Vous êtes sur la page 1sur 22

Rapport annuel de l’atelier l’Éveil Activités 2011

Rapport annuel de l’atelier l’Éveil Activités 2011

« Un détour par l’Éveil est un retour au merveilleux. La bienveillance de ses animatrices, comme une coulée de miel réparatrice, rayonne d’un soleil matinal sur la face obscure de l’être. Puissiez-vous continuer à toucher l’oseille de la corbeille institutionnelle. »

Témoignage de Jean-Michel, participant

2011 : année de renouveau

En 2011, l’Atelier a continué à remplir sa mission en offrant une

large palette d’ateliers allant de l’art-thérapie à la créativité libre en passant par l’artisanat, le théâtre, le yoga, la méditation ou encore le développement personnel, le tout complémenté par l’organisation de camps et d’expositions. Cette année, l’Atelier

a même eu tellement de succès que, pour certains modules, nous avons dû instaurer des listes d’attente.

De plus, afin de mieux répondre aux besoins spécifiques de certaines personnes fréquentant nos ateliers, nous avons également mis en place un suivi thérapeutique individualisé. Ces séances permettent d’offrir aux personnes concernées un espace privilégié pour déposer un fardeau en abordant certains problèmes parfois trop lourds pour être partagés dans le cadre d’un groupe, ce qui permet ensuite une meilleure intégration au groupe et donc une plus grande efficacité du travail dans le cadre des ateliers.

Cette année a aussi été marquée par le lancement d’une restructuration globale de l’Atelier. Sous l’impulsion du Comité, nous avons rédigé un nouveau statut du personnel, et lancé une réflexion pour améliorer la gestion de l’atelier, redéfinissant tous les postes avec de nouveaux cahiers des charges précis, ce qui va me permettre de déléguer peu à peu certaines de mes responsabilités.

Notre regard est donc maintenant tourné vers 2012. L’Atelier

a une équipe renouvelée par de nouveaux intervenants, une

responsable administrative et une secrétaire, et même le Comité sera renforcé lors de la prochaine Assemblée Générale. Avec d’ores et déjà un nouveau programme, nous avons pour projet durant cette année de renforcer et d’élargir encore l’offre

Laurence Mc Kenzie, responsable de l’Éveil

de l’Atelier par l’acquisition de locaux supplémentaires. Puis, enfin, ce merveilleux site internet qui va être publié tout soudain et qui permettra de mieux partager la vie de l’Atelier et les magnifiques œuvres qui y sont produites !

Je me sens vraiment comblée de voir l’Éveil s’ouvrir à de nouveaux horizons, renforcé par l’enthousiasme d’une nouvelle équipe de jeunes, et de pouvoir peu à peu laisser mes responsabilités en de bonnes mains.

Je suis toujours autant émerveillée lorsque je constate que, malgré les énormes difficultés que rencontrent la plupart des gens qui fréquentent l’Éveil, l’atmosphère y soit aussi chaleureuse, ouverte et cordiale. L’Éveil est un petit nid ressourçant, autant pour les participants que pour les animateurs, et sans aucun doute un lieu de prévention devant la montée ambiante de la violence dans notre société… Avoir la possibilité de partager ce qui nous habite avec le groupe, en particulier par l’expression de notre créativité, aide à gérer les émotions et permet donc de désamorcer de nombreux conflits et d’éviter le passage à l’acte…

Merci à la ville de Lausanne de permettre à ce petit miracle de s’accomplir chaque jour !

3

Introduction

À l’Éveil, le travail initié il y a aujourd’hui plus de quinze ans poursuit son évolution. Ayant à cœur de répondre aux besoins des participants de la manière la plus appropriée, nous avons courant 2011, élaborés divers projets ayant pour objectif l’optimisation de l’infrastructure et la pérennisation de l’institution.

Plusieurs professionnels du domaine social et artistique ont rejoint une équipe motivée, composée de référents impliqués et portés par des valeurs plaçant l’être humain au centre de leurs préoccupations.

Ainsi, les personnes accueillies dans nos ateliers disposaient d’un éventail varié d’ateliers répartis sur la semaine, tels que :

— Trois ateliers de créativité et d’expression créatrice

— Deux ateliers de yoga et un atelier de méditation

— Deux ateliers d’art-thérapie

— Un suivi individuel en art-thérapie

— Un atelier de développement personnel

— Deux ateliers d’artisanat

De plus, en cas de nécessité et sur demande des participants, un entretien individuel peut prendre place de manière périodique avec un référant, pour déposer un fardeau trop lourd ou pour discuter d’une problématique particulière.

Nous constatons de manière générale que les personnes ayant participé aux activités proposées à l’Éveil ont pu y développer une meilleure estime de soi et stabiliser leur équilibre psychique, les épisodes dépressifs devenant plus sporadiques. Elles ont pu entreprendre des démarches visant à une meilleure prise en charge de leurs propres difficultés en développant un sentiment de responsabilité et de valeur personnelle.

Sylvie, art-thérapeute

Sylvie, art-thérapeute Le poids du regard social sur un parcours souvent ressenti comme un échec personnel

Le poids du regard social sur un parcours souvent ressenti comme un échec personnel a diminué grâce à l’apport du groupe qui s’avère être solidaire, empathique et sans jugement. Le sentiment d’obligation à retrouver un statut social est relativisé par le sentiment d’avoir le choix et le temps de réfléchir à un nouvel avenir tout en faisant le deuil des expériences du passé.

Nous espérons pouvoir continuer à travailler dans ce contexte car cela nous paraît essentiel pour la reconstruction d’une frange de société qui avant tout a perdu la motivation au changement. Intermédiaire entre un travail thérapeutique à proprement parler et un lieu ressource, cet espace que nous offrons semble rendre accessible l’élaboration des difficultés de fond grâce à la construction d’une alliance respectueuse et valorisante.

5

L’art-thérapie c’est :

Des mots sur des maux Du collage sur des blocages Des mouvements sur des tremblements De la peinture sur des blessures De la terre sur le mal-être De la couleur pour plus de bonheur

sur des tremblements De la peinture sur des blessures De la terre sur le mal-être De
sur des tremblements De la peinture sur des blessures De la terre sur le mal-être De

Valérie, art-thérapeute

Ateliers d’art-thérapie

Animés par une art-thérapeute, ces ateliers permettent aux participants de s’exprimer librement à travers un médium tel que la peinture, le collage, la terre, le photo–langage, le corps et bien d’autres possibilités encore, afin de pouvoir découvrir toute la richesse de leurs ressources personnelles et d’amener chaque participant dans un processus de transformation ou de guérison.

Le rôle de l’art-thérapeute est d’accompagner ces personnes vers leurs blessures afin de les reconnaître, d’en prendre conscience et de les nommer. Ce cheminement interne, permet d’aller dans et vers le changement pour un mieux-être.

Chaque participant avance dans son processus à son rythme, chemine vers ce qu’il est dans une démarche indépendante qui vise l’autonomie d’être et de l’être.

2011 a été pour moi l’occasion de découvrir l’Éveil ainsi que ses participants lors d’un remplacement de plusieurs mois en qualité d’art-thérapeute. Touchée par la fragilité et par la volonté de s’en sortir de ces personnes, j’ai proposé pour 2012, un atelier d’une journée entière de land-art, un samedi par mois. Cette journée a immédiatement rencontré beaucoup de succès et le nombre d’inscriptions s’accroît au fil du bouche-à- oreille.

7

Laurence, art-thérapeute

Peinture spontanée

L’image parle malgré elle, c’est une porte d’entrée à la compréhension de ce qui se passe en nous. Elle permet d’aller vers les choses qu’on aime, et de se défaire de l’emprise du drame.

Elle peut être fluide, ou s’accrocher à de vieux schémas de peur ; on reconnaît où il y a la vie, et ou il y a l’ennui…

L’atelier de peinture spontanée qui ne se donne pas le nom “d’art-thérapie”, pour ne pas effrayer certains, permet après un moment de retour à soi et d’observation, l’expression du ressenti, du corps et de ses sensations sur de grandes feuilles collées au mur. Tout en restant dans un dialogue très honnête avec soi, sans chercher à faire du beau, cet atelier amène à pouvoir se découvrir sous son propre regard et à le partager avec les autres.

Martine, art-thérapeute

Auteur anonyme

Développement personnel

L’objectif du développement personnel est de donner aux participants des outils leur permettant de mieux vivre ce qu’ils ont à vivre. Ils acquièrent une meilleure compréhension et conscience des schémas de comportements, des émotions et des « croyances » (ce que nous croyons être vrais) qui les gouvernent et de la nécessité de s’en libérer et d’en choisir d’autres, qui permettent de vivre mieux.

