Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Pourquoi ING se sépare de 300.000 clients en France ?

Pourquoi ING se sépare de 300.000 clients en France ?

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE


Pourquoi ING se sépare de 300.000 clients en France ?

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
17 janv. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

La banque en ligne ING a annoncé, en décembre dernier, la fermeture de sa filiale française. Parallèlement à cette décision, la banque a clôturé un grand nombre de comptes. Elle l'a fait dans des conditions qui, malgré de nombreuses protestations, semblent respecter les règles en vigueur.La fermeture de 300.000 comptesLa banque en ligne ING aurait clôturé, depuis l'été 2021, environ 300.000 comptes. Les clients concernés auraient ouvert le livret d'épargne proposé par la banque. D'après les responsables de l'établissement bancaire, ils ne possèderaient aucun autre compte.Au moment de sa création, les taux très attractifs de ce livret d'épargne avaient attiré de nombreux clients. Aujourd'hui, il est très faiblement rémunéré, à un taux presque nul.La banque ne cache pas son intention de se défaire de ces comptes peu rémunérateurs. En se concentrant sur les produits les plus rentables, elle peut espérer séduire les futurs repreneurs. Certaines banques, comme la Société générale, seraient ainsi sur les rangs.Une opération qui semble légaleL'annonce de la fermeture des comptes a choqué nombre de clients, mis devant le fait accompli. Un collectif de défense s'est d'ailleurs formé, qui n'exclut pas de porter l'affaire devant les tribunaux.De son côté, la banque en ligne prétend être dans son droit. Elle rappelle d'abord que les clients concernés par cette mesure seront intégralement remboursés. En attendant la fin de l'opération de clôture des comptes, ils continueront, par ailleurs, à bénéficier de tous les services de la banque.Le collectif de défense conteste la décision de fermeture des comptes au motif que la banque n'aurait accordé à ses clients qu'un délai de préavis d'un mois. Pour le collectif, sa durée devrait être double.Or, d'après un juriste spécialisé dans le droit bancaire, ce préavis de deux mois ne concerne que les comptes de dépôt. Pour les autres comptes, et notamment les livrets d'épargne, la banque doit accorder à ses clients, en cas de clôture du compte, un "délai suffisant".Pour ce juriste, ce délai, prévu au contrat, semble d'une durée raisonnable. Enfin, la banque a pris soin de notifier la décision à ses clients. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Sortie:
17 janv. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Développez vos connaissances en économie !