Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $9.99/mois.

CM : combien faut-il être dans sa tête pour faire le job ?: Épisode 638 : Au départ, le Community manager gérait la communauté, comme un jardinier gère un potager, il s’occupait un peu tout , pourvu ça pousse et que ça se porte bien. Aujourd’hui le jardin a bien grandi et le nombre de légumes que l’on peut y cultiver a explosé !

CM : combien faut-il être dans sa tête pour faire le job ?: Épisode 638 : Au départ, le Community manager gérait la communauté, comme un jardinier gère un potager, il s’occupait un peu tout , pourvu ça pousse et que ça se porte bien. Aujourd’hui le jardin a bien grandi et le nombre de légumes que l’on peut y cultiver a explosé !

DeLe Super Daily


CM : combien faut-il être dans sa tête pour faire le job ?: Épisode 638 : Au départ, le Community manager gérait la communauté, comme un jardinier gère un potager, il s’occupait un peu tout , pourvu ça pousse et que ça se porte bien. Aujourd’hui le jardin a bien grandi et le nombre de légumes que l’on peut y cultiver a explosé !

DeLe Super Daily

évaluations:
Longueur:
20 minutes
Sortie:
Sep 8, 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

Épisode 638 : Au départ, le Community manager gérait la communauté, comme un jardinier gère un potager, il s’occupait un peu tout , pourvu ça pousse et que ça se porte bien. Aujourd’hui le jardin a bien grandi et le nombre de légumes que l’on peut y cultiver a explosé !Le Blog du Modérateur, une archive du CMChaque année depuis 2011, le BDM mène l’enquête et dresse un portrait du Community manager en France et mine de rien ça donne les bases !Aux débuts, les CM étaient 55% de femmes, ils actaient en majorité pour des PME et ils géraient aussi le reste du web, le site, google, les mailings…Les outils qu’il utilisait le plus étaient Google Analytics et Google Alerts.Les objectifs de l’époque étaient très marketing Notoriété (77% des cas), l’acquisition de clients (70%) et la fidélisation (69%).Le CM bossait à l’époque sur 2 réseaux.; Facebook Et TwitterRaison numéro 1 : le mobile est devenu le premier écran devant la télé et l’ordinateur Les dernières recherches du Global Web Index révèlent que l'internaute mondial typique passe désormais 3 heures et 39 minutes par jour à utiliser Internet sur son téléphone portable, contre un total de 3 heures et 24 minutes par jour à regarder la télévision.L'utilisateur typique des médias sociaux passe désormais 2 heures et 25 minutes sur les réseaux sociaux chaque jour, ce qui équivaut à environ un jour de veille de sa vie chaque semaine.——Pour autant, le CM est encore très isolé chez les annonceurs. Bien souvent seul.e à se dépatouiller et à essayer de faire le grand écart entre les opportunités social media pour la marque et les KPIs business qui lui sont arbitrairement imposés.—C’est simple aujourd’hui les CMs sont des supermans de la com qui bossent bien souvent avec une trottinette en carton en guise de batmobile.—CM : une complexité exponentielle liée à la mutation des canaux d’échanges directs entre la marque et ses consommateursIl y a encore 6-7 ans c’est le service conso qui était en front line. Aujourd’hui le CM doit aussi pouvoir prendre en compte les problématiques clients, le SAV… Aujourd’hui les réseaux sociaux sont le canal préféré des consommateurs pour entre en contct avec la marque devant le téléphone ou l’e-mail.Selon une enquête une du consumer Reports, 64 % des clients préfèrent contacter une entreprise sur les réseaux sociaux plutôt que par téléphone.https://www.consumerreports.org/customer-service/got-bad-customer-service-how-to-complain-well-and-get-results/—CM : tellement nouveaux formats qu’il faut parfois faire l’impasse !—CM : La multiplication des plateformes sociales complexifie le jeuIl a fallu choisir. C’est bien souvent ce que l’on entend quand on échange avec les CM chez l’annonceur. Entre Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest, Linkedin, TikToK… il faut choisir.Pourtant, les consommateurs eux ne choisissent pas. Ils prenne tout. —CM : un besoin en contenu de marque important et malheureusement encore trop peu d’investissements des marquesOn lui demande de tout faire.« Tu as besoin de contenu et bien tu le fais toi même. C’est pas si compliqué. Après tout c’est toi le CM. »« Tu as pas el bon matos. Attends utilise ton portable perso. Il fait vidéo, non ? »—En gros on demande aujourd’hui au CM de savoir tout faire et si possible de bien le faire ! Le SAV
 La rédaction web Le montage vidéoEtre un commercial en ligne.Maitriser parfaitement le SMASavoir parler 2 languesMaitriser photoshop et la suite AdobeFaire de la gestion de crise—Community management : Comment font les autres ?Certaines marques, ont structuré un vrai service social media internalisé Avec un binôme SMM et CM par exemple.Et de ce côté les profils commencent à devenir sérieux. Compte tenu des enjeux, ce sont des posts qui s’adressent à des profils experts, disposant d’une certaine séniorité.Le combo Social Media manager chez l’annonceur et agence social mediaC’est le mode de fonctionnement que l’on voit se démocratiser. Avec une répartition des rôles entre le SMM et l’agence.. . .Le Super Dail
Sortie:
Sep 8, 2021
Format:
Épisode du podcast