Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

E.Macron peut-il réellement protéger les enfants des écrans ?

E.Macron peut-il réellement protéger les enfants des écrans ?

DeChoses à Savoir TECH


E.Macron peut-il réellement protéger les enfants des écrans ?

DeChoses à Savoir TECH

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
23 mars 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

C'est un rendez-vous politique qui n'est pas passé inaperçu... la semaine dernière, Emmanuel Macron troquait sa casquette de président pour celle de candidat à l'élection présidentielle dans un discours de plus de quatre heures où il a détaillé son programme en cas de deuxième quinquennat. Parmi ses mesures, plusieurs annonces pour protéger les écrans sur internet mais aussi pour les éloigner des écrans. Je vous détaille tout ça dans cet épisode.À quelques semaines du premier tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron annonce la couleur, il veut protéger les enfants, notamment avec la mise en place d'un contrôle parental des écrans par défaut. Je le cite « on nous a tous dit de comprendre la société avant de nous jeter dans la rue. Or, aujourd'hui, on met trop souvent, dès le plus jeune âge, des écrans dans la main de nos enfants, sans les avoir formés et protégés » fin de citation. Le candidat de la majorité présidentielle a également évoqué la lutte contre le cyberharcèlement et le harcèlement scolaire, qu'il considère comme une politique essentielle, estimant que ce sujet était trop peu évoqué dans cette campagne. Également, Emmanuel Macron a lancé un appel pour réguler les plateformes au sens large. Le président candidat a expliqué qu'il fallait tout simplement interdire certains usages comme l'accès aux écrans et aux réseaux sociaux aux enfants et jeunes adolescents. S'il ne donne pas de tranche d'âge, on peu facilement imaginer que les 3-12 ans sont concernés. Je le cite « un effort doit être mené à l'échelle de l'Union Européenne […] Il va falloir réguler ces plateformes car je ne connais pas de liberté quand il n'y a pas d'ordre public et de protection des plus vulnérables » fin de citation.À noter que ce dossier avance bien au niveau continental puisque les Digital Services Act et le Digital Market Act (DSA et DMA) ont été approuvés par les instances européennes en fin d'année dernière, et pourraient se concrétiser dans les prochains mois durant la présidence française du Conseil de l'Union Européenne. Précisons que sur le DSA, les Vingt-Sept veulent notamment renforcer la protection des mineurs en ligne, ajouter des obligations pour les places de marché et les moteurs de recherche, ainsi que des règles plus strictes pour les très grandes plateformes en ligne. D'autres éléments relatifs à la publicité ciblée ou la désinformation ont également fait leur apparition dans le texte sans que tout soit bien détaillé pour l'instant. Sur le DMA, les États membres souhaitent renforcer le droit des utilisateurs de se désabonner des services de plateforme ou encore que la Commission européenne soit la seule instance habilitée à faire appliquer le règlement... c'est à dire que les autorités nationales de concurrence pourront essentiellement ouvrir des enquêtes et transmettre leurs conclusions à la Commission. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Sortie:
23 mars 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Tout ce qu'il faut savoir dans le domaine de la Tech et d'Internet.