Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

CHRISTIANE TAUBIRA REVIENT, MARION MARECHAL AUSSI... - 31/01/22: LES INVITÉ.ES :
 

 - Pascal PERRINEAU - Politologue - Professeur des universités à Sciences Po, auteur de « Le populisme »
 
 - Nathalie MAURET - Journaliste politique - Groupe de presse régionale « Ebra »
 
 - Astrid de VILLAINES -...

CHRISTIANE TAUBIRA REVIENT, MARION MARECHAL AUSSI... - 31/01/22: LES INVITÉ.ES : - Pascal PERRINEAU - Politologue - Professeur des universités à Sciences Po, auteur de « Le populisme » - Nathalie MAURET - Journaliste politique - Groupe de presse régionale « Ebra » - Astrid de VILLAINES -...

DeC dans l'air


CHRISTIANE TAUBIRA REVIENT, MARION MARECHAL AUSSI... - 31/01/22: LES INVITÉ.ES : - Pascal PERRINEAU - Politologue - Professeur des universités à Sciences Po, auteur de « Le populisme » - Nathalie MAURET - Journaliste politique - Groupe de presse régionale « Ebra » - Astrid de VILLAINES -...

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
65 minutes
Sortie:
31 janv. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

LES INVITÉ.ES :

- Pascal PERRINEAU - Politologue - Professeur des universités à Sciences Po, auteur de « Le populisme »
 - Nathalie MAURET - Journaliste politique - Groupe de presse régionale « Ebra »
 - Astrid de VILLAINES - Cheffe du service politique – « Huffington Post »
 - Olivier BEAUMONT - Grand reporter politique – « Le Parisien - Aujourd’hui en France »
Christiane Taubira est arrivée en tête ce dimanche de la primaire populaire qui a réuni plus de 390 000 votants. Elle a devancé Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon et Anne Hidalgo qui termine cinquième derrière Pierre Larrouturou. L’ancienne ministre de la Justice et candidate à l'élection présidentielle a immédiatement appelé à l’union ses concurrents de gauche. Mais ces derniers ont fermé la porte, l’un après l’autre.
Invité à réagir après l’annonce des résultats, Yannick Jadot a affirmé sur TF1 hier soir qu'il n'avait « rien » à répondre. Arrivé deuxième de l'initiative citoyenne, le candidat écologiste à la présidentielle estime que « c'est une candidature de plus, je crois que c'est exactement l'inverse de ce que souhaitait la Primaire populaire ». Dans C dans l’air sur France 5, le candidat de la France insoumis s'est dit lui aussi « pas concerné » par cette primaire¸ « j'ai été inscrit d'office dans une élection à laquelle je ne voulais pas participer. C’est leur affaire » a-t-il tranché. Peu après Anne Hidalgo a estimé également ne pas se sentir « engagée par ce résultat. Ça aurait pu être un moment de rassemblement de toute la gauche, c'est une candidature de plus », a jugé la candidate socialiste qui entend continuer sa campagne.
Néanmoins au sein des formations politiques des voix dissonantes se font entendre. Alors une primaire pour quoi faire ? A soixante-dix jours de l’élection présidentielle l’union de la gauche est-elle encore possible ? Et derrière qui ?
Une dernière question qui agite également les rangs du Rassemblement national de plus en plus sous pression depuis les dernières déclarations de Marion Maréchal. Jeudi, la nièce de Marine Le Pen a confié au Parisien qu’elle hésitait encore entre se rallier à Éric Zemmour pour la campagne présidentielle ou s’en tenir tout simplement éloignée. Écartant donc, de fait, un quelconque soutien à sa tante qui a vu ces dernières semaines plusieurs membres du RN se rallier à l’ancien polémiste. Marine Le Pen parviendra-t-elle à retenir ses troupes ? Alors que de plus en plus d'adhérents du RN sont tentés par l'option Zemmour, la candidate d’extrême droite les presse désormais à partir le plus vite possible pour éviter d'interminables défections : « Que ceux qui veulent partir partent, mais qu'ils le fassent maintenant» a-t-elle déclaré.
Entre divisions, rumeurs et ralliements de dernière minute, la campagne présidentielle peine pour l’instant à mobiliser les électeurs et les instituts de sondage pointent le risque d’une abstention record au premier tour. Selon une dernière étude Odoxa - Backbone Consulting réalisée pour Le Figaro, près de 3 Français sur 10 ne s’intéresseraient pas à ce scrutin, et 2 sur 3 (65%) anticiperaient une abstention plus importante à cette élection qu’aux précédentes. Les isoloirs vont-ils être boudés par les Français en avril prochain ?
DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45
FORMAT : 65 minutes
PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé
REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40
RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard
PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions

Retrouvez C DANS L’AIR sur internet & les réseaux :
INTERNET : francetv.fr
FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5
TWITTER : https://twitter.com/cdanslair
INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/
Sortie:
31 janv. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv