Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $9.99/mois.

LA REINE, BOJO : COUP DE FATIGUE ET SCANDALES EN SÉRIE – 16/11/21: LA REINE, BOJO : COUP DE FATIGUE ET SCANDALES EN S É RIE – 16/11/21
 

 
Invités
 

 
ANNE-ELISABETH MOUTET
 
Éditorialiste - «The Daily Telegraph »
 

 
MARION L’HOUR
 
Journaliste – « France Inter »
 
An...

LA REINE, BOJO : COUP DE FATIGUE ET SCANDALES EN SÉRIE – 16/11/21: LA REINE, BOJO : COUP DE FATIGUE ET SCANDALES EN S É RIE – 16/11/21 Invités ANNE-ELISABETH MOUTET Éditorialiste - «The Daily Telegraph » MARION L’HOUR Journaliste – « France Inter » An...

DeC dans l'air


LA REINE, BOJO : COUP DE FATIGUE ET SCANDALES EN SÉRIE – 16/11/21: LA REINE, BOJO : COUP DE FATIGUE ET SCANDALES EN S É RIE – 16/11/21 Invités ANNE-ELISABETH MOUTET Éditorialiste - «The Daily Telegraph » MARION L’HOUR Journaliste – « France Inter » An...

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
66 minutes
Sortie:
Nov 16, 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

LA REINE, BOJO : COUP DE FATIGUE ET SCANDALES EN S É RIE – 16/11/21

Invités

ANNE-ELISABETH MOUTET
Éditorialiste - «The Daily Telegraph »

MARION L’HOUR
Journaliste – « France Inter »
Ancienne correspondante en Grande-Bretagne

CHRISTIAN ROUDAUT
Journaliste
Ancien correspondant en Grande-Bretagne pour Radio France

MARIE-CLAIRE CONSIDÈRE-CHARON
Professeure honoraire - Université de Franche-Comté
Auteure de « Irlande. Une singulière intégration européenne »

Boris Johnson a toujours eu un tempérament optimiste et il n’est pas question que les problèmes du moment perturbent ces bonnes dispositions. Pour autant, les conséquences de la sortie de l’UE le rattrapent et les nuages s’accumulent sur le Royaume-Uni. Les pénuries d’essence, problèmes d’approvisionnement dans les supermarchés ou les usines, manques de main d’œuvre ont impacté pendant de longues semaines le quotidien et le pouvoir d’achat des Britanniques de plus en plus inquiets sur l’avenir. D’autant que d’autres turbulences viennent s’ajouter.
 
Le Royaume-Uni a dû relever lundi le niveau de la menace terroriste à « grave », au lendemain de l’explosion d’un taxi devant un hôpital de Liverpool, qualifiée d'« acte terroriste » par la police. L'attaque, qui a fait un mort – l'auteur – et un blessé, est survenue dimanche matin, au moment même où le pays commémorait les victimes des guerres, à l'occasion du « Dimanche du souvenir ».
 
Une cérémonie à laquelle la reine Elizabeth II devait participer après avoir annulé sa présence à de nombreux évènements depuis son hospitalisation en octobre dernier. Mais le palais de Buckingham a finalement annoncé que sa Majesté ne pourrait pas se rendre à cette cérémonie pour des raisons de santé, ravivant les inquiétudes de ses sujets. Pour tenter de rassurer les Britanniques, le Premier ministre a une nouvelle fois donné des nouvelles de la monarque de 95 ans. « Je sais que tout le monde envoie ses meilleurs vœux à Sa Majesté, la Reine. Je veux juste rassurer tout le monde. J'ai vu la Reine mercredi dernier à Windsor et elle va très bien. Je ne devrais pas avoir à le dire, mais je voulais vous le dire tout de même », a déclaré dans le Daily Mail un Boris Johnson aujourd’hui dans une situation particulièrement délicate.
 
Depuis plusieurs semaines, en effet, les révélations de corruption, de favoritisme et de lobbying mal placé s’accumulent à l’encontre du parti conservateur et plusieurs de ses membres. La plus parlante d’entre elles concerne Owen Paterson, député conservateur et ancien secrétaire d’État. Comme l’a dévoilé le Guardian, il a été payé par deux entreprises (en tout, plus de 500 000 livres, soit environ 585 000 euros) pour un rôle de consultant. Le problème, c’est qu’il est accusé d’avoir profité de sa position de député pour plaider leur cause auprès du gouvernement - ce qui est totalement interdit -, l’une d’elles ayant même réussi à décrocher un gros marché pendant la crise sanitaire. Or, pour tenter de protéger Owen Paterson d’une suspension, les députés conservateurs - soutenu par Boris Johnson -  ont déposé mercredi un amendement visant non seulement à réexaminer le cas du député mis en cause mais même, carrément, à revoir le système de règles encadrant les parlementaires. Face au tollé, le Premier ministre britannique a dû faire marche arrière jeudi, espérant préserver une image d’intégrité en pleine COP26 déjà bien chaotique.
 
Mais finalement ce rétropédalage n’a pas mis fin au scandale. Son protégé a été contraint de démissionner. Et si jusqu'ici, Boris Johnson résistait bien dans les sondages malgré l'accumulation des difficultés socio-économiques, cette nouvelle crise, qui cette fois porte atteinte à sa probité, a fait décrocher le niveau de satisfaction de 7 points dans les sondages. Fragilisé, le Premier ministre est également critiqué outre-Manche pour avoir été vu sans masque dans un hôpital anglais alors que le Royaume-Uni fait face depuis plusieurs semaines à un rebond des contaminations de Covid-19.

DIFFU
Sortie:
Nov 16, 2021
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv