Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $9.99/mois.

OMICRON : "UN RISQUE TRÈS ÉLEVÉ" POUR LE MONDE – 29/11/21: OMICRON : "UN RISQUE TRÈS ÉLEVÉ" POUR LE MONDE – 29/11/21
 

 
Invités
 

 
Pr BENJAMIN DAVIDO
 
Infectiologue - Directeur de la médecine de crise du Covid-19
 
Hôpital Raymond-Poincaré
 

 
Pr CHRISTINE ROUZIO...

OMICRON : "UN RISQUE TRÈS ÉLEVÉ" POUR LE MONDE – 29/11/21: OMICRON : "UN RISQUE TRÈS ÉLEVÉ" POUR LE MONDE – 29/11/21 Invités Pr BENJAMIN DAVIDO Infectiologue - Directeur de la médecine de crise du Covid-19 Hôpital Raymond-Poincaré Pr CHRISTINE ROUZIO...

DeC dans l'air


OMICRON : "UN RISQUE TRÈS ÉLEVÉ" POUR LE MONDE – 29/11/21: OMICRON : "UN RISQUE TRÈS ÉLEVÉ" POUR LE MONDE – 29/11/21 Invités Pr BENJAMIN DAVIDO Infectiologue - Directeur de la médecine de crise du Covid-19 Hôpital Raymond-Poincaré Pr CHRISTINE ROUZIO...

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
65 minutes
Sortie:
Nov 29, 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

OMICRON : "UN RISQUE TRÈS ÉLEVÉ" POUR LE MONDE – 29/11/21

Invités

Pr BENJAMIN DAVIDO
Infectiologue - Directeur de la médecine de crise du Covid-19
Hôpital Raymond-Poincaré

Pr CHRISTINE ROUZIOUX
Professeure émérite de virologie - Faculté de médecine Necker
Membre de l’Académie de médecine et de pharmacie

NICOLAS BERROD
Journaliste « Le Parisien-Aujourd’hui en France »

Dr FAÏZA BOSSY
Médecin généraliste à Paris

Pr ANTOINE FLAHAULT – En direct de Genève
Épidémiologiste
Directeur de l'Institut de santé globale - Université de Genève

Le nouveau variant Omicron présente « un risque très élevé » au niveau mondial a alerté ce lundi l’OMS alors que de plus en plus de pays, en particulier en Europe, font état de cas avérés sur leur territoire. Découvert pour la première fois en Afrique du Sud la semaine dernière, ce variant du Covid-19 a déjà été détecté au Canada, en Australie, à Hong Kong, en Israël, en Allemagne, en République Tchèque, en Belgique, en Suisse, en Italie, aux Pays-Bas, au Danemark et au Royaume-Uni.
 
En France, « ce n’est plus qu’une question d’heure » a prévenu Olivier Véran. De fait, huit cas « possibles » ont été détectés, un séquençage est en cours mais l'analyse peut prendre « plusieurs jours » a expliqué le ministère. Les huit personnes ont séjourné en Afrique australe au cours des deux dernières semaines. Testées positives, elles ont été placées en quarantaine, comme leurs cas contacts. La France a également décidé, comme de nombreux pays dans le monde, de fermer ses frontières aux voyageurs venus d’Afrique australe (Afrique du Sud, Lesotho, Botswana, Zimbabwe, de Mozambique, de Namibie et d'Eswatini).  Quand d'autres ont opté pour des mesures encore plus draconiennes : Israël a décidé d’interdire l’entrée à tous les étrangers et le Maroc a suspendu tous les voyages aériens entrants en provenance du monde entier, pendant deux semaines à partir de ce lundi.
 
Face à l’inquiétude, le Conseil scientifique a donné une conférence de presse ce matin sur ce que l’on sait de ce nouveau variant. Pour l’heure beaucoup d’interrogations demeurent mais la fiche d’identité d’Omicron inquiète notamment à cause du nombre de mutations dans sa protéine Spike, la fameuse protéine qui permet au virus de pénétrer dans nos cellules. Seule affirmation à l’heure actuelle  : Omicron « serait plus transmissible ». En revanche est-il plus dangereux ? Il est beaucoup « trop tôt pour l’affirmer » et cela peut prendre plusieurs semaines pour le déterminer ont expliqué les scientifiques du Conseil et de l’OMS.
 
En attendant, le monde s’isole de l’Afrique australe et personne ne tient compte de l’appel de l’OMS pour que les frontières restent ouvertes. Ce qui pourrait, selon elle, dissuader de prochains pays de signaler de futurs variants. L’Afrique du Sud « a joué la transparence » et elle est en train de le payer a réagi le gouvernement sud-africain dénonçant des interdictions de voyager qui s’apparentent à « punir l’Afrique du Sud pour son séquençage génomique avancé et sa capacité à détecter de nouveaux variants plus rapidement ». D’après le président sud-africain « l’émergence du variant Omicron devrait être un coup de semonce à l’attention du monde : l’inégalité vaccinale ne peut plus durer ainsi. Au lieu d’interdire les voyages, les pays riches devraient plutôt sans attendre soutenir les efforts des pays en développement pour accéder à suffisamment de vaccins et à les produire au bénéfice de leur population ».
 
Des vaccins plutôt que la punition des frontières fermées ? Une réunion des ministres de la Santé du G7 a été convoquée en urgence, ce lundi, à Londres alors que la panique a gagné la planète et fait plonger ce week-end les bourses mondiales.  Mais que sait-on vraiment de ce variant ? Est-il plus contagieux, plus dangereux ? Assombrit-il l’horizon économique ? La panique mondiale est-elle justifiée ?

DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45
FORMAT : 65 minutes
PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé
REDIFFUSION : du
Sortie:
Nov 29, 2021
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv