Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $9.99/mois.

Frédéric Biousse (Experienced Capital) - On peut faire des choses intelligentes en gagnant de l’argent. (Rediffusion)

Frédéric Biousse (Experienced Capital) - On peut faire des choses intelligentes en gagnant de l’argent. (Rediffusion)

DeEntreprendre dans la mode


Frédéric Biousse (Experienced Capital) - On peut faire des choses intelligentes en gagnant de l’argent. (Rediffusion)

DeEntreprendre dans la mode

évaluations:
Longueur:
137 minutes
Sortie:
Sep 24, 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

Dans cette épisode enregistré en Juin 20219 et diffusé une première fois à cette période, nous allons à la rencontre de Frédéric Biousse, il est le cofondateur d’Experienced Capital. Dans cet épisode, il nous parle de son parcours, de l’importance de la loyauté au travail et de bien s’entourer personnellement et professionnellement, de son rapport à la vulnérabilité, et de beaucoup d’autres sujets. J’ai adoré interviewer Frédéric, j’espère que vous prendrez autant de plaisir à l’écouter ! SE RETROUVER DANS L’EPISODE 00:54 Frédéric Biousse se présente et revient sur son parcours.52:08 Sa carrière chez Cartier, au Printemps puis Comptoir des Cotonniers.01:14:45 Le rachat puis l’explosion de Sandro, la création de SMCP, le rachat à 51% de LVMH.01:26:21 Son départ de chez SMCP, le rachat du domaine de Fontenille.01:43:00 Les débuts d’Experienced Capital, les raisons du succès de Balibaris, son équipe.01:56:47 Ce qui l’inspire, l’évolution de son rapport avec sa vulnérabilité, qui souhaiterait-il entendre dans ce podcast. KEYLEARNINGSPersonnellement, je recrute très peu de profil de grandes écoles. Je suis beaucoup plus attaché aux autodidactes qui ont créés leurs trucs qu’aux grandes écoles. La grande école apprend à travailler mais ne t’apprend pas à être, et elle ne t’apprend pas à prendre des risques, et elle ne t’apprend pas à vendre et à convaincre. La grande école t’apprend à être politique et à te protéger. Donc, il faut mélanger les deux mais il ne faut pas que des profils de grandes écoles.J’ai compris qu’apprendre par cœur ne sert à rien. J’ai compris que ce qui compte c’est conceptualiser l’idée, et ensuite ce qui compte, c’est d’enchaînement les idées, c’est surtout comment on passe d’une idée à l’autre parce que la façon d’exprimer la transition montre qu’on a compris ou pas ce qui était avant et ce qui était après, et ça dans entrepreneuriat et dans la vie de l’entreprise c’est hyper important.J’ai mis tant de cœur dans ma façon de travailler et d’entreprendre pour montrer que : On peut réussir en étant gay sans forcément sortir les drapeaux et militer dans la rue. Pour moi c’est un non-évènement, c’est un non-évènement de le dire. En fait, ne pas le dire serait le cacher et il ne faut pas. Il faut le dire, il faut l’assumer mais on peut réussir en étant gay, ça ne change rigoureusement rien, on peut être gay ou hétéro ça ne change rien.On peut réussir en étant intègre et en étant fidèle aux gens, depuis j’ai une détestation pour la trahison, et j’ai une détestation pour le manque de loyauté et j’ai une détestation totale pour l’ingratitude.La logistique c’est de la fluidité.Quand tu as des failles, tu ne pourras jamais les combler, ça ne sert à rien. On ne répare jamais une faille d’enfance, ça ne se répare pas, ça s’accepte et on apprend à l’utiliser. Moi j’ai appris à utiliser cette hypersensibilité en grande empathie et je sors de moi en fait, c’est-à-dire, finalement autant tout donner. Je trouve qu’il n’y a pas de mérite à échouer sans panache. Quitte à se planter, il faut que se soit chic.Il faut toujours privilégier la création, toujours protéger la création au détriment du marketing.On ne prend pas le pouvoir, il vient naturellement, c’est la légitimité qui donne le pouvoir mais ce n’est pas un truc qui se donne. Tu prends les trois piliers du luxe et les trois piliers du mass market, et tu mets un socle commun : les ressources humaines. Les trois piliers du luxe c’est le meilleur du luxe, c’est : un produit : top, de bonne qualité, identifiable, compréhensible, lisible, différenciant. une image : très haut de gamme avec des excellents photographes, des très très belles photos des boutiques avec uniquement de la vente assistée, uniquement de la relation humaine et pas de libre-service parce que l’enjeu c’est que la client demande sa taille, en se faisant, elle engage un dialogue avec la vendeuse qui lui explique pourquoi Comptoir ou Sandro, c’est cher mais c’est bien.Ensuite, les trois piliers du mass market
Sortie:
Sep 24, 2021
Format:
Épisode du podcast