Vous êtes sur la page 1sur 7
Parole de Dieu. Genèse 1, 1-2, 24-28 Au commencement, Dieu créa le ciel et la

Parole de Dieu.

Genèse 1, 1-2, 24-28 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide, les ténèbres étaient au-dessus de l'abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux. Dieu dit : "Que la lumière soit." Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière des ténèbres.

Dieu appela la lumière "jour", il appela les ténèbres "nuit". Il y eut un soir, il y eut un matin :

ce

fut le premier jour

Et

Dieu dit : "Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce, bestiaux, bestioles et

bêtes sauvages selon leur espèce." Et ce fut ainsi. Dieu fit les bêtes sauvages selon leur espèce, les bestiaux selon leur espèce, et toutes les bestioles de la terre selon leur espèce. Et Dieu vit que cela était bon. Dieu dit : "Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance. Qu'il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et viennent sur la terre." Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. Dieu les bénit et leur dit : "Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-

la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre."

1 Corinthiens 12, 4 Les dons de la grâce sont variés, mais c'est toujours le même Esprit. Les fonctions dans l'Église sont variées, mais c'est toujours le même Seigneur.

Les activités sont variées, mais c'est toujours le même Dieu qui agit en tous. Chacun reçoit le don de manifester l'Esprit en vue du bien de tous.

A celui-ci est donné, grâce à l'Esprit, le langage de la sagesse de Dieu ; à un autre, toujours

par l'Esprit, le langage de la connaissance de Dieu ; un autre reçoit, dans l'Esprit, le don de la foi ; un autre encore, des pouvoirs de guérison dans l'unique Esprit ; un autre peut faire des

miracles, un autre est un prophète, un autre sait reconnaître ce qui vient vraiment de l'Esprit ;

l'un reçoit le don de dire toutes sortes de paroles mystérieuses, l'autre le don de les interpréter. Mais celui qui agit en tout cela, c'est le même et unique Esprit : il distribue ses dons à chacun, selon sa volonté. Prenons une comparaison : notre corps forme un tout, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps. Il en est ainsi pour le Christ. Tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés dans l'unique Esprit pour former un seul corps. Tous nous avons été désaltérés par l'unique Esprit. Le corps humain se compose de plusieurs membres, et non pas d'un seul. Le pied aura beau dire : "Je ne suis pas la main, donc je ne fais pas partie du corps", il fait

toujours partie du corps

un membre est à l'honneur, tous partagent sa joie. Or, vous êtes le corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes les membres de ce corps.

Pour prolonger la lecture : 1 Co 12-13-14

Si un membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance ; si

1
1

Textes de l'Église

Annoncer l'Évangile - n° 79 - Paul VI C'est cette affection que le Seigneur attend de chaque prédicateur de l'Évangile, de chaque

bâtisseur de l'Église amour.

Permettez-nous de faire mention de quelques autres signes de cet

Le premier est le respect de la situation religieuse et spirituelle des personnes qu'on évangélise. Respect de leur rythme qu'on n'a pas le droit de forcer outre mesure. Respect de leur conscience et de leurs convictions, à ne pas brusquer.

Un autre signe de cet amour est le souci de ne pas blesser l'autre, surtout s'il est faible dans sa foi, [129] avec des affirmations qui peuvent être claires pour les initiés, mais qui pour les fidèles peuvent être source de perturbation et de scandale, comme une blessure dans l'âme.

La liberté religieuse - n°2 - Vatican II Ce Concile du Vatican déclare que la personne humaine a droit à la liberté religieuse. Cette liberté consiste en ce que tous les hommes doivent être exempts de toute contrainte de la part tant des individus que des groupes sociaux et de quelque pouvoir humain que ce soit, de telle sorte qu'en matière religieuse nul ne soit forcé d'agir contre sa conscience ni empêché d'agir, dans de justes limites, selon sa conscience, en privé comme en public, seul ou associé à d'autres. Il déclare, en outre, que le droit à la liberté religieuse a son fondement réel dans la dignité même de la personne humaine telle que l'ont fait connaître la Parole de Dieu et la raison elle-même [2]. Ce droit de la personne humaine à la liberté religieuse dans l'ordre juridique de la société doit être reconnu de telle manière qu'il constitue un droit civil.

Mission du Christ rédempteur - n° 14 - Jean Paul II Jésus révèle progressivement les caractéristiques et les exigences du Royaume par ses paroles, ses œuvres et sa personne. Le Royaume de Dieu est destiné à tous les hommes, car tous sont appelés à en être les membres. Pour souligner cet aspect, Jésus s'est fait proche surtout de ceux qui étaient en marge de la société, leur accordant sa préférence, lorsqu'il annonçait la Bonne Nouvelle. Au début de son ministère, il proclame qu'il a été envoyé pour porter la Bonne Nouvelle aux pauvres (cf. Lc 4, 18). À tous les rejetés et à tous les méprisés, il déclare : "Heureux, vous les pauvres" (Lc 6, 20) ; de plus, il amène ces marginaux à vivre déjà une expérience de libération: il demeure avec eux, il va manger avec eux (cf. Lc 5, 30, 15, 2), il les traite comme des égaux et des amis (cf Lc 7, 34), il leur fait sentir qu'ils sont aimés de Dieu et révèle ainsi l'immense tendresse de Dieu envers les plus démunis et les pécheurs (cf. Lc 15, 1-32).

Mgr Celestino Migliore 1ére session ONU (8 mars 2007) La quête légitime d'égalité entre les hommes et les femmes a enregistré des résultats positifs dans le domaine de l'égalité des droits. Cette recherche doit intégrer la reconnaissance selon laquelle l'égalité va de pair avec - et ne menace pas ni encore moins contredit -, la reconnaissance de la différence et de la complémentarité qui existent entre les hommes et les femmes. Sans cette reconnaissance, la lutte pour l'égalité ne serait pas authentique. Il semble en effet que, souvent, les conceptions relatives à l'égalité des droits entre les hommes et les femmes ont été caractérisées par une approche antagoniste qui exalte les oppositions entre eux. Cette approche dresse la femme contre l'homme et inversement, tandis que l'identité et le rôle de l'un sont mis en valeur uniquement dans le but de diminuer ceux de l'autre.

2
2

La recherche de l'égalité et de l'autonomisation de la femme n'aboutira que si cet antagonisme laisse la place au respect et à la reconnaissance réciproques de l'identité et du rôle de l'un à l'égard de l'autre.

Textes du Père Homery

Livre "Guy Homery" (p. 55)

Dès son arrivée à Créhen, quand il a commencé à visiter la paroisse, il a été

frappé par "un certain nombre de femmes tout à fait dénuées". Réunissant ses dernières économies, il a loué, dans le bourg, une petite maison qu'il a mise à leur disposition, et il participe comme il peut à leur entretien. [ 1

En 1818, [

1.

Histoire de la fondation Une certaine classe de gens, ennemie de l'instruction qu'on donne aux gens de la campagne, me faisait un crime de faire apprendre à lire aux enfants, me disant qu'il fallait me contenter de leur apprendre leur catéchisme et à réciter leur chapelet. (P 25)

Livre "Guy Homery" (p. 90) "Dans ces temps-là, écrit-il, presque tous les prêtres se déclarent contre moi. Dans toutes leurs réunions j'étais l'objet de leurs conversations pour condamner mes œuvres. Je ne crois pas qu'ils agissaient par malice, mais c'est qu'ils ne considéraient que l'homme, ils pensaient que je n'aurais jamais réussi et que je serai devenu la honte du clergé. Je les laissai dire et je continuais d'agir, car j'étais persuadé que je faisais la volonté de Dieu. "

Esprit de l'institut : Règle de vie (p. 29 §4) Les principaux emplois de cette vocation sont l'instruction des enfants et la visite des malades ; mais quand l'obéissance applique une Sœur à autre chose, elle instruit alors et elle visite les malades par le ministère de toutes celles qui y sont employées. On voit bien, néanmoins, que par une pente douce et sans inquiétude vous préfériez l'instruction à tous les autres emplois ; l'instruction des vérités du salut à celle des sciences et du travail ; l'instruction dans la campagne et dans les lieux où il en est plus grand besoin, à celle des grandes villes et des lieux qui ne manquent pas de secours ; l'instruction des pauvres à celle des riches ; l'instruction des esprits grossiers à celle des esprits ouverts et intelligents.

Et aussi : Livre "Guy Homery" (p. 31)

3
3

Psaume

Psaume 113 b : Hymne au seul vrai Dieu

N on pas à nous, Seigneur, non pas à nous, mais à ton nom, donne la gloire, pour ton amour et ta vérité.

Pourquoi les païens diraient-ils " Où donc est leur Dieu?"

Notre Dieu, il est au ciel ; tout ce qu'il veut, il le fait. Leurs idoles: or et argent, ouvrages de mains humaines.

Elles ont une bouche et ne parlent pas, des yeux et ne voient pas, des oreilles et n'entendent pas, des narines et ne sentent pas.

Leurs mains ne peuvent toucher, leurs pieds ne peuvent marcher, pas un son ne sort de leur gosier !

Qu'ils deviennent comme elles, tous ceux qui les font, ceux qui mettent leur foi en elles.

Israël, mets ta foi dans le Seigneur :

le secours, le bouclier, c'est lui ! Famille d'Aaron, mets ta foi dans le Seigneur :

le secours, le bouclier, c'est lui ! Vous qui le craignez, ayez foi dans le Seigneur :

le secours, le bouclier, c'est lui !

