Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

ZEMMOUR : LA CARTE TRUMP - 15/02/22: Zemmour : la carte Trump
 

 
LES INVITÉ.ES :
 
 
-François CLEMENCEAU - Rédacteur en chef international – « Le Journal du Dimanche »
 
-Christophe BARBIER - Éditorialiste politique, directeur de la rédaction – « Franc-Tireur »

ZEMMOUR : LA CARTE TRUMP - 15/02/22: Zemmour : la carte Trump LES INVITÉ.ES : -François CLEMENCEAU - Rédacteur en chef international – « Le Journal du Dimanche » -Christophe BARBIER - Éditorialiste politique, directeur de la rédaction – « Franc-Tireur »

DeC dans l'air


ZEMMOUR : LA CARTE TRUMP - 15/02/22: Zemmour : la carte Trump LES INVITÉ.ES : -François CLEMENCEAU - Rédacteur en chef international – « Le Journal du Dimanche » -Christophe BARBIER - Éditorialiste politique, directeur de la rédaction – « Franc-Tireur »

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
65 minutes
Sortie:
15 févr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Zemmour : la carte Trump

LES INVITÉ.ES :
 
-François CLEMENCEAU - Rédacteur en chef international – « Le Journal du Dimanche »
-Christophe BARBIER - Éditorialiste politique, directeur de la rédaction – « Franc-Tireur »
 -Nicole BACHARAN - Politologue spécialiste des États-Unis
 - Laure MANDEVILLE - Grand reporter - Le Figaro, auteure de « Qui est vraiment Donald Trump ? »

Selon les équipes d'Éric Zemmour, le candidat d’extrême droite et l'ancien président des États-Unis ont discuté par téléphone lundi soir. L’ancien journaliste du Figaro qui est à l'initiative de ce coup de fil a expliqué ce mardi que cela lui paraissait intéressant « d’avoir son regard sur la campagne présidentielle française ». « Il m’a dit de rester moi-même, que les médias allaient me qualifier de brutal, mais que je devais être sincère et je pense qu’il a raison », a également affirmé Eric Zemmour dont la campagne est souvent comparée à celle Donald Trump. Et pour cause.
 
Propos chocs, condamnations par la justice, tensions avec les journalistes, meetings émaillés d'incidents et de violences... La posture du candidat d’extrême-droite dans cette campagne ainsi que certaines de ses positions ne sont pas sans rappeler l’ancien locataire de la Maison-Blanche. Éric Zemmour a notamment réclamé récemment la construction d'un « mur » à « toutes les frontières » extérieures de l'Union européenne pour lutter contre l'immigration, rappelant la politique de Donald Trump avec le Mexique. Il s’est aussi élevé contre la culture du Woke, souvent fustigée par l’ancienne star de téléréalité lors de violentes diatribes à l’encontre du camp démocrate.
 
Avec cette conversation téléphonique, savamment préparée et mise en avant pas ses équipes, le patron de Reconquête cherche surtout à se donner une stature internationale. Lui qui a connu sur ce front les ratés de sa tournée promotionnelle à Londres et à Genève où il a été persona non grata, mais aussi à Budapest où son déplacement ne lui a pas permis d’obtenir un échange officiel avec Viktor Orban, le président hongrois. Il tente également ainsi de relancer sa campagne en séduisant l'électorat de droite après le pas de côté de Valérie Pécresse lors de son meeting au Zénith de Paris dimanche et en se démarquant de Marine Le Pen. En pleine campagne présidentielle en 2017, la candidate du RN s'était rendue à la Trump Tower dans l'espoir de rencontrer l'Américain mais elle n’y était pas parvenue.
 
Ce soutien du milliardaire survient alors que dans les sondages la candidature du polémiste est au coude-à-coude avec celle de Valérie Pécresse et est derrière celles de Marine Le Pen et Emmanuel Macron qui tarde à l’officialiser.
 
 De son côté, Donald Trump bat également la campagne et il ne fait guère de doute qu’il n’a pas abandonné l’idée de diriger encore un jour son pays. Après s’être calmé pendant quelques semaines, il a repris avec les sorties médiatiques et ses interventions sur les médias au moment où la commission d'enquête parlementaire sur l'invasion du Capitole commençait ses travaux. Celle-ci poursuit ses investigations et vient d’obtenir par la Cour suprême le transfert de documents liés aux agissements de l'ancien président ce jour-là. Un revers pour Donald Trump qui s’y opposait depuis de longs mois. Mais le chantre de « Make America Great Again » tient désormais totalement le parti républicain, où il a fait le ménage, et il apparaît le mieux placé pour obtenir l'investiture, malgré ses déboires judiciaires. Et pour se faire entendre, celui a qui a été banni de Twitter, Facebook et YouTube pour avoir incité ses partisans à la violence le 6 janvier 2021, s’apprête à lancer son réseau social Truth Social le 21 février prochain.

DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45
FORMAT : 65 minutes
PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé
REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40
RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard
PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions

Retrouvez
Sortie:
15 févr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv