Vous êtes sur la page 1sur 6

Repères pour le développement durable

CENTRE HOSPITALIER DE VAISON-LA-ROMAINE


CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE RETRAITE

L#opération comprend :
Projet de vie, cohésion sociale,
ouverture vers la ville, !" une tranche ferme de 80 lits que nous
programmation nommerons maison de retraite 9
!" une tranche conditionnelle de 30 lits que
nous nommerons soins de suite et réadaptation.

1. Présentation

Dans le cadre de la mise en =uvre de son plan


directeur? le conseil d#administration du centre
hospitalier de VaisonAlaARomaine a décidé de
réaliser l#humanisation de sa maison de retraite en
créant une nouvelle structure? notamment un
service de soins de suite et réadaptation.

Une premiDre tranche en construction neuve?


propose la réalisation de 64 lits Ginscrite dans le
cadre du XIIDme plan JtatARégion pour
l#humanisation des maisons de retraite publiquesM
et de 16 lits? hors contrat de plan? destinés aux Plan cadastral
personnes atteintes de la maladie d#AlQheimer.

Le service de soins de suite et réadaptation de


30 lits constituera la deuxiDme tranche. Une partie
sera aménagée dans des locaux libérés de l#actuelle
maison de retraite? l#autre dans un bRtiment neuf
construit en extension de l#hSpital.

Une production du groupe de travail 1


DGUHCAMAD? CERTU? CETE

Février 2003
Repères pour le développement durable

Le Cete Méditerranée s#est vu confier le soin de


faire des propositions d#aménagement des abords
du bRtiment et de réfléchir à son insertion
environnementale et paysagDre. Il a également
travaillé à la rédaction d#un cahier des
prescriptions environnementales? dans l#esprit d#un
bRtiment haute qualité environnementale GHQEM?
depuis la phase de conception _usqu#à la phase de
réalisation de l#ouvrage.

!. Les caractéristiques de
La partie réhabilitée il y a trois ans l’opération

!hronologie des réflexions


2. Le contexte L#équipe de programmation s#est d#abord penchée
sur l#estimation sommaire des éléments
fonctionnels composant le pro_et. Elle a évalué les
L#opération se situe dans le centre ancien de surfaces nécessaires? définie les liens et les
VaisonAlaARomaine qui est une ville touristique. Le interactions entre les différentes unités.
site hospitalier est difficile d#accDs à la fois pour le
chantier et pour la desserte de l#institution en usage
Compte tenu des fortes contraintes du site
courant.
hospitalier localisé dans un tissu urbain dense? le
Cete a étudié la possibilité de délocaliser la maison
de retraite hors du centre ancien sur le territoire de
la commune de VaisonAlaARomaine.

Cette hypothDse a été écartée pour les motifs


suivants :
!" peu ou pas de terrains disponibles
répondant aux v=ux du ma`tre d#ouvrage
Gproximité de la ville? relation simple avec
l#urbain? accessibilité aisée? surface suffisanteM.
Un seul terrain? éloigné du centreAville?
correspondait aux critDres.
!" opportunité et nécessité de ne pas rompre
les liens avec les structures de l#hSpital :
!" radiographie 9
!" services communs Grestauration?
L4hôpital de 6aison-la-Romaine lingerie? pharmacie? morgue?.. M 9
!" optimisation de la gestion du
La mission du Cete Méditerranée a été d#établir le personnel.
préAprogramme : le programme technique détaillé !" assise fonciDre disponible.
en vue de l#organisation d#un concours? !" ouverture sur la ville de l#établissement.
l#assistance à la commission chargée d#examiner
les appels d#offres.

2
Repères pour le développement durable

a partir d#une esquisse servant de plan de


référence? plusieurs scénarios ont été élaborés avec
l#assistance de l#Agence régionale d#hospitalisation
et de la direction de l#hSpital? afin d#affiner les
réflexions concernant l#emplacement des grands
ensembles composant l#opération sur les parcelles
appartenant à l#hSpital.