4
4

Autres textes de la Bible

Gn

1, 2

La terre était déserte et vide

Gn

1, 26-31

Il les créa mâle et femelle

Gn

11, 1

Tour de Babel

Gn 4, 1

Caïn et Abel

Ex 23, 9

Accueil de l'étranger "Souviens-toi

"

Jn 21, 22

Jésus et Pierre

Mc

10, 1-9

Le divorce

Lc 18, 9-14

Le pharisien et le publicain

Lc 19, 1 et svr

Rencontres de Jésus

Jn 4, 1 et svt

#

Lc 18, 35

#

Jn 4, 40

#

Act

10, 34

Dieu ne fait acception de personne

Rm

12, 3-13

Humilité et charité

1Co 12

Charismes

5
5

Quelques réflexions dans le groupe de Voulx

Qu'est-ce que cette dimension de la différence éveille en moi ? Tous égaux en dignité, et différents dans les charismes. L'identité des personnes. Être différent, non pour se distinguer, mais pour servir. Importance de la manière de donner, car cela peut faire la différence. Remercier ou non. Être émerveillé ou non, apprécier et être

blasé…

différence. C'est seulement dans la différence que l'on peut s'unifier… Israël n'a pas cherché à imiter les autres peuples. Il a gardé jalousement sa différence (A.T.). Sans la différence il ne peut pas y avoir de communion. L'homme n'est pas Dieu. S'accepter

différent et du coup pouvoir rentrer en communion avec Lui. S'ouvrir au mystère de l'autre L'effort et la fierté du vote des personnes handicapées physique, en fauteuils roulants. Droit reconnu en 2009 du vote des personnes handicapées mentales. Curieusement, aujourd'hui, le droit à la différence c'est aussi le droit pour deux hommes ou 2 femmes de vivre ensemble. 873 (CEC) : Les différences mêmes que le Seigneur a voulu mettre entre les membres de son Corps servent son unité et sa mission.

N'essaye-t-on pas de gommer des différences de sexe ? L'union ne supprime pas la

1634 (CEC) : La différence de confession entre les conjoints ne constitue pas un obstacle

insurmontable pour le mariage…

1696 (CEC) : "Il y a deux voies, l'une de la vie, l'autre de la mort ; mais entre les deux une

grande différence." ((Didaché1,1) Nos différences de culture. Nos différences sont impressionnantes. Ne pas regarder l'autre comme un adversaire. La démocratie accepte la différence. Nous débarrasser de nos peurs, conjuguer nos différence, ça s'appelle l'amour. On a besoin des autres. Faire confiance. Se respecter. Croire au Christ, continuer sur ses pas. Ne pas être personnel, mais collectif. La différence, c'est la vie. La différence donne la vie. S'ouvrir à ce qui est différent est un acte de foi. Pas toujours facile à accepter, le faire, des autres membres de la famille.

Quelques expressions et phrases :

« Je ne suis pas favorable à l’ordination des femmes, mais si l’Église fait très bien de maintenir et de valoriser la différence des sexes, ce n’est pas une raison pour ne pas donner plus de pouvoir aux femmes » Lucetta Scaraffia, éditorialiste à l' L’Osservatore Romano. la Croix du 15 mai 2012.

"Plus il y a de différence, plus les possibilités d'un vrai dialogue augmentent…. Vouloir réduire les religions au plus petit dénominateur commun, c'est perdre de vue que les différences stimulent et font grandir…" Denis Gira, théologien. Pèlerin du 3 mai 2012.

"Les différences se creusent entre les âges et les catégories socioprofessionnelles." En parlant des vacances.

"Mais l’enfant ne fera pas la différence avec un conte ou une légende." Nicole Fabre,

psychanalyste

"L’étude de ces ressemblances et ces différences est encore plus complexe quand il s’agit de comparer les traits de caractère, les goûts ou l’intelligence." En parlant des jumeaux.

6
6

"Quand la société civile parle de la nature, elle la conçoit habituellement hors de l’homme. À la différence de la conception chrétienne, plus globale, dans laquelle l’homme est partie prenante de la biosphère." Jean-Hugues Bartet, Ingénieur de l’ONF.

Constitution sur l'Église « Lumen gentium», § 32 : L'Église sainte, instituée par Dieu, est organisée et dirigée suivant une variété merveilleuse. « De même qu'en un seul corps nous avons plusieurs membres et que tous les membres n'ont pas la même fonction, nous formons à plusieurs un seul corps dans le Christ en étant, chacun pour sa part, membres les uns des autres » (Rm 12,4-5).

Livres :

- "Plus fort que la haine", Une enfance meurtrie, de l'honneur au pardon de Tim Guénard. Éditions : J'ai lu.

- "Le prix a payer" de Joseph Fadelle. Éditions : L'œuvre.

- " Tu as changé ma vie

intouchables

pour toujours !" d'Abdel Sellou.

Éditions : Michel Lafon.

Photos Un loup auprès d'un agneau. Une fleur dans un pré. Un adulte donnant la main à un enfant. Un 'bien-portant', donnant la main à un malade. Une personne poussant un fauteuil roulant.

7
7