Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

L’éolien en mer, un atout pour la France ?

L’éolien en mer, un atout pour la France ?

DeChoses à Savoir TECH VERTE


L’éolien en mer, un atout pour la France ?

DeChoses à Savoir TECH VERTE

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
13 févr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Vous le savez, le vent est une formidable source d’énergie renouvelable pour produire de l’électricité. En Europe, de nombreux pays dont la France misent sur les éoliennes, que ce soit sur terre ou en mer. Ceci dit, l’Hexagone est plutôt à la traîne par rapport à ses voisins dans ce domaine. Qu’est-ce que cela signifie ? Où en est-on réellement ? C’est ce que je vous propose de voir dans cet épisode.La semaine dernière, Emmanuel Macron annonçait depuis Belfort une hausse des capacités renouvelables, soit 100 GW pour le photovoltaïque, 40 GW pour l’éolien terrestre et 40 GW pour l’éolien offshore. Mais à bien y regarder, ce dernier chiffre est très inférieur au potentiel réel de la France estimé à environ une soixantaine de GW, ce qui n’est pas anodin puisque les experts estiment que 10 GW d’éolien correspond à la puissance de 6 réacteurs nucléaires. Par ailleurs, en 2022, la France ne compte qu’une seule éolienne en mer en exploitation intitulée Floatgen au large du Croisic en Loire-Atlantique depuis 2018.Sur les trois prochaines années, sept parcs éoliens offshore d’une capacité de 3,6 GW au total devraient voir le jour, 80 éoliennes au large de Saint-Nazaire, 62 éoliennes au large de Saint-Brieuc et 71 éoliennes au large de Fécamp… Un total de 214 éoliennes qui fait bien pâle figure en comparaison avec les 5560 éoliennes en mer déjà mises en service en Europe, essentiellement au Royaume-Unis qui est d’ailleurs le leader européen en la matière avec 42% du total. L’Allemagne n’est pas loin derrière avec 1500 éoliennes, ce qui représente un peu plus de 30%, suivi des Pays-Bas (10%) la Belgique (9%) et le Danemark (7%).Ceci dit, si la France bénéficie de la seconde capacité en matière de vent et de la seconde puissance maritime mondiale en termes de surface, force est de constater que les objectifs ne sont clairement pas ambitieux. D’ici la fin de l’année, l’Hexagone devrait avoir 4 usines de fabrication d’éoliennes en mer, soit un tiers des usines du continent. Tous les ingrédients sont donc réunis pour faire du vent un atout majeur dans la transition écologique française. Mais autre bémol, la France serait d’après la Commission Européenne le seul pays des 27 à ne pas avoir atteint ses objectifs fixés à 23% d’énergie renouvelable en 2020. Ce total était d’à peine 20%. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Sortie:
13 févr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Voir plus
Tout ce qu'il faut savoir dans le domaine de la Green Tech.