?@+)80

)%+,)-.%#/%0#+-)1%22%0#
?>/)%

%&#'%)3#4#+-)1%22%#&*&#1*&03)513(62%#/7-1180#%3#/%00%)3%#(&1%&/(%
%&#62%59#+-)1%22%#-::%13,%#;#2-#$-(0*&#/%#)%3)-(3%
%&#$-.%&3-#4#+-)1%22%#-::%13,%#;#27%<3%&0(*&#/%0#0*(&0#/%#05(3%
!""#$!#%&'()*&
%&#=-5&%#4#+-)1%22%#+)(0%#05)#2%#=-)/(&#/5#/()%13%5)9#+*5'-&3#>3)%#
################-::%13,%#;#5&#=-)/(&#/7-.),$%&3#+*5)#2-#$-(0*&#/%#)%3)-(3%

?@+)80

3
Repères pour le développement durable

Une hypothDse viable a été dégagée? présentée au Le montage financier


conseil d#administration de l#hSpital et acceptée L#hSpital dispose de fonds propres qui lui
par celuiAci. permettent de financer des pro_ets d#extension et
de modernisation des locaux. Il peut obtenir des
subventions du conseil général? de la région et de
la commune. L#ARH soutient les pro_ets
d#investissement? l#aide est calculée selon un
barDme précis en fonction du nombre de lits.

Afin de boucler le financement du programme?


l#hSpital peut souscrire un emprunt auprDs des
banques.

Le plan de financement permet d#estimer


précisément le coût de _ournée d#un tel
établissement? selon des coefficients de
remplissage des lits.

La mise en 5uvre
8stimation de l'enveloppe financi;re
La consultation a été établie sous la forme
prévisionnelle sur la durée de l'opération
classique d#un concours européen d#architecture de
<b>timent, espaces extérieurs, mobilier
niveau esquisse. Cette consultation a porté sur les
matériel@@@A
deux tranches : maison de retraite et service de
soins de suite et réadaptation.
Acquisition fonciDre 900 000 F
Travaux maison de retraite 80 lits 39 628 000 F Trois candidats ont été admis à concourir aprDs
Jquipement 3 162 000 F appel à candidatures.
Total maison de retraite 42 790 000 F
Les personnels représentatifs de l#hSpital ont été
Travaux soins de suiteeréadaptation 20 329 400 F associés afin d#établir ce préAprogramme?
notamment en terme de surfaces. Le préA
Jquipement Balnéoeginé 600 000 F
programme ainsi que le programme ont été soumis
Jquipement mobilier 1 161 000 F aux tutelles de l#hSpital pour approbation avant
Total soins de suiteeréadaptation 22 090 400 F déclinaison du programme en dossier de
consultation des concepteurs.
Total général de l#opération 56 888 688 9
Restructuration totale de l#hSpital PM L#outil de gestion de pro_et PICP Gpro_et
informatisé de constructions publiquesM a été utilisé
pour cette opération. Il permet de gérer les
différentes tRches? de les hiérarchiser et de les
!oBt global de lCopération organiser selon une démarche de gestion de pro_et.
Les opérations de constructions publiques sont Cet outil constitue à la fois un tableau de bord et
étudiées en tenant compte des coûts d#exploitation un historique de l#opération a posteriori.
et de maintenance des unités fonctionnelles.

4
Repères pour le développement durable

Les impacts du projet Dans ce cadre? un i pro_et de vie j a été élaboré


Le pro_et a conduit la municipalité à étudier un par le personnel hospitalier? définissant en termes
plan de déplacement urbain afin de désenclaver d#ob_ectifs et quelquefois de moyens la condition
l#hSpital dont la desserte reste difficile en centre des personnes Rgées dans le nouvel établissement.
ancien. Cette étude est en cours de réalisation.
La démarche de programmation a été fortement
Par ailleurs? l#approche environnementale influencée par ces réflexions. Elle s#est en grande
GbRtiment HQEM n#a pas été concrétisée. partie calquée sur les principes définis par le pro_et
Néanmoins? le programme a posé certaines de vie.
exigences? en particulier de confort d#été.
La ma`trise d#ouvrage était par ailleurs préoccupée
Etat dCavancement par le montage financier de l#opération dont le coût
Le pro_et est actuellement au niveau études de de _ournée doit ltre équilibré par rapport aux
pro_et. La construction devrait démarrer en fin charges de remboursement des emprunts
d#année 2002. contractés.

