Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $9.99/mois.

Le numérique pollue-t-il plus que l’avion ?: Si l’avion est devenu un combat pour de nombreux défenseurs de l'environnement, il semblerait que ce mode de déplacement ne soit finalement pas le plus méchant pour l’environnement, tout du moins en termes de pollution. Car d’après une étude publi...

Le numérique pollue-t-il plus que l’avion ?: Si l’avion est devenu un combat pour de nombreux défenseurs de l'environnement, il semblerait que ce mode de déplacement ne soit finalement pas le plus méchant pour l’environnement, tout du moins en termes de pollution. Car d’après une étude publi...

DeChoses à Savoir TECH VERTE


Le numérique pollue-t-il plus que l’avion ?: Si l’avion est devenu un combat pour de nombreux défenseurs de l'environnement, il semblerait que ce mode de déplacement ne soit finalement pas le plus méchant pour l’environnement, tout du moins en termes de pollution. Car d’après une étude publi...

DeChoses à Savoir TECH VERTE

évaluations:
Longueur:
2 minutes
Sortie:
Sep 22, 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

Si l’avion est devenu un combat pour de nombreux défenseurs de l'environnement, il semblerait que ce mode de déplacement ne soit finalement pas le plus méchant pour l’environnement, tout du moins en termes de pollution. Car d’après une étude publiée dans la revue Patterns, smartphones, ordinateurs, télévisions, objets numériques en tout genre et centres de données serait responsable de quasiment 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, contre 2,5 % pour l'aviation civile.Dans le détail, les chercheurs à l’origine de cette étude ont tout d’abord analysé la littérature scientifique déjà existante sur ce sujet ; avant de mettre à jour ces chiffres. Concrètement, les chercheurs ont révisé leur pourcentage à la hausse en prenant en compte les émissions totales liées au cycle de vie des appareils comme la fabrication avec les matières premières et le transport ; l’usage avec la consommation d'électricité et l’entretien ; ainsi que la fin de vie (recyclage, mise en décharge...). S'ajoutent également à cela deux nouveaux usages liés au numérique : les cryptomonnaies et l’intelligence artificielle… Ce sont d’ailleurs ces nouveaux usages qui sont particulièrement énergivores. Au final, en additionnant toutes ces données, le secteur du numérique générerait entre 1,2 et 2,2 gigatonnes de CO2 par an, soit une hausse de 40 % par rapport aux précédentes estimations.D’après les auteurs de l’étude, les émissions du numérique progressent pratiquement deux fois plus vite que les émissions globales. En imaginant que cette pollution se stabilise d’ici 2050, le numérique représenterait alors plus de 35% des émissions de gaz à effet de serre, soit bien plus que celle de l’avion en définitive. Pour l’heure, les usages des particuliers représentent environ la moitié de ces émissions d’après l’étude. Par exemple, nombreux sont les consommateurs à remplacer leur smartphone tous les deux ans, quand bien même leur ancien modèle serait toujours pleinement fonctionnel. Avec de tels habitudes de consommation, difficile d’imaginer une réduction suffisamment conséquente pour rentrer dans les clous de l’accord de Paris, et limiter le réchauffement climatique à 1.5°… C’est tout du moins la conclusion des auteurs, qui président une croissance continue des émissions dans les prochaines décennies. Malgré tout cela, l’étude se termine sur une note d’espoir concrète, je cite, « si tous les appareils fonctionnaient avec de l’électricité renouvelable, les émissions chuteraient de 86 % pour le secteur du numérique. ».
 See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Sortie:
Sep 22, 2021
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Tout ce qu'il faut savoir dans le domaine de la Green Tech.