Vous êtes sur la page 1sur 4

CONTRAT DE PARTENARIAT

ENTRE LES SOUSSIGNES

Association « LES ENFANTS DE NOPOKO »


91 rue des Moines
75 017 Paris
France
APE : 853K
SIREN : 494 388 572
SIRET : 494 388 572 00013
Représentée par Vincent DALONNEAU

ET

ETABLISSEMENT OUEDRAOGO Samuel et frères


B.P. 158 Kongoussi
Province du Bam
Burkina Faso
Représenté par OUEDRAOGO Samuel

IL A ETE CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT

ARTICLE 1 - OBJET DU CONTRAT

Ce contrat a pour but de conclure des clauses de fonctionnalité et d’organisation du programme de


parrainage menées par l’association « LES ENFANTS DE NOPOKO » en partenariat avec
l’association « CHRIST EST LA REPONSE III ». Ceci afin d’établir certaines règles développées
par cette présente, et ainsi s’engager dans la réussite de ce programme.

ARTICLE 2 – DUREE DU CONTRAT

Ce présent contrat s’appliquera à toutes clauses de ce projet, sur une durée indéterminée. La
décision de la rupture du contrat sera fait en accord en commun. Les différentes clauses d’une
éventuelle résiliation sont définies dans l’article 5.

ARTICLE 3 – NOS OBLIGATIONS

3-1 D’après les objets de nos statuts qui sont :

- De venir en aide au centre NOPOKO DES ENFANTS, situé à Kongoussi au Burkina Faso :
 Apports réguliers de médicaments et de matériel médical pour le dépôt
pharmaceutique de l’association,
 Apports de livres et manuels scolaires pour la création d’une bibliothèque
gratuite,
 Apports réguliers de vêtements et fournitures scolaires,
 Mettre en place un programme de parrainage,

1
- De mettre à profit nos acquis et savoirs, afin de développer plusieurs types d’initiatives.

- De promouvoir le projet de culture maraîchère utilisé pour financer le centre NOPOKO DES
ENFANTS.
- De partir une fois par an au Burkina Faso, pour contrôler l’utilisation des différents apports
et organiser diverses activités.

L’association « les Enfants de Nopoko » s’engage à respecter ces objectifs. Et aura une obligation
de moyen pour parvenir à réaliser cela, c’est-à-dire, de mettre tous les moyens en œuvre pour
atteindre le(s) but(s) défini(s).

3-2 Pour y parvenir, les moyens d’action de l’association sont :

- Les publications, les cours, les conférences, les réunions de travail,

- la vente permanente ou occasionnelle de tous produits ou services


entrant dans le cadre de ce projet ou susceptible de contribuer à sa
réalisation,

- L’organisation de manifestations et toute initiative pouvant aider à la


réalisation de l’objet de l’association.

- Développement de micro projets,

- Démarchage auprès des commerçants, particuliers et divers organismes,

3-3 Le but de ce partenariat avec l’ETABLISSEMENT OUEDRAOGO Samuel et frères, représenté


par OUEDRAOGO Samuel, est de facilité l’organisation et la mise en place du programme de
parrainage.

Notre interlocuteur commun sera Joël Sinaré , Directeur-Fondateur de l’association « CHRIST EST
LA REPONSE III ».

3-4 Le principe est de reverser 60% des dons versés par les parrains français, sur le compte de
l’ETABLISSEMENT OUEDRAOGO Samuel et frères gérée par Monsieur OUEDRAOGO
Samuel. Ces échanges se feront uniquement en fonction des besoins et des attentes de chacun, ainsi
qu’en fonction des possibilités de notre association.

Monsieur Sinaré sera informé des sommes versées ainsi que le nom des familles bénéficiaires
concernées par ce programme de parrainage. Les versements se feront mensuellement.

Chaque mois, lors d’une journée, Joël Sinaré se présentera au magasin, accompagné des familles
qui effectueront les achats définis en commun, et selon le montant prévu par famille.