Techniquement? le pro_et a considérablement


4. Commentaires évolué par rapport aux épures initiales.

Le point de vue des acteurs Le nombre de lits a été augmenté. Le principe


La création d#un lieu de vie pour personnes Rgées a mlme de construction en extension de l#hSpital a
fait l#ob_et de réflexions asseQ poussées sur le été modifié? au vu de l#étude d#insertion urbaine
cadre de vie commune? de vie individuelle réalisée par le CETE en lien avec la topographie
GchambresM? d#activités et de services connexes des lieux.
Gservices hospitaliers? assistances? loisirs?mM.

Le s p rin c ip a le s M aison d e S oin s d e su ite


lia iso n s fo n c tio n ne lle s retraite réad ap tation
Bo u tiq u e
C o iffu re

Lia iso n h o p ita l

Plo n g e

C u isin e Lin g e sa le
re la is

Bu re a u
a n im a tric e Bu a n d e rie

Sa n ita ire s Lin g e p ro p re


M o rg u e D é c h e ts
p e n sio n n a ire s M a g a sin s

C ha ng e s

La iso n h o p ita l

5
Repères pour le développement durable

Le pro_et a donc connu quelques retards. De


sociale
nouvelles études de faisabilité ont été nécessaires. %

Le pré programme a été repris pour tenir compte $


vivable # é.uitable
de nouveaux paramDtres Gcapacité changée? "
principes d#extensionM. !

environnementale économi.ue
a ce propos? il aurait fallu dDs le début de
l#opération affiner les études de faisabilité? et viable
disposer d#un scénario viable? ce qui n#a pas été le
cas.
Une fois ce scénario accepté et validé? la démarche 0 1 2 3 4

de rédaction ne pose en général pas de problDmes. gouvernance

La configuration particuliDre des lieux fait que le


coût d#ob_ectif a été sous estimé à la base GaccDs Le profil développement durable du pro=et
difficile? contraintes de chantier? faible maillage
d#entreprises localesM. L#estimation des ma`tres
d#=uvre l#a d#ailleurs confirmé en phase concours.
5. Pour en savoir plus
Le point de vue des habitants, visiteurs,
usagers, utilisateurs, clients, prestataires FaGtre dCouvrage
Le pro_et est pour le moment bien vécu par les
Mme BAUD? Directeur du Centre Hospitalier
agents hospitaliers? car il répond aux besoins
exprimés. La concertation préalable a permis aux 84110 VaisonAlaARomaine
personnels de s#approprier l#esquisse choisie.
!onducteur dCopération
Le point de vue des rédacteurs de la fiche de Direction Départementale de l#Jquipement du
cas <!8H8A Vaucluse
Le CETE Méditerranée est intervenu en tant Cellule Construction Publiques
qu#assistant ma`tre d#ouvrage chargé de la phase M. JeanAMichel CApES
programme. La DDE? conducteur d#opération suit
maintenant le pro_et en phase études et travaux. Iutres intervenants
Programmateur : CETE Méditerranée
Il est difficile d#avoir une analyse ob_ective de la Jtude urbaine : CETE Méditerranée
démarche de programmation de cette opération. La
construction d#un bRtiment public fait en général
l#ob_et d#études poussées en ce qui concerne les
!oordonnées des rédacteurs <!8H8A
espaces intérieurs qui sont précisément décrits. rves CHEDORGE
CETE Méditerranée DHACE BCS
On peut cependant critiquer l#insertion souvent peu Téléphone : 04 42 24 79 71
travaillée du bRtiment dans la ville. Peu d#études
urbaines préalables ? un programme qui n#insiste Jibliographie sommaire
pas sur cette dimension? un ma`tre d#=uvre plus Guide i rédiger le programme et le préA
attaché à l#ob_et architectural qu#à son rSle dans la programme j DGUHC
cité? sont autant de points négatifs qui ne favorisent
pas une bonne intégration.