Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Des utérus artificiels autonomes assisté par IA ?

Des utérus artificiels autonomes assisté par IA ?

DeChoses à Savoir TECH


Des utérus artificiels autonomes assisté par IA ?

DeChoses à Savoir TECH

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
6 mars 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Et si le roman « Le meilleur des mondes » devenait réalité ? C’est une hypothèse que de nombreux observateurs considèrent avec beaucoup de sérieux depuis que des chercheurs chinois ont annoncé la création d’un utérus artificiel capable de faire grandir des fœtus sans l’aide des humains. Je vous l’accorde, ça a tout l’air d’un scénario de science-fiction, et pourtant c’est bien réel ! Je vous explique tout ça dans cet épisode.Telle qu’elle est décrite dans la revue Journal of Biomedical Engineering, cette machine pourrait bien résoudre les problèmes de vieillissement de la population en Chine. S’il s’agit certes d’un souci secondaire à bien des égards, les chinois le prennent très au sérieux au point de placer une grande confiance en dans cet utérus artificiel, ou plutôt « appareil de culture d’embryon à long terme ». En fait, il s’agirait d’un système contenant un liquide nutritif dans lequel seraient plongés les embryons. Dans un premier temps, il s’agirait d’embryon de souris, les tests sur les humains étant jusqu’à présent interdits. À noter que l’appareil est surveillé par une intelligence artificielle pour ajuster les taux de CO2 et les éléments nutritifs en temps réel. Sans rentrer dans les détails techniques, la machine peut classer les embryons selon leur état de santé et leur potentiel de développement, mais aussi détecter des anomalies ou juste prévenir un technicien en cas de problème.Comme je le disais, la recherche se cantonne pour l’instant aux embryons d’animaux, même si leur volonté est claire : passer aux tests sur les humains le plus vite possible. D’après le directeur de recherche Sun Haixuan que je cite, « il reste encore de nombreux mystères non résolus sur la physiologie du développement embryonnaire humain typique » fin de citation. Mais avant de passer aux tests sur les humains, reste à régler une question législative. En effet, la gestation pour autrui, car avec un utérus artificiel c’est bien de cela dont il s’agit, est tout simplement interdite en Chine. Quiconque tenterait alors de faire des tests avec des embryons humains serait alors hors-la-loi… sans oublier les questions d'éthique médicale. Tout comme Elon Musk voudrait augmenter les humains avec sa puce Neuralink, les enfants ayant grandi dans des utérus artificiels serait un véritable séisme en bien ou en mal, chacun jugera. Une chose est sûre, ce n’est pas pour tout de suite. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Sortie:
6 mars 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Tout ce qu'il faut savoir dans le domaine de la Tech et d'Internet.