Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

HABITUDES #6 : Simon Liberati: Simon Liberati écrit. 
Des articles depuis trente ans. Des livres depuis quinze ans. 
Dans chacun de ses textes, souvent récompensés (Le Prix Flore, le Prix Femina...), il raconte l'époque, ses démons, ses dérives, ses excès, ses rituels et ses nu...

HABITUDES #6 : Simon Liberati: Simon Liberati écrit.  Des articles depuis trente ans. Des livres depuis quinze ans.  Dans chacun de ses textes, souvent récompensés (Le Prix Flore, le Prix Femina...), il raconte l'époque, ses démons, ses dérives, ses excès, ses rituels et ses nu...

DeHABITUDES


HABITUDES #6 : Simon Liberati: Simon Liberati écrit.  Des articles depuis trente ans. Des livres depuis quinze ans.  Dans chacun de ses textes, souvent récompensés (Le Prix Flore, le Prix Femina...), il raconte l'époque, ses démons, ses dérives, ses excès, ses rituels et ses nu...

DeHABITUDES

évaluations:
Longueur:
28 minutes
Sortie:
8 juil. 2019
Format:
Épisode du podcast

Description

Simon Liberati écrit. 
Des articles depuis trente ans. Des livres depuis quinze ans. 
Dans chacun de ses textes, souvent récompensés (Le Prix Flore, le Prix Femina...), il raconte l'époque, ses démons, ses dérives, ses excès, ses rituels et ses nuits, toujours avec style. 
Car, chez lui, le style est partout... Dans le sixième épisode d'HABITUDE, Simon Liberati raconte ainsi son allure, ses hauts et ses bas, au fil des époques, des modes et des drogues. Un épisode érudit et passionnant qui pose au passage une étonnante question : Michel Houellebecq s'est-il vraiment fait rallonger les tibias?
 See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Sortie:
8 juil. 2019
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Voir plus
Dans HABITUDES, le podcast du magazine L'ETIQUETTE, des acteurs, des musiciens, des politiques racontent comment ils s'habillent. Et pourquoi. Parce qu'on ne s'habille jamais par hasard. Même quand on s'habille mal.