Vous êtes sur la page 1sur 6

A la découverte de Windows Serveur 2003

Présentation

Windows Serveur 2003 sort enfin le mois prochain, prévu pour le second semestre 2002 et devant se prénommé
Windows .NET Serveur, Microsoft a jugé préférable pour des raisons marketing de l’appeler Windows serveur 2003
pour pouvoir le dissocier de .NET.

Quatre versions de Windows Serveur 2003 seront disponibles :


- Standard Edition
- Entreprise Edition (en 32 et 64 bits)
- Datacenter Edition (en 32 et 64 bits)
- Web Edition

La question que tout le monde se pose : Ce nouveau Windows est-il réellement différent de sa version
précédente Windows 2000 Serveur ?

Bien que l’OS en lui-même ne soit pas aussi révolutionnaire que le futur Longhorn , certaines améliorations
apportées font toute la différence comme :

- une nouvelle mouture du service DNS

- un Active Directory remanié

- Microsoft Meta Directory Services 3.0

- un Routing and Remote Access Service( Service d’accès distant) beaucoup plus souple

- approbations inter forêt (Kerberos)

- une possibilité de joindre un domaine appartenant à une forêt à une autre

- un Terminal Service permettant utilisation des connexions à répartition de charge

A remarquer aussi la présence du framework .NET 1.1 dans Windows Serveur 2003.

Nous allons essayer de balayer toutes les nouveautés de Windows Serveur 2003 en s’attardant sur plusieurs
points important comme la sécurité !
Système

A l’installation on pourrait se croire sous Windows XP, rien n’as particulièrement été changé. Ensuite on
retrouve Windows 2000 serveur au niveau GUI avec les amélioration de XP.

Pour ce qui est de la partie technique on remarque tout d’abord l’arrivée du WIFI, et tout comme sous XP
l'authentification par smart card ou MD5.

Tout ceci est implémenté dans les stratégies de groupes et dans le service IAS (Internet authentification
service).

Windows Serveur 2003 gère bien sur l’IP v.6 pour les outils de dépannages comme NetStat (et autres) et les
API Windows Socket et Remote procedure call (RPC).

Bien sur c’est aussi vrai pour IIS 6.0, Internet Explorer, Telnet, FTP et le partage de fichiers et
d’imprimantes.

Autre évolution, un nouvel onglet apparait dans les propriétés du disque Shadow Copies qui permet de
restaurer les versions antérieures d’un fichier ou d’un disque dur.
Ainsi Shadow copies vient compléter l’utilitaire ASR ( automated system recovery) déjà disponible sous
Windows XP et qui permettait une récupération automatique du système (une des bonnes idées sous XP).

Un nouveau service bien que n'étant pas une surprise au vue des dernières actualités est l’apparition de
Virtual Disk qui permet de créer des disques virtuels en proposant une administration des volumes logiques
et des volumes physiques.
Au niveau de l'administration du serveur, on retrouve de base les outils suivants :

à noter la présence du manager de Load Balancing

Concrètement que fait Windows Serveur 2003

1. Le framework :

Le framework est compris dans l’installe par défaut de Windows Serveur 2003, oui mais il ne fait que
35.6 Mo après l’installation puisqu’il s’agit d’un framework allégé. L’intérêt etant de proposer d'office
un serveur d'application complet et rapide. En proposant une telle offre Microsoft dispose d'atouts
sérieux pour contrecarer les concurents actuels.

Pour l’occasion, c'est le nouveau framework 1.1 qui est installé.

Au programme entre autre, on remarque l’apparition du langage J# (un dérivé de Java) ; vient se greffer
à cela JLCA (Java language conversion assistant), un outils de conversion de Java à C# permettant aux
anciens développeurs JAVA de pouvoir plus facilement migrer vers .NET.

Pour les autres nouveautés on a l’intégration de formulaires ASP.NET pour les appareils mobiles (avant
c’était additionel Mobile Internet Toolkit qui s’en chargé), mais aussi celle de connecteur « managés »
pour les bases de données Oracle et pour celles compatibles ODBC.

Un nouveau petit utilitaire est rajouté Dotsuscator qui sert à rendre la tache de décompilation ardu,
luttant ainsi contre le piratage.
2. Le clustering

En passant à 64 bits pour les versions Entreprises et Datacenter Microsoft prouve que son logiciel est
capable de faire encore mieux, au niveau de la haute disponibilité. Avec les version 64 bits Windows
Serveur 2003 acceptent jusqu’à 8 nœuds (Ordinateur qui appartient à un cluster) de 32 processeurs.
Rappelons que Windows 2000 Datacenter Server en acceptait déjà 8.

Serveur 2003 ajoute aussi un équilibrage de charge au niveau réseau permettant de réguler le trafic IP su
chacun des nœuds d’un cluster.

On peut ajouter l’apparition d’un nouvel utilitaire Windows System Ressource Manager qui permet
d’allouer des ressources system à une application précise selon son degré d’importance.

3. Active Directory

Microsoft a frappé fort avec les différentes améliorations mis en place dans Active Directory et sa
politique de simplification.

En effet Dans Windows Serveur 2003 Active Directory est maintenant capable de gérer la
synchronisation multiforêt, cela simplifie les taches d’administration pour configurer les
authentifications qui sont désormais dans une multiforêt !

Il est maintenant possible de déplacer et de renommer un domaine, ce qui simplifie les taches
d’administration et rend Active directory beaucoup plus puissant puisqu’on on peut fusionner deux
annuaires avec une facilité déconcertante, idéale si deux sociétés fusionnent.

On peut aussi remarqué l’effort apporté à l’optimisation de Active Directory au niveau de la topologie
DNS. On peut par exemple modifier le périmètre de réplication des zones intégrées à Active Directory.

Aujourd’hui on n’a d’ailleurs plus besoin de répliquer la totalité du catalogue d’Active Directory, il
suffit tout simplement de répliquer une partie précise qu’on aura ciblée au préalable. Tout ceci est
possible grâce aux partitions Active Directory qui permettent de définir les objets qui seront répliqué.

4. Sécurité

Niveau sécurité Microsoft a décidé de modifier son système en changeant quelques concepts simples.

Entre autre le serveur Internet Information Services 6.0, cible de beaucoup d’attaques, a été améliorée au
niveau de la sécurité mais aussi à celui des performances et de la stabilité.

Les privilèges et la notion d’appropriation ont évolués, Pierre Bugnon architecte chez Microsoft
explique :

« Ainsi, le service réseau ne compte désormais plus que cinq privilèges, et correspond à un compte
utilisateur, avec moins de droits associés qu’auparavant. Nous avons également affiné la notion
appropriation (impersonation en anglais).Ce principe d’appropriation est local, et correspond au
concept de délégation, lorsqu’il s’opère entre machines physique différentes »

Vient se greffer à cela Microsoft Software Services un nouveau dispositif permettant de réduire le temps
d’exploitation d’une faille découverte. Tout ceci grâce à la centralisation de l’information sur le serveur,
qui fera un déploiement aux autres machines du réseau.

On remarque enfin le souci de cette version Windows Serveur 2003 de rendre 95% des fonctions
d’administration accessible en ligne de commande.
Conclusion

Plus rapide, fiable, sécurisé et souple, cette version de Windows s'annonce déjà comme incontournable, tant
les nouveautés qu'elle propose sont innovantes.