Vous êtes sur la page 1sur 20

Chronologie de la découverte des Exoplanètes

1964

Sur la base de clichés enregistrés pendant 20 ans, l'astronome Piet Van de Kamp croit avoir détecté une exoplanète autour de l'étoile de Barnard, la 4° étoile la plus proche du Soleil. D'après la façon dont elle perturbe le mouvement de l'étoile, cette planète aurait une masse de 1,6 J, une orbite très elliptique d'une période de 24 ans. En 1982, il trouve même deux autres compagnons à l'étoile, de masse inférieure à 1J et de périodes respectives 12 et 20 ans. Mais dès 1973 on prouve que des erreurs systématiques sont dues au télescope Sproul, et d'autres astronomes réfutent les calculs.

1983

Le satellite IRAS (Infrared Astronomical Satellite) montre que Vega est entourée de matériel solide (c'est la première fois qu'on met en évidence un disque de poussières autour d'une étoile). L'anneau est approximativement à 80 UA de l'étoile, avec des grains de plus de 10 microns de diamètre. La surprise est que l'anneau n'est pas symétrique autour de l'étoile :

il y a un pic distinct d'émission thermique 5.9" Est et 7.1" Nord de l'étoile (au moins à 72 UA). Depuis on a suspecté 2 grosses planètes de tourner autour de cette étoile.

1989

Quand Latham et son équipe découvrent HD114762 b, ils le prennent pour une naine brune, voire une planète géante. Son orbite est confirmée en 1991 par Cochran, Hatzes, & Hancock, puis en 1996 par Marcy & Butler. La nature de l'objet fait débat depuis sa découverte. Il s'agit peut-être d'une de ces planètes à orbite très excentrique, comme 70 Vir b. Avec une masse de environ 10 J, les chances sont de 50%, contre 50% à la naine brune.

comme 70 Vir b. Avec une masse de environ 10 J, les chances sont de 50%,

HD114762 b

1989-1994

On découvre de très petits compagnons d'étoile et de pulsars, mais dont la "planéitude" pose problème. Après plusieurs déceptions, Alexander Wolszczan annonce avoir découvert deux planètes de type terrestre (A et B) autour de PSR 1257+12, un pulsar milliseconde dont la période de rotation est incroyablement courte : 0,0062 seconde ! Un tel objet est le résultat de l'évolution d'un couple formé par une étoile à neutron et une étoile normale. Quand celle-ci meurt, son

enveloppe se dilate et est happée par l'étoile à neutrons qui du coup tourne de plus en plus vite. Un disque de matière doit se former en même temps et donner ensuite naissance à

des planètes

lunaire, C, fut trouvé en 1994 et il y a probablement un 4° compagnon gros comme Saturne et loin comme Pluton (1996). Les planètes autour du pulsar le déplacent d'avant en arrière de 900 km à la vitesse de 2,5 km/heure. Si notre soleil était une orange, le pulsar serait un grain de sable. Ce système formé autour d'un pulsar qui tourne sur lui-même près de 1000 fois par seconde (sic) pose le problème de sa formation .

Un 3° corps de taille

1992

1ère découverte attestée, par A. Wolszczan et D. Frail : il y a bien un système planétaire triple autour du pulsar PSR 1257 +12

par A. Wolszczan et D. Frail : il y a bien un système planétaire triple autour

PSR 1257 +12

1995

La première exoplanète à peu près assurée tournant autour d'une étoile de type solaire, et d'une masse environ 1J, fut détectée en octobre 1995 par Michel Mayor, Daniel Queloz et leur équipe du Département d'Astronomie de l'Université de Genève, par la méthode de la vélocimétrie. Elle orbite autour de l'étoile 51 Pegasus. Par ailleurs, ce qui reste le plus étonnant dans cette découverte, c’est que la planète se trouve très proche de son étoile. Il ne lui faut que quatre jours pour en faire le tour. Inconnu jusqu’alors, ce type de planètes prendra le nom de "Jupiter chaud", et beaucoup d’autres seront découvertes dans les années qui suivront.

chaud", et beaucoup d’autres seront découvertes dans les années qui suivront. Vue d ’ artiste de

Vue dartiste de 51 Pegasi

1996

2ème découverte d'une planète jupitérienne orbitant très près (0,11 UA) de son étoile, 55 Cancri A, de type G8V. Il y a probablement un 2° objet de 5J orbitant en 15-20 ans autour de la même étoile. Plus loin, un compagnon nain de type M5 (55 Cancri B) se trouve à 1150 UA.

étoile. Plus loin, un compagnon nain de type M5 (55 Cancri B) se trouve à 1150

Vue d’artiste de 55 Cancri e

1996

G. Marcy et P. Butler annoncent la découverte de deux nouvelles planètes, respectivement autour de 70 Virginis (dans la Vierge) et de

47

Ursa Major (Grande Ourse).

70

Vir b a une orbite très

excentrée (e = 0.40). On hésite entre une nature d'exoplanète ou de naine brune. Ressemble à HD 114762 b. 47 Uma b est la première "jovienne" découverte, avec une orbite de faible excentricité (e=0.10) et située à environ 2.1 UA de son étoile (type G0).

orbite de faible excentricité (e=0.10) et située à environ 2.1 UA de son étoile (type G0).

Vue d’artiste 47UMa b

J u i n 1 9 9 6 Upsilon Andromedae b, 4° "jovienne" découverte, masse

Juin 1996

Upsilon Andromedae b, 4° "jovienne" découverte, masse 0,6 J, periode 4.61 jours, orbite de rayon 0.054 UA, presque comme 51 Peg b. Upsilon Andromedae est une étoile de type F8V située environ à 16.5 pc.

Vue d’artiste Upsilon Andromedae b

Vue d’artiste Upsilon Andromedae b

2 3 / 1 0 / 1 9 9 6 Un compagnon de l'étoile 16

23/10/1996

Un compagnon de l'étoile 16 Cyg B, de type G2.5V (semblable à notre Soleil), est découverte indépendamment par Cochran & Hatzes (Univ. of Texas) and Marcy & Butler (SFSU). Cette planète a l'orbite la plus excentrique jamais vue. L'objet est cousin, en moins massif, de 70 Vir b et HD 114762 b. Sa masse est au minimum 1,55 J, et il tourne autour de son étoile en 804 jours (2.2 ans). Le système de 16 Cygni a est formé de 3 étoiles. 16 Cyg A est éloignée de 900 UA de B and d, et le troisième compagnon (C) est à environ 70" de là. On n'a pas trouvé de planète autour de l'étoile primaire A.

Vue d’artiste de 16 Cygni a

70" de là. On n'a pas trouvé de planète autour de l'étoile primaire A. Vue d’artiste
1 9 9 7 Rho Coronae Borealis b est une planète du type "Jupiter chaud"

1997

Rho Coronae Borealis b est une planète du type "Jupiter chaud" (masse 1,13 J, à 0,25 UA de son étoile, orbite 40 jours). L'étoile est similaire à notre Soleil, est âgée de 10 milliards d'années, et se trouve à environ 55 AL de nous.

Vue d’artiste de Rho Coronae Borealis b

Vue d’artiste de Rho Coronae Borealis b

1998 La première planète connue autour d'une naine rouge (équipe franco-suisse). il s'agit d'un objet

1998

La première planète connue autour d'une naine rouge (équipe franco-suisse). il s'agit d'un objet de deux fois la masse de Jupiter autour de l'étoile de très faible masse Gl 876

objet de deux fois la masse de Jupiter autour de l'étoile de très faible masse Gl

Vue d’artiste de Gl 876

1 9 9 9 Une planète de masse 2,5 J est trouvée autour du pulsar

1999

Une planète de masse 2,5 J est trouvée autour du pulsar PSR 1620B-26. A ce jour seuls deux pulsars se sont révélés accompagnés, ce qui suggère que le phénomène doit être rare.

se sont révélés accompagnés, ce qui suggère que le phénomène doit être rare. Vue d’artiste de
se sont révélés accompagnés, ce qui suggère que le phénomène doit être rare. Vue d’artiste de

