Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

UKRAINE : POUTINE FACE À L'ENLISEMENT – 23/03/22: UKRAINE : POUTINE FACE À L'ENLISEMENT – 23/03/22
 
Invités
 
FRÉDÉRIC ENCEL 
 Géopolitologue
 Auteur de « Les voies de la puissance »
 
ÉLISE VINCENT 
 Journaliste spécialiste des questions de défense - « Le Monde » 
 
SYLVIE...

UKRAINE : POUTINE FACE À L'ENLISEMENT – 23/03/22: UKRAINE : POUTINE FACE À L'ENLISEMENT – 23/03/22 Invités FRÉDÉRIC ENCEL Géopolitologue Auteur de « Les voies de la puissance » ÉLISE VINCENT Journaliste spécialiste des questions de défense - « Le Monde » SYLVIE...

DeC dans l'air


UKRAINE : POUTINE FACE À L'ENLISEMENT – 23/03/22: UKRAINE : POUTINE FACE À L'ENLISEMENT – 23/03/22 Invités FRÉDÉRIC ENCEL Géopolitologue Auteur de « Les voies de la puissance » ÉLISE VINCENT Journaliste spécialiste des questions de défense - « Le Monde » SYLVIE...

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
65 minutes
Sortie:
23 mars 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

UKRAINE : POUTINE FACE À L'ENLISEMENT – 23/03/22
Invités
FRÉDÉRIC ENCEL
Géopolitologue
Auteur de « Les voies de la puissance »
ÉLISE VINCENT
Journaliste spécialiste des questions de défense - « Le Monde » 
SYLVIE MATELLY
Économiste - Directrice adjointe de l'IRIS
Institut de Relations Internationales et Stratégiques 
ELSA VIDAL
Rédactrice en chef de la rédaction en langue russe - RFI 
Depuis le début de l’offensive russe en Ukraine, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, ancien humoriste et acteur, communique sur tous les tons dans ses vidéos publiées sur les réseaux sociaux et ses interventions devant les élus du monde entier, américains, britanniques, israéliens, allemands, japonais, italien. Et il sait trouver les mots pour convaincre ses alliés à l’Ouest.
 
Chaque jour, ou presque, l’omniprésent président ukrainien publie sur les réseaux sociaux ses visites auprès des soldats, des photos de bâtiments et de villes bombardées, de blessés transportés à l'hôpital ou de survivants terrés dans les bunkers. Il donne à voir les dégâts de la guerre mais aussi annonce le soutien de tel ou tel pays, ses discussions avec des chefs de l’État et des élus. Car jamais le président d’un pays en guerre ne s’était autant adressé à des Parlements, et à travers eux, aux citoyens pour les convaincre d’apporter davantage d'aides à son pays. Et à chaque fois il adapte son discours, en citant Shakespeare et Churchill devant les parlementaires britanniques, Pearl Harbor et le discours de Martin Luther King à l’adresse des représentants américains.
 
Cet après-midi, c’est aux députés et sénateurs français qu’il s’est adressé par visioconférence : « Marioupol, ça rappelle les ruines de Verdun lors de la Première guerre mondiale ». « Les Russes brûlent tout, ils ne prennent pas en compte le concept de crime de guerre ». « Nous devons agir ensemble pour faire pression sur la Russie » et « arrêter cette guerre ». « La France doit aider à mettre fin à cette guerre contre la liberté, l’égalité, la fraternité », a lancé Volodymyr Zelensky après trois semaines d'offensives russes, la destruction quasi-intégrale de certaines villes et la fuite de millions d'habitants. Le président ukrainien a également appelé les entreprises françaises (Renault, Auchan...) à quitter le marché russe, à cesser d’être les sponsors de la machine de guerre de la Russie. Les valeurs valent plus que des bénéfices ».
 
Parallèlement, le président américain Joe Biden arrivera ce soir à Bruxelles pour un voyage de trois jours en Europe qui le mènera ensuite en Pologne. Il participera à trois sommets internationaux, celui de l’Otan, du G7 et, en tant qu’invité, à celui de l’Union européenne. Le but étant pour la Maison-Blanche, de maintenir l’unité entre alliés, affichée depuis le début de la crise, et d’annoncer de nouvelles sanctions. Des discussions seraient en cours pour réduire la dépendance européenne au gaz et au pétrole russe.
 
Le groupe français TotalEnergies vient d’ailleurs d’annoncer qu’il stoppait ses achats de pétrole russe d’ici à la fin de l’année. En revanche, il maintient sa position pour le gaz car explique son PDG il n’est pas possible de se passer du gaz russe, cela ferait qu’une partie de l’économie européenne « s'arrêterait ». De son côté, le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a estimé ce matin au micro de France Inter qu'un embargo sur le gaz et le pétrole russes « n'est pas possible ». Aux yeux de celui qui préside par ailleurs le comité de campagne d’Emmanuel Macron, « les sanctions servent à infléchir le pouvoir politique russe, elles ne servent pas à punir les Françaises ou les Français ou les autres Européens », alors que le sujet du pouvoir d’achat, impacté notamment par la flambée des prix de l’énergie, est l’un des plus débattus de la campagne présidentielle.
DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45
FORMAT : 65 minutes
PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé
REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40
RÉALISATION : Nicolas Ferra
Sortie:
23 mars 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv