Vous êtes sur la page 1sur 11

THEATRE DES SABLONS

PRESENTATION DE SAISON
2007/2008

6 RUE DES SABLONS  ­  77300 FONTAINEBLEAU
TEL : 01 64 22 97 39
contact@theatredessablons.fr
www.theatredessablons.fr
Titre : “LETTRES A...”   ­  Création
Compagnie : La Piccola Compagnie
avec la Fondation Nationale de Gérontologie.
Mise en scène de Benoit RICHTER
Avec Noëmi Waysfeld et Marc Sollogoub
Thierry Machuel au piano
en alternance avec Thierry Bretonnet à l’accordéon.
Le   spectacle  :    L’Opération   “Lettres   à...”   est   un   projet   initié   en   2001   par   la 
Fondation Nationale de Gérontologie pour les personnes vivant en établissement, 
leur proposant d’écrire une lettre sur un sujet qui leur tient à cœur. Devant la qualité 
des lettres reçues, le projet a été étendu à un plus grand nombre de personnes 
âgées. C’est un moyen de rompre l’isolement et de maintenir le lien à la société. Le 
spectacle est l’occasion d’une rencontre entre vieux auteurs et jeunes comédiens. 
Un pont entre deux âges. Des jeunes comédiens qui souhaitent prêter leur voix, leur 
corps, leur jeu  à ses émotions, coup de gueule, tristesse, nostalgie, rires ou utopie 
d’une autre génération.
Un spectacle en musique aussi, pour accompagner, vibrer, évoquer, changer de lieu 
ou de temps.
Un grand voyage, en paroles et musiques, pour un émouvant partage à travers les 
époques et les générations ­ d’un passé de larmes et joies mêlées à un avenir à 
construire tous ensemble.

Titre : “HANNA K”
Interprété par Marianne EPIN

Le spectacle :  “...Quand Mme K. meurt, sa jeune voisine découvre chez la vieille 
polonaise l’existence de carnets magiques qui font revivre la jeune femme au jour le 
jour   dans   le   ghetto   de   Varsovie,   de   février   1941   à   septembre   1942.   Alors   jeune 
comédienne   au   conservatoire,   elle   est   chargée   par   le   célèbre   metteur   en   scène 
Léon Schiller d’animer un conseil de théâtre clandestin, tandis que son fils et son 
mari tentent de résister aux nazis par de la contrebande...
Comment puiser l’énergie pour jouer quand on a à peine de quoi se nourrir... La vie, 
la mort, l’art et l’instinct de survie, c’est de tout cela que parle le très beau texte de 
Renaud   Meyer   “Les   deux   morts   de   Hanna   K.”,   adapté   pour   la   scène   par   Emile 
Herlic.
Dirigée   par   Gérard   Gélas,   la   comédienne   Marianne   Epin   est   tout   simplement 
bouleversante. Frêle et forte  à la fois, elle porte durant une heure trente l’humour et 
le courage de tous ceux, survivants ou non, qui sont passés par là, sans pathos ni 
lourdeur, avec une enfantine vitalité.” (Paris Match)
Titre : “MOTS DE TETE”   ­   Création
de Robert Olen Butler
Compagnie : Les Pas Tentés

Le spectacle :   “Mots de tête”, texte de Robert Olen Butler, auteur américain  est 
un  œuvre  composée  de soixante  textes de  244 mots chacun,  écrits  à partir  des 
postulats suivants:
1­ “après une étude approfondie, et mûre réflexion, il est de mon opinion que la tête 
demeure consciente pendant une minute et demie suite à la décapitation. Dr Dassy 
d’Estaing, 1883
2­ Dans un état de vive émotion, nous parlons à la vitesse de 160 mots par minute” 
Dr Emily Reasonner, 1975.
Les textes choisis, dont la chronologie se déroule entre ­40 000 av. J.C. et 2008, 
retracent donc l’activité de 24 voix féminines après la décapitation.

Titre : “MISOGYNIE A PART”
D’après
Alphonse Allais, Georges Courteline, Pierre Dac, Sacha Guitry, Jules 
Renard

Musique de Jacques Offenbach (Suites pour deux violoncelles)

Spectacle de Noëlle BURR
avec Pierre VIELHESCAZE

Le spectacle :  Une si jolie petite place…
Un banc public pour amoureux de Brassens, un réverbère gai comme un lampion de 
soirs d’été, une table bistrot et ses deux chaises pour un tête à tête à la Peynet… 
tout inspire le calme,  tout… sauf tout à coup ces hurlements, ces insultes, ces bruits 
de vaisselle brisée, cette fenêtre brutalement ouverte, ces chemises, ces pantalons 
jetés sur la jolie petite place, ces livres aussi… ah ces livres… quelle erreur de les 
avoir jetés… on ne se méfie jamais assez de la vengeance des livres…
Un homme sort à son tour de la maison… Il contemple le désastre de ses effets 
éparpillés…  les   regroupe…   et machinalement   il  ouvre   un   livre…   puis   deux,   puis 
trois… et voit là que les livres tiennent leur revanche… Ce que lit l’homme chassé 
de chez lui… ce sont les textes vengeurs de Jules Renard, d’Alphonse Allais, de 
Sacha Guitry, de Georges Courteline,,, de Pierre Dac… les textes brutaux parfois, 
méchants   souvent,   drôles   toujours   qui   parlent   de   la   femme…   avec   misogynie… 
Seule une femme adaptatrice et metteur­en­scène pouvait oser… Offenbach jette 
quelques   coups   de   sa   baguette   magique   sur   le   tout   et   voilà   une   heure   quinze 
joyeusement passée à dire du mal de la meilleure moitié de l’homme…
Titre : “1783, La révolution des Nuages” 
de Timothée de Fombelle
Compagnie : La troupe du Phénix
Mise en scène de Agnès Boury  ­  Avec Nicolas Guillot
Le spectacle  :    Le 4 juin 1783, à Annonay (Ardèche), les frères Montgolfier font 
voler un ballon gonflé à l’air chaud... Le 19 septembre 1783, à la demande de Louis 
XIV, l’expérience est renouvelée devant la Cour réunie à Versailles. Les premiers 
passagers sont un mouton, un coq et un canard. Mais c’est au chimiste François 
Pilâtre   de   Rozier   et   au   marquis   d’Arlandes,   que   revient   l’honneur   et   l’audace 
d’effectuer le premier voyage  humain à bord d’une montgolfière...
Thimothée de Fombelle a écrit, à la demande de Nicolas Guillot, ce joli spectacle, 
très   poétique,   qui   retrace,   sous   forme   d’épopée,   les   premières   ascensions 
humaines. Nicolas Guillot y campe un témoin privilégié des débuts de l’aventure des 
montgolfières : le meilleur ami de Pilâtre de Rozier, Antoine de la Maisonfort.
L’histoire   se   déroule   entre   1783   et   1785.   Antoine   de   la   Maisonfort   raconte   les 
premiers   envols   des   ballons   jusqu’à   la   mort   de   son   ami   lors   d’une   tentative   de 
traversée de la Manche, le 15 juin 1785.
Une aventure humaine, une histoire d’amitié et d’amour où se croisent des gens du 
peuple, des savants fous et des rois.

Titre : “FRAGMENT D’UN DISCOURS AMOUREUX”
de Roland Barthes
Compagnie : le P’tit Bastringue
Mise en scène de  Philippe Beaulande  ­  Avec  Michel Durantin

Le spectacle :  La fête est finie. Le cabaret vient de fermer ses portes. Le patron 
s’est endormi à une table. Il rêve de la femme qu’il aime et qui l’a quittée.
A son réveil, il reprend son travail et se met à nettoyer les restes de la soirée en 
nous livrant ses impressions sur l’amour et le corps de l’autre, indispensable mais 
absent.
De réflexions en anecdotes, il nous fait partager ses joies, ses peines, ses doutes, 
sa tendresse et sa douce folie.
Cet homme, c’est l’Amoureux. Celui que nous désirons être, avons été, sommes ou 
serons tant que l’espoir comme le Phoenix renaîtra de ses cendres.
     Ce texte qui fait référence à des œuvres littéraire ou philosophique  ( Goethe, 
Musil,   Nietzsche,   Sollers,   Sappho,   La   Rochefoucault,   etc…),   s’attache   aussi   aux 
révélations du quotidien.
  
SPECTACLE EN ANGLAIS
Titre : “DERAPAGE NOCTURNE”
De et avec Jonathan Hayes  ­  Compagnie : Orca Théâtre
Mise en scène de Pierre Desmaret

Le spectacle : Jonas Brodie est un saltimbanque un peu cabot, allant de villages 
en villes pour jouer ses histoires. Un accident de parcours arrête brusquement son 
spectacle et sa vie... ou du moins c’est ce qu’il imagine. Son ange gardien l’attend 
pour l’emmener vers le Grand Passage. Cela devient une course contre la montre 
dans   laquelle   Jonas   va   tout   faire   pour   retarder   le   moment   du   non­retour.   Prêt  à 
affronter les pires cauchemars de son enfance, il pourra peut­être enfin ouvrir cette 
porte qui lui pourrit la vie.
Ce parcours “initiatique “ d’ un homme devenu comédien, est un parcours banal. 
Une   autobiographie   d’un   jeune   anglais   dans   les   années   60/70.   L’enfance,   le 
pensionnat, l’école de théâtre, la liberté enfin d’exercer ses choix. 
De   façon   plus   spécifique,   la   nationalité   du   personnage   nous   fait   parcourir   une 
certaine   tradition   d’un   autre   âge   où   “les   enfants   pouvaient   être   vus,   mais   pas 
entendus”. Le tout sur un mode burlesque. Une comédie enlevée sur une musique 
anglo­saxonne des années 60/70.

Titre : “LES FALAISES”  ­  Création
de Stéphane Jaubertie  ­  Compagnie : Hic et Nunc
Mise en scène de Stanislas Grassian
Le spectacle :
Un café, à Noël, des guirlandes qu'on installe sur le sapin en plastique. Sam, héros 
énigmatique de cette histoire, semble vivre dans le présent, dans sa relation à peine 
éclose   avec   Cécilia.   On   le   surprend   dans   un   modeste   café,   en   compagnie   de 
Cécilia, d'Herbert le patron du bar, et de Pascal un ami, en pleins préparatifs de 
Noël. Téléphone. Soudain le passé surgit par le biais de l'appel d'un père mourant. 
Poussé par ses amis, Sam entreprend le voyage pour rejoindre ce père, qu'il a à 
peine connu, au bord de la mer noire. 
Si loin de l'univers terne et étriqué du petit café, s'ouvre alors l'espace onirique des 
falaises, escarpé et désertique, à perte de vue. Au bord du gouffre, giflé par le vent 
marin, la Rencontre avec La Bille, gosse des falaises, Petit Prince post­moderne; 
puis avec le dangereux Ako,  celui qui n'est pas capable, d'une seconde à l'autre, 
d'être entièrement bon et entièrement mauvais. Dans cet univers mythique, hanté 
par les ours et les cachalots, où chacun s'arrange pour vivre de son mieux, on rêve 
surtout d'ailleurs… 

Titre : “L’ENVOLÉ”
de Joëlle Rouland (Editions « l’Ecole des Loisirs »)
Compagnie : La Tribu d’Essence
Mise en scène de Saturnin Barré

Le spectacle :
­ 1 table. ­  5 assiettes : 4 personnages.
­ 1 famille.  Qui vit ensemble. Qui s'entrechoque.
Quotidien... Harmonie... Déséquilibre...
Le fils aîné a quitté le foyer. Il a sans doute finalement choisi de s’«envoler»… de 
son propre chef, vraisemblablement sans informer ni donner de raisons.
Déséquilibre familial…
Le père qui tente d’animer…  alors qu'il prend la parole, maladroitement, donc la 
monopolise, ne sait plus comment s’en sortir… le reproche aux autres. 
La   grand­mère,   qui   voudrait   exister   plus,   qui   s’immisce…   toujours   aux   meilleurs 
moments. 
La mère, qui, au moins, tente le dialogue avec le fils. 
Le second fils, point de chute de toutes les attentes, qui ne leur répond pas. 
La parole qui ne peut faire oublier le silence. Les rites, les regards, et le non­dit, qui, 
eux, parlent.
Une famille qui mange ensemble ses pommes de terre… sans forcément savoir 
pourquoi elle continue à le faire. Un «microcosme» qui s’entrechoque… tiraillé entre 
non­dit et nécessité de parole. Une «société», qui ne porte ici ni nom ni prénoms… 
et qui, à un moment où à un autre, s’apparente à la famille de chacun.

SPECTACLES JEUNE PUBLIC
Titre : “LE MONDE EN BOITES”
De et avec Jonathan Hayes et Catherine Hayes­ Cie : Orca Théâtre
Mise en scène de Pierre Desmaret
Tout public à partir de 4 ans

L’histoire:  Aristide Bruyant, ancien professeur de dessin au chômage, est 
sollicité   par   un   personnage   à   deux   cornes   (vous   l’avez   reconnu?)   afin   de 
ranger ce monde dans lequel tout est trop hétéroclite. “A chaque chose son 
tiroir, sinon, c’est le bazar”. Voilà donc notre pauvre professeur contraint de 
ranger le monde dans des boîtes, hommes, arbres, maisons, tout doit pouvoir 
se ranger... jusqu’au jour où il rencontre Lili, petite fille aux cheveux verts qui 
ne rentre dans aucun tiroir...
Spectacle en hommage aux personnages de Chaplin, tendres et burlesques.

Titre : “PUZZLE”  ­  Création
De Guillaume Barbot  ­  Avec Thomas Favre
Compagnie : Coup de poker

Et si on vous plongeait dans la mémoire du monde ?
Et si vous vous réveilliez au beau milieu de vos souvenirs d’enfance, de ceux de 
votre famille, de vos amis ? 
Enfermez dans ce monde étrange, un jeune homme sans nom doit le jour de ses 20 
ans réapprendre à se souvenir… à piocher dans toutes ces boules de papier qui 
matérialisent sur scène des instants de vie…
Recomposer le puzzle d’une existence, faire face à ce qu’il avait déformer, oublier, 
fantasmer. 
Le goût de la pluie, ses premiers pas, son amour de lycée, ses peurs d’enfants…
Et redécouvrir son propre passé grâce aux souvenirs de son entourage mais aussi 
des enfants du monde entier ; voyage culturel et initiatique. 
Seul en scène, le personnage ne pourra sortir de cette bulle d’imaginaire sans y 
comprendre   la   raison   de   sa   présence,   ce   souvenir   d’enfance   auquel   il   voulait 
échapper plus que tout… 
Mime, musique, conte, humour, bande son, photos, poésie… des formes théâtrales 
multiples qui se mêlent pour créer 1h de spectacle tout public…

Titre : “DES PETITS PAS SUR LE CHEMIN”
De et avec Daniel Violette et Isabelle Bord­ Cie : Taïko
Tout public à partir de 3 ans

L’histoire : 
Petit à petit, pas à pas, l’enfant qui vient de naître fait ses premiers pas et part 
à   la   découverte   de   son   univers,   une   grande   maison   peuplée   d’étranges 
personnages...
Petit à petit, pas à pas, l’enfant apprend. Il apprend que les émotions, même 
si des fois ça fait mal, on en a besoin pour vivre et pour grandir. Il apprend 
comment   les   accepter,   et   comment   les   dominer   pour   ne   pas   se   laisser 
dévorer.
Alors, avec pour tout bagage un peu de chagrin, de colère et de peur, mais 
beaucoup   d’amour   et   de   tendresse,   l’enfant   s’en   va   continuer   sa   route,   à 
petits pas sur le chemin...

Titre : “A NOUS D’ŒUFS”  ­  Création
De Stéphanie Tesson
Compagnie : Phénomène et Cie

A nous d’œufs est l’histoire de deux destins contraires.
La jeune Œuforie brûle de devenir Poulette pour mener à bien la carrière de 
chanteuse qu’elle s’est promise.
O, œuf errant, en quête d’un nid accueillant n’a pour ambition que de profiter 
de la chaleur d’un poulailler, refusant absolument d’éclore.
Les chemins d’Œuforie et de O s’étant croisés, ils échangent leurs identités.
Œuforie sort de sa coquille avant terme et part à la ville chercher le succès en 
misant tout sur sa voix. Mais, trop précoce, elle est victime de sa précipitation 
et doit subir les pires humiliations du monde du spectacle, avant de revenir au 
poulailler la queue basse.
Pendant ce temps, O a prospéré auprès des parents d’Œuforie, qui n’ont pas 
eu de mal à le prendre pour leur propre enfant, tant rien n’est plus semblable 
à un œuf qu’un autre... Et quand Œuforie revient, et qu’O se trouve contraint 
de lui rendre sa place, il s’insurge et lui répond violemment qu’il est déterminé 
à jouer son rôle d’œuf jusqu’à la fin des temps.

MUSIQUE(S)
TRIO JAZZ  ­  ISOTOPE
Isotope est un trio à géométrie variable, qui s'enrichit d'invités au gré des envies et 
des projets..
Leur musique est un mélange de jazz et de groove (hip­hop, drum and bass etc...)
Composition   s   originales,   standards   réarrangés   et   thèmes   de   Thelonius   Monk 
"dérangés" se cotoient pour former un programme se situant dans la mouvance du 
jazz actuel.
Le   concept   est   différent   du   trio   de   jazz   habituel:   il   ne   s'agit   pas   d'un   pianiste 
accompagné par une rythmique, mais de trois musiciens solistes qui se répondent et 
laissent une part prépondérente à l'improvisation et à l'interaction."Tout peut arriver"
Claire Morisseau: Piano/clavier  ­  Eric Jacot: Contrebasse 
Thibault Perriard: Batterie

MUSIQUE DU MONDE  ­  Miloud
Auteur, compositeur, chanteur et instrumentiste, Miloud se produit dans sa jeunesse 
sur   les   scènes   oranaises   et   algériennes.   En   France,   il   participe   à   de   nombreux 
festivals de musique du monde, est linvité de Jacques Higelin au Cirque d’hiver, sort 
un   premier   album   “Afriquia”   en   1999   (Al   Sur).   Puisant   dans   un   héritage   riche   et 
profond   (répertoire   arabo­andaloux,   saharien,   chants   populaires   ou   mystiques),   il 
reconstruit un univers vibrant, singulier, où les sentiments les plus rares trouvent à 
s’exprimer. Homme de spectacle, il nous donne à écouter et à voir, avec ferveur et 
talent.

JAZZ MANOUCHE  ­  Gadjo
Gadjo   est   une   formation   originaire   de   Fontainebleau   et  ses   environs.   Composée 
d’amoureux   de   la   musique   de   Django.   Gadjo   en   reprend   avec   talent   quelques 
succès   mais   aussi   y   apporte   sa   touche   personnelle   avec   le   violon   fougueux   de 
Pierre Marie Braye Weppe et la voix jazzy de Jean­Roger Bousquet.
Un swing élégant et original caractérise Gadjo qui ravira les amateurs du célèbre 
guitariste des bords de seine.
Avec :   Pierre­Marie   Braye­Weppe   (Violon)   Yann   Tirel   (guitare   rhytmique)     ­   Luc 
Gombert (Contrebasse) ­ Jean­roger Bousquet (guitare solo / chant)

CHANSON  ­  Les Dents de Chameau
“...  un   public   heureux   d'être   là   pour   entendre   des   chansons   à   texte 
interprétées par un trio généreux, authentique et complice. Dès les premiers mots, 
dès   les   premières   notes,   Hélène   Bénard   (voix,   flûte,   clarinette,   percussions), 
Stéphane   Simon   (basse)   et  Jacques  Legrand   (voix   et  guitare)   nous   ont   installés 
dans leur univers coloré et chaleureux. Empreintes de douceur, de tendresse, de 
mélancolie, mais aussi chargées à certains instants d'une juste et fine dérision, les 
chansons à l'image de leurs interprètes, ont su toucher le coeur des spectateurs... 
... Bref, un spectacle sonore inédit et inventif qu'il ne fallait pas rater !"

CHANSON  ­  Melting Notes
Du XVème au XXIème siècle, du Vénézuéla à Madagascar, du chant profane au 
chant religieux, des Beatles à Nougaro, de Camille Saint­Saëns à Boby Lapointe...
Chants d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui, un répertoire qui se veut résolument 
très éclectique.

CHANSON  ­  Les Invités
Rock Manouche acoustique
Guitare, violoncelle, cajon, contrebasse, clarinette et tuba soutiennent leur ambiance 
poétiquement engagée.
A   moins   de   20   ans   ils   sortent   leur   premier   album   “Les   invités”,   accompagné  de 
poèmes d’Arlette Fevrier­Muzard, leur marraine.
“Les   invités”   sauront   vous   entraîner   dans   leur   univers   alliant   Poésie,   Humour   et 
Dérision!