Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

#Liqueurs : comment communiquent les marques Françaises sur les réseaux sociaux: Épisode 298 : Charteuse, Génépi, Cointreau mais aussi Grand-Marnier ou Bénédictine, l’hexagone n’est pas en manque de belles et bonnes liqueurs. Certaines d'entre-eux jouent le jeu des réseaux sociaux tout en composant habillement avec la loi Evin !

#Liqueurs

DeLe Super Daily


#Liqueurs

DeLe Super Daily

évaluations:
Longueur:
25 minutes
Sortie:
6 déc. 2019
Format:
Épisode de podcast

Description

Épisode 298 : Charteuse, Génépi, Cointreau mais aussi Grand-Marnier ou Bénédictine, l’hexagone n’est pas en manque de belles et bonnes liqueurs. Certaines d'entre-eux jouent le jeu des réseaux sociaux tout en composant habillement avec la loi Evin !
Quelques chiffres sur les liqueurs françaises
Le secteur des liqueurs emploi 2400 salariés partout en France métropolitaine et d’Outre-mer dans 50 entreprises, qui sont pour 80% des PME. 53% de la production française (89 millions de bouteilles) est exporté chaque année.

La loi Evin !
En France, la loi Evin est là et les alcooliers ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent. 
La Loi Evin (ou Loi du 10 janvier 1991) régule l’ensemble de la publicité et de la communication réalisées en faveur de l’alcool. Elle a été mise en vigueur en 1991 afin de réduire les méfaits de l’alcoolisme en France.
L’article 17 de la Loi Evin proscrit toute publicité de boissons alcoolisées à la télévision, au cinéma, sur certaines tranches horaires à la radio, dans la presse à destination de la jeunesse et plus globalement toute publicité incitant à la consommation d’alcool et visant les jeunes et les mineurs.
Ce qui est autorisé par la loi Evin
Ainsi, l’article 17 de la Loi Evin limite la publicité des boissons alcoolisées à « l’indication du degré volumique d’alcool, de l’origine, de la dénomination, de la composition du produit, du nom et de l’adresse du fabricant, des agents et des dépositaires ainsi que du mode d’élaboration, des modalités de vente et du mode de consommation du produit ».
De ce fait, on ne peut communiquer que sur des caractéristiques dites « objectives » du produit. 
A noter que la communication faisant référence au savoir-faire, au terroir, à l’histoire ou aux traditions, entre autres, n’est pas considérée comme un message publicitaire.
Et sur le web et les réseaux sociaux ?
Longtemps restée dans une zone grise quant à la Loi Evin, la publicité dans le domaine numérique est de nos jours encadrée. 
Ainsi, bien que la publicité pour les alcools soit autorisée sur internet, il est cependant interdit de la diffuser sur des pages et des sites web destinés à la jeunesse ou liés au sport.
De ce fait, l’audience des sites et pages web sur lesquels nous diffuserons la publicité doit être composée à plus de 70% de personnes majeures. Les formats publicitaires employés doivent être clairement identifiables comme publicités, et ne doivent pas être intrusifs comme l’est une vidéo à lancement automatique, une fenêtre pop-up ou une bannière sur un site.
De plus, le message publicitaire peut communiquer uniquement sur les éléments objectifs de la boisson alcoolisée, sans inciter à la consommation ou à suivre nos réseaux sociaux.
Le contenu publicitaire ne peut vanter les vertus de l’alcool, et ne peut mettre en scène des personnes buvant ou s’amusant (le consommateur ne doit à aucun moment apparaitre dans le message publicitaire). En outre, la publicité doit impérativement comporter le message sanitaire préventif suivant : « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé ».
Interdiction de faire gagner de l’alcool par exemple.
Age-gater son compte Instagram ?
Certains comptes ont une barrière à l’entrée.

Les influenceurs le nouveau far-west des marques d’alcool
Face à cela, un dilemme fait surface : comment mettre en avant un produit alcoolisé sans enfreindre la Loi ? 
Pour contourner le problème, et s’attirer une visibilité maximale, les marques d’alcool ont donc décidé d’infiltrer ces Instagrameurs : une grosse somme d’argent et quelques voyages contre une visibilité (généralement un post sous forme de belle photo).

Qui vérifie le respect de ces règles  ?
Il y a la justice mais il n’y a pas de police de la loi Evin sur Instagram. Alors qu’en TV, le gendarme, c’est le CSA. En revanche, c’est plus compliqué sur Instagram car les réseaux sociaux refusent d’être apparentés à des médias sinon ils deviendraient responsables des contenus. 
Instagram et les profils restreints

Dans la recherche Google c
Sortie:
6 déc. 2019
Format:
Épisode de podcast

Titres dans cette série (40)

Toute l'actualité social media servie sur un podcast. Tous les jours, on décrypte pour vous les nouveautés sur les réseaux sociaux. Facebook, Instagram, Linkedin, Twitter, TikTok, tout y passe ! Le Super Daily est animé par Thibault Tourvieille de Labrouhe avec Adjan Chelil et Camille Poignant. Ce podcast vous est proposé par Supernatifs, l'agence experte en social media.