Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

VISION #29 - PATRICK WACK: Chaque vision est singulière, porteuse de sens et de changement. Le but de ce format est de rassembler de nombreux artistes et que chacun nous délivre sa vision et son expérience de la photographie.

Ce podcast a été propulsé par Adobe France. Essayez...

VISION #29 - PATRICK WACK

DeVision(s)


VISION #29 - PATRICK WACK

DeVision(s)

évaluations:
Longueur:
58 minutes
Sortie:
23 févr. 2022
Format:
Épisode de podcast

Description

Chaque vision est singulière, porteuse de sens et de changement. Le but de ce format est de rassembler de nombreux artistes et que chacun nous délivre sa vision et son expérience de la photographie.

Ce podcast a été propulsé par Adobe France. Essayez gratuitement Lightroom pendant 7 jours : 

http://urlr.me/HbxDw 
 
Le podcast se lance sous fond de musique de propagande à la gloire de Mao Zedong. Patrick Wack, notre invité, nous décrit d’une voix calme et posée sa rencontre tout à fait singulière avec un pèlerin habillé en uniforme de garde rouge dans les montagnes du Tibet. Un ghetto-blaster autour du cou, il pose fièrement. On s’imagine nous aussi au milieu des montagnes, entendant cette mélodie et ce chant assonant. Fermons les yeux et plongeons-nous dans le décor. Nous vous souhaitons une très belle écoute !  
  
Né à Cannes en 1979, Patrick Wack grandit ensuite en banlieue parisienne. Il réalise avec brio des études en économie et langues étrangères, en parallèle d’une carrière de sportif de haut niveau de joueur de football américain. Une passion « exclusive et dévorante », souligne-t-il. En 2006, il quitte un travail stable à Berlin pour gagner la
Chine et se lancer dans la photographie en autodidacte. Une passion en remplace une autre. Il partage désormais son temps entre Berlin, Paris, Shanghai et Moscou. Ses reportages ont été publiés entre autres dansTime Magazine, The Sunday Times, Géo France et Courrier International. Il est un des deux lauréats 2019 de la Bourse du musée Albert Kahn et co-fondateur de la coopérative photographique Inland. 
  
Réalisant une photographie documentaire « contemplative », Patrick Wack se consacre la plupart du temps à des projets personnels sur le long terme. Il s’intéresse et s’attache avant tout à des lieux, à des unités géographiques, à des lumières spécifiques de début ou de fin de journée. Ses photographies croisent des thématiques variées (histoire, politique, société, environnement…), tout en tenant compte de considérations poétiques et esthétiques. Le photographe construit ses images et son cadre, parfois lentement, souvent avec un trépied, et « dirige » les sujets qu’il photographie.  
  
Dans ce podcast, Patrick Wack nous raconte son arrivée tumultueuse en Chine, à Shanghai. « J’arrive à Shanghai en 2006 sans un mot de chinois et animé par un vague espoir de devenir photographe. Je voulais me réinventer une vie en dehors des sentiers battus et pensais comme beaucoup d’autres, être aux premières loges de l’histoire. » Pourquoi s’intéresser à ce pays gigantesque et à des points géographiques et thématiques précises ? Nous creusons le sujet en discutant de son projet DUST, qui regroupe dans un livre sorti récemment aux éditions André Frères, deux séries : Out West, inspirée par le mythe du Far West et un travail - qui a demandé plusieurs allers-retours - sur les Ouïghours. Le 19 juillet 2021, après l’avoir sollicité, Kodak retire un post Instagram de cette série. Cela fait beaucoup de bruit, des réactions critiques venant de Chine, beaucoup de soutien en France. Après plusieurs mois et une prise de recul, il évoque ce qu’il en retire aujourd’hui.   
  
Puis, nous quittons la Chine pour parler de projets plus récents, encore en cours, notamment de Minor Differences, série commencée en 2019 en Bosnie-Herzégovine. Nous replongeons parfois dans l’univers visuel de l’artiste, qui nous décrit l’une de ses photos. Il nous parle du temps qui se fige, de l’interaction avec ses sujets, qui se tiennent fréquemment droit, donnant l’impression de poser fièrement. Nous évoquons également son utilisation (récente) des poses longues, ce qui accentue la présence de ce temps en suspens. Son idée du voyage ? « Ce n’est pas juste de traverser. C’est de rester quelque part et d’y retourner.  D’un point de vue photographique, cela permet de regarder ses images, d’y réfléchir, de faire des recherches et d’affiner sa narration. ». Un podcast passionnant que nous avons eu beaucoup de plaisir à enregis
Sortie:
23 févr. 2022
Format:
Épisode de podcast

Titres dans cette série (40)

Vision(s) est parti d’un grand défi : parler d’un monde visuel dans un format audio. Nous avons trois formats principaux dans lesquels nous confrontons différentes générations et approches afin de pouvoir traiter au mieux de tous les aspects de la photographie. Bonne écoute.