Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $9.99/mois.

Dark Social : la partie immergée de l'iceberg: Épisode 119 : La quantité d'échanges sur les réseaux sociaux qui est faite sur le Dark Social est de plus en plus impressionnante. un des enjeux majeurs pour les marques sera d'arriver à être présente sur ce Dark Social. Nous vous expliquons ce qu'est le Dark Social et comment faire de la présence de marque dessus.

Dark Social : la partie immergée de l'iceberg: Épisode 119 : La quantité d'échanges sur les réseaux sociaux qui est faite sur le Dark Social est de plus en plus impressionnante. un des enjeux majeurs pour les marques sera d'arriver à être présente sur ce Dark Social. Nous vous expliquons ce qu'est le Dark Social et comment faire de la présence de marque dessus.

DeLe Super Daily


Dark Social : la partie immergée de l'iceberg: Épisode 119 : La quantité d'échanges sur les réseaux sociaux qui est faite sur le Dark Social est de plus en plus impressionnante. un des enjeux majeurs pour les marques sera d'arriver à être présente sur ce Dark Social. Nous vous expliquons ce qu'est le Dark Social et comment faire de la présence de marque dessus.

DeLe Super Daily

évaluations:
Longueur:
22 minutes
Sortie:
Jan 31, 2019
Format:
Épisode du podcast

Description

Épisode 119 : La quantité d'échanges sur les réseaux sociaux qui est faite sur le Dark Social est de plus en plus impressionnante. un des enjeux majeurs pour les marques sera d'arriver à être présente sur ce Dark Social. Nous vous expliquons ce qu'est le Dark Social et comment faire de la présence de marque dessus.
Le « Dark Social », alimenté par le mobile et les messageries, est en plein essor. Ne pas comprendre ce phénomène pourrait compromettre la valeur que vous attribuez aux médias sociaux pour votre entreprise.
##De quoi s’agit-il exactement ?##
Le concept de « Dark Social » fait référence aux partages « invisibles » qui ont lieu sur des canaux tels que les applications de messagerie, mais aussi que les emails et les textos.
On peut parler de Dark Social dès lors qu’un internaute souhaite partager des informations non pas avec l’ensemble des membres du réseau, mais uniquement avec des personnes de son choix.
Lorsqu’un article ou des images vous plaisent, votre premier réflexe est d’en faire profiter quelques-uns de vos amis, de vos collègues de travail, des membres de votre famille ou un groupe auquel vous avez adhéré.
Soit alors vous procèderez à un copier-coller des informations en question dans votre e-mail, soit vous communiquerez sur votre messagerie instantanée le ou les liens que ces personnes sélectionnées devront suivre.
Ainsi, en utilisant ce « cadre privé » et non les procédés des plateformes qui vous exposent à la vue de tous, vous faites partie de ceux qui échangent des informations dans le Dark Social. En d’autres termes, il ne s’agit pas de ces informations que vous rendez publiques sur Facebook, Linkedin ou Twitter, mais de celles que vous destinez à un nombre limité de personnes.
##L’évolution des usages : du « on to many » vers le « one to few ».##
Emergence des usages de partage vers le « one to one » ou le « one to few ».
Les usages des internautes ont changé.
Enfin, beaucoup consacrent plus de temps à communiquer avec une personne ou un groupe de personnes qu’avec tous ses « amis » du réseau. C’est la raison pour laquelle le partage « one to one » ou « one to few » ne cesse d’augmenter.
##Ça représente combien le Dark Social ?##
D’après une étude réalisée par la plateforme de publicité programmatique RadiumOne (Etude de 2016), 84 % des partages que font les consommateurs se font maintenant sur des canaux sociaux privés comme les e-mails et les messageries instantanées.
##Une tendance de fond dont personne ne semble trop se soucier##
Si vous avez une certaine compréhension des phénomènes liés au Dark Social, dites vous que vous faites party des happy few !
En février 2018, IBM Watson s'est associé à Econsultancy pour interroger plus de 1 000 spécialistes du marketing sur l'impact des réseaux sociaux sur leurs activités.
96% des organisations interrogées ont déclaré qu’elles n’étaient pas conscientes du facteur Dark Social, tandis que les 4% qui étaient au courant y voyaient un défi majeur.
##Le Dark social vaut de l’or !##
Il est indispensable de garder un oeil sur ce qui se passe dans le Dark Social pour 2 raisons :
1 - Le Dark Social représente probablement une part considérable de votre trafic social
2 - Le Dark Social constitue peut-être aussi le trafic social le plus précieux.
Que ce soit en termes d'achats de produits ou de clics sur les liens, une recommandation personnelle d'un pair de confiance crée presque toujours une chance de conversion supérieure à celle d'une publication publique (par un consommateur ou une marque).
Il est donc rentable d'encourager le partage social obscur de notre contenu, même si nous ne pouvons pas le mesurer avec précision.
##Un problème : l’impact du Dark Social difficile à mesurer##
Le « Dark Social » remet en question les modèles traditionnels de mesure du ROI des médias sociaux.
Mais il existe des moyens d’y faire face.
La majorité des partages sur les médias sociaux n’apparaît pas dans vos outils d’analyse Web : le contenu éphémère de Snapchat, le partage e
Sortie:
Jan 31, 2019
Format:
Épisode du podcast