Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $9.99/mois.

LE PEN DANS LES CORDES, ZEMMOUR EN EMBUSCADE ? – 03/07/21: LE PEN DANS LES CORDES, ZEMMOUR EN EMBUSCADE ? – 03/07/21
 

 
Invités 
 

 
YVES THRÉARD
 
Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction – « Le Figaro »
 

 
NATHALIE MAURET
 
Journaliste politique –...

LE PEN DANS LES CORDES, ZEMMOUR EN EMBUSCADE ? – 03/07/21: LE PEN DANS LES CORDES, ZEMMOUR EN EMBUSCADE ? – 03/07/21 Invités YVES THRÉARD Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction – « Le Figaro » NATHALIE MAURET Journaliste politique –...

DeC dans l'air


LE PEN DANS LES CORDES, ZEMMOUR EN EMBUSCADE ? – 03/07/21: LE PEN DANS LES CORDES, ZEMMOUR EN EMBUSCADE ? – 03/07/21 Invités YVES THRÉARD Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction – « Le Figaro » NATHALIE MAURET Journaliste politique –...

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
64 minutes
Sortie:
Jul 3, 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

LE PEN DANS LES CORDES, ZEMMOUR EN EMBUSCADE ? – 03/07/21

Invités 

YVES THRÉARD
Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction – « Le Figaro »

NATHALIE MAURET
Journaliste politique – Groupe de presse régionale « Ebra »

ERWAN LECOEUR
Sociologue – Spécialiste de l’extrême droite

ALIX BOUILHAGUET
Éditorialiste politique - « France Télévisions »

Le Rassemblement National trouvera-t-il un nouveau souffle ce week-end ? Ces 3 et 4 juillet se tient à Perpignan le 17e congrès du parti. La ville des Pyrénées-Orientales n’a pas été choisie au hasard. Conquise en 2020 en duel face à LR par Louis Aliot, elle symbolise la victoire et le plafond de verre brisé.
C’est pourtant bien fragilisée que Marine Le Pen, la présidente du parti, apparaît dans cette réunion politique, une semaine seulement après la gifle subie par sa formation lors des élections départementales et régionales, lors de laquelle le parti a perdu 30% de ses conseillers par rapport à 2015.
Au sein du parti, plusieurs membres, opposés à la ligne de normalisation imposée par leur cheffe, ont claqué la porte. C’est notamment le cas dans les Deux-Sèvres, où le délégué et la totalité du bureau départemental restreint du Rassemblement national ont démissionné le 24 juin dernier, en désaccord total avec la stratégie du parti lors de ce scrutin. Le patriarche Jean-Marie Le Pen réclame pour sa part un retour aux fondamentaux. Selon le fondateur du Front national, cet échec est "imputable à une certaine erreur de ligne". Il en appelle désormais à une "virilisation" du RN.
Or, ce retour à une ligne dure ne semble pas être l’option choisie puisqu’à l’occasion du congrès du parti d’extrême droite qui s’ouvre ce samedi, une modification des statuts va entraîner une petite révolution : la possibilité pour Marine Le Pen de se mettre en retrait de la présidence du parti le temps de la campagne présidentielle. Un changement symbolique, puisqu’il est question par cette manœuvre de souligner que la députée du Pas-de-Calais ne fera pas campagne en qualité de présidente du RN, mais en tant que représentante d’une aspiration plus large. Cela semble plus proche de vouloir achever le processus de “normalisation”. Si ce retrait est acté, un président par intérim devra être désigné. Deux profils tiennent la corde : Louis Aliot et Jordan Bardella.
 
La déroute du RN aux régionales n’a pas fait que des mécontents à l’extrême droite de l’échiquier politique. Chez les partisans d’Eric Zemmour, qui espèrent un engagement électoral du très droitier chroniqueur star de CNews, ce mauvais résultat du RN serait le signe qu’il a une carte à jouer. Cette hypothèse fait en tout cas rêver de nombreux déçus du parti lepéniste et des ex-LR tendance droite dure.
C’est notamment le cas de Génération Z, mouvement politique créé en février dernier avec pour objectif de rassembler la jeunesse autour de la candidature d’Eric Zemmour en vue des élections présidentielles de 2022. Dimanche, dès la fermeture des bureaux de vote, ils ont collé sur les panneaux électoraux installés dans les rues de plus d'un millier de communes des affiches sur lesquelles on peut lire "Zemmour président", avec une photo du chroniqueur du Figaro en chemise blanche sur fond noir.
 
Mais le polémiste, condamné pour incitation à la haine raciale et accusé de violences sexuelles, disposera-t-il d’un espace politique suffisant pour exister ? Sur sa gauche, Xavier Bertrand (ex-LR) vient en effet de faire la démonstration dans les Hauts-de-France qu’il était en mesure d’incarner une droite dure tout en parlant aux classes populaires. Le fraichement réélu président de région a réussi son pari : montrer qu’il est capable de siphonner une partie des voix du RN. Il apparaît bien placé pour représenter la droite, même si lui aussi doit faire face à des rivaux de taille.
 
Que va faire Marine Le Pen en vue de 2022 ?
Eric Zemmour sera-t-il bel et bien candidat ?
Xavier Bertrand est-il capable de s’imposer définitivement à droite ?

DIFFUSION : du lund
Sortie:
Jul 3, 2021
Format:
Épisode du podcast