Vous êtes sur la page 1sur 1

SMD Dokument

Page 1 sur 1

Le Temps; 23.06.2012

Une Soupe peut en cacher une autre


Lmission de satire politique sarrtera ce dimanche aprs treize ans. La recette sera (un peu) diffrente ds la rentre, le 2 septembre Valre Gogniat Tristesse pour les uns, soulagement pour dautres. Aprs treize annes dbullition et 237 000 auditeurs en moyenne , la Soupe dominicale est dfinitivement servie. Lultime rendez-vous hebdomadaire de satire politique de La Premire sera enregistr ce dimanche au Thtre de lEquilibre Fribourg. Et inutile de sy presser, les 700 places de la salle ont dj t rserves. La forme retenue pour cette dernire dition est un peu particulire. De 10h 11h, la productrice Anne Baecher a dcid de replonger dans les souvenirs, les polmiques et les coulisses, nous apprend le communiqu de presse diffus cette semaine. Ensuite, lmission reprendra son cours normal, en compagnie de lensemble des 14 chroniqueurs ponctuels qui animent habituellement le rendez-vous. Le conseiller fdral socialiste Alain Berset en sera linvit. Si lintress ntait pas disponible vendredi pour faire part de ses impressions, ses services de communication assurent quil sait quoi sattendre. Il a lhabitude, assure une porte-parole (ndlr: il est dj pass la Soupe en 2007 et en 2009), et il se rjouit. Et pour la suite? Quentendront les Romands ds le 2 septembre lheure de lapritif dominical? Ce sera une mission de satire politique, rpond Ambroise Jolidon, chef dantenne de La Premire. Nous avons fait un appel doffres et reu cinq projets dont trois ont t retenus. Ce sera une nouvelle mission, mais les ingrdients qui ont fait le succs de la Soupe seront les mmes Car il y a plusieurs manires de faire de la satire politique Oui, reprend Ambroise Jolidon. On peut avoir cinq invits ou pas dinvits, dix chroniqueurs ou pas de chroniqueurs, lmission peut tre enregistre en public ou non Les variantes sont ltude avec les producteurs. Par contre, il est possible que lon retrouve certains mmes chroniqueurs, admet Ambroise Jolidon. Pas de noms, on nen saura pas plus. Cest un processus de travail en cours, insiste le chef dantenne. Une chose est toutefois dj dtermine: cela ne sappellera plus La Soupe. Les auditeurs romands sont donc certains de retrouver une nouvelle mission radiophonique de satire politique chaque dimanche lheure de passer table. Soulagement pour les uns

http://www.smd.ch/SmdDocuments/?allParmsX=OqftBnj4V*50DpWcoML2tW6jX3...

25.06.2012