En 2011 ceci a été fait à l’aide d’un texte « Les quatre accords toltèques » de Miguel Ruiz, qui a ensuite pu être utilisé par les participants personnellement et a permis d’allier théorie et pratique. Ils y ont découvert une nouvelle façon de penser, de se comporter et d’être qui leur a permis de sortir de la notion de victime pour aller vers plus de responsabilité personnelle.

victime pour aller vers plus de responsabilité personnelle. Le développement personnel, c’est comme des essuie-

Le développement personnel, c’est comme des essuie- glaces, ça n’empêche pas la pluie de tomber, mais ça permet de mieux voir.

personnel, c’est comme des essuie- glaces, ça n’empêche pas la pluie de tomber, mais ça permet

Mena, animatrice en atelier d’expression créative

Mena, animatrice en atelier d’expression créative Atelier d’artisanat Fabrication de papier artisanal et apparitions

Atelier d’artisanat

en atelier d’expression créative Atelier d’artisanat Fabrication de papier artisanal et apparitions transitoires

Fabrication de papier artisanal et apparitions transitoires entre deux feuilles… beauté fugace des transparences… jeu d’encre sur pâte de papier.

Dans le cadre d’un travail de groupe, 2011 a également donné naissance à une robe en papier plié.

À l’atelier d’artisanat, les participants ont eu l’occasion d’expérimenter la création d’objets artisanaux, tant de manière individuelle (papier artisanal) qu’en groupe (fabrication d’une robe en papier).

La création de papier est un événement sensoriel et enrichissant qui procure au participant une certaine valorisation personnelle et du plaisir. Il peut développer sa créativité dans un espace respectueux des rythmes et histoires multiples. Chacun peut aussi reprendre confiance en s’ouvrant à d’autres horizons culturels dans une liberté de mouvement et de parole.

2011 a donné lieu à plusieurs modules de création de papier artisanal durant lesquels certains participants ont fait part de leur enthousiasme à se laisser surprendre par les silhouettes et apparitions transitoires prenant place selon les différentes phases de leur travail.

11

Johan, animateur socioculturel

Peinture libre

Le succès des ateliers de peinture libre ne s’est pas démenti en 2011. Les séances ont été fréquentées régulièrement par une quinzaine de personnes. Ces dernières ont pu découvrir pas à pas le potentiel dont elles disposent et ainsi, faire l’expérience de leur propre valeur.

Lors de ces ateliers, les participants renouent également avec leurs émotions, leurs sensations, leur intuition, gagnant une meilleure connaissance d’eux-mêmes.

En 2011 plusieurs personnes ont pris l’initiative d’organiser une exposition qui a été visitée par de nombreux proches et amis de l’Éveil.

pris l’initiative d’organiser une exposition qui a été visitée par de nombreux proches et amis de

13

Anoula, professeur de yogaLaurence,

art-thérapeute

Yoga et méditation

Le public Bas Seuil connaît souvent des problèmes de santé tels qu’insomnie, douleurs dorsales, sentiment d’oppression dans la poitrine. Les cours de yoga amènent un bien-être immédiat.

Ils permettent aussi aux participants d’apprendre à se gérer de façon simple :

— Exercices renforçant le corps

— Défaire les crispations musculaires et augmenter la détente

— Exercices visant l’apaisement de l’agitation mentale et le ressourcement

— Apprendre à prendre soin de soi

— Dialogue autour de problématiques touchant les participants dans leur santé physique et psychique

— Réflexion et développement personnel

L’atelier de méditation a eu un gros succès pendant l’année 2011 et je ne crois pas qu’il s’agisse d’un phénomène de mode, mais d’un réel besoin intérieur de retrouver un peu de centrage au sein de ces situations extrêmement insécures que vivent nos participants.

Pouvoir trouver un nid pour un moment de relaxation tous ensemble, alors que beaucoup souffrent d’insomnie, pouvoir élever son niveau d’énergie par des pensées positives qui remplacent les pensées obsessionnelles et destructives dont la plupart nourrissent leurs esprits. Cet instant « hors du temps » semble donner accès à un bien-être profond. Il est beau de voir à la fin de la session ces visages tout rafraîchis !

Katia, metteur en scène et stagiaire en art-thérapie

Atelier de théâtre

en scène et stagiaire en art-thérapie Atelier de théâtre En 2011, l’Éveil a proposé un atelier

En 2011, l’Éveil a proposé un atelier intitulé « atelier de jeu théâtral et histoires de vie ». Le module s’est déroulé sur une période définie et cette série de 16 aventures humaines a fait naître des récits, a mis en mouvement les imaginaires et a engendré des rencontres imprévues, souvent fortes, toujours touchantes. Dans l’espace protégé du jeu, où personne n’est jamais jugé, les participants/es ont eu l’occasion de découvrir l’autre, de se découvrir eux-mêmes, et d’explorer des potentialités d’action et de pensée insoupçonnées. Des cadeaux ont ainsi été créés, simplement à partir de ce que nous sommes, pour soi, pour l’autre.

15

Sofia, ex-stagiaire et désormais animatrice en atelier d’expression

créativeBlandine,

participanteGérald,

participant

Témoignage

Dès mes premiers pas au sein de l’Éveil, je tombe sous le charme de ce lieu niché au cœur de Lausanne. CADRE est le maître mot : chaleureux, très accueillant - ce sont mes premières impressions. Après quelques paroles, c’est le cadre dans le sens de la confidentialité, de la bienveillance et du professionnalisme qui s’impose. Je n’ai d’ailleurs pu quitter l’Éveil après mes trois mois de stage.

Après quelques mois passés à l’atelier de l’Éveil et en participant à plusieurs ateliers (expression libre, peinture spontanée et art-thérapie) je peux dire que je me suis “éveillée”. Éveillée parce que ma confiance en moi s’était endormie et qu’au fur et à mesure des rencontres avec les autres participants et les animateurs dans un échange qui s’est présenté sous plusieurs formes j’ai réappris et redécouvert mes possibilités, mes capacités, à mon rythme ! C’est le début d’un long processus mais je sais que je suis sur la bonne voie car JE M’OSE PLUS.

Oui à 63 ans ma vie a pris un nouveau virage grâce à la découverte en janvier 2012 de l’Éveil. En tout premier j’ai rencontré un personnel très compétent et rassurant ce qui m’a permis de retrouver progressivement de la confiance en moi et ceci dans la sérénité avec une grande chaleur humaine. J’apprécie également le partage avec les participants / es de tout milieu et en conclusion, que du bonheur d’être présent aux ateliers suivants : yoga - méditation - art- thérapie - développement personnel - créativité libre et land-art.

Johan et Anoula, animateurs du camp

Le camp

Cette année, nous sommes partis en randonnée autour du Grand Chavelard. Huit personnes y ont participé. Passer ainsi cinq jours à 2000 mètres a été une expérience marquante. L’effort d’abord, pour parvenir jusqu’aux cabanes, défi et victoire pour ceux qui manquaient d’exercice. Loin des quotidiens heurtés, l’image pour tous d’une autre vie, d’un espace de possible tranquillité. Un camp sous le signe du grand air et de la rencontre prolongée et approfondie.

espace de possible tranquillité. Un camp sous le signe du grand air et de la rencontre

17

Nombre de participations aux ateliersGenre

des participantsAge

des participants

Statistiques

janv.

257

févr.

273

>60
>60

17

mars

300

avr.

243

247 243 240 214 214 206 169 140 mai juin juill. août sept. oct. nov.
247
243
240
214
214
206
169
140
mai
juin
juill.
août
sept.
oct.
nov.
déc.
Hommes 955 (38%) Femmes 1552 (62%)
Hommes
955 (38%)
Femmes
1552 (62%)

40-60

1093

25-40

1014

18-25

407

Conclusion et objectifs 2012

2011 fut une année charnière durant laquelle sont nés plusieurs projets de restructuration et de développement des prestations. Face à une demande croissante de personnes en détresse, l’Éveil cherche à optimiser son infrastructure et à répondre de manière plus spécifique aux besoins des personnes accueillies dans les ateliers.

L’équipe est composée de professionnels bénéficiant d’une expérience significative et variée. La location d’un nouvel espace situé dans le bâtiment même où se trouvent les ateliers actuellement, fait partie des projets les plus enthousiasmants pour 2012 ! Il est prévu d’y installer un secrétariat et d’engager quelqu’un pour la gestion administrative des dossiers.

La mise sur pied de séances de suivi thérapeutique individuel en 2011 s’étant avérée bénéfique pour les participants qui se sont engagés dans un tel processus, l’Éveil prévoit de faire évoluer ce type d’accompagnement et de le proposer de manière plus soutenue.

L’Éveil a le vent en poupe !

Remerciements

L’Équipe de l’Éveil tient à témoigner toute sa gratitude à la Ville de Lausanne pour son précieux soutien, lui donnant la possibilité de poursuivre sa mission avec bienveillance et professionnalisme.

Des remerciements tout particuliers sont également adressés à l’association Rebond’art, qui a généreusement offert des billets de théâtre à nos participants.

adressés à l’association Rebond’art, qui a généreusement offert des billets de théâtre à nos participants. 20

info@atelier-eveil.ch

www.atelier-eveil.ch

021 318 72 10 021 318 72 11

F

T

l’Éveil, atelier d’expression créatrice Rue Pichard 6, CH–1003 Lausanne