Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

4H35 CE MATIN, LES RUSSES ENVAHISSENT L'UKRAINE... – 24/02/22: 4H35 CE MATIN, LES RUSSES ENVAHISSENT L'UKRAINE... – 24/02/22
 

 
Invités
 

 
PASCAL BONIFACE 
 
Directeur de l’IRIS 
 
Institut de Relations Internationales et Stratégiques 
 
 
ARMELLE CHARRIER

4H35 CE MATIN, LES RUSSES ENVAHISSENT L'UKRAINE... – 24/02/22: 4H35 CE MATIN, LES RUSSES ENVAHISSENT L'UKRAINE... – 24/02/22 Invités PASCAL BONIFACE Directeur de l’IRIS Institut de Relations Internationales et Stratégiques ARMELLE CHARRIER

DeC dans l'air


4H35 CE MATIN, LES RUSSES ENVAHISSENT L'UKRAINE... – 24/02/22: 4H35 CE MATIN, LES RUSSES ENVAHISSENT L'UKRAINE... – 24/02/22 Invités PASCAL BONIFACE Directeur de l’IRIS Institut de Relations Internationales et Stratégiques ARMELLE CHARRIER

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
75 minutes
Sortie:
24 févr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

4H35 CE MATIN, LES RUSSES ENVAHISSENT L'UKRAINE... – 24/02/22

Invités

PASCAL BONIFACE 
Directeur de l’IRIS 
Institut de Relations Internationales et Stratégiques
 
ARMELLE CHARRIER
Éditorialiste en politique internationale - « France 24 »

ALEXANDRA GOUJON
Maîtresse de conférences à l’Université de Bourgogne
Auteure de « L’Ukraine : de l’indépendance à la guerre » 

JEAN-DOMINIQUE MERCHET
Éditorialiste - « l’Opinion » 
Spécialiste des questions de défense et diplomatie 

BENOÎT VITKINE - En direct de Moscou 
Journaliste - Correspondant à Moscou - « Le Monde » 

La guerre après le coup de force. Dans une prise de parole, diffusée cette nuit vers 4 heures du matin à la télévision russe, Vladimir Poutine a annoncé le lancement d’une « opération militaire spéciale » pour « démilitariser et dénazifier l’Ukraine ». « Nous n'avons pas dans nos plans une occupation des territoires ukrainiens, nous ne comptons imposer rien par la force à personne », a-t-il déclaré avant d’appeler les soldats ukrainiens « à déposer les armes ». Puis le maître du kremlin s'est adressé à ceux « qui tenteraient d'interférer avec nous (...) ils doivent savoir que la réponse de la Russie sera immédiate et conduira à des conséquences que vous n'avez encore jamais connues ».
 
Dans la foulée de ces déclarations, une attaque de grande ampleur a débuté. Des frappes ont lieu un peu partout dans le pays à commencer par la capitale Kiev mais aussi à Odessa et dans d’autres grandes villes d’Ukraine. Des chars russes ont également été filmés entrant dans le territoire ukrainien, notamment depuis la Crimée annexée et la Biélorussie.
 
Dans la capitale ukrainienne, la population tente de se protéger comme elle peut et certains trouvent refuges dans des anciens abris sous terre construits du temps de l'URSS et dans le métro, dont les stations sont parfois très profondes. D’autres essaient de fuir, mais ce mouvement crée de longues files d'attente aux stations-service et de très nombreux bouchons sur les routes. Des fils de véhicules ont aussi été observés à Oujhorod, ville ukrainienne frontalière avec la Slovaquie, un pays membre de l'Union européenne et de l'espace Schengen.
 
« Gardez votre calme ! », a écrit sur Twitter le ministre de la Défense, Oleksiï Reznikov. « Si possible, restez chez vous. La situation est sous contrôle […] Votre tranquillité d’esprit et votre confiance dans les forces armées ukrainiennes sont actuellement la meilleure aide », a-t-il enjoint à la population. Le président ukrainien a également appelé son peuple à ne pas paniquer : « nous allons vaincre ». Depuis hier 40 000 réservistes de l’armée ont été rappelés et aujourd’hui tous les Ukrainiens « qui ont une expérience de combat et sont aptes » sont appelés à rejoindre les unités de défense territoriale. « La Russie a attaqué l'Ukraine de façon lâche et suicidaire comme faisait l'Allemagne nazie pendant la seconde guerre mondiale », a déclaré Volodymyr Zelensky. Mais « nous sommes en train de bâtir une coalition anti-Poutine », a-t-il assuré à l’issue d’entretiens notamment avec les dirigeants américain, britannique et allemand. « Le monde doit contraindre la Russie à la paix », a-t-il ajouté.
 
Depuis l’ensemble de la communauté internationale a condamné l’offensive russe. Seule la voix de la Chine est dissonante. Le régime de Xi Jinping a dit « comprendre les préoccupations » de la Russie en matière de sécurité et suivre « de près les derniers développements ».
 
En France, un Conseil de défense s'est tenu ce jeudi matin à l'Élysée. À l'issue de la réunion, Emmanuel Macron a déclaré, dans une allocution, que « la France se tient aux côtés de l'Ukraine ». Le président Poutine a décidé « de bafouer la souveraineté européenne. A cet acte de guerre, nous répondrons sans faiblesse, avec sang-froid. Nous prendrons des décisions rapidement. Les sanctions portées seront à la hauteur de l’agression, sur le plan militaire autant qu’économique (…) Les événements de cette nuit sont un tournant dans
Sortie:
24 févr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv