel :


- Achat lampes individuelles économes en énergie

 Préconisations qui nécessitent une étude de rentabilité, coût plus


important :
- Isolement des murs extérieurs
- Isolement des tuyaux d’eau
- Mettre en place des compteurs divisionnaires

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 49


Critique des résultats

Problèmes
rencontrés
- 2007 : année de fonctionnement non
« normal »
- Manque de temps et de données
- Bâtiment vaste à auditer
Ce qui reste à
faire...
- Répartition de la consommation en électricité par
usage
- Déterminer la rentabilité des préconisations et
les mettre en place
J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 50
Projet industriel
Énergies renouvelables à la
Bibliothèque nationale de France

Geoffrey QUINTAS NEVES et Jonas CHARBONNIER

Tuteur de Projet M. Jean-Pierre FRANGI Maître de projet M. Michel VIAL


Directeur de l’IUP Génie de l’Environnement Responsable énergies et fluides
Université Paris-Diderot Bibliothèque nationale de France
I. Le solaire photovoltaïque

 Contrat de revente à EDF: sur 20 ans à 0.30€ ou 0.55€ du


kWh.

 Le Gisement : 770 kWh/an/m²

 Contraintes : orientation, inclinaison, obstacles, effets de


masque, rendement du capteur.

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 52


Façades solaires
 Coût au m² : 700€  Coût au m² : 700€
 Production : 38.5 kWh/an/m²
 R.I : 36 ans ( 0.30€ le kWh)
 Production : 42 kWh/an/m²
 R.I : 33 ans (0.30€ le kWh)
 R.I : 18 ans (0.55€ le kWh)

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 53


En toiture

 Bussy  Coût au m² : 700€


 Production : 100 kWh/an/m²  6000 m²
 R.I : 23 ans
 600 000 kWh/an
(avec revente à 0.30€ le kWh)  180 000 €/an

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 54


II. L’éolien

 Contrat de revente à EDF:


Sur 15 ans à 0.082€ du kWh.
 Étude du gisement :
Station météo sur le toit de la T2 et
sur celui du site de Bussy Saint Georges
⇒ la distribution des vents

⇒ la répartition des vitesses de vent

⇒ la caractéristique vitesse – durée

 Caractéristique des sites :


FM : 4 tours de 80m en zone urbaine
Bussy : bâtiment de 14m en périurbain

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 55


 Analyse des données :

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 56


 Caractéristique des éoliennes :
FM : éoliennes à axe vertical
Bussy : éolienne à axe horizontal et/ou éolienne à axe vertical

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 57


Conclusion
 Solaire photovoltaïque intéressant surtout à Bussy, mais
possibilités également à FM

 Éolien : données erronées : impossible de conclure, mais


potentiel a priori à Bussy
Étude à poursuivre avec un nouvel anémomètre

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 58


PROJET INDUSTRIEL
Audit eau et tours aéroréfrigérantes à la BnF

Etude réalisée par Eric Müller et Marine Salaün

Tuteur BnF : Bruno Bonandrini – chef du service climatisation


Tuteur IUP : Jean-Pierre Frangi

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 2007/2008


59
Objectif

Réaliser des économies sur l’eau

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 60


Utilisation de l’eau adoucie

Production d’eau adoucie : 57 000 m3

7 000 m3 50 000 m3

Humidification Tours aéroréfrigérantes


de la BnF

1/3 : 15 000 m3 2/3 : 35 000 m3

Purges Évaporation

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 61


1) Remplacement des adoucisseurs
Situation actuelle

 Trois adoucisseurs CILLIT type Reflex C460-22

 Adoucissement de l’eau de ville par résines échangeuses d’ions

Étude technico-économique
Deux possibilités :

• Remplacement par de nouveaux adoucisseurs

• Remplacement par des osmoseurs inverses

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 62


1) Remplacement des adoucisseurs

Prix de revient annuel sur 12 ans (exploitation + achats)


 Adoucisseurs: 148 200 €
 Osmose inverse : 154 300 € (hors énergie)

Bilan adoucisseurs
 Adoucisseurs : système le plus rentable
 Osmose inverse non avantageuse
 Hypothèse : remplacer les tours aéroréfrigérantes
 dry-coolers

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 63


2) FILETS A BROUILLARD

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 64


a- Vous avez dit filet à brouillard ?

 Installés en zones arides ou reculées (Chili, Pérou)


 4 l/j/m2 < Rendement < 50 l/j/m2
 Fabrication : BOUILLON S.A.

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 65


b- Mise en place des filets

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 66


Installation des toiles dans la tour
aéroréfrigérante

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 67


Dispositif de récupération de l’eau

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 68


Bilan filets à brouillard

 Premiers résultats en deçà de nos attentes

 Expérience à prolonger (inclinaisons à changer, conditions climatiques)

L’avenir…

…récupération des eaux pluviales


J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 69
Merci de votre attention !

J.-P. Frangi - IUP Univ. Paris Diderot 70

Vous aimerez peut-être aussi