Vue d’artiste de PSR 1620B-26

1999

Osiris. Situé à 153 AL dans la constellation de Pégase, ce système est vu par la tranche depuis la Terre : on a pu déterminer nombre de paramètres depuis sa découverte. Située à 0,045 UA de son étoile, la planète orbite en 3,52474 jours, son rayon est de 1,.47±0,06 rJ , sa masse de 0,69±0,05 MJ. Compte tenu des effets de marée, Osiris présente sans doute toujours la même face à son étoile, et les différences de température entre le côté "jour" et le côté "nuit" engendrent des vents violents, de l'ordre de plusieurs milliers de km/h. Malgré ces vents qui homogénisent un peu la température, le côté jour doit atteindre 1 500°C, 600°C de plus que le côté nuit !

peu la température, le côté jour doit atteindre 1 500°C, 600°C de plus que le côté

Vue d’artiste de Osiris

2004

L'exoplanète 2M1207b et son étoile, la naine brune 2M1207a ont été photographiées 5J, diamètre 1,5 J, gazeuse, à 200 AL de la Terre dans la constellation de l'Hydre.par Hubble en avril 2004, la confirmation de leur nature a été faite en mai 2005.

l'Hydre.par Hubble en avril 2004, la confirmation de leur nature a été faite en mai 2005.

L'exoplanète 2M1207b

2004

Il existait déjà plus de 120 exoplanètes, en voici 2 de plus! Celles-ci ont été détectées par le télescope Kueyen du VLT. La méthode de détection n'est pas fréquente : les planètes ont en effet été découvertes par leur passage devant leur étoile (OGLE-TR-113 et OGLE-TR- 132, du Sagittaire), ce qui faisait régulièrement baisser la luminosité de celle-ci de moins de 1%. Ces exoplanètes confirment l'existence des "Jupiters très chauds" : des planètes massives très proches de leur soleil, bouclant donc très vite leur orbite.

très chauds" : des planètes massives très proches de leur soleil, bouclant donc très vite leur

OGLE-TR-113

5/10/2005

Découverte d'une exoplanète proche de la Terre :

HD189733b. Une équipe européenne-israélienne, à laquelle participent des chercheurs du CNRS de Marseille et Aix, annonce la découverte d'une nouvelle exoplanète, effectuée par les télescopes de l'Observatoire de Haute Provence. Cette exoplanète est remarquable à deux points de vue : - d'une part, elle a été détectée par deux méthodes distinctes, et elle fait partie des 9 exoplanètes sur 160 (méthode des transist) .

distinctes, et elle fait partie des 9 exoplanètes sur 160 (méthode des transist) . Vue d

Vue dartiste de HD189733b

18/09/2006

L'exoplanète la plus légère. Une équipe d'astronomes du Smithsonian annonce la probable découverte d'un nouveau type de planète :

avec un rayon équivalent à 1,38 fois celui de Jupiter mais qui ne pèse même pas la moitié de sa masse, c'est l'exoplanète la plus légère jamais découverte ! Cela lui confère une densité inférieure à celle du liège. L'objet est baptisé HAT-P-1 ; son étoile est l'astre principal d'un système double, situé à quelque 450 années-lumière de la Terre dans la constellation du Lézard et connu sous le nom d'ADS 16402. Les deux étoiles sont similaires au Soleil mais plus jeunes, environ 3,6 milliards d'années.

étoiles sont similaires au Soleil mais plus jeunes, environ 3,6 milliards d'années. Vue d ’ artiste

Vue dartiste de HAT-P-1

25/04/2007

le télescope Harps de 3,6 m de l'Observatoire de La Silla de l'ESO au Chili annonce la découverte d'une planète "de type terrestre habitable" :

Gliese 581 c, orbitant autour de l'étoile Gliese 581 située à seulement 20,5 années- lumières de la Terre. Trois laboratoires associés du CNRS ont participé à la découverte, avec des chercheurs de l'Observatoire de Genève et du Centre d'astronomie de Lisbonne2 .

chercheurs de l'Observatoire de Genève et du Centre d'astronomie de Lisbonne2 . Vue d ’ artiste

Vue dartiste de Gliese 581 c