Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $9.99/mois.

Eat's Business #15 | Restauration collective, la Russie nouveau leader de l'agroalimentaire et vieillissement artificiel de whisky: Eat's Business #15 | Restauration collective, la Russie nouveau leader de l'agroalimentaire et vieillissement artificiel de whisky

Eat's Business #15 | Restauration collective, la Russie nouveau leader de l'agroalimentaire et vieillissement artificiel de whisky: Eat's Business #15 | Restauration collective, la Russie nouveau leader de l'agroalimentaire et vieillissement artificiel de whisky

DeBusiness of Bouffe


Eat's Business #15 | Restauration collective, la Russie nouveau leader de l'agroalimentaire et vieillissement artificiel de whisky: Eat's Business #15 | Restauration collective, la Russie nouveau leader de l'agroalimentaire et vieillissement artificiel de whisky

DeBusiness of Bouffe

évaluations:
Longueur:
38 minutes
Sortie:
Apr 27, 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

Dans ce nouvel épisode de Eat's Business, la revue de presse du Business de la Bouffe, Olivier Frey et Daniel Coutinho reviennent sur le nouvel élan de la restauration collective, sur la Russie nouveau leader de l'agroalimentaire ainsi que sur le vieillissement artificiel de whisky.Dans cet épisode, sont aussi évoqués l'expansion de Frichti, la startup Lyveat et son service de livraison de restaurants dans les villes moyennes, le système d'assurance chez les agriculteurs et la grande distribution qui soutient les fraises espagnoles. La restauration collective fait peau neuveLes Echos, Comment les géants des cantines se convertissent aux nouvelles pratiques de la restauration, 17/04/2021Les trois grands acteurs de la restauration collective (Compass, Elior et Sodexo) ont tous mis en place une stratégie spécifique face aux changements que connaît le secteur. Sodexo et Elior ont misé sur le rachat de startup, en reprenant respectivement FoodChéri en 2018 et Nestor en 2021. Compass a, pour sa part, choisi de lancer une nouvelle offre sous la marque “Popote”.Les plats proposés sous la marque Popote ont été imaginés en interne par les chefs de Compass à partir de produits frais et de saison. Ils sont préparés chaque jour dans un atelier à Courbevoie et sont livrés, sans intermédiaire, aux entreprises ou aux télétravailleurs.L’offre de Popote est ainsi adaptée à toutes les tailles d'entreprise et se décline en 3 options sur site :un corner avec des vitrines chaudes et froides en libre-service et un espace convivial où consommerun simple comptoir clic and collect où retirer une commande à emporterun frigo connecté couplé à un micro-ondes. Comme le précise Pierre-Antoine Gallet, directeur des opérations de Popote, « Cela nous permet d'adresser des TPE et PME, de 50 à 400 collaborateurs, 80 à 300 couverts par jour que nous ne touchions peu ». Compass a déjà écoulé près de 150 000 repas avec Popote et vise un doublement des volumes d'ici à la fin de l'année. Frichti à la conquête de nouveaux horizonsLe JDD, Livraisons de repas : Frichti à toute vapeur, 13/04/2021Lancée en 2015, la startup Frichti a depuis levé 43 millions d’€ et emploie désormais 350 personnes. Elle est installée à côté de Rungis où elle possède une cuisine de plusieurs milliers de mètres carrés.L’article nous apprend qu’avant la pandémie de Covid-19, les 2/3 du chiffre d’affaires de Frichti dépendaient des livraisons dans les bureaux. La pandémie a donc forcé les deux fondateurs à repenser rapidement leur business model. Frichti prévoit donc de s’étendre au delà de Paris et compte s’implanter dans 4 autres villes (Lyon, Bordeaux, Nantes et Lille) avant fin 2021.Au delà de la livraison de repas, cœur de métier historique de l’entreprise, Frichti compte également se développer dans la livraison de courses à partir de ses propres dark stores. Son “Frichti Market” est déjà un succès, avec un chiffre d’affaires qui a triplé depuis septembre 2020. Frichti a d’ailleurs déjà implanté 18 dark stores dans Paris et son assortiment est passé de 350 à 1200 produits. Lyveat : service de livraison de restaurant dans les villes moyennesLe Progrès, Lyveat livre les plats des restaurateurs jusqu'à 30 km,  14/04/2021Focus sur une autre startup française spécialisée dans la livraison qui se nomme Lyveat. Lancée en décembre 2019 dans l'Ain, celle-ci se différencie des mastodontes Uber Eats et Deliveroo car elle cible en priorité les villes moyennes (entre 5 000 et 60 000 habitants). Elle est désormais présente dans près de 120 villes, emploie plus de 450 livreurs et propose ses services dans un rayon de 30 km autour du restaurant, avec une livraison garantie en moins d'une heure. Comme l’explique Enzo Chagny, l’un des co-fondateurs, “nos commissions sont beaucoup plus faibles que les autres prestataires. En plus, la totalité des frais de livraisons est reversée au livreur”. Ainsi, les livreurs perçoivent 1€ par km plus 2€ de prise en charge.L’entreprise s’est fixé pour objectif d’être impla
Sortie:
Apr 27, 2021
Format:
Épisode du podcast