Ces achats sont : alimentaires, matériel scolaires et d’hygiène (détaillé dans les « modalités
d’organisation).

3-5 L’association s’engage également à fournir tous les documents (administratifs, comptables et
justificatifs) demandés par notre contact local de l’association « CHRIST EST LA REPONSE III ».
Elle devra notamment être transparente sur les comptes. Et tiendra ces comptes indépendamment de
l’autre association.

2
Dans un soucis de transparence, l’association « LES ENFANTS DE NOPOKO » se garde le droit
de demander au commerçant, lorsque bon lui semble, tous les documents relatifs à ce programme.

Joël Sinaré aura le rôle de superviser l’organisation et de contrôler le bon fonctionnement du


programme. Et de ce fait aura tous les droits, en accord avec l’association « LES ENFANTS DE
NOPOKO », pour arrêter ou modifier les clauses du contrat.

ARTICLE 4 – LES OBLIGATIONS DU PARTENAIRE LOCAL (commerçant)

4-1 Le partenaire local devra fournir en temps et en heure les informations concrètes et réelles sur le
programme de parrainage

Il devra également fournir tous les éléments et documents utiles demandés soit par l’association
« CHRIST EST LA REPONSE III », soit directement par l’association « LES ENFANTS DE
NOPOKO »
Si les informations ne sont pas données comme convenu, les conséquences qui en incombent seront
à la responsabilité de notre partenaire local – le commerçant.

4-2 Pendant la durée du présent contrat, Monsieur OUEDRAOGO Samuel responsable de


l’ETABLISSEMENT OUEDRAOGO Samuel et frères s’engage à respecter ces engagements, ces
décisions ainsi que d’avoir une obligation de résultat quant aux décisions prises en commun.

4-3 Ce partenaire s’engage également à être transparente sur ces comptes et documents comptables.
Ainsi que de justifier les dépenses de tous les versements effectués par l’association « Les Enfants
de Nopoko ».

Si les informations ne sont pas données comme convenu, les conséquences qui en incombent seront
à la responsabilité de notre partenaire local – le commerçant.

4-5 Les informations communiqués devront être précises et cohérentes.

4-6 Les fonds versés devront être utilisés uniquement pour ce qui a été décidés. En aucun cas, il ne
pourra utiliser cette somme pour toutes autres dépenses que ce soit.
Le commerçant s’engage à laisser libre accès à Joël Sinaré ainsi qu’aux familles une fois par mois,
pour effectuer les achats définis en commun et selon les montants versés par l’association « LES
ENFANTS DE NOPOKO ».

Ces achats sont : alimentaires, matériel scolaires et d’hygiène (détaillé dans les « modalités
d’organisation).

4-7 Des poursuites pourront être menées par l’association « LES ENFANTS DE NOPOKO » en cas
de détournement, de non libre accès ou autres délits pouvant nuire au bon fonctionnement du
programme de parrainage.

3
ARTICLE 5 – RESILIATION DU CONTRAT

Le présent contrat sera résiliable de plein droit par les deux parties en cas d’inexécution ou de
violation de l’une de ces obligations ou interdictions, telles que définies notamment à l’article 3 et
4.

Cette faculté ne pourra prendre effet qu’après avoir fournit les motifs de cette résiliation, dans un
délai correct – pour ne pas entraver le bon fonctionnement de chaque partie – ainsi que de manière
claire et officielle (par courrier).

De plus, en cas de non-respect des clauses définies ainsi que le manquement à ces obligations (libre
accès des familles, achats en fonction du montant, respect des achats) et/ou détournement des fonds,
le commerçant risque de voir ce partenariat s’éteindre. Il risque également des poursuites judiciaires
importantes qui pourront mettre en péril son commerce et ces activités.

Fait à Kongoussi, le 24 Août 2007,


En 3 exemplaires.