Vous êtes sur la page 1sur 2

Nouvelliste

Page 1 sur 2

ECONOMIE SOUS LA BANNIÈRE DE LA SÉCURITÉ
29 mai 2010 - PIERRE MAYORAZ

UNION D'ENTREPRISES ARDAG S.A., Abrifeu S.A. et Delbagio S. à r.l. proposent presque tout ce que l'on peut souhaiter en matière de protection. Inauguration à Riddes.
La sécurité joue un rôle de plus en plus important dans notre société. Bien souvent prétexte à des dérives grotesques ou captatrices, elle n'en demeure pas moins un des éléments primordiaux de l'existence. Elle a trouvé entre Riddes et Saxon un écrin qui présente toutes les dernières nouveautés pour nombre de secteurs de l'économie. Trois entreprises valaisannes ont uni leurs forces pour se tenir à la pointe des découvertes et proposer des solutions clefs en main aux entreprises et aux collectivités mais aussi aux particuliers. Ces trois sociétés constituent une sorte de centre de sécurité. Elles inauguraient récemment leurs nouveaux locaux entre Riddes et Saxon, visites et démonstrations spectaculaires à l'appui.

Abrifeu S.A.
Abrifeu S.A. naît en 2005 à l'initiative d'Anne-Brigitte Balet Nicolas qui bénéficie d'une expérience de vingt-trois ans dans le domaine du feu. Directrice d'une importante société de prévention des dangers d'incendie, elle la quitte au moment de son rachat par un grand groupe américain. «Les conditions de travail se détérioraient de jour en jour, 90% du personnel m'ont suivie. Je les ai réengagés dans ma nouvelle société. Les Américains ne nous ont pas facilité la tâche. Mais, après deux ans de procès, nous avons gagné sur toute la ligne. Actuellement, Abrifeu compte dix employés à plein temps et huit représentants», raconte AnneBrigitte Balet Nicolas. Abrifeu travaille principalement avec les pompiers. A l'origine, elle ambitionnait de se constituer comme une centrale d'achat pour les différents corps valaisans. Depuis, l'Etat a mis sur pied sa propre centrale. Anne-Brigitte Balet Nicolas: «Les pompiers nous mettent en concurrence avec d'autres fournisseurs. Désormais, seul le prix entre en ligne de compte. Notre caractère valaisan mériterait un meilleur soutien.» En revanche, les communes se servent en priorité chez Abrifeu quitte à ne pas bénéficier de certaines subventions qui exigent un appel d'offres. «Elles profitent de nos stocks toujours disponibles, une possibilité que l'on ne trouve pas ailleurs. De nos jours, les clients ne veulent plus attendre. Nous vivons à la semaine. Le service après vente constitue notre seul travail garanti à long terme», précise Anne-Brigitte Balet Nicolas.

Ardag S.A.
A l'origine du centre de sécurité de Riddes, ARDAG S.A., date de 1968. Rachetée en 1998 par Christian Balet, directeur actuel, et son père, elle louait des immeubles à l'ancienne société dirigée par Anne-Brigitte Balet Nicolas. Cette proximité familiale déplut au groupe américain repreneur dont l'éthique exigeait de la directrice qu'elle trouve de nouveaux locaux. Elle préféra changer de société plutôt que de lieu. C'est ainsi que le professionnel de la sécurité des chantiers jouxte le spécialiste de la lutte contre le feu. «Nous sommes actifs dans tous les secteurs du bâtiment dans le

http://www.lenouvelliste.ch/scripts/php/print/dynamic_print.php?lang=fr&rubr=3&co... 09.06.2010

Nouvelliste

Page 2 sur 2

respect des normes de la SUVA qui nous contrôle régulièrement. Depuis quelques années, l'ouvrier voit aussi sa responsabilité engagée. Il ne doit pas utiliser un échafaudage qui lui semble non conforme ou travailler sans échafaudage sous peine de voir ses prestations d'assurance réduites», explique Christian Balet, patron d'Ardag. La société riddane, qui occupe vingt-quatre personnes entre le terrain et l'atelier, fabrique elle-même tous ses échafaudages selon ce que son directeur appelle «le système Ardag, largement copié». «Nous fonctionnons comme une école de formation pour les échafaudeurs valaisans qui bénéficient des nombreuses années d'expérience de notre personnel», précise-t-il. Ardag organise différents cours pour ses employés afin de les sensibiliser aux problèmes de sécurité. Elle propose des gradins sur mesure et des structures de décor de théâtre. Ce service unique en Valais doit beaucoup à la passion du patron pour la scène, lui qui dirige les Halles de la ville de Sierre.

Delbagio S. à r.l.
Complément de l'offre de ses deux grandes soeurs, Delbagio S. à r.l. vend des équipements de protection comme des jaquettes fluorescentes ou chaussures renforcées et toutes sortes de piles et batteries dont une grande nouveauté 100% plomb résistante au gel. Téléverbier et Buchard Voyages l'utilisent déjà. On y trouve aussi du matériel de police, menottes et autres ceintures de charge. Delbagio S. à r.l. fournit les polices, les quincailleries, les entreprises. Elle occupe deux personnes.

Partenariats valaisans
Les trois entreprises du centre de sécurité de Riddes travaillent le plus possible avec des partenaires valaisans. Aussi ont-elles invité quelques-uns d'entre eux à se joindre à la journée inaugurale. Videsa S.A. y a présenté son nouveau camion de recyclage écologique des liquides suite à une intervention des pompiers ou un dégât d'eau. S.O.S. Surveillance S.A. a démontré l'efficacité de ses alarmes. Une experte en assurances tremblements de terre a renseigné les intéressés désireux de se prémunir contre ce risque assez élevé en Valais. A cette occasion, des spécialistes ont présenté une chaise pour handicapé qui permet d'emprunter l'escalier ou de voyager en avion. Enfin, Choc Sécurité a donné un cours d'utilisation des extincteurs sur feux réels, cours que collectivités et particuliers peuvent faire organiser.

http://www.lenouvelliste.ch/scripts/php/print/dynamic_print.php?lang=fr&rubr=3&co... 09.06.2010

Centres d'intérêt liés