Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Charlotte Chesnais — fondatrice de sa marque de bijoux éponyme (Rediffusion): Dans ce nouvel épisode, nous allons à la rencontre de Charlotte Chesnais, elle est la fondatrice de sa marque de bijoux éponyme. Dans cet épisode, elle nous parle de son parcours, de l’apprentissage dans une grande maison, de son processus créatif pour sa ...

Charlotte Chesnais — fondatrice de sa marque de bijoux éponyme (Rediffusion): Dans ce nouvel épisode, nous allons à la rencontre de Charlotte Chesnais, elle est la fondatrice de sa marque de bijoux éponyme. Dans cet épisode, elle nous parle de son parcours, de l’apprentissage dans une grande maison, de son processus créatif pour sa ...

DeEntreprendre dans la mode


Charlotte Chesnais — fondatrice de sa marque de bijoux éponyme (Rediffusion): Dans ce nouvel épisode, nous allons à la rencontre de Charlotte Chesnais, elle est la fondatrice de sa marque de bijoux éponyme. Dans cet épisode, elle nous parle de son parcours, de l’apprentissage dans une grande maison, de son processus créatif pour sa ...

DeEntreprendre dans la mode

évaluations:
Longueur:
84 minutes
Sortie:
31 mars 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

 Dans ce nouvel épisode, nous allons à la rencontre de Charlotte Chesnais, elle est la fondatrice de sa marque de bijoux éponyme. Dans cet épisode, elle nous parle de son parcours, de l’apprentissage dans une grande maison, de son processus créatif pour sa marque de bijoux, de l’industrie de la mode et de beaucoup d'autres sujets. J’ai adoré interviewer Charlotte, j’espère que vous prendrez autant de plaisir à l’écouter !SE RETROUVER DANS L’EPISODE 00:55 Charlotte se présente et revient sur son parcours.21:36 Le lancement de sa marque et l’importance de l’ADN d’une marque.44:19 L’ADN Charlotte Chesnais, son travail de freelance.59:57 A quoi ressemble ses journées, son processus créatif, sa collaboration avec Byredo.01:06:57 Comment elle voit l’industrie de la mode évoluer, ce qu’on peut faire à notre échelle.01:17:28 Ce qu’elle dirait à Charlotte, 20 ans, ce qui l’impressionne dans la mode, ce qu’elle ferait si elle arrêtait sa marque de bijoux, qui souhaiterait-elle entendre dans ce podcast.

KEYLEARNINGS

 Je n’ai jamais fait, et d’ailleurs je ne conseille pas aux gens de faire ça, mais je n’ai jamais fait de brand book ou par exemple, si demain il faut présenter la marque à un investisseur, on a rien, on n’a pas de document ou même, avant même de présenter à un investisseur, si on veut allez chercher tel acheteur aux Etats-Unis et qu’on veut lui présenter la marque, jusqu’à il n’y a pas très longtemps, on n’avait pas de document, c’était genre « regardes le site », parce que je me disais, les bijoux se suffisent à eux-mêmes, sauf qu’en fait non.Je suis un peu, ce n’est peut-être pas très politiquement correcte, mais je suis un peu dégoûtée comme beaucoup je pense aujourd’hui de toutes les collections en pagaille. On a pas besoin d’autant de vêtements, on sait que c’est une industrie qui pollue énormément et malgré ça on ne fait rien ou alors on fait des conseils avec des bonnes intentions mais en vrai, la bonne intention c’est de faire moins mais de faire mieux, de faire en édition plus limitée, de faire moins de collections, on n’a pas besoin d’avoir 6 collections par an.Le problème, c’est que, si tu ne joues pas le jeu, tu peux te faire bouffer, parce que ce qui se passe c’est que si toi tu dis « bah moi je vais faire que deux collections par an », donc tu vas livrer le Bon Marché, tu fais que deux collections par an, à côté, il y a quelqu’un qui lui en fait 4, parce qu’il a accepté le jeu d’en faire 4, ce qui commence à être beaucoup, je ne te parle même pas des maisons qui en font 6, eux ils vont livrer plus souvent donc toi ton rack, il a l’air pourrit parce que toi t’as livré en décembre et puis ensuite t’as prévu de relivrer qu'en juin donc entre décembre et juin, il ne se passe rien, donc soit on te remplace par quelqu’un d’autre, soit ton rack a l’air pourrit. Ce que je veux dire, c’est qu’il y a quand même une réalité, où je ne jette pas la pierre aux maisons qui le font mais c’est aussi un espèce de moyen d’exister, je pense juste qu’il faut qu’il y ait un truc beaucoup plus global qui doit être fait.Il y a des acteurs dans la mode qui pourraient agir et qui auraient une influence sur tous les autres.Des groupes comme Kering ou LVMH, ils ont tellement de moyens financiers, qu’ils peuvent aussi se permettre de faire des choses sans trop se stresser si ça va fonctionner ou pas, parce que c’est vrai qu’ils ont les reins solides. Ne serait-ce que quand tu es une petite maison, tu n’as pas ce choix, cette richesse, donc tu dois plus être straight to the point, tu ne peux pas faire tant de références, tu ne peux pas faire 30 références et voir lesquelles vont marcher parce que tu n’as les moyens d’en développer que 5, donc t’en fait 5, donc tu édites. Et en fait, toutes ces maisons presque, elles subissent maintenant le fait qu’elles ont trop de moyens parce que quand tu as des moyens, quand tu n’as pas besoin de choisir, tu commandes tout le menu.Le seul conseil que je pourrais donner à quelqu’un qui veut entreprendre
Sortie:
31 mars 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Bienvenue sur Entreprendre dans la mode, le podcast des entrepreneurs et des acteurs de la mode. Je m'appelle Adrien Garcia, je suis designer et co-fondateur de RÉUNI et chaque semaine, je vais à la rencontre, des femmes et des hommes qui font la mode. Qu'ils soient créateurs, entrepreneurs, retailers, institutionnels, journalistes, attachés de presse, investisseurs ou influenceurs, je les interview pour comprendre leur parcours, leurs problématiques et leurs stratégies pour innover et se développer. Avec ce podcast je souhaite recueillir et partager des conseils pratiques et des idées neuves pour se lancer et réussir dans la mode. Mon ambition c'est qu' ensembles, acteurs de cette industrie, passionnés de créations, de mode, de beauté et d'entrepreneuriat, nous nous nourrissions de l’intelligence et de l’énergie extraordinaires des interviewés. C’est aussi le meilleur prétexte que j'ai trouvé pour rencontrer mes héros, alimenter ma curiosité et continuer d'apprendre. Le podcast est disponible sur toutes les plateformes, alors pensez à vous abonner. Bonne écoute!