Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $9.99/mois.

ATTENTATS À KABOUL : LE PIÈGE DJIHADISTE – 26/08/21: ATTENTATS À KABOUL : LE PIÈGE DJIHADISTE – 26/08/21
 

 
FRANÇOIS CLEMENCEAU
 
Rédacteur en chef international - « Le Journal du Dimanche »
 

 
VINCENT HUGEUX - Grand reporter
 
Spécialiste du Moyen-Orient et de l’Afrique

ATTENTATS À KABOUL : LE PIÈGE DJIHADISTE – 26/08/21: ATTENTATS À KABOUL : LE PIÈGE DJIHADISTE – 26/08/21 FRANÇOIS CLEMENCEAU Rédacteur en chef international - « Le Journal du Dimanche » VINCENT HUGEUX - Grand reporter Spécialiste du Moyen-Orient et de l’Afrique

DeC dans l'air


ATTENTATS À KABOUL : LE PIÈGE DJIHADISTE – 26/08/21: ATTENTATS À KABOUL : LE PIÈGE DJIHADISTE – 26/08/21 FRANÇOIS CLEMENCEAU Rédacteur en chef international - « Le Journal du Dimanche » VINCENT HUGEUX - Grand reporter Spécialiste du Moyen-Orient et de l’Afrique

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
68 minutes
Sortie:
Aug 26, 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

ATTENTATS À KABOUL : LE PIÈGE DJIHADISTE – 26/08/21

FRANÇOIS CLEMENCEAU
Rédacteur en chef international - « Le Journal du Dimanche »

VINCENT HUGEUX - Grand reporter
Spécialiste du Moyen-Orient et de l’Afrique

LAURENCE NARDON
Responsable du programme États-Unis de l’IFRI
(Institut Français des Relations Internationales)

ANNE CHAON – Journaliste
Ancienne correspondante à Kaboul pour l'AFP

MARGAUX BENN - En direct de Doha   
Grand reporter
Co-auteure du documentaire « Afghanistan : vivre en pays taliban »

Une forte explosion vient d'avoir lieu à proximité de l'aéroport de Kaboul, la capitale de l'Afghanistan, d'arès le ministère de la Défense américain. On ne sait pas, pour l'heure, l'origine de cette explosion. Mais la tension n'en finissait pas de grimper. Plusieurs diplomaties occidentales s’inquiètaient de risques sécuritaires. Le Royaume-Uni avait même prévenu d’une « menace imminente et grave » d’attentat à l’aéroport de Kaboul, porte de sortie du pays. Les Etats-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni avaient ainsi appelé leurs ressortissants à s’éloigner au plus vite de la zone, en raison de menaces « terroristes », craignant une attaque du groupe Etat islamique, qui entretient des relations tendues avec les talibans. Les trois pays avaient émis simultanément des mises en garde très précises et quasi identiques dans la nuit de mercredi à jeudi.
Une véritable course contre la montre est engagée en Afghanistan. Des dizaines de milliers de personnes veulent toujours fuir le pays, tombé aux mains des talibans.
Le Premier ministre Jean Castex a, pour sa part, annoncé ce matin sur RTL que les opérations françaises d'évacuation depuis Kaboul s'achèveront totalement demain soir. Les dernières heures de la présence française dans le pays serviront au départ des militaires et des services de l’ambassade. Environ 2 500 personnes ont été évacuées depuis la prise de pouvoir des talibans, selon lui. Le Président américain Joe Biden a également tranché : les troupes américaines quitterons l'Afghanistan au plus tard mardi 31 août, comme initialement prévu dans l'accord passé avec les talibans. Les 6 000 soldats américains cesseront alors de sécuriser l'aéroport de Kaboul et de superviser les opérations d'évacuation.
 
Alors que ces évacuations se poursuivent dans une atmosphère chaotique, les talibans ont annoncé dimanche le lancement d'une offensive d'envergure contre la seule zone qui leur résiste encore : la vallée du Pandjchir. "Des centaines de moudjahidines de l'Emirat islamique se dirigent vers l'Etat du Panjshir pour le contrôler, après que des responsables locaux ont refusé de le remettre de façon pacifique", ont-ils indiqué sur Twitter.
Une poche de résistance armée s'est en effet formée dans cette vallée située au nord-est de Kaboul, longtemps connue comme un bastion anti-talibans. Elle se prépare à « un conflit de longue durée » si elle ne parvient pas à la négociation avec les talibans, a déclaré son porte-parole. Cette lutte est notamment emmenée par Ahmad Massoud, fils du célèbre commandant Ahmed Shah Massoud, assassiné en 2001 par al-Qaïda. Il bénéficie de nombreux soutiens parmi la communauté internationale et en France. Dans une lettre initiée par Éric Ciotti et adressée mercredi au président de la République, plusieurs parlementaires demandent ainsi le déploiement « d'armes » et de « munitions » pour contrer le retour des talibans. Pour soutenir la résistance, ils insistent : « Leur appel à l'aide et leur demande d'armes, de munitions et de soutien logistique doivent être entendus par la France ».
 
Aux Etats-Unis, les répercussions politiques de la situation en Afghanistan sont importantes. Le président des Etats-Unis affronte la première grave crise politique de son mandat. En plus de faire face à des alliés amers, le président américain est en effet confronté à la déception de ses compatriotes. Les images représentant des civils paniqués se pressant devant les grilles d'entrées ou tentant de s'accrocher aux avions
Sortie:
Aug 26, 2021
Format:
Épisode du podcast