Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

À 5 JOURS DE NOËL… LA SIDÉRATION OMICRON - 20/12/21: À 5 JOURS DE NOËL… LA SIDÉRATION OMICRON - 20/12/21
 

 
Invités
 

 
Pr VINCENT MARÉCHAL
 
Professeur de virologie à Sorbonne université
 
Co-fondateur du réseau Obépine
 

 
Pr ANNE-CLAUDE CRÉMIEUX
 ...

À 5 JOURS DE NOËL… LA SIDÉRATION OMICRON - 20/12/21: À 5 JOURS DE NOËL… LA SIDÉRATION OMICRON - 20/12/21 Invités Pr VINCENT MARÉCHAL Professeur de virologie à Sorbonne université Co-fondateur du réseau Obépine Pr ANNE-CLAUDE CRÉMIEUX ...

DeC dans l'air


À 5 JOURS DE NOËL… LA SIDÉRATION OMICRON - 20/12/21: À 5 JOURS DE NOËL… LA SIDÉRATION OMICRON - 20/12/21 Invités Pr VINCENT MARÉCHAL Professeur de virologie à Sorbonne université Co-fondateur du réseau Obépine Pr ANNE-CLAUDE CRÉMIEUX ...

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
65 minutes
Sortie:
20 déc. 2021
Format:
Épisode du podcast

Description

À 5 JOURS DE NOËL… LA SIDÉRATION OMICRON - 20/12/21

Invités

Pr VINCENT MARÉCHAL
Professeur de virologie à Sorbonne université
Co-fondateur du réseau Obépine

Pr ANNE-CLAUDE CRÉMIEUX
Professeure en maladies infectieuses - Hôpital Saint-Louis
Membre de l’Académie de Médecine

CLAIRE GATINOIS
Journaliste au service politique – « Le Monde »

Pr BERTRAND GUIDET
Chef du service de réanimation - Hôpital Saint-Antoine

Pr ANTOINE FLAHAULT – En direct de Genève
Épidémiologiste
Directeur de l’Institut de santé globale - Université de Genève

A quelques jours de Noël et au moment où les cas dus au variant omicron s’envolent, plusieurs pays européens ont pris des mesures drastiques : les Danois sont privés de loisirs, les Irlandais vivent sous couvre-feu, le reconfinement a été décrété au Pays-Bas, et en Allemagne, les experts qui conseillent le gouvernement préconisent de nouvelles mesures d'urgence. En France, rien de tout cela. L’exécutif mise pour l’instant sur la responsabilité et la prudence des Français ainsi que sur la vaccination avec un passe vaccinal en remplacement du passe sanitaire pour la rentrée 2022. Le gouvernement souhaite le faire adopter au Parlement fin janvier et le faire appliquer dans la foulée.
 
Sans vaccin, les Français non-vaccinés ne pourraient alors plus, une fois la loi promulguée, se rendre dans les bars, les cafés, les restaurants, les théâtres, les cinémas, puisque le test anti-Covid-19 ne fera plus office de sésame. « C’est simple, c’est clair, c’est limpide, c’est assumé, nous voulons que les Français se fassent vacciner ». « Le passe vaccinal est une forme déguisée d’obligation vaccinale, mais c’est plus efficace », a expliqué Olivier Véran, ce samedi, ajoutant « on n’a plus le choix ». Le ministre de la Santé a également ouvert la voie à un passe sanitaire pour se rendre sur son lieu de travail.  « On ne peut pas empêcher les gens de travailler s’ils ne sont pas vaccinés, mais on peut exiger d’eux qu’ils fassent un test. Cela fait partie des questions qui doivent être posées. » a affirmé Olivier Véran.
La ministre du Travail Élisabeth Borne a d’ailleurs discuté de cette possibilité de passe sanitaire au travail ce lundi, avec les partenaires sociaux. Les syndicats y sont opposés et le patronat s’inquiète des modalités d'application. Alors faudra-t-il présenter la preuve de son vaccin ou un test négatif pour aller travailler ? Si pour l’heure « rien n’est tranché » temporise la ministre du Travail, le débat sur le passe vaccinal s’annonce déjà houleux au Parlement. Comme en témoignent les premières réactions politiques.
 
La candidate du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen a dénoncé « un plus grand enfermement des Français » et a déploré une menace quant à la « perte de plus en plus lourde de nos libertés individuelles ». Éric Zemmour a accusé dans une tribune sur le site de L’Opinion « Emmanuel Macron et son gouvernement d’instrumentaliser la crise sanitaire » à des « fins politiciennes », voyant dans le passe sanitaire ou vaccinal une mesure « de restriction des libertés individuelles ». La candidate LR Valérie Pécresse a, pour sa part, critiqué l'impréparation du gouvernement et a appelé à « repousser d'une semaine la rentrée scolaire pour protéger les Français ». En déplacement aux Antilles, avec Jean-Luc Mélenchon, la députée LFI du Val-de-Marne, Mathilde Panot, a de son côté annoncé que le 13 janvier, lors de la niche parlementaire, « nous allons présenter un texte qui veut enlever le pouvoir sanitaire à Emmanuel Macron et qui mettra fin au passe sanitaire et au passe vaccinal ». Quand chez les écologistes, on estime que le passe vaccinal arrivera trop tard. « Le texte pourrait être adopté fin janvier (...), la vague que certains spécialistes appellent un tsunami, c'est maintenant », a expliqué Yannick Jadot. Mais « si le Conseil scientifique dit qu'il faut aller vers la vaccination obligatoire, je le suivrai », a-t-il précisé. Enfin Stéphane Troussel, porte-parole de la candidate social
Sortie:
20 déc. 2021
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv