Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $9.99/mois.

Un système GPS gratuit pour tous ?: Ce n’est pas un secret, la plupart de nos applications de géolocalisation marchent aujourd’hui grâce à des systèmes GPS, eux même fonctionnels grâce à des satellites envoyés dans l’espace. Evidemment, de tels systèmes coûtent cher à mettre en place. C’...

Un système GPS gratuit pour tous ?: Ce n’est pas un secret, la plupart de nos applications de géolocalisation marchent aujourd’hui grâce à des systèmes GPS, eux même fonctionnels grâce à des satellites envoyés dans l’espace. Evidemment, de tels systèmes coûtent cher à mettre en place. C’...

DeChoses à Savoir TECH


Un système GPS gratuit pour tous ?: Ce n’est pas un secret, la plupart de nos applications de géolocalisation marchent aujourd’hui grâce à des systèmes GPS, eux même fonctionnels grâce à des satellites envoyés dans l’espace. Evidemment, de tels systèmes coûtent cher à mettre en place. C’...

DeChoses à Savoir TECH

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
Oct 17, 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

Ce n’est pas un secret, la plupart de nos applications de géolocalisation marchent aujourd’hui grâce à des systèmes GPS, eux même fonctionnels grâce à des satellites envoyés dans l’espace. Evidemment, de tels systèmes coûtent cher à mettre en place. C’est pourquoi une partie des applications et boitiers GPS sont payant. Mais ce business pourrait rapidement être mis à mal puisque des chercheurs américains sont parvenus à pénétrer dans la constellation des 1700 satellites Starlink d’Elon Musk sans que personne ne s’en aperçoive.C’est lors de l’assemblée annuelle de l'Institut de navigation GNSS à Saint-Louis dans le Missouri que Zak Kassas et son équipe de l’Université de l’Ohio ont dévoilé les résultats de leur surprenante expérience. Avant de rentrer dans le détail, essayons de comprendre comment les satellites communiquent avec la Terre. En fait, les satellites envoient des ondes radio pour signaler leur position dans l’espace, ce qui permet ensuite à un récepteur sur Terre de déterminer sa propre localisation grâce à la technique de triangulation. Avant d’arriver au récepteur, le signal radio est déformé par l’effet Doppler, ce qui veut dire que les ondes s'allongent ou se raccourcissent selon la distance. Ainsi, avec ce décalage et en enregistrant plusieurs signaux sur une période donnée, on peut donc déterminer la position d’un satellite. C’est exactement ce qu’ont fait Zak Kassas et son équipe grâce à leur propre antenne installée sur le toit du campus de l’Université de l’Ohio. Après avoir capté les ondes électromagnétiques de six satellites durant 800 secondes (environ 13 minutes), les données récoltées ont été confiées à un algorithme. Ce dernier a ensuite pu déterminer la géolocalisation des chercheurs avec une précision de quasiment 8 mètres, et ce, sans utiliser la moindre donnée GPS piochée dans la base Starlink.Pourquoi avoir utilisé les satellites Starlink ? Et bien tout simplement parce qu’ils sont envoyés en orbite basse, soit entre 500 et 1300 kilomètres d’altitude, ce qui offre une bien meilleure précision, contrairement aux autres satellites envoyés en orbite moyenne. Leurs signaux sont beaucoup plus puissants et moins sensibles aux interférences… en clair, la cible idéale pour ce genre d'expérience. De plus, la constellation Starlink devrait à terme compter à terme 12 000 satellites, ce qui signifie que leur précision va continuer à s'améliorer. Zak Kassas et son équipe affirment qu’avec cette expérience, ils pourront d’ici peu estimer leur position en temps réel (sans le délai de 13 minutes) en utilisant seulement quatre signaux satellites StarlinkDe quoi imaginer un véritable système de navigation autonome alternatif. Car on le rappel, ce système de géolocalisation ne se basent pas sur des données GPS préexistantes, notamment utilisées dans la programmation des drones par exemples, mais bien les signaux radio des satellites, ce qui est beaucoup plus difficile à manipuler et donc à pirater. Au final, le grand perdant dans cette affaire c’est Elon Musk. Le milliardaire ne touchera pas un seul centime sur la technologie développée par l’université de l’Ohio En effet, difficile de cadenasser la trajectoire d’une onde radio sans qu’elle ne soit interceptée par un tiers. 
 See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Sortie:
Oct 17, 2021
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Tout ce qu'il faut savoir dans le domaine de la Tech et d'Internet.