Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $9.99/mois.

COVID : FAUT-IL CRAINDRE LE VARIANT MU ? – 04/09/21: COVID : FAUT-IL CRAINDRE LE VARIANT MU ? – 04/09/21
 

 
Invités
 

 
DR JEAN-PAUL HAMON
 
Président d’honneur de la Fédération des Médecins de France
 

 
PR ODILE LAUNAY
 
Infectiologue - Hôpital ...

COVID : FAUT-IL CRAINDRE LE VARIANT MU ? – 04/09/21: COVID : FAUT-IL CRAINDRE LE VARIANT MU ? – 04/09/21 Invités DR JEAN-PAUL HAMON Président d’honneur de la Fédération des Médecins de France PR ODILE LAUNAY Infectiologue - Hôpital ...

DeC dans l'air


COVID : FAUT-IL CRAINDRE LE VARIANT MU ? – 04/09/21: COVID : FAUT-IL CRAINDRE LE VARIANT MU ? – 04/09/21 Invités DR JEAN-PAUL HAMON Président d’honneur de la Fédération des Médecins de France PR ODILE LAUNAY Infectiologue - Hôpital ...

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
66 minutes
Sortie:
Sep 4, 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

  COVID : FAUT-IL CRAINDRE LE VARIANT MU ? – 04/09/21

Invités

DR JEAN-PAUL HAMON
Président d’honneur de la Fédération des Médecins de France

PR ODILE LAUNAY
Infectiologue - Hôpital Cochin

SOPHIE AURENCHE
Journaliste en charge de la crise sanitaire - « RTL » 

DR HÉLÈNE ROSSINOT
Médecin de santé publique

Identifié pour la première fois en janvier en Colombie, un nouveau variant du coronavirus, baptisé B.1.621 ou plus simplement Mu, inquiète. Dans ce pays d'Amérique du Sud, il est aujourd'hui prédominant et est à l'origine de la vague la plus meurtrière de la pandémie. Classé fin août comme "variant à suivre" par l'OMS, le variant Mu est en revanche, à ce stade, "peu présent en France" selon Santé Publique France.
Selon l'OMS, ce variant pourrait potentiellement résister aux vaccins. Mais si ce nouveau variant, est surveillé avec attention, ni lui ni aucun autre ne semble pour l'heure capable de remettre en cause la suprématie du variant Delta. Ce dernier représente aujourd’hui plus de 93% des cas de Covid-19 dans le monde. En France, le chiffre monte même jusqu'à 98,5%.
Quoi qu'il en soit, la circulation du SARS-CoV-2, bien qu'à un niveau toujours élevé, est en diminution sur le territoire métropolitain depuis plusieurs semaines. La décrue est lente mais constante. Le taux d’incidence est en diminution dans toutes les classes d’âge, excepté chez les 0-9 ans, où il est stable et les 3-5 ans, où il est en légère progression. La situation en est revache encore critique en Martinique et en Guadeloupe, et préoccupante en Guyane.
Plusieurs éléments inquiètent cependant les scientifiques, comme les autorités. La question se pose notamment de l'efficacité des vaccins sur le long terme. En Israël, malgré un taux de vaccination élevé, les contaminations flambent. Le pays a été le premier à prescrire une troisième dose.
 
Un autre sujet est source de nombreuses questions : la rentrée scolaire. Alors que près de 12,3 millions d’élèves ont repris jeudi le chemin de l’école, le coronavirus est bien présent et le protocole jugé mal adapté par de nombreuses organisations syndicales. Les syndicats CGT, FSU, FO et Sud ont à ce propos appelé à la grève le 23 septembre pour demander plus de moyens pour l’école. Les chiffres de contamination des enfants sont préoccupants. En août on a observé, y compris chez des très jeunes, voire parfois même des nourrissons, des cas graves nécessitant un séjour à l'hôpital. A Nice, un service pédiatrique est dédié à ces patients positifs au Covid-19, dont certains présentent des symptômes sérieux. Les cas graves chez les enfants restent rares, mais ils sont plus récurrents depuis l'arrivée du variant Delta. Une contamination qui serait malgré tout le plus souvent intra-familiale. "Les parents ou grands-parents étaient positifs. La plupart n'était pas vaccinée", explique ainsi Diane Demonchy, pédiatre aux Urgences et infectiologue à l'hôpital Lenval.
 
Si la vaccination reste pour l'heure la seule solution pour endiguer la pandémie, plusieurs médicaments sont à l'étude, notamment pour lutter contre les formes graves du Covid-19. Un temps éclipsée par la course aux vaccins, la recherche de traitements n'en a pas moins continué. Ces éventuels médicaments capables de guérir le Covid-19, pourraient constituer une arme complémentaire pour lutter contre la pandémie. Certains sont en phase de tests tandis que d’autres ont déjà fait leurs preuves pour certaines catégories de patients. La haute autorité de santé a ainsi donné, vendredi 6 août, son feu vert à un traitement préventif par anticorps monoclonaux (le traitement dit Ronapreve) pour les personnes immunodéprimées. Un espoir pour les patients.
 
Les vaccins actuels sont-ils efficaces contre le variant Mu ? Où en est la recherche de traitements contre la maladie ? Que dit la recherche sur la vaccination des enfants de moins de 12 ans ?

DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45
FORMAT : 65 minutes
PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé
REDIFFUSION : du lundi
Sortie:
Sep 4, 2021
Format:
Épisode du podcast