Vous êtes sur la page 1sur 42
Maladie cœliaque: démarche diagnostique Dr G LEFEVRE, Service de Médecine Interne – Hôpital Claude Huriez,

Maladie cœliaque:

démarche diagnostique

Dr G LEFEVRE,

Service de Médecine Interne Hôpital Claude Huriez, CHRU LILLE Institut d’Immunologie, EA 2686, Centre de Biologie Pathologie, CHRU LILLE

EA 2686, Centre de Biologie Pathologie, CHRU LILLE Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Maladie cœliaque

Maladie cœliaque 1. Définition 2. Epidémiologie 3. Physiopathologie 4. Clinique 5.

1.

Définition

2.

Epidémiologie

3.

Physiopathologie

4.

Clinique

5.

Quelle démarche diagnostique ?

6.

Quel suivi sous traitement ?

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

1. « Définition »

1. « Définition » 1. Intolérance permanente au gluten de l’alimentation 2. entrainant, chez des patients

1.

Intolérance permanente au gluten de l’alimentation

2.

entrainant, chez des patients génétiquement prédisposés,

3.

une altération inflammatoire de la paroi intestinale,

4.

et un tableau clinique associant troubles digestifs et carences

nutritives et vitaminiques

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

2. Epidémiologie

2. Epidémiologie Prévalence de la maladie cœliaque en Europe, pour 100 000 habitants Norvège : 294

Prévalence de la maladie cœliaque en Europe, pour 100 000 habitants

Norvège : 294
Norvège : 294
cœliaque en Europe, pour 100 000 habitants Norvège : 294 Prévalence de la maladie cœliaque: 0,5

Prévalence de la maladie cœliaque: 0,5 à 1%

La maladie cœliaque n’est pas seulement une maladie de l’adulte jeune

(20 à 30% des patients ont > 60 ans)

l’adulte jeune (20 à 30% des patients ont > 60 ans) Italie : 490 Espagne :
l’adulte jeune (20 à 30% des patients ont > 60 ans) Italie : 490 Espagne :
Italie : 490
Italie : 490
Espagne : 260
Espagne : 260

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

3. Physiopathologie

Intolérance permanente au gluten de l’alimentation

Gluten:

Blé, orge, seigle (80% des prot. du blé)

Contient de la gliadine

Gliadine:

Passe l’épithélium intestinal

Rôle de la perméabilité épithéliale ?

Subit une désamination par la…

Transglutaminase tissulaire

Formation complexes Tg / gliadine

tissulaire • Formation complexes Tg / gliadine Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

3. Physiopathologie

Patients génétiquement

prédisposés

Activation SI adaptatif

CPA HLA

DQ2 (80-90% des malades) ou DQ8 (10-20%)

25%-37% de la pop° générale = DQ2 ou 8

Activation LT CD4 du chorion

Activation LT intra-épithéliaux Production de CK

Activation des LB

Anticorps anti-gliadine

Auto-anticorps anti-endomysium =

anti-transglutaminase

• Auto-anticorps anti-endomysium = anti-transglutaminase Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

3. Physiopathologie

3. Physiopathologie Altération inflammatoire de la paroi intestinale Anomalies histo caractéristiques: •

Altération inflammatoire de la

paroi intestinale

Anomalies histo caractéristiques:

hyperlymphocytose intraépithéliale

hypertrophie des cryptes

atrophie villositaire

infiltrat inflammatoire du chorion

villositaire • infiltrat inflammatoire du chorion Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de
villositaire • infiltrat inflammatoire du chorion Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de
villositaire • infiltrat inflammatoire du chorion Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de
villositaire • infiltrat inflammatoire du chorion Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

3. Physiopathologie

3. Physiopathologie Pas de maladie cœliaque « active » sans gluten Pas de maladie cœliaque sans

Pas de maladie cœliaque « active » sans gluten

Pas de maladie cœliaque sans HLA DQ2 ou DQ8

FAUX Pas de maladie cœliaque sans AC anti -endomysium / transglutaminase
FAUX Pas de maladie cœliaque sans AC anti -endomysium / transglutaminase

FAUX

FAUX Pas de maladie cœliaque sans AC anti -endomysium / transglutaminase

Pas de maladie cœliaque sans AC anti-endomysium / transglutaminase

FAUX Pas de maladie cœliaque sans AC anti -endomysium / transglutaminase
FAUX Pas de maladie cœliaque sans AC anti -endomysium / transglutaminase
cœliaque sans AC anti -endomysium / transglutaminase 6% de IgA-TTG nég 9,1% de IgA-Endo nég Collin,

6% de IgA-TTG nég

9,1% de IgA-Endo nég

Collin, 2005

La maladie cœliaque séronégative existe: l’histologie reste le « gold standard »

Pas de maladie cœliaque « active » sans anomalie histologique

Guillaume Lefevre

Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

4. Clinique: « l’iceberg »

4. Clinique: « l’iceberg » Manifestations cliniques +++ Manifestations cliniques +/- Signes histologiques et AC
Manifestations cliniques +++ Manifestations cliniques +/-
Manifestations cliniques
+++
Manifestations
cliniques
+/-

Signes

histologiques

et

AC +

et

HLA DQ2/8

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

4. Clinique: « l’iceberg »

4. Clinique: « l’iceberg » Manifestations cliniques +++ Manifestations cliniques +/- Manifestations cliniques =
Manifestations cliniques +++ Manifestations cliniques +/- Manifestations cliniques = 0
Manifestations cliniques
+++
Manifestations
cliniques
+/-
Manifestations cliniques = 0

AC +

et

HLA DQ2/8

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

4. Clinique: « l’iceberg »

4. Clinique: « l’iceberg » Manifestations cliniques +++ Manifestations cliniques +/- Manifestations cliniques =
Manifestations cliniques +++ Manifestations cliniques +/- Manifestations cliniques = 0 Prédisposition génétique
Manifestations cliniques
+++
Manifestations
cliniques
+/-
Manifestations cliniques = 0
Prédisposition génétique
Maladie fréquemment associée

HLA DQ2/8

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

4. Clinique: « l’iceberg »

4. Clinique: « l’iceberg » Hopper, BMJ, 2007 Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU
4. Clinique: « l’iceberg » Hopper, BMJ, 2007 Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU

Hopper, BMJ, 2007

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

4. Clinique: « l’iceberg »

4. Clinique: « l’iceberg » Green, Lancet, 2003 I. Nion-Larmurier et J. Cosne. Gastroentérologie Clinique et
Green, Lancet, 2003
Green, Lancet, 2003

I. Nion-Larmurier et J. Cosne. Gastroentérologie Clinique et Biologique, 2009

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Historiquement…

Historiquement… Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
Historiquement… Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre

Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Retard de croissance

Retard de croissance Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
Retard de croissance Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Hypoplasie de l’émail dentaire

Hypoplasie de l’émail dentaire Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
Hypoplasie de l’émail dentaire Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

4. Clinique: « l’iceberg »

4. Clinique: « l’iceberg » I. Nion-Larmurier et J. Cosne. Gastroentérologie Clinique et Biologique, 2009 Guillaume
4. Clinique: « l’iceberg » I. Nion-Larmurier et J. Cosne. Gastroentérologie Clinique et Biologique, 2009 Guillaume

I. Nion-Larmurier et J. Cosne.

Gastroentérologie Clinique et Biologique, 2009

et J. Cosne. Gastroentérologie Clinique et Biologique, 2009 Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? 1. Enfants: recommandations d’experts 2. Adultes: pas de recommandations ?? Guillaume
1. Enfants: recommandations d’experts 2. Adultes: pas de recommandations
1.
Enfants: recommandations d’experts
2.
Adultes: pas de recommandations
d’experts 2. Adultes: pas de recommandations ?? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de
d’experts 2. Adultes: pas de recommandations ?? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de

??

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? 1. Enfants: recommandations d’experts Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du

1. Enfants: recommandations d’experts

dépister ? 1. Enfants: recommandations d’experts Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de
dépister ? 1. Enfants: recommandations d’experts Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? N + AC anti-Endo + HLA Maladie cœliaque = Symptômes +
5. Quels patients dépister ? N + AC anti-Endo + HLA Maladie cœliaque = Symptômes +
N + AC anti-Endo + HLA
N + AC anti-Endo + HLA
N + AC anti-Endo + HLA
N + AC anti-Endo + HLA

N + AC anti-Endo + HLA

N + AC anti-Endo + HLA
N + AC anti-Endo + HLA
N + AC anti-Endo + HLA

Maladie cœliaque

=

Symptômes + AC anti-Tg > 10

+ HLA Maladie cœliaque = Symptômes + AC anti-Tg > 10 ou ou Symptômes + AC
+ HLA Maladie cœliaque = Symptômes + AC anti-Tg > 10 ou ou Symptômes + AC

ou

ou

Symptômes + AC anti-Tg > 10 N + HLA + histologie

Symptômes + AC anti-Tg < 10 N + histologie

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quels patients dépister ?

5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quels patients dépister ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quel suivi sous traitement ?

5. Quel suivi sous traitement ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quel suivi sous traitement ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille
5. Quel suivi sous traitement ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quel suivi sous traitement ?

5. Quel suivi sous traitement ? Pourquoi un suivi ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne

Pourquoi un suivi ?

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

I. Nion-Larmurier et J. Cosne. Gastroentérologie Clinique et Biologique, 2009

5. Quel suivi sous traitement ?

Pourquoi un suivi ?

5. Quel suivi sous traitement ? Pourquoi un suivi ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne
5. Quel suivi sous traitement ? Pourquoi un suivi ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne
5. Quel suivi sous traitement ? Pourquoi un suivi ? Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

I. Nion-Larmurier et J. Cosne. Gastroentérologie Clinique et Biologique, 2009

5. Quel suivi sous traitement ?

5. Quel suivi sous traitement ? Nachman, 2008 Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU
5. Quel suivi sous traitement ? Nachman, 2008 Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU

Nachman, 2008

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

5. Quel suivi sous traitement ?

5. Quel suivi sous traitement ? Suivi sérologique ≥ 1 / an avec consultation médicale et

Suivi sérologique ≥ 1 / an avec consultation médicale et diét.

≥ 1 / an avec consultation médicale et diét. Nachman, 2008 En cas de doute ou

Nachman, 2008

En cas de doute ou pour aider à l’observance du régime:

Guillaume Lefevre

biopsie duodénale (cicatrice histologique: 2 ans environ)

Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

6. Conclusion

6. Conclusion Maladie cœliaque: Bon modèle de maladie auto-immune T dépendante Pas de maladie sans prédisposition

Maladie cœliaque:

Bon modèle de maladie auto-immune T dépendante

Pas de maladie sans prédisposition génétique et pas de symptôme sans lésions histologiques

Les IgA anti-TG et anti-endomysium

diagnostic +++

suivi +++

(dispense parfois de la FOGD) (observance ? MC réfractaire ?)

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Merci de votre attention

• Merci de votre attention Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille

Guillaume Lefevre Service de Médecine Interne du CHRU de Lille