Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $9.99/mois.

Facebook Files Acte 1 - Le scandale au delà du réel: Épisode 652 : Après le scandale Cambridge Analytica, le groupe Facebook est frappé par un nouveau scandale, Les Facebook Files. Une enquête de longue haleine du Wall Street journal a démontré les failles de la plateforme et exposé la pleine conscience de ses dirigeants.

Facebook Files Acte 1 - Le scandale au delà du réel: Épisode 652 : Après le scandale Cambridge Analytica, le groupe Facebook est frappé par un nouveau scandale, Les Facebook Files. Une enquête de longue haleine du Wall Street journal a démontré les failles de la plateforme et exposé la pleine conscience de ses dirigeants.

DeLe Super Daily


Facebook Files Acte 1 - Le scandale au delà du réel: Épisode 652 : Après le scandale Cambridge Analytica, le groupe Facebook est frappé par un nouveau scandale, Les Facebook Files. Une enquête de longue haleine du Wall Street journal a démontré les failles de la plateforme et exposé la pleine conscience de ses dirigeants.

DeLe Super Daily

évaluations:
Longueur:
22 minutes
Sortie:
Sep 28, 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

Épisode 652 : Après le scandale Cambridge Analytica, le groupe Facebook est frappé par un nouveau scandale, Les Facebook Files. Une enquête de longue haleine du Wall Street journal a démontré les failles de la plateforme et exposé la pleine conscience de ses dirigeants.Un travail colossal, chaque fichier est un article très complet d’une trentaine de minutes de lecture. Les fichiers sont aussi adaptés en podcast.Facebook Inc. sait, dans les moindres détails, que ses plateformes sont criblées de défauts qui causent des dommages, souvent d'une manière que seule l'entreprise comprend parfaitement. C'est la conclusion centrale d'une série du Wall Street Journal, basée sur un examen des documents internes de Facebook, y compris des rapports de recherche, des discussions en ligne avec les employés et des ébauches de présentations à la haute direction.À maintes reprises, montrent les documents, les chercheurs de Facebook ont identifié les effets néfastes de la plate-forme. À maintes reprises, malgré les audiences du Congrès, ses propres engagements et de nombreux exposés médiatiques, la société ne les a pas corrigés. Les documents offrent peut-être l'image la plus claire à ce jour de l'étendue de la connaissance des problèmes de Facebook au sein de l'entreprise, jusqu'au directeur général lui-même.Dossier 1 - Les X-Check, au delà du réelLes groupe Facebook clame depuis plusieurs mois que ses règles s'appliquent à tous mais les documents de l’enquête révèlent une « élite secrète » qui est exemptée de contrôles.On le rappelle, Zuck avait déclaré vouloir mettre les personnes comme ti et moi et les hommes politiques sur un pied d’égalité.Le programme, connu sous le nom de « contrôle croisé » ou « XCheck », était conçu comme une mesure de contrôle de la qualité pour les comptes de grande envergure. Aujourd'hui, il protège des millions de VIP de l'application normale de l'entreprise, selon les documents.Il y a quelques mois, Markito annonçais même vouloir emboiter le pas à Twitter quand aux droits qui devraient être accordés aux hommes politiques sur sa plateforme.Les documents fournis dans l’enquête pour le Dossier n°1 montrent que Facebook connaît les faiblesses de sa plateforme et n’a pas la volonté OU la capacité de les corriger.Ils comprennent des rapports de recherche, des discussions en ligne avec les employés et des ébauches de présentations à la haute direction, y compris à Marc. Ils ne sont pas le résultat d’un ras le bol des employés, mais plutôt le travail d'équipes qui sont là pour étudier la plateforme et l’améliorer.Trump avait déjà dévoilé les X-check. De Trump à Neimar à Doug the pugL'année dernière, XCheck a permis aux publications qui enfreignaient ses règles d'être vues au moins 16,4 milliards de fois, avant d'être supprimées plus tard, selon un résumé du programme fin décembre.Dossier 2 - Le bien être des adolescents largement sous estiméLes propres recherches internes de Facebook démontrent qu'instagram est toxique pour la santé mentale de nombreuses adolescentes mais le minimise en public.Il y a environ un an, l'adolescente Anastasia Vlasova commençait à consulter un thérapeute. Elle avait développé un trouble de l'alimentation et avait une idée claire de ce qui l'avait conduit : son passage sur Instagram.Elle rejoint la plate-forme à 13 ans et a finalement passé trois heures par jour à être fascinée par la vie et le corps apparemment parfaits des influenceurs du fitness qui ont posté sur l'application.À cette époque, des chercheurs d'Instagram étudiaient ce type d'expérience et se demandaient si cela faisait partie d'un phénomène plus large. Leurs conclusions ont confirmé de sérieux problèmes.Au cours du temps, plusieurs enquêtes interne ont démontré que je cite :« 32% des adolescentes ont déclaré que lorsqu'elles se sentaient mal dans leur corps, Instagram les faisait se sentir pire" et « Les comparaisons sur Instagram peuvent changer la façon dont les jeunes femmes se voient et se décrivent. »« Nous aggravons les
Sortie:
Sep 28, 2021
Format:
Épisode du podcast