Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

COVID : LES HÔPITAUX SONNENT L’ALERTE ! – 07/12/21: COVID : LES HÔPITAUX SONNENT L’ALERTE ! – 07/12/21
 

 
Invités
 

 
EVE ROGER
 
Directrice adjointe de la rédaction
 
« Le Parisien - Aujourd’hui en France »
 

 
PR PHILIPPE AMOUYEL
 
Épidémiologiste et ...

COVID : LES HÔPITAUX SONNENT L’ALERTE ! – 07/12/21: COVID : LES HÔPITAUX SONNENT L’ALERTE ! – 07/12/21 Invités EVE ROGER Directrice adjointe de la rédaction « Le Parisien - Aujourd’hui en France » PR PHILIPPE AMOUYEL Épidémiologiste et ...

DeC dans l'air


COVID : LES HÔPITAUX SONNENT L’ALERTE ! – 07/12/21: COVID : LES HÔPITAUX SONNENT L’ALERTE ! – 07/12/21 Invités EVE ROGER Directrice adjointe de la rédaction « Le Parisien - Aujourd’hui en France » PR PHILIPPE AMOUYEL Épidémiologiste et ...

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
65 minutes
Sortie:
7 déc. 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

COVID : LES HÔPITAUX SONNENT L’ALERTE ! – 07/12/21

Invités

EVE ROGER
Directrice adjointe de la rédaction
« Le Parisien - Aujourd’hui en France »

PR PHILIPPE AMOUYEL
Épidémiologiste et professeur de santé publique - Université de Lille

PR BERTRAND GUIDET
Chef du service de réanimation - Hôpital Saint-Antoine

DR AGNÈS RICARD-HIBON
Cheffe de service du SAMU 95
Ancienne présidente de la Société Française de Médecine d’Urgence

Alors que les fêtes de fin d'année approchent, et que les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 continuent de s'emballer dans le pays, le Premier ministre a appelé ce lundi les Français à faire preuve de « lucidité » et de « vigilance sans céder à l’affolement ». L’heure est grave mais « des mesures de jauges, de couvre-feu ou de confinement seraient disproportionnées », a indiqué Jean Castex à l’issue d’un nouveau Conseil de défense sanitaire. Pour endiguer la cinquième vague et sauver Noël, ce sera fermeture des discothèques pour quatre semaines, retour des gestes barrières et de la distanciation sociale, incitation au télétravail 2 à 3 jours par semaine partout où c'est possible, évolution du protocole sanitaire à l’école et surtout accélération de la campagne de vaccination avec ouverture aux enfants dès que possible.
Ainsi pour les 360 000 enfants « à risque » de développer des formes graves du virus, la vaccination qui a déjà reçu le feu vert de la Haute autorité de santé (HAS) « commencera dès le 15 décembre ». Et « nous projetons de pouvoir l’ouvrir à tous les enfants, sur la base évidemment du volontariat possible d’ici la fin de l’année », a indiqué le chef du gouvernement. « Nous disposons de tous les feux verts des autorités sanitaires et même de recommandations des autorités sanitaires pour ouvrir sans tarder la vaccination pour les 5 à 11 ans qui sont atteints de maladies chroniques, qui les expose à des risques, des formes graves », a précisé Olivier Véran, comme les enfants qui souffrent d’obésité et d’anomalies cardiaques, respiratoires, de diabète. Par ailleurs, sous réserve de la validation finale par les autorités sanitaires, le gouvernement organise « toute la logistique avec les centres et avec la médecine de ville pour pouvoir le moment venu commencer sans délai à vacciner les autres enfants, c’est-à-dire environ 6 millions d’enfants âgés de 5 à 11 ans. En pratique, cela pourrait commencer aux alentours du 20 décembre » a indiqué le ministre de la Santé.
D’autre part, afin de faciliter l’accès à la vaccination, 300 centres vont rouvrir dans le pays, soit huit millions de créneaux supplémentaires avant la fin décembre. Les plus de 65 ans et les non-vaccinés pourront désormais s’y rendre sans rendez-vous car le « combat pour la 3e dose ne doit pas nous faire oublier celui de la primo-vaccination (…) Aujourd'hui, les personnes hospitalisées sont très souvent des personnes non-vaccinées » a indiqué le chef du gouvernement, avant de rappeler chacun à la responsabilité : « Jusqu'aux fêtes de fin d'année, on lève le pied » sur « les évènements festifs et conviviaux dans les sphères professionnelles et privées » où « les risques de contaminations sont les plus élevés ».
 
En une semaine, le taux d'incidence a continué de progresser, passant à 400 ce week-end, contre moins de 200 la semaine précédente. 12 096 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection au Covid-19 (+524 en 24h). Cela représente une augmentation de 23 % en une semaine.  Parmi ces malades, 2191 sont pris en charge dans les services de soins critiques (+125 en 24h), le plan blanc a été activé dans les hôpitaux de Strasbourg, Rennes, Lille, Colmar, Lyon, Marseille et ceux de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, déjà confrontés à une « très forte tension ».
Alors les mesures annoncées par le gouvernement seront-elles suffisantes pour faire face à la 5e vague ? Quelle est la situation dans les hôpitaux ? Faut-il craindre une saturation des services de soins critiques ? Que sait-on du variant Omicron ?
DIFFUSION
Sortie:
7 déc. 2